jeudi, 21 août 2014

LA GRANDE FLEUR/ YVES PINGUILLY ET ILLUSTRE PAR MAJA SEREDA

1348-La_grande_fleur.jpg

OSKAR EDITEUR

2013

9791021401396

A PARTIR DE 6 ANS

 

Le soleil se lève sur Johannesburg et la grande fleur se tourne vers l'astre de jour pour le saluer et marquer cette nouvelle journée.

La grande fleur aux pétales larges, au cœur si grand qu'une abeille y trouve désormais son sucre quotidien et sa maison, voit passer la petite Nkosazana et le petit Dylan.

Cette journée est importante, c'est la rentrée des classes.

La première journée d'école pour le petit copain blond comme le blé et la petite copine noire comme l'ébène.

C'est le papa de Nkosazana qui se charge d'emmener sur le chemin des écoliers et de la journée de travail. Chacun à son cartable, deux petits et un grand.

C'est le papa de Dylan qui viendra accueillir les deux petits bouts d'enfance des deux familles amies, à l'heure des mamans.

Nkosazana se demande si la grande fleur amoureuse du soleil ne s'ennuie pas trop devant sa toute petite maison encaissée entre les grands immeubles et pleines de chats.

Tandis que Dylan griffonne un petit chien, Nkosazana fait le portrait de la grande fleur qui semble résister à l'action du temps et de la modernité.

9791021401396_1_75.jpg

: L'album « La grande fleur » de Yves Pinguilly et illustré par Maja Sereda est une belle histoire à tiroirs sur l'école et la rentrée dont on peut ou non tirer les compartiments et livrer son message d'égalité, de fraternité et de liberté en fond d'histoire d'Afrique du Sud.

 

10609293_10152390991663191_1347607625_n.jpg

 

Sur une ligne d'universalité, les deux enfants vivant dans un autre continent, loin très loin, vont à leur premier jour d'école comme ceux et celles qui liront leur histoire.

Avec des phrases courtes, simples, avec des vis à vis d'images qui permettent de comparer et souligner les éléments fondamentaux en commun,Yves Pinguilly se montre extrêmement pédagogue sur les premiers apprentissages autour de l''égalité des sexes et des races auprès des petits. Filles et garçons jouent ensemble, les papas viennent chercher et emmener les enfants comme le feraient habituellement les mamans, qui travaillent ou non, l'histoire ne le dit pas, mais ce temps leur est de fait accordé. Une forme d'équité très éducative.

 

10617733_10152390991738191_107026309_n.jpg

 

L'auteur pousse le propos de l'égalité et de la fraternité en montrant les familles de couleurs noires et blanches prenant soin les unes des autres, les jeunes lecteurs s'étonneront de diverses choses singulières par méconnaissance à hauteur de leur jeune hauteur, qui au fil de l'histoire, seront démontrées comme tout à fait simple et ordinaire. Une bonne leçon sur la différence auprès des petits.

De fait, Yves Pinguilly fait écho évidement à la forte histoire du pays où par le passé, en Afrique du Sud, blancs et noirs vivaient séparément. L'école rendant hommage à Nelson Mandela est un clin d’œil symbolique et un bel hommage à la bonne volonté et à la paix entre les hommes.

 

10621879_10152390991708191_216708675_n.jpg 

La ville file son train train quotidien, les enfants noteront le taxi bien différent des nôtres en France. Un autre niveau de lecture plus mature nous fait remarquer la tradition qui se retrouve dans les vitrines avec les masques et les statuettes. Les gratte-ciel se multiplient au point que dans l'histoire il ne reste qu'une petite maison qui survit à la modernité- à l'identique de celle du film « Là-haut ! » de Pixar. Une réalité qui nous est peut être aussi inconnue.

Le tournesol semble adresser sa petite inquiétude. Qu'arrivera -t-il lorsque la fleur unique ne pourra plus trouver son soleil, caché par les hauts immeubles ? L'auteur parle donc aussi d'écologie.

Bref, un album en apparence très simple et pourtant si riche à différents niveaux.

Très agréable à lire! 

10581076_10152390991678191_834963310_n.jpg

  

59954482_11429923.jpg

 

**************

YVES PINGUILLY

470px-Yves_Pinguilly-Festival_international_de_g%C3%A9ographie_2011.jpg

L'AUTEUR!!!

 

191621455_1136420-a-l-ecole-169716b_1.jpg

 

http://charte.repertoire.free.fr/p/pinguilly.html

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/2038-yves-pinguilly 

13-05-08.jpg

et

 

MAJA SEREDA 

maja_sereda.jpg 

L'ILLUSTRATRICE!!!

http://www.majasereda.com/pages/illustrations_paintings_drawings/ 

maja+sereda+work+in+progress+nd2+LR.jpg

maja+sereda+work+in+progress+nd+LR.jpg

maja+sereda+work+in+progress+nd3+LR.jpg

http://catching-rabbits.blogspot.fr/

******************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.furet.com/la-grande-fleur-2530581.html

http://deslivresetlecole.blogspot.fr/2014_01_01_archive.html

 

******************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEUR!!!

 

 9782746734463FS.gif

AUTREMENT

Coll. FIL ROUGE

2013

(Gd format: 2001)

9782746734463

A PARTIR DE 7 ANS ET +

 

« Issa s'était arrêté à deux pas de Fati. Il la regardait d'assez près pour voir ses yeux. Il s'exclama :

- Mais, que s'est-il passé ? Tu as lavé tes yeux dans le ciel ? »

En effet, depuis que le petit poisson Sonson remercia de deux de ses écailles la jeune pêcheuse aveugle pour l'avoir relâché, le ciel s'était désormais logés dans les yeux de Fati.

La petite fille pouvait à présent y faire entrer le monde, un monde qu'elle connaissait du bout des doigts et dont la présence venait lui chatouillait chaque jour de façons si diverses les narines.

"C'est magique!", pourrait s'exclamer son ami fidèle Issa.

Il est heureux, rayonne comme le soleil au dessus de sa tête.

Mais de cette magie-là, le village n'en veut pas. La magie apporte le mauvais sort.La petite fille noire aux couleurs de ciel ne peut rester dans le village.

Fort heureusement, son camarade Issa ne la laissera pas fuir seul. Comme l'on dit, l'Amour donne parfois des ailes. Des ailes qui les emporteront loin du malheur et des ailes qui annonceront un jour leur retour.

 

: Voici un autre titre de la nouvelle collection « Fil Rouge », une redécouverte d'un album de Yves Pinguilly et illustré d'une touche lumineuse tout en pastels par Florence Koenig, aux tons aussi chauds que le soleil et les terres d'Afrique.

Le texte de Pinguilly est poétique, doux amer comme un carré de chocolat fort de cacao. Une sorte de conte où tout est possible, où la nature est vivante et parle aux hommes comme dans certaines traditions du grand continent noir, où la générosité est récompensée, où la force de l'amour permet de contrer les méchancetés et donne droit à la différence.

Les adultes auront sans doute dans l'esprit le triste destin des enfants albinos, entre autres, victimes de la superstition. L'auteur nous démontre que la différence trouve sa place dans l'amitié et l'amour, peut-être que la magie de la nature s'en ait mêlé, qui sait.

Elle annonce en tout cas le retour des jeunes amoureux, se parant de plumes de nuit et d'un regard d'azur qui charment le village. Les esprits changent, les regards aussi et celui de Fati ne trouvera plus de doigts pointés.

Une très belle écriture.

****************

 

L' illustratrice!!!

Florence Koenig

AVT_Florence-Koenig_5690.jpeg

http://www.florencekoenig.com/

**

61GSZWP6DTL._SX342_.jpg

L348xH475_gif_pilipili-d1d17.gif

9782700232370.jpghttp://www.babelio.com/livres/Pinguilly-Le-ballon-dor/158366

9782719108581.jpg

http://loulitla.com/2014/03/jean-et-jeanne-yves-pinguilly-et-aurelia-blanz/

rouleau-de-printemps.jpg

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/01/rouleau-de-printemps-dyves-pinguilly.html

9782844552372FS.gif

l-assasin-connait-la-musiqu.jpg

l-enlevement-de-la-joconde.jpg

20:05 Publié dans Les PETITS Grignoteurs! 0-7 ANS | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 18 août 2014

LA MAÎTRESSE QUI AVAIT PEUR DES ENFANTS.../INGRID THOBOIS

 

roman,cités,enfance,école

OSKAR EDITION

2014

9791021401838

A PARTIR DE 8 ANS

 

« Elle ne va quand même pas se mettre à pleurer ?

S'inquiète Nour qui regarde Zina qui regarde Mohammed qui regarde Soeila qui regarde Farid

qui regarde Goran qui regarde Abdelkader qui regarde Slavko

qui regarde Yamina qui regarde Karima qui regarde Léontine

qui regarde Bonaventure qui regarde Izel qui regarde Fatoumata

qui regarde Elif qui regarde Sibel

qui regarde Diouma qu regarde Nusrat... »

Et bien oui, ce n'est pas une mauvaise farce, la classe de Mme Flappi habite tous au « Paquebot ».

Si, si. A la Cité des Hérissons, tout le monde le surnomme ainsi,

le grand bâtiment à 351 appartements.

La jolie maîtresse est nouvelle et semble, sous son air glacé et sérieux, souvent prête à exploser.

« Qu'est-ce qu'elle a la maîtresse ? » Se disent tous les enfants, prêts à entamer leur nouvelle année rentrée scolaire.

Ça va pas être de la tarte !

Pour qui ?

La maîtresse ? Les élèves ?

Monsieur Petit-gris, sourit de ses dents jaunis par le tabac et veille à ce que la maîtresse soit le plus à l'aise possible.

C'est pas gagné !

« Que craint la maîtresse ? » tentent de comprendre la petite bande de la Cité des Hérissons.

Une sortie est prévue avec toute la classe ! Rendez-vous en haut de la Tour Eiffel !!!

Mme Flappi est toute tremblante à l'idée de faire ce voyage-là. Sur le chemin, Monsieur Petit-Gervais veille au grain et à la poule affolée.

Ça piaillent, ça chahute dans les rangs excités!

Aïe ! Les lunettes de Nusrat volent accidentellement sur la voie du RER !!!

 

: Puisque ce volume a son nom de série, il est à espérer que les jeunes lecteurs retrouverons probablement bientôt la joyeuse bande de « la Cité des Hérissons ».

Cette rentrée ne se présente pas sous les meilleurs auspices et la nouvelle maîtresse stresse à l'idée d'enseigner dans une cité. Ce petit roman très facile à lire suit deux fils qui vont finir par se tresser et déstresser l'ambiance au final. D'ailleurs, la fin est malgré tout, touchante, les jeunes lecteurs s'identifieront sans difficultés au regard de la situation.

Ingrid Thobois aborde la mauvaise réputation des banlieues tout en conservant la perspective vue à hauteur des enfants de la cité. Le « Paquebot » est le lieu où ils vivent tous, où ils se sont tous rencontrés, où ils grandissent ensemble et y collectionnent quelques souvenirs d'enfance.

L'ascenseur trop lent devient leur « escargot » qui les mène quotidiennement à la maison et les descend pour rejoindre les copains.

La mauvaise réputation est perçue également du point de vue de cette jolie maîtresse qui débarque sur un terrain inconnu et d'emblée hostile. Le texte ne nous cache pas que l'esprit de Mme Flappi est rempli de toutes les images conflictuelles que renvoient les médias.

Heureusement, notre brave professeur de musique, serein et fort de son expérience de plusieurs années à la Cité des Hérissons, se tient prêt à présenter l'endroit et ses élèves tels que lui a appris les aimer, apprécier avec le temps.

Finalement, Mme Flappi sait sourire. Si, si !

Un sujet fort traité de façon claire et légère. Ingrid rend hommage avec cette belle histoire au doux et dur métier d'enseignants et aux enfants des cités, des enfants comme les autres. Un petit roman sur l'innocence de l'enfance de fait.

De quoi libérer la parole des petits bouts ! Et toi, ta cité, tu l'aimes comment ? Tu la rêves comment ? 

Pas mal !

**********************

INGRID THOBOIS

personne_335.jpg

L'AUTEURE

P1070143.jpg

http://www.ingridthobois.com/

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/8411-ingrid-thobois

 

L-auteure-est-aussi-fine-pedagogue_image_article_large.jpg

 

**********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/51860-la-cite-des-herissons-la-maitresse-qui-a

http://plumosaure.hautetfort.com/archive/2014/06/11/la-maitresse-qui-avait-peur-des-enfants-ingrid-thobois-5386163.html

 

***********************

DE SUPER LECTURES SUR LES CITES ET LE GOÛT DES BELLES CHOSES!!!

 

POUR LES PRE-ADOS encore!!

roman,cités,enfance,école

 

 

 

 

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2012/04/05/momo-des-coquelicots-yael-hassan.html

 

POUR LES ADOS, aussi!!!

 

roman,cités,enfance,école

 

 

 

 

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2012/01/11/l-odeur-de-la-mer-philippe-barbeau.html

roman,cités,enfance,école

 http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2012/12/02/bellevue-sur-mer-jean-luc-luciani.html

 

12:54 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, cités, enfance, école | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 17 août 2014

LE SAMOURAI ET LES 3 MOUCHES/ THIERRY DEDIEU

album,asie,japon,guerrier,poésie

HONGFEI

2014

9782355580802

A PARTIR DE 7 ANS

 

Cinq, Sept, Cinq, résonnent les sabots,

Cinq montagnes, peut-être traversées,

Sept villages, peut être rencontrés,

Deux yens, non pas cinq pour un souper.

 

Le Samouraï dépose les armes,

Le guerrier présente l'argent,

La soupe chaude invite au repos du corps un instant.

 

Les ombres derrière le paravent avancent doucement,

L'argent de la lame, dans leur esprit, sonnant et trébuchant,

Le Katana ou la vie proclament les trois brigands !

 

Ni une, ni deux,

devant le poing brandissant,

Duel déclaré, dans la chaleur des tempéraments,

Hop ! Les baguettes pourfendent deux trois volants.

 

Les Ronins assassins se sauvent en courant,

Sagesse et Zen ont eu raison des mouches gisantes

Et des ventres très affamés d'agents.

 

1604736978.jpg

: Après « Le dragon de poussière » et « Turandot, princesse de Chine », Thierry Dedieu nous revient aux éditions HongFei avec une histoire digne de la légende du « Vaillant petit tailleur », sauf que ce guerrier là n'a terrassé que trois mouches, non cent et que l'histoire détient un double petit secret poétique Zen.

Amusant, vraiment !

Dedieu+-+Le+samourai+et+les+3+mouches+-+Planche+1.jpg

Les débuts du résumé présentant l'album en révélaient la formule « magique »,

formule que l'auteur nous livre de manière presque mystérieuse et codifiée à la fin de l'album.

Oui, jeunes samouraïs, il y a trésor à prendre, mais n'ayez pas peur, nulles baguettes ne vous pourfendront.

Jouant de l'Haïku avec astuce, Dedieu nous raconte donc cette histoire de guerrier noble face à trois brigands qui souhaitent le détrousser de son honneur, pour le revendre probablement. Le fameux Katana. Un vrai crime à cette époque médiévale. Deux éléments rendent en tout cas ces samouraïs guerriers honorables, attacher sa fidélité à un grand seigneur et ne jamais être séparé de son arme de guerrier.

95701873.jpg

Les Ronins sont des guerriers sans foi ni loi, sans seigneurs, des mécréants, cette société était ainsi organisée et les individus ainsi considérés, comme dans le monde médiéval de l'Ouest de la même époque, la société s'organise autour d'un seigneur. L'identification de ses éléments très fort symboliquement peuvent ajouter un sens dramatique supplémentaire pour le cadre proposé, il n'est pas forcément perceptible par les néophytes de la culture d'Asie bien sûr, mais l'ignorer n'enlève rien au plaisir de l'album.

Toujours est-il que le samouraï met les voleurs de Katana en déroute par un seul geste de « non-violence » qui se montre plus efficace que deux, trois coups de sabre et le rendent triplement redoutable à leurs yeux, tant l'exploit subtil avec ses baguettes seul est précis, efficace.

Le pouvoir de l'imagination se montre une arme formidable de pouvoir.

Qui pourrait le nier d'ailleurs après la dégustation d'un bon album ou d'un roman coup de coeur ?

Thierry Dedieu invite avec simplicité au jeu poétique du Haïku, trois vers dont le premier mesure cinq syllabes, le deuxième sept, le troisième cinq. Comptez, vous verrez !

Attention, guerrier à la mine affûtée, méfiez-vous des « e » muets, ils sont traîtres ceux-là ?

Les illustrations, dans les tons chauds du jaune au brun, offrent un ensemble très agréable à lire et le style cartoonesque des personnages donne un brin d'humour qui brise le sérieux de ce duel au pays du soleil levant.

Très riche et sympa !

4fd23d_42cb5cfc2edb474ab9b7bc5ae3a166ae.jpg_srz_545_410_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

********************

THIERRY DEDIEU

image.php?id=91

L'AUTEUR!!!

dsc_01891.jpg

w_autoportraitre_thierry_dedieu.jpg

http://thierrydedieu.blogspot.fr/

http://www.babelio.com/auteur/Thierry-Dedieu/20041

********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

 

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/50604-le-samourai-et-les-3-mouches

http://www.opalivres.com/selection-2014/albums-de-6-%C3%A0-12-ans-1-semestre-2014/le-samoura%C3%AF-et-les-3-mouches/

http://andree-la-papivore.blogspot.fr/2014/04/le-samourai-et-les-3-mouches-de-thierry.html

http://iluze.eu/?p=8980

********************

ILLUSTRATIONS D'HAIKUS, COUCOU!!!

 

-Streetbrush--un-vol-d-etourneaux--Graziella-Dupuy-.jpg

 

 

Gong-HS-6.jpg

 

 

mon-li10.png

 

http://www.soupedelespace.fr/leblog/mon-livre-de-haikus-a-dire-a-lire-et-a-inventerjean-hugues-malineau-janik-coat/

*****************

PETITE LECON DE BAGUETTES!!! 

 

karate_kid-20110913074315.jpg

 

traduction du sous-titre: "Il lui a enseigné que le secret du karaté réside dans le coeur et l'esprit. Non dans les mains."

D'AUTRES TITRES DU MÊME AUTEUR!!! 

2823682831.jpg

HONGFEI

2012

9782355580420

A partir de 9 ans et +

: Li Young Pei est un artiste qui décide se retirer vers une vie simple pour fuir l'orgueil que suscite son art, capturer fièrement des dragons dans l'écriture est une distinction exceptionnelle mais qui isole malheureusement.

En paix alors avec lui-même,

l'artiste découvre pourtant des dragons apparaissant dans les sillages fugaces de ses coups de balais. Emerveillé, puis inquiet à 'idée de succomber de nouveau vers un ego qui empoisonne, il se débarrasse des esquisses qui représentaient ce miracle. Mais finalement, les dragons de fumée échappés des cendres rendront justice et honneur, calmant les tourments de ce grand homme plein de sagesse.

 

Un nouvel album zen illustré par Monsieur Thierry Dedieu. Une histoire d'une part sur l'humilité, en quelque sorte l'artiste face à son oeuvre et d'autre part, une réflexion sur ce qu'est une oeuvre d'une manière générale, la note de noblesse indélébile d'un créateur doué ou le cadeau fugace, un miracle de la vie qui n'appartient plus à son créateur?

Hop! Un tableau, une histoire illustrée....Une histoire qui s'échappe, tel un dragon, de ces pages pour se lover dans nos têtes. Une histoire au parfum philosophique agréable et empreint de sérénité, tant par la morale de son histoire que par les écritures dragonesques et imaginaires de Dedieu.

Les plus jeunes seront peut-être piqués par l'envie de s'initier à la calligraphie chinoise, qui sait, le début de l'histoire nous guidant vers le secret de ces signes élégants. Rappelons-nous, les idéogrammes chinois sont des signes figurant des éléments du quotidien. 

A découvrir!3575504766.jpg

 

Voici une petite vidéo pour se laisser séduire par le charme de la ligne!

 **

maitredesestampes.jpg

 

P1050339.JPG

P1050342.JPG

 

maitre+estampes2.JPG

maitre+estampes5.JPG

maitre+estampes3.JPG

SEUIL JEUNESSE

2010

2021031950

A PARTIR DE 8 ANS

 

Tombé en admiration devant une estampe, un riche mandarin passe commande à l'artiste qui lui demande une importante somme d'argent et un certain délai.

Le jours passent et l'oeuvre ne vient pas. Excédé et convaincu de s'être fait avoir, le seigneur est sur le point de se venger du présumé malfaiteur jusqu'à ce que l'oeuvre arrive enfin!

D'une grande beauté! 

 

: Une belle histoire sur la patience, sur le temps de profiter des choses de la vie pour en saisir toute la beauté. Des esquisses de l'oeuvre du personnage sont joints à la fin du récit afin de nourrir l'idée de mois d'observation et de précision.

Un récit de Dedieu parfaitement dans l'esprit asiatique Zen et orienté vers ce qui fait l'essentiel et le sel de la vie!!!

**

yakouba.jpg

73126227.gif

9782020962520.jpg

yakouba_.jpg

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/6359-yakouba

9782021003963.jpg

9782021001006.jpg

IMG_1561.JPG

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/5488-article-309-du-code-penal-du-jardinimg_103.png

PETITE PLUME DE CAROTTE
2012
978-2361540326
 
A PARTIR DE 8 ANS ET +
 
 
 
Une petite promenade???
Et qui sait peut-être avec un peu de chance et en ouvrant l'oeil et le bon, apercevrons-nous un lapin ou un renard sur notre chemin!
Non non, je ne fabule pas.
Si si, nous sommes bien à PARIS.
Suivez le guide et ouvrez cet ouvrage!

Insectes, faucons, renards, lapins et autres animaux ont fait de Paris leur nouveau chez eux, du métro aux toîts des maisons. 

Prenant la capitale comme une preuve d'un vrai bouleversement dans l'écosystème, Thierry Dedieu nous fait découvrir les dessous d'un Paris insoupçonné.

 

: A l'instar de communautés humaines fuyant l'extinction par l'exode, l'auteur nous révèle de façon très simple et concise, sur des double-pages, des curiosités, des secrets et différents modes de survie de plusieurs espèces animales en mode urbain. Sur un format à l'italienne copiant les petits carnets d'aquarelles parisiens, nous nous promenons dans divers lieux touristiques par le biais de présentations animales. Nous retrouvons d'ailleurs les fameuses ruches de l'opéra Garnier évoquées dans l'album de Benjamin Chaud "une chanson d'ours" de chez Helium (voir sur ce blog!), loin des pesticides trop toxiques pour elles.

 

L'écologie n'est pas qu'un sujet qu'il est de bon ton d'évoquer, c'est aussi une véritable préoccupation sur le monde qui nous entoure et sa protection. Un petit documentaire à différents niveaux de lectures, à offrir aux jeunes promeneurs, la ville est aussi un champs d'observation. Un ouvrage à transmettre aux jeunes générations, qui plante la petite graîne dans les consiences de façon naturelle.

 

C'est fascinant et intéressant! Un titre à la portée des jeunes curieux et à partager en famille. Vous ne verrez plus Paris de la même manière sans doute. 

carpe+.jpg

 

2_103.png+faucon+.jpg

**

dedieu.gif

SARBACANE

AMNESTY INTERNATIONAL

2012

A PARTIR DE 8 ANS

 

C'est la révolution! Les lettres ne souffrent plus la suprématie insolente des chiffres, dans les écoles, à la télévision, sur les écrits. On ne qualifie plus. L'ordre est renversé et les lettres reprennent le pouvoir. Et le monde ne quantifie plus. Bien qu'indispensable, les chiffres n'ont pas le sens de l'évocation poétique qu'un nombre de mots bien choisis et chéris pourraient suggérer. bien conscients de la valeur de leurs adversaires, les chiffres signent l'armistice en bonne intelligence.

album,mots,guerre,alphabétisation

: "Cette "guerre" entre les chiffres et les lettres souligne l'impasse de relations fondées sur la discrimination et l'importance du respect de mêmes droits pour tous et partout dans le monde.

WWW.amnesty.fr"

Cette seule phrase résume l'intention de l'album.

 Thierry Dedieu pose le sujet avec humour afin d'alléger et de simplifier le propos, glissant des références culturelles amusantes comme "la liberté guidant le peuple" de Eugène Delacroix ou l'inspiration créatrice peinte par Caspar David Friedrich figuré par un homme au sommet du monde. Animés des caractères colorés aux traits enfantins pensés par Frédéric Marais, cette histoire à tiroirs de se contente pas seulement de dénoncer les contextes de guerre et les modes injustes de discrimination, elle met en évidence subtilement à la fois le pouvoir du chiffre qui supplante l'action et rend hommage au noble moyen d'expression et de liberté personnelle, l'expression. Nous pouvons penser alphabétisation en ce sens évidement, opération encore indispensable dans les villes et vitale dans certains pays victimes de la guerre.  

album,mots,guerre,alphabétisation

**

POUR LES PLUS GRANDS!!!

9782355580598FS.gif

HONGFEI

2013

9782355580598

A PARTIR DE 12 ANS

Banni de son royaume, le sage et valeureux prince de Perse, Calaf, suit son chemin et celui-ci le mène vers le Royaume de Chine. Les murs du palais du roi de Chine renferment le bien le plus précieux de ce dernier et son souci le plus grand aussi, sa fille Turandot. Belle et insaisissable comme un rêve, intelligente et exigeante comme la pensée en soif de savoirs, la princesse ne souhaite en aucun cas se marier. Aucun homme ne trouve grâce à ses yeux hélas. Les prétendants courageux et audacieux de réclamer sa main, éblouis par la divine beauté, devront passer le test des trois questions avec cette princesse rusée.

Trois bonnes réponses, faute de quoi les têtes vont tomber.

Impitoyable, Turandot trouvera pourtant un adversaire valable en la personne du Prince de Perse qui ne semble pas être effrayer de perdre son port de couronne après son royal pays.

Les deux âmes trouveront les chemins du cœur dans un joute d'énigmes redoutables mais Turandot payera le prix de sa cruauté fatale.


: Cet album superbement adapté par Thierry Dedieu reprend un célèbre conte asiatique collecté au XVIII ème siècle par un auteur français François PETIS DE LA CROIX . Beaucoup s'en inspireront quelques années plus tard, de l'Italie à l'Allemagne. Cette histoire est placée sous le signe de la tragédie, un théâtre qui fit chanter l'opéra de Puccini du nom éponyme du conte, mettant en scène la passion d'un valeureux personnage désargenté et d'une beauté farouche et rebelle.

 

Il y a duel pour saisir ou ne pas être saisi dans le jeu de l'amour, avec des énigmes dignes du Sphinx de la légende d'Oedipe. Ce personnage de Turandot est aussi cruelle qu'elle est belle, à la manière d'une Médée de la Toison D'or et à la différence d'une Atalante, qui se trouve obligée d'épouser son Hippomène par la ruse de celui-ci. Ici, c'est la jeune fille qui triche et contre toute attente changera d'avis, elle tombera sous le charme de cet homme droit et digne. Capturée par l'amour à sa grande surprise! Les passions ne peuvent pas vivre sans être contrariées, Turandot entendra que trop tard les conséquences de ses caprices.

 

Fort heureusement, en preux chevalier, Calaf emportera sa belle et trouvera en cette belle diablesse la force de reprendre ce qu'il a perdu, son honneur et ses terres.

Bref, un conte qui finit bien comme il se doit

Les illustrations de Dedieu sont épurées de décors, les personnages ont toute liberté de courir sur le fond blanc des double-pages et leurs formes tassées et arrondies à la manières de petits nains offrent une nuance de légèreté amusante.

A découvrir.

 

Pour l'inspiration, les amateurs d'opéra et de légendes,

TURANDOT de PUCCINI!!!


Puccini - Turandot - Nessum dorma par Quarouble

***********************

Les références de Mythes cités dans la chronique, quand les opposés s'attirent!

Hippomène et Atalante  (de Guido Reni (1625))

La jeune fille perdant sa course en se laissant séduire par une pomme d'or laissé par le rusé Hippomène (Mythe Grec)

720px-Guido_Reni_005.jpg

Médée la sorcière, qui charme l'argonaute et aventurier, Jason (de "Jason et la Toison d'or", Mythe Grec)

 

waterhouse_jason_and_medea.jpg

 

 

samedi, 16 août 2014

LE PETIT INVENTEUR/ CHO MI-AE

9782848014326.jpg

TOURBILLON

2008

9782848014326

A PARTIR DE 7 ANS

 

«  - Maman, combien de roues à une locomotives?

  • Six roues, je crois...

  • Et un Wagon de voyageurs ?

  • Deux de chaque côté...

  • Et un wagon de marchandises ?

  • Autant que le wagon de voyageurs. »

Jun coupe, compte, crayonne sur le carton.

Jun est un petit inventeur. Enfin un jour, il veut être plus tard un grand inventeur mais pour l'heure, il va commencer petit avant de voir grand.

Les formes s'évident, se collent les unes aux autres, le tchou tchou de sa petite locomotive lance déjà son départ dans sa petite tête de bricoleur de joujoux, il crache déjà sa petite fumée imaginaire.

C'est difficile mais Jun est fier de lui ! Son train est magnifique !

Les autres engins de ses rêves tirés du carton le seront sans doute également.

De quoi combler de plaisir !

livrestrain_04.jpg

: « Le petit inventeur » de Cho Mi-Ae est un magnifique album à faire découvrir. Les illustrations soignées et précises dans les postures, les rendu des matières, donnent de la dimension à cette histoire tout simple, ajoutent une vraie magie dont les jeunes lecteurs pourront être gagnés, animés par l'envie de griffonner, de construire, de façonner.

41am8P0u6GL.jpg

(*le texte dépend sans doute d'une autre version, mais n'est pas celui de la dernière version!)

Etape par étape, le petit Jun imagine et construit sa petite locomotive, il est dans son petit monde d'enfance et semble prendre autant de plaisir à créer son engin que d'y jouer probablement.

L'histoire ne nous montre pas Jun poussant son train mais plutôt le déposant fièrement sur une étagère comme le ferait un petit collectionneur de maquettes d'avions, d'autos ou de bateaux, voire de puzzle si l'on veut pousser un peu plus loin l'inspiration. Ce bel album parle de créativité, de patience, de jeux dans la construction. Les jeunes lecteurs qui se sentent de reconstruire la fameuse locomotive de Jun prendront bien garde de se faire autoriser les ciseaux adaptés pour leur âge par des adultes.

41sZAQiX12L.jpg

C'est beau, stimulant, tendre et amusant !

A partager !

41qoPhT1I8L.jpg

******************************

CHO MI-AE

L'AUTEUR

Dès que nous aurons plus d'informations à vous faire partager sur cet auteur coréen, ça sera ici!!!

*****************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

https://petitabricot.wordpress.com/tag/monsieur-lours-chef-de-gare/

****************************

D'AUTRES ALBUMS JEUNESSE COREENS A DECOUVRIR!!!

fGMsUquCwPayTRZIforH.jpg

 http://m.korea.net/french/NewsFocus/Culture/view?articleId=99684

61b1WrUeqLL._SX385_.jpg

http://www.babelio.com/auteur/Kim-Young-hee/244069

175.jpg

FLAMMARION

CHAN-OK

2010

A PARTIR DE 7 ANS (Pour qui sait maîtriser ses vents!)

 

Quel pourrait être le pire manque à l'étiquette pour une princesse? Une princesse a toutes les qualités, forcément !

Les beaux-parents découvrirons le terrible secret de la jeune et délicate qui n'est pas ensorcelée, non. La pauvre fille semble malade d'un secret qui lui noue le ventre. N'entendant que leur bon cœur, les beaux-parents prie vivement la princesse de libérer sa conscience et auront vite vent du mal qui l'incommode.

D'une force de dix tempêtes, la princesse libère enfin sur la maison les prouts qu'elle retenait bien caché.

Un dragon aurait eu sans doute eu moins de conséquence sur sa belle aura de perfection.

: Un album qui vient gentiment égratigner l'éternelle image de perfection des princesses, belles comme le jour et qui ont toutes les qualités possibles. Toutes les petites filles pourront enfin respirer et accepter la petite part indélicate qui fait aussi notre humanité.

Et oui, tout le monde fait des prouts comme tout le monde va aux toilettes.

L'album est bourré d'humour. Par le propos qui fera pouffer plus d'un jeune lecteur, très sensible à ce genre de thème irrévérencieux à cet âge et également par l'illustration de l'auteure coréene Shin Se-Jung qui n'hésite pas à faire un petit pied de nez à la tradition, dopant son univers d'estampes de situations comiques. Des règles strictes et difficiles, certaines éducations asiatiques n'en manquaient pas pour qu'une jeune fille puisse absolument faire de bon mariage. La jeune princesse jette le déshonneur et est rapporté à sa famille comme un objet. C'est elle qui trouve astucieusement le moyen de prouver sa valeur en se sortant de sa triste situation.

D'ailleurs de là, nous pourrons voir aussi dans cette petite histoire beaucoup plus profonde qu'elle n'y paraît, la volonté de parler du secret au travers de cette métaphore qui noue l'estomac, nœud bien serré autour d'une éducation de fierté et de convenances, de l'histoire du pays. La princesse fait avec et arrive par son propre courage à aller de l'avant selon ses conditions.

Se libérer d'un poids, être soi, c'est plutôt bien ! 

********

ET BIEN D'AUTRES ENCORE...

http://www.ricochet-jeunes.org/bibliographies/theme/290-coree/tri/age/page/1

 

jeudi, 14 août 2014

LES GRILLES DU PASSE/ DOMINIQUE LEGRAND

9791021402232, 0-2124705.jpg

OSKAR EDITEUR

JUIN 2014

9791021402232

A PARTIR DE 12 ANS

 

C'est un nouveau départ, le commencement d'une nouvelle vie, avec Ethan.

Mélanie lui avait signifié la fin de ses sentiments et l'auteur à succès Thomas Lennox s'était résolu finalement à tourner la page aussi simplement que s'ouvrait la porte de leur nouvel appartement.

Une porte s'ouvrait, une autre se fermait pour le meilleur et le pire.

Les choses ne s'amorceraient pas si mal si Ethan ne commençait pas à trouver l'insomnie de plus en plus régulièrement. Le manque de sommeil et quelques marques aux bras de plus en plus visibles commencent à alerter la direction de son nouveau collège.

Ethan dit à son père entendre une voix puis d'autres les nuits suivantes dans l'obscurité de sa chambre.

C'est Damien qui le réveille chaque nuit et le tire avec force hors du lit.

L'inquiétude mettant encore plus à mal les relations entre Thomas et Mélanie, Thomas décide d'enquêter sur les lieux de leur emménagement, s'aventurant pas à pas vers l'improbable et l'inexplicable.

Les crises d'Ethan s'intensifient, il perd soudainement connaissance en cours après avoir découvert les lettres du prénom « Damien » griffées au cutter dans une page blanche de son classeur.Tandis que Thomas redouble d'efforts pour faire face aux contraintes que réclament son travail et satisfaire son agent Frédéric Dorval, les deux parents se soudent afin de sauver leur petit d'une menace invisible.

Si ce n'est pas un camarade qui harcèle leur fils de douze ans, que ce qui se cache -t-il dans les murs de cet appartement ? A qui appartient cette voix d'enfant ne souhaitant passer son appel qu'au travers d'Ethan avec force et violence ?

 

: « Les grilles du passé » de Dominique Legrand se classe, on peut le dire sans gâcher la découverte, plus dans le genre du thriller que du roman d'horreur pour ados.

Il y a très peu de personnages, ce qui permet d'en apprécier les différentes sources d'inspirations, les diverses lectures subtiles.

En effet, l'auteur distille dans l'air de son Paris ordinaire des effluves fantastiques et gothiques par jets de références connues dans les genres « étrange » et « frisson ». Sont cités sur le plan littéraire donc Edgar Allan Poe, l'allemand Hoffmann (Les célèbres contes!), Umberto Ecco (« Le nom de la Rose ») mais aussi sur le plan cinématographique, Tim Burton dont Ethan est un grand fan.

Les références sont malicieusement là pour nous perdre un peu, égarer notre imagination et à la lecture, la vie extrêmement terre- à terre de Thomas Lennox est voilée d'un mystère à la saveur d' « fantastique » obscur.

Malgré quelques faits plus qu'inquiétants, la tension n'est pas principalement donnée par la dimension improbable et la schizophrénie suggérée. L'angoisse est installée surtout par la grande inquiétude des deux parents qui se retrouvent à se faire confiance pour le pire et dans des conditions insoutenables, la maltraitance, dans un contexte de séparation conjugale qui rendrait les choses très compliquées et encore plus agressives

Mais là où l'on pouvait s'attendre à une bataille de garde parentale devant un Thomas démuni d'explications rationnelles, la « famille » recomposée se soude plus que jamais.

Dominique Legrand guide son thriller sans une noirceur exagérée et les bases de l'appartement auraient bien des secrets à livrer aux jeunes lecteurs.

Une lecture très plaisante qui mettra doublement les jeunes dans la position de l'ado et des parents, une vue double qui participe à l'angoisse du roman. Cette fiction gratifiera les grands explorateurs du temps de la littérature jeunesse d'une explication très étonnante.

Franchissez avec Thomas les Grilles du passé !

 

 **************************

DOMINIQUE LEGRAND

360px-Dominique_Legrand.JPG

L'AUTEUR

http://www.babelio.com/auteur/Dominique-Legrand/6707

https://www.facebook.com/pages/Dominique-Legrand/117191908363882

600486_324634584286279_1874533480_n.jpg

**************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

 LE BLOG NE MANQUERA PAS DE LES POSTER ICI!!!

 

**************************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEUR!!!!

Unamoursouslaterreur.jpg

http://www.oskareditions.com/Livre.php?nom=Un%20amour%20sous%20la%20Terreur

 

lundi, 11 août 2014

POUR SAUVER CUSUMBO, MON PETIT COATI/ FLORENCE JENNER METZ

 

roman,guatemala,amerique centrale,amitié,coati

OSLO EDITIONS

COLL. AVENTURES

9782357541412

2014

A PARTIR DE 10 ANS

 

Oubliant et traînant sa jambe malade, que sa famille pense un jour avoir les moyens financiers de soigner, la jeune Marta, onze ans, cherche des yeux le petit malicieux à fourrure qu'elle a recueilli et adopté. L'animal gourmand et vif se faufile partout en un rien de temps.

Sa maîtresse lui a confié que les Coatis sont des animaux aussi fidèles que les chiens, même plus attachés à l'homme semblerait-il.

La truffe de Cusumbo effleure, hume l'odeur de tendresse de la joue qui cherche ses caresses, la lèche avec presque autant de plaisir que les bons délices de l'estomac.

Marta la petite guatémaltèque et Cusumbo le chapardeur aux pelage bruns de cacao et aux rayures de caramel sont devenus de vrais amis inséparables.

Pourtant, Cusumbo est une véritable catastrophe dans les montagnes de son village.

Alors qu'un jour, l'animal bouscule par accident une vieille vendeuse et égare les quetzales durement gagner de la journée sur le sol, Cusumbo se retrouve vite capturé et en passe d'être puni en conséquence.

La pauvre Marta n'ignore pas que la perte de sous de la vendeuse représente une faute grave et aussitôt, soucieuse des colères qui découlent de l'événement,inquiétée par les conversations vives qui tempêtent ci et là, elle prend peur pour son petit animal turbulent.

Afin de lui éviter la mort, comme elle le suppose, Marta prend ses toutes petites économies et les sacrifient dans un billet vers une forêt dans laquelle l'animal sera à l'abri parmi ses paires.

Marta fait la connaissance de Juan à Guatemala City. Il devient un ami. Le petit vendeur accueillera dans sa famille la nouvelle amie égarée qui cache tant bien que mal sa jambe qui redouble de douleurs et son drôle d'animal qu'elle sait faire danser pour quelques quetzales offerts par les touristes charmés.

Que ne ferait-elle pas pour sauver Cusumbo, son petit coati.

 

: Florence Jenner Metz présente une histoire pleine de douceurs et de tendresse. Il n'est pas rare de retrouver ce thème de la fugue dans la littérature jeunesse avec « Manon et Mamina » de Yaël Hassan par exemple et pour les plus grands, « Sur la route de Blue Earth » de Joseph Monninger plus récemment. Le thème permettant par là les vertus du parcours itinéraire qui fait grandir et enrichit de son expérience aventureuse. Nous retrouvons l'importance de la rencontre où le héros (oïne) rencontre un personnage qui en plus de lui offrir une belle amitié sincère, lui permet également de trouver une solution au problème qui génère la fugue.

L'amitié est la vraie clé de voûte de ses belles lectures.

Au fil des pages tournées, qui se lisent sans difficultés, il est possible de déceler le vrai fil conducteur de cette aventure. Malgré les moyens très modestes des personnages, les soucis de santé de Marta, l'auteure choisit de dégager la beauté locale et lui rendre hommage.

Que de descriptifs par petites touches sur la faune, la flore, les bonnes odeurs gastronomiques qui nous transportent vers le Guatemala par la pensée et les sens.

« Pour sauver Cusumbo, mon petit coati » rend également hommage à l'humilité, la joie de vivre des guatémaltèques dans une vie simple, de peu de moyens pour la plupart. Certains villages sont soutenus par des associations qui sont tombées en amour avec cette culture Outre-Atlantique et qui tout en faisant sa promotion auprès des publics français en passerelle, œuvrent pour la diffusion de l'éducation et l'instruction dans ces quelques endroits reculés des montagnes, des organismes à l'instar de « France-Amérique Latine » par exemple.

Ceux et celles qui ont croisé le chemin de ces hispanophones retrouveront la même volonté et le même plaisir à déployer les charmes des lieux en éventail, le texte de l'auteure est un évocateur d'exotisme.

 Florence Jenner Metz est aussi l'auteure de l'excellent "Interdit" chez Alice Deuzio!

Une aventure très sympa pour les jeunes pré-ados !

1506014-gf.jpg

*******************************************

 FLORENCE JENNER METZ

L'AUTEURE!!!

76000954.jpg

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/initiale/J/auteur/4518-florence-jenner-metz

76000934.jpg

http://jazebraci.canalblog.com/archives/2012/05/24/24333324.html

76001006.jpg

*******************************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

Quelques avis bientôt, sans fautes!

******************************************

INTERDIT!

DE LA MÊME AUTEURE!!!!

1228113-gf.jpg

ALICE DEUZIO

Collection Album Jeunesse

9782874261510

A partir 9 ans

: Anatole est un fan d'internet et lorsque son père lui intime l'ordre de ne pas aller sur un site, le goût de l'interdit se montrant le plus fort, Anatole et son copain Basile franchissent aussitôt le portail du site Eurékajaitrouvé contre tout bon sens. Devant le mur de cadeaux qui défile sous leur yeux ébahis et l'offre alléchante du professeur Eurékajaitrouvé, les garçons commandent les choses les plus folles qui rendront leur quotidien agréable et sans efforts. Pourtant, tout engagement doit s'acquitter d'un paiement évidement et les deux garnements se retrouvent pris au piège lorsque le professeur, malicieux et sournois magicien, leur réclame son dû. Ils n'auront que jusqu'à minuit pour rembourser leurs extravagances sinon le professeur s'emparera des parents et des animaux de compagnie d'Anatole.

: Florence Jenner Metz revisite le mythe de Faust de Goethe, contrat "aux petits caractères maléfiques" qui se retrouve également dans "Pinnochio" de Collodi avec le terrible marionnétiste qui piège ses cancres dans son parc d'attraction pour les changer en ânes. "INTERDIT!" est un récit sur la confiance en l'expérience parentale souvent perçue à un âge pré-ado ou adolescent comme liberticide. Si Anatole se sort de cette triste situation ensorcelée extravagante, les jeunes lecteurs conprendront sans doute qu'ils pourront compter sur l'aide d'un adulte responsable de confiance dans pareille situation. Un titre intéressant et amusant!

*******************************************

LE GUATEMALA ET LES COATIS!!!

 

COATIS? VOUS AVEZ DIT COATIS??

 

 

DES MONTS GUATEMALTEQUES AU LAC ATITLAN...

19:07 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, guatemala, amerique centrale, amitié, coati | | |  Facebook | |  Imprimer

samedi, 02 août 2014

BONNES VACANCES!!!

 

32972148.jpg

LE PETIT COIN DES PROPOSITIONS FERMERA PENDANT QUELQUES JOURS SES FENÊTRES,

UNE PETITE LECTURE DE DERNIERE MINUTE SANS DOUTE ET HOP, EN ROUTE VERS DES TERRES DE VACANCES!!

EN VOUS SOUHAITANT DE PROFITER, AVEC OU SANS LECTURES, TOUJOURS AVEC PLAISIR,

ENVIES ET BONNE HUMEUR

LES PETITS RATS!!

CHAT LU!!!!!

10468357_10152529282397970_8278024470655349838_n.jpg

19:26 | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer

MARION DU FAOÜT OU LA REVOLTE DES GUEUX/ MARGOT BRUYERE

marion-du-faouet-ou-la-revolte-des-gueux.jpg

OSKAR EDITEUR

2013

9791021401570

A PARTIR DE 12 ANS

 

Marion, la main sur le ventre arrondi, l'autre tenant fermement la main de sa petite Alice, le cœur chargé d'espoir, de courage, cette main prête à être tendu pour la demande qui l'amène aux portes de la prison de Quimper.

Son Henri était là, de l'autre côté et elle comptait l'en faire sortir.

Quelques temps encore, Marion et sa bande trinquaient leurs choppes à leur bonne fortune, au revers du sort. Leurs vêtements étaient propres, ils avaient de quoi nourrir les familles et de quoi entretenir les forces pour aller couper du bois chaque semaine.

Les langues s'agitaient mais ne pouvaient se délier d'aucun secret car tout le monde ignorait toujours comment la bande de Marion Tromel s'était extirpée de la gangue boueuse de la misère quotidienne qui gagnait progressivement le village.

L'idée avait germée de l'esprit aiguisée de cette jeune fille de Bretagne.

Belle, rusée et rousse comme le diable.

Les autres l'avaient suivi, sans protester.

A cette époque, leur équipe de bûcherons étaient sur le point de se voir congédier sur un chantier, les employeurs avaient trouvé le moyen de réduire les dépenses avec une équipe demandant bien moins cher.

L'équipe de Henri avait fier et solide réputation pourtant.

Rencontrant son ancien coup de cœur de jeunesse par hasard, sous le porche de l'église tendant la main pour un peu de pain ou des sous, accompagnée de sa petite Alice, Marion se jura de changer la donne et d'offrir à sa petite un toit et de quoi manger quoi qu'il en coûte.

Ainsi commençait l'histoire de Marion du Faouët et de sa bande de brigands.

A présent, la jeune femme tenait entre les mains le papier permettant à son époux de retrouver la liberté et pourtant, chaque instance se renvoie la responsabilité et Marion trouve porte close.

Marion n'abandonnera pas, elle se dit que la liberté peut aussi s'acheter avec de l'or.

 

: « Marion du Faoüet  ou la révolte des Gueux » de Margot Bruyère reprend le destin d'une brigand peu connue peut-être, les femmes pirates étant plus populaires.

Le personnage de Marion apparaît comme une femme de caractère, à poigne, au point que les hommes de son entourage lui accorde confiance et foi, la suivant volontiers jusqu'en enfer.

Il n'est nullement l'intention de faire l'apologie du banditisme et du vol, l'arrière-fond historique et les événements survenant tour à tour dans la vie de Marion font de ce récit une histoire néanmoins très émouvante.

En effet, dans une pulsion de vie et de survie, Marion Tromel apparaît sous la plume de l'auteure comme un personnage plein de courage quoi qu'il en soit. C'est un plaisir de lecture.

La vie de Marion « Finefont » (fine au fond=rusée), elle a bel et bien existé, donne une vision mûre et non manichéenne de l'existence parmi d'autres plus réjouissantes évidement. Ces vicissitudes seront l'occasion d'aborder avec les ados lecteurs le thème de la justice sociale et la notion d'équité entre individus.Cette restitution fiction permet de révéler un cadre historique intéressant à divers niveaux et où chacun se fera sa propre conclusion.

Étonnant, touchant, instructif sur l'Histoire de France. Comme le précise la documentation de fin de récit, "ce sont là les signes avant-coureurs de a Révolution Française".

A découvrir, vraiment !

*******************************

MARGOT BRUYERE

Bruyere-Margot.jpg

AUTEURE

http://www.margot-bruyere.fr/

*******************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/37506-marion-du-faouet-ou-la-revolte-des-gueux

http://www.margot-bruyere.fr/marion-du-faouet-ou-la-revolte-des-gueux.php

 

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/38432

********************************

D'autres titres de l'auteure!!!

couv_epee_charlemagne_grand.jpg

http://www.margot-bruyere.fr/epee-de-charlemagne.php

meutres-petits.jpg

Cartouche-roi-de-paris.jpg

71GyPMwpidS.jpg

 

jeudi, 31 juillet 2014

LA MALEDICTION DE LA PIERRE DE LUNE, TOME 1: FLORENCE/ Catherine Cuenca

roman,histoire,révolution

GULFSTREAM EDITEUR

2014

978235488228 

 A PARTIR DE 12 ANS

 

De sa fenêtre, la blonde Lena aperçoit son amie d'enfance enjamber le petit balcon de sa chambre et s'y engouffrer furtivement.

Où est elle partie vagabonder?

Lena Landucci se mordrait probablement vivement les lèvres à envisager Carla en ses termes désobligeants. Elle souhaiterait tout savoir par curiosité et envie, bien sûr.

La brune Carla est une aventureuse, une passionnée, leurs escapades secrètes ne manquent jamais de les amuser comme des enfants fripons volant des sucreries dans une cuisine.

Non, « vagabonder » serait un terme employé par Maître Savino Ricci, l'oncle de Carla. Lui aussi s'est hélas mis dans l'idée qu'à quinze ans, il est grand temps de prendre mari.

Le père de Carla l'a déjà promise à un riche commerçant de laine bien plus vieux qu'elle pour ses seize ans et la jeune fille s'est résignée à son sort.

Carla considère tout ce qu'elle laisse, tout ce dont elle a envie, tout ce qu'elle n'a pas encore réalisée. Peindre, déjà. Maître Ricci fait surveiller sa nièce par Fulvia la bonne afin qu'elle ne retourne plus dans ces rues malfamées où se trouvent la boutique de couleurs.

Toujours dans le plus grand secret, les deux jeunes filles prétextant être l'une chez l'autre, continuaient de s'y rendre pour les besoins artistiques de Carla. La marchande lui fit d'ailleurs cadeau d'une étrange pierre de lune, réputée pour préserver la vertu.

Lena trépignerait probablement à l'idée de ne pas savoir ce soir d'où vient Carla l'intrépide.

La veille encore, cette dernière trouva un mot coincée dans ses volets en bois à la tombée de la nuit. « Chère demoiselle, Je serais honoré de prendre votre visage comme modèle pour ma prochaine sculpture. Rendez-vous, je vous en prie, à l'atelier de la rue du Sasso, en face de la taverne du Trou, ce soir après les vêpres.

Avec mon plus profond respect,

Vincenzo Montoni. »

Encore une escapade. Peut-être revient-elle de ce rendez-vous?

La croisée de Carla n'est pas encore fermée,

Lena, la curieuse, ouvre aussitôt sa fenêtre...

 

la-malediction-de-la-pierre-de-lune-gulf-stream-roman-jeunesse-catherine-cuenca-review-critique.jpg

: « La Malédiction de la Pierre de Lune » est une série qui promet. La tension monte doucement autant que les événements s'enchaînent entre aventures espiègles et mésaventures étranges.

Carla est le personnage central de cette aventure qui se déroule dans l'Italie du XVème siècle.

Les deux amies sont attachantes et très complices, nous sommes aussitôt pris dans le lien et happé vers les jolies cachotteries. A ces temps d'insouciances s'opposent les vrais secrets, beaucoup plus durs, presque mortels. Le fantastique entre en jeu, mais pas trop, il occupe l'importance que l'auteure Catherine Cuenca lui a accordé dans l'intrigue. Le pouvoir de la pierre de lune fait son œuvre. Il est question de sorcière brûlée sur le bûcher et de guerre de pouvoirs entre les familles riches et Mécènes de Florence, les Médicis et les Pazzi. Le passé de Carla se trouve étroitement lié à cette « guerre des roses » et cela concerne sa mère.

Pensant venger sa mère, dommage injustement collatéral, la jeune fille opposera le poison au poignard et l'action monte, les passions aussi.

Ce premier Tome « Florence » parle également de romance, de muse, d'inspiration. Amoureuse de la peinture et du dessin, Carla se trouve choisie pour incarner une belle taillée dans la pierre par le ciseau d'un artiste d'un atelier réputé. Le bel artiste ne l'a pas choisi par hasard et le mystère suit de nouveau la révélation sur le destin de Silvia Barattini, la mère de Carla.

Vraiment sympathique et palpitant, les fans de l'autre série de la même auteure se déroulant à la Révolution, « Le passage des Lumières », se régaleront de l'excellente vulgarisation historique et de la création de bonnes intrigues comme sait les mener Catherine Cuenca. De toutes évidence, l'auteure a plaisir à mettre en avant des jolies jeunes filles entières et au franc parler.

La%20mal%C3%A9diction%20de%20la%20pierre%20de%20lune%2002.jpg

La%20mal%C3%A9diction%20de%20la%20pierre%20de%20lune%2003.jpg

 

 **********************************

CATHERINE CUENCA

Cuenca--Catherine--1-.jpg

L'AUTEURE

http://www.babelio.com/auteur/Catherine-Cuenca/65239

http://www.catherinecuenca.sitew.com/#Bienvenue_.A

 

c4k1c-Catherine_Cuenca_4_.JPG

 

***********************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

 

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2014/05/la-malediction-de-la-pierre-de-lune.html

http://www.yozone.fr/spip.php?article17254

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/41024

http://www.histoiredenlire.com/epoque-moderne/malediction-de-la-pierre-de-lune.php

***********************************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE!!!

88443366_o.jpg

http://louvrage.canalblog.com/archives/2013/07/15/27674530.html 

 

 **

LE PASSAGE DES LUMIERES

T.1: ESPOIRS

 

passage-des-lumieres-espoirs.jpg

GULFSTREAM

2012

9782354881474

A PARTIR DE 9 ANS

 

A la faveur de la lune et par son pouvoir étrange, Zélie se trouve transportée dans le passée de sa commune Basmont-en-Argonne, à une époque où la révolte gronde.

En effet, suite à un pari incroyablement farfelu avec son oncle qui lui assurait être capable de franchir les portes du temps dont il était coutumier, la jeune adolescente franchira le seuil fortuitement seule et suivra les prémices de la Révolution française.

Recueillie et cachée sous le nouveau prénom de Marie-Azélie par un ami de son oncle, elle ne pourra pas rester dissimulée longtemps car la jeune fille n'a pas sa langue dans sa poche et changera le cours des choses dans sa soif de justice.

S'opposant au répugnant propriétaire Juste Perrin dénigrant les populations plus modestes à la réunion préparant les doléances qui seront présentées au roi, celles clamant les mauvaises conditions de vie des paysans, elle défendra la cause des jeunes filles qui ne vont pas à l'école et sauvera la petite Fanchon de la maladie.

Humilié, Juste Perrin n'en restera pas là!

L'heure du retour au XXI ème siècle est prôche et la Révolution est en marche !

Zélie pourra t-elle changée de nouveau les choses?

Une série historique intéresssante teintée de fantastique par le mythe du voyage dans le temps. Catherine Cuenca, férue d'histoire, la rend ici accessible et soluble, présentant les raisons de ces soulèvements du XVIII ème siècle qui amorceront des changements fondamentaux pour la société française d'aujourd'hui.

Zélie est une adolescente au fort caractère qui ne pourra rester en marge de l'injustice, créant peut-être des paradoxes chronologiques pour l'avenir. Têtue, n'écoutant que son grand cœur plutôt que les recommandations du père Joseph, elle sauve tout de même la petite Fanchon.

Il est incroyable de réaliser la mortalité d'une gastro-entérite qui ne pouvait être soignée par méconnaissance. Deux autres volumes sont déjà disponibles, l'issue du premier vous laissant sur votre fin et faim. Un feuilleton-roman que les jeunes lecteurs suivront sans difficultés et avec intérêt.

**

 

LA BALLADE DU MAURE

ballade-du-maure.jpg

OSKAR

9782350008523

A PARTIR DE 12 ANS

 

(précedement publié ici: http://jeunesse.actualitte.com/critiques/romans/la-ballade-du-maure-639.htm)

 

 

Andalousie, 1490.

Isaura, jeune chrétienne aux cheveux de «feu», est régulièrement chahutée par des garçons de son village pour sa chevelure rousse. Isaura peut comprendre la tristesse des maures musulmans pointés du doigt qui refusèrent l'exil en se convertissant.

Etre différent à Navidad est un luxe qui se paye depuis la reconquête des terres musulmanes par les rois catholiques espagnols. C'est en cachette qu'Isaura se lie d'amitié avec le petit guitariste maure, Joàquim, dont l'activité de «va-nu-pieds» risque, selon la mère d'Isaura, de ternir sa réputation. Isaura ne veut ni d'un mari ni de l'intolérance. Sur sa mélodie de «la ballade du Maure», contant le pirate qui libéra une captive chrétienne par amour, Isaura se permet de rêver, choisissant de garder l'amitié de Joàquim.

Ce lien clandestin sera mis à l'épreuve le jour où Isaura sauvera la vie du beau Yahya que Joàquim suspectera d'être un espion musulman. Les deux adolescents devront fuir et se protéger du retour des troupes militaires de l'émir Boadil, revenues reprendre ses anciennes conquêtes. L'offensive les poussera jusqu'aux portes de Santa Trinidad. L'amitié des deux jeunes adolescents survivra-t-elle aux feux de la colère ?

 

: Catherine Cuenca raconte une forte amitié survivant aux guerres de religions. Développant le problème de l'intolérance sous plusieurs angles, l'auteure arrive à nous faire découvrir malgré tout les beautés de l'Andalousie. 
Nous retrouvons au cœur du récit de La ballade du Maure, un besoin de survivre à la bêtise du monde. Catherine Cuenca présente clairement qu'il n'y a pas de position favorable dans les actes de violence. Les Maures musulmans sont tolérés au pays jusqu'à la conversion, les Maures catholiques, convertis pour garder la vie sauve, sont rejetée comme des traîtres, les espagnols catholiques du village de Navidad sont vendus comme esclaves par la suite...

En plus d'un petit roman de société et d'histoire intéressant, Oskar Editions promet une jolie romance pour les jeunes lecteurs, à l'ombre des pierres de l'Alcazar.

A découvrir.

lundi, 28 juillet 2014

SUPER LOUIS ET L'ÎLE AUX 40 CRÂNES/ Florence HINCKEL

roman,adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

 

SARBACANE

COLL. PEPIX

AOUT 2014

9782848657127

A PARTIR DE 9 ANS

 

GUIDE DE SURVIE DU SUPER-HEROS EN MILIEU ORDINAIRE

Par Louis, Super-Héros

Fiche Hors série :

Comment survivre à l'enlèvement d'un braqueur chauve comme une coquille d'œuf ( un« crâne d'oeuf »comme on dit, mais on lui répétera pas, il a un pistolet, Nubuck le gangster!), en milieu huis-clos (« l'île aux 40 crânes », c'est pas les Bahamas, ça non!), avec son amoureuse (Ben, elle est jolie, Vanessa!) et avec un casse-pied que l'on jetterait bien aux requins (qu'il est bête, le Brutus!) ?

 

1- Raccourcir le titre (il est long, le titre!).

2- Avoir de la conversation (le Nubuck a la gâchette facile, on va l'occuper un peu et il a peut-être lu le dernier « Titeuf »?).

3- Trouver un moyen de se sauver de l'île aux 40 crânes (c'était pas la meilleure planque à lui indiquer, surtout quand les légendes de l'île sont plus des légendes, ont des dents en or et deux pistolets s'il vous plaît! Ben lisez, vous comprendrez !).

4-Empêcher l'idiot de Brutus de nous m'être dans la panade en fouillant le sac de billet de Nubuck quand il dort à poings fermés et à grands ronflements).

5- Ben, peut-être avoir deux secondes de romantisme héroïque avec Vanessa (penser à s'entraîner, entre deux pétoches, au baiser renversé comme au cinéma ! Les filles adorent ça sûrement ! C''est cool!)

6- Finir ce guide de survie si la terrible Balafre-à-dents-d'or le permet (elle est terrible ! Le soir en nuisette à dentelle, c'est pire!)

roman,super-héros, humour, adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

: Ce nouveau roman de Florence Hinckel se présente sous le sceau de l'héroïsme et de l'humour.

Louis est un petit gars qui vivote entre sa vie de super-héros qu'il fantasme la nuit avec plaisir et sa vie ordinaire de jeune écolier le jour.

Ces exploits imaginaires sont consignés dans un guide de survie qui livre quelques conseils afin permettre à un « batman » et « superman » de survivre incognito une vie de tous les jours avec confort. C'est un second degré amusant puisque, bien entendu, nous nous serions attendu plus simplement à l'inverse.

 

roman,super-héros, humour, adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

 

Louis a une imagination débridée et les deux univers vont finir par se fondre dès lors où l'incroyable va faire irruption dans la vie bien tranquille et insouciante de ces trois enfants.

Louis va aussi se rendre compte que 'héroïsme peut prendre plusieurs masques et parfois, autour de soi, il y a des héros que l'on ne démasque pas avec les yeux d'enfants.

Florence Hinckel met beaucoup d'humour à plusieurs niveaux. Dans son choix de narration d'une part- les pages du guide font irruption entre les événements, offrent une distance systématique et permettent de conserver un ton drôle pour une aventure à ne prendre en aucun cas au sérieux- .

Humour avec les personnages volontairement caricaturales du genre aventure d'autre part - gangsters et piratesse au même rendez-vous, c'est pas rien !-.

Et enfin, des scènes cocasses sont continuellement dédramatisées par le petit Louis dont les conseils de survie en mode « Clark Kent » peuvent s'appliquer aux situations du moment et le sortir d'affaire, ex : imaginer votre pire ennemi sur la cuvette des toilettes pour ne pas avoir la « pétoche » !.

Le langage est volontairement familier et à l'image des dialogues que les jeunes lecteurs peuvent avoir à cet âge, permettant facilement à ces derniers l'identification. Le rythme est dynamique, le ton frais et la lecture très accessible.

 

Une bonne lecture plaisir pour les vacances !

 

roman,super-héros, humour, adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

 

*****************

Florence HINCKEL,

l'AUTEURE

C'EST ELLE!!!

interview+florence+hinckel.png

http://florencehinckel.com/

http://lavoixdulivre.blogspot.fr/2012/08/interview-florence-hinckel.html

hinckel.jpg

LA COLLECTION PEPIX,

qu'est-ce!? (deux mots, voire trois!)

http://mespremiereslectures.com/Interview-de-Tibo-Berard-pour-le.html

*******************************

 

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/41715

http://www.lirado.com/livres/super-louis-ile-40-cranes-hinckel.htm

http://actu.net/redirect.php?url=http://aziquilit.wordpress.com/2014/07/26/super-louis-et-lile-aux-40-cranes-de-florence-hinckel/

http://leslecturesdemarinette.blogspot.fr/2014/07/super-louis-et-lile-aux-40-cranes.html

******************************

 

DECOUVREZ AUSSI...

POUR JEUNES ADOS

SECRETS.COM!!!

secrets.com.jpg

RAGEOT

2013

2700239598

A PARTIR DE 10 ANS ET+

 

« Merci...C'est super d'avoir des copains. Je me sens mieux rien que d'en avoir parlé avec vous.

Et là, un petit tilt retentit dans ma tête. Un bébé d'idée est en train de naître... »

Un coup de main de maman pour la création, la validation du proviseur pour informer les élèves du collège, l'assistance précieuse de Mme Pinvert la documentaliste pour la modération, l'enthousiasme de Soizic, Zoé et Margot, SECRETS.COM est né !

Mona, onze ans, pense que ce forum devrait apporter une écoute à chacun et épicer leurs journées d'adolescents. Qui n'aime pas les secrets ?

Je suis amoureuse de quelqu'un mais je n'ose lui avouer. Je jalouse la personne qui va rencontrer une star. Mon secret est trop grand pour être écrit. Les confidences doivent rester anonymes mais tous au collège spéculent.

Mona elle-même profite du forum : « Suis-je encore petite ou bien grande ?

Pourtant, l'aventure va dépasser le petit groupe d'amies. L'attitude de Nils, seul garçon du groupe, va changer envers Mona . Le clan de Marion, des pestes de 3ème, commence à s''intéresser aux quatre filles et les invitent à une soirée sans parents. Comment se comporte t-on avec des filles populaires et plus âgées ? Action ou vérité ? Tristan, le beau cousin de Marion, va confier une chose surprenante mais chut, je ne vous ai rien dit !De la confidence aux indiscrétions, il n' y a qu'un pas.

 

: Secrets,com est un bon roman pour les filles, se montrant très près des préoccupations des adolescentes du collège. Florence Hinckel construit son histoire autour du personnage de Mona qui va grandir, mûrir à plusieurs titres.

Physiquement et sentimentalement, le groupe de copines entame le passage à la puberté et ce que cela entraîne de fin à l'enfance. Elles parlent d'amour, des petits copains, à leur rythme, après tout, rien n'oblige à grandir trop vite même si la fragrance de la romance a des senteurs tellement mystérieuses et adultes.

9782700233384FS.gif

L'idée du forum permet d'aborder la notion de responsabilité, les mots deviennent des armes plus puissantes avec le temps, on parle de modération ou de censure si nécessaire Florence Hinckel aborde certains sentiments à cet âge tels que la jalousie, peut on l'aborder sereinement? Peut-on se montrer jalouse de sa meilleure amie ?

Les jeunes lectrices se retrouveront certainement dans ces fous-rires, certains défis, certains questionnements, certaines angoisses, certains complexes, les punitions des parents, car Mona est une fille gentiment ordinaire.

Si vous adorez les croustillantes confidences entre copines, SECRETS.COM est pour vous !

 

**********************************

CE QU'EN PENSENT LES AUTRES!!!

 

http://www.lirado.com/livres/secrets-com-hinckel.htm

http://lesmondesdeclem.blogspot.fr/2013/09/secretscom-florence-hinckel.html

 

"LES COPAINS ET LE SOLEIL ET NABILA !!!

9782070614875.jpg

GALLIMARD JEUNESSE

Folio Junior

2011

9782070614875

A partir de 10 ans et +

: Azhar est un petit marseillais d'origine comorienne qui traîne ses baskets dans les rues de la ville, sous le soleil et l'ennui. Les jeux de ballon sont proscrits par les commerçants qui ont peur pour leurs étals. Le jeune garçon supporte quotidiennement les railleries de la bande de Sofiane, grand jaloux et déçu amoureux, qui se moque de son attachement pour Nabila, montrant du doigt le petit noir et la jeune arabe. Delà, Azhar commence à se remettre en question sur un avenir possible avec sa belle, revenant sur ses origines dures à assumer, venant d'un papa qu'il n'a pas connu. Anne-Marie, l'institutrice des CM1 de sa classe propose un atelier cinéma afin de créer l'intérêt chez ses élèves et leur fait découvrir la comédie "West Side Story" et c'est la révélation pour Azhar!

 

: Plongeant dans l'histoire de l'Amérique et de ses luttes sociales avec "West Side Story", son amour impossible entre Maria et Tony, et tout cela jouer et chanter sur la musique de Léonard Bernstein, le jeune Azhar est animé d'une nouvelle énergie et trouve des réponses afin d'accepter ce qu'il est, qui il est et aller fièrement de l'avant. L'histoire pose le constat d'un désoeuvrement chez les jeunes, qui n'ont pas les moyens d'être des enfants et du coup, jouent à des jeux de grands qui vont les perdre. Florence Hinckel propose une histoire intéressante avec ce passage initiatique qui peut inspiré tous les jeunes, dans une tranche d'âge où l'on essaie de se resituer sur son identité afin d'être et de pouvoir. C'est sympa, frais et intelligent!

istres.jpg

L'AMERIQUE chantée par "WEST SIDE STORY", à retrouver dans le livre!

ELLE A ECRIT AUSSI...

9782092543054.jpg

vanilles.jpg

9782748513844FS.gif

 

***********

POUR LES GRANDS ADOS

, DE BONNES PROPOSITIONS DE L'AUTEURE!!!

4F4G.jpg

TALENTS HAUTS

2014

9782362661099

(PRECEDEMMENT EDITE EN SERIE DE POCHE SOUS LE TITRE "LIGNE15")

A PARTIR DE 15 ANS

 

Il était une fois quatre filles, quatre garçons qui se lièrent d'amitié du temps de la 6ème et décidèrent depuis de se donner rendez-vous sur le chemin de l'école sur la ligne de Bus 15 pour ne plus se quitter.

Bientôt quatorze ans pour la plupart, l'entrée en 3ème pour tous, cette année va les changer. A tour de rôle et sur une riche idée commune, ils décident de consacrer un mois de cette année à se raconter sur les pages d'un journal. Les pages seront partagées dans un mois, un an, cinq ans ou pour les générations futures qui les suivront...

 

 Joséphine.jpg

IL ETAIT UNE FOIS...JOSEPHINE,

Joséphine est la pierre angulaire du groupe, celle qui, par sa petite histoire, va commencer la grande Histoire. Jo', romantique, émotive, avait ému quelques enfants de sa classe lorsque ses parents lui apprirent qu'ils décideraient probablement de se séparer. Son monde s'écroulait, pour en faire renaître un nouveau, plus fort encore, la jeune fille entourée de la compassion et du soutien de 7 nouveaux copains et copines.

Sa métamorphose !

Arrivant sur ses quatorze ans, Jo' se pose beaucoup de questions sur le changement. Après le collège, que vont-ils devenir ? Ses seins commencent à s'arrondir, s'alourdir, son intérêt pour les garçons évolue, l'intérêt des garçons pour la nouvelle Joséphine mue également. Jo' n'est pas encore prête pour l'attrait sexuelle qu'elle suscite, le malaise la prend doucement jusqu'à ce que Corentin mette lourdement les pieds dans le plat et accuse Jo', en pleine classe, de séduire tous les garçons de l'école de manière inconvenante.

Jo' se sauve, de nouveau...

 

: Le titre de Joséphine fait office à la fois d'introduction à la série et de présentation de la première héroïne.

Chacun écrit à la première personne, ajoutant parfois des moyens de consigner qui leur sont propres et leur ressemblent, les enregistrements vocaux sur l'appareil Mp3 pour Benoît par exemple.

Jo' nous parle du changement dans sa petite vie, un changement qui pourrait parler à tous les jeunes lorsque les parents se séparent ou aux ados pour la puberté qui peut être inconfortable.

Avec ces changements physiques, les relations filles-garçons évoluent et pas nécessairement en bien, hormones obliges !

La grossièreté de Corentin au final permettra à Joséphine de découvrir la vraie différence entre amour et amitié et de raconter le premier baiser.

Le sous-titre « Métamorphose » est bien choisi. Ce premier volume donne aussi le ton de l'ensemble et de l'édition « Talents Hauts » qui attaque gentiment les idées reçues dans les différents sexes.

La mère de Jo' est croque-mort, son papa entame une autre carrière à son âge et se dirige vers la voie de Sage-Femme, c'est la révélation.

Une collection résolument moderne et tentant de refléter l'image du monde d'aujourd'hui aux jeunes ados lecteurs.

 Benoit.jpg

IL ETAIT UNE FOIS...BENOÎT,

Fils du professeur de français, Benoît est l'élément le plus discret du groupe, il est presque, à ses yeux, invisible aux autres. Surnommé « BN » depuis l'enfance, Benoît regrette de ne pas être le fils héroïque qui donnerait à son père l'envie de partager des secrets pères-fils. Benoît attend et vis ses aventures de son côté. Il attend que les filles se retournent pour entrer enfin dans les conversations dans le Bus de la ligne 15. Il est temps d'entrer dans la sphère du monde, ça y' est il existe, on l'a remarqué. Benoît n'est d'ailleurs pas très adroit avec les filles. Comment pourrait-il donner envie aux filles avec ses rondeurs selon lui, comment les aborder ?

Tel un super copain voire plus si affinités

ou comme un charmeur sexy et invincible ?

Benoît va surmonter bien des épreuves avant de faire peau neuve.

 

: Le volume entame sur les prouesses de Benoît, sur ces vraies qualités peut-être insoupçonnées. Nous le savons,le personnage dans sa bulle est loin d'être un sot. Et puis arrive également sa rêverie. Son père souffre difficilement ces maladresses et ne contrarie pas sa réserve permanente. Benoît éprouve le dur sentiment de ne pas être celui qu'il aurait dû être, ce jeune téméraire, viril, prompt à mettre à profit les conseils précieux du paternel plein d'expérience de vie. Benoît va devoir apprendre certaines choses de la vie sur le tas, si l'on peut dire, le courage de s'assumer, les filles, l'amour, les questionnements autour du sexe...

Glanant ci et là, des conseils avisés auprès des copains, Benoît se montre néanmoins un bon copain qui sait écouter les amies, surtout pour Sarah pour qui il a des sentiments naissants.

Le jeune homme laissera derrière lui le maladroit « BN » en se révélant à lui-même après bien des péripéties et trouvera l'amour.

Qui a dit qu'elle s'appelait Sarah ? Le monde est faite de belles rencontres.

L'histoire de Benoît fait un peu écho à celle de Sarah avec les problèmes de poids vu côté garçon et fille.

C'est touchant, très bien amené et bien vu!

Sarah.jpg

 

IL ETAIT UNE FOIS...SARAH,

Sarah se confie beaucoup à Benoît. Elle se sent proche de lui, il est différent, attentif, il connaît la véritable Sarah.

Cela la rassure. Sarah adore être cette belle vision d'1m70 qui fait tourner les têtes des garçons de l'école, ses copines s'accordent aussi à dire qu'elle est la plus belle du collège.

Ce n'est jamais assez pourtant pour Sarah, elle ne sait pas si cette grâce est toujours méritée, Sarah voit bien que ses fesses sont beaucoup plus rondes que celles des Top Models qui tapissent les murs de sa chambre. Le rêve devient réalité lorsqu'elle se fait aborder par une chasseuse de tête d'une agence de Mannequins reconnue. Son sang ne fait qu'un tour.

Les choses vont pourtant se compliquer. A l'annonce de la nouvelle, elle se fâche avec Jo' qu'elle accuse de jalouse et ses parents pensent qu'elle est trop jeune pour entamer une carrière de mannequin. Sarah est déterminée, rien ne saurait se placer entre elle et son rêve. Elle va convaincre ses parents avec force d'arguments et commencer un régime sévère pour être parfaite, du haut de ses quatorze ans...

 

: Le ton donné à Sarah est volontairement léger, excessif et frivole. Nous continuons d'aborder le problème de l'apparence avec le personnage de cette jeune fille qui ne rêve que de strass et paillettes, d'univers « Gossip » de Magazines glamours.

Nous sentons qu'au départ, Sarah ne sait trop que faire de cette beauté tellement louée, elle est encore une bonne copine du groupe, ni mieux ni moins bien. Avec les changements de la puberté, les regards des autres vont changer. Si elle développe des rêves de « princesse », des envies de Vénus de podium de grands couturiers, Sarah va apprendre à peser le rêve et la réalité. Les parents soutiendront leur petite pour un essai inespéré et seront vigilants à toutes les étapes de cette épreuve qui peut faire rapidement tourner la tête, faire tomber de très haut.

L'amitié va être mise durement à l'épreuve, il y aura de la jalousie dans l'air. Mais c'est un titre qui parle également de l'orgueil qui peut se montrer froid comme une page glacée de magazine face à la "médiocrité" ou l'esthétique dit disgracieux.

On en apprend sur la générosité, les problèmes d'anorexie. Chaque titre se fait vraiment écho et en même temps développe séparément des thèmes autour de la puberté adolescente que les jeunes héros affrontent différemment. La personnalité de Sarah ordinairement légère, un temps superficielle et toujours insouciante, avec le langage qui s'accompagne, est bien retranscrite.

 roman,adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

IL ETAIT UNE FOIS... DORIAN

Comme son père, Dorian s'évertue à être un gagnant, à travailler dur. Se plaignant continuellement d'un collègue qui lui fait de l'ombre, le père de Dorian s'évertue également à donner l'exemple. Dorian comprend en grandissant que les garçons ne se plaignent pas pourtant et surtout ne pleurent pas.

Cette année, le jeune adolescent qui ne doute de rien va faire la terrible expérience de la compétition, manger ou se faire manger. Sébastien « Bastoche », son pire ennemi de bac à sable, vient de faire son entrée dans son collège et compte ne pas le lâcher d'une semelle.

Le farceur insupportable qu'est Dorian va trouver son maître et pour s'en délivrer, il devra relever toutes les défis que lui lancera la brute, quels qu'ils soient.

Dorian ne souhaite pas se « dégonfler » comme une baudruche même si cela doit faire du tort à Justine, une de ses amies de la Ligne15.

 

: Touchant également de l'apparence sous un autre angle- le prénom du jeune homme posant dès le départ une évocation à l'orgueil, Dorian pour « le portrait de Dorian Gray » d'Oscar Wilde- le troisième volume prend de fait facilement le relais de ces journaux intimes fonctionnant presque comme des « cadavres exquis ».

Nous retrouvons également une réflexion autour des égalités hommes/femmes, très bien amenée ici également, grâce à l'émancipation de la mère de Dorian qui décide de ne faire que la moitié des tâches domestiques, laver une chaussettes sur deux, les pantalons et pas les hauts, afin que l'autre moitié incombe enfin aux deux messieurs  de la maison.

Mais le véritable sujet traité du tome 4 est la virilité, faisant suite à la féminité avec Sarah.

Dorian, par fierté, va s'opposer à sa « Némésis », Bastoche, son adversaire de toujours, se montrant fort en toutes situations et réalisant chaque fois les blagues les plus audacieuses.

Pas vu pas pris ! Dorian joue les « Pan » « d'un songe d'une nuit d'été » de Shakespeare et sème à l'insu de tous la pagaille, ceci dicté par le duel des deux farceurs anonymes.

Pourtant, Dorian va se trouver pris à son propre piège en acceptant la mauvaise farce prenant pour cible Justine et il devra en tirer une lourde leçon.

Une bonne manière de parler aussi de la mode plutôt controversée des images diffusées sur le net entre ados.

Toutefois, malgré les erreurs, même délaissés depuis trois semaines, nous l'avons remarqué dans le tome3, les amis du Bus 15 ne laissent personne sur le bas côté et se serrent les coudes.

Toujours très subtile, juste de ton et de perception, l'auteure se montre très adroite, ne reprend pas les mêmes chemins pour traiter de sujets familiers entre les personnages et va au bout de l'intention en conservant un plaisir de lecture. Autant de cas que de personnalités différentes, autant de façons de vivre la vie à l'âge ado.

roman,adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

 

IL ETAIT UNE FOIS...JUSTINE,

Sortie de l'épisode « Dorian », Justine soupire.

Inlassablement, désespérément, elle soupire.

Entre une mauvaise blague et un baiser volé, il ne lui arrive que peu de chose, à elle. Jo' et ses parents, Dorian et Bastoche, Sarah et son agence de mannequin, elle vit sa vie d'ado par procuration.

Vie plate, seins tous aussi plats, perspectives d'invasion extraterrestre nulles et d'aventures bouleversantes encore plus plates. De là, tout est envisageable pour elle. Le calcul est vite fait et le talent pour les calculs n'ont jamais rendu glamour selon elle.

Même les héroïnes des romans de sa mère ont une vie plus palpitante et Justine se met alors à rêver sa vie. La sage et blonde Justine, l'angélique « matheuse » se réinvente dans sa tête.

Toutefois, tout arrive. Les stages de 3ème vont lui fournir contre toute attente l'opportunité de se découvrir autrement.

Non pas que la librairie qui l'accueille soit la chance de destins passionnants à travers ses ouvrages.  Non. Elle ne sera plus une « Emma Bovary » de collège. Justine n'aime pas lire tant que ça d'ailleurs. Zut, pour maman ! Justine fuit celle que chacun apprécie pour sa bonne discipline.

Le miracle se produit ! Son destin porte des bagues à tête de mort, des grands manteaux et des cheveux jusqu'aux épaules, noirs comme une nuit sans lune. Il s'appelle Simon et il est aussi stagiaire.

C'est dit ! Elle sera elle aussi une belle nuit sans lune si tel est son destin.

 

: L'apparence, encore l'apparence mais à la sauce gothique, cette fois !

Justine court à perdre haleine aux antipodes de ce qu'elle est, de ce que les autres envisagent la concernant. Elle fait "sauter" l'auréole d'enfant sage qui la dérange horriblement, tellement elle se trouve prévisible, tristement consensuelle dans ce rôle d'adolescente qui ne déroge jamais à la règle de l'obéïssance et qui, au final, la ramène à l'enfance à ces yeux. Si l'aventure ne vient pas à toi, tu iras à l'aventure et notre Justine décide de surprendre, choquer, grandir. Mais à quel prix ?

Justine pousse ses limites bien au delà du tolérable. Si ces amis de la ligne 15 pouvaient la lire, comment la jugeraient-ils ?

Ce cinquième tome consacré à la plus sage du groupe nous permet d'aborder la recherche d'identité, les limites que l'on peut se fixer sans se perdre, le vol et évidement l'amour. Nous trouvons toujours un écho parental à l'aventure intérieur du héros en présence et c'est très intéressant, jamais manichéen, toujours juste et sympa à lire.

Justine explore le côté obscur, la jeune fille apprend aussi à ne pas plaire à tous prix.

Peut-être que son beau Simon lui en demande trop, peut-être s'en demande t-elle trop ?

Dire non, comme le raconte l'histoire, c'est aussi se trouver, s'affirmer parfois. Plaira t-elle tout autant si elle se montre différente?

Attention ! Justine fait sa crise d'adolescence !

 

 roman,adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

IL ETAIT UNE FOIS...MEDHI,


Discret, sauvage, Medhi observe les péripéties de ces amis du Bus 15.
Sans commentaires.
Jo' se confie. Amoureuse et délaissée plus que jamais.
Feulant quelques brefs conseils, lui inspirant néanmoins un fort soutien par sa présence, Mehdi reste sur sa réserve quoi qu'il arrive. L'adolescent se laisse porter par la vague, musique dans les oreilles, le regard vers la mer, les pieds sur les pierres plates du bord de plage, Mehdi se gonfle d'air, expire ses frustrations qu'il n'entend pas encore très bien.
Comme les autres copains de la ligne 15, il tient le journal de bord, c'est son tour de raconter, de se confier.
Sans commentaires.
Et pourtant, il y aurait beaucoup de choses à dire si il osait.
Ses parents récompensent son assiduité et ses bonnes notes scolaires, le téléphone qu'il n'osait espérer lui est offert. Medhi a envie d'exulter.
En outre, la mystérieuse Solène du Bus 15 lui préfère au beau Corentin, son meilleur ami, la Rock star du collège. Medhi a envie de fuir, il a aussi envie de se satisfaire de cette fierté.
Sans commentaires.
Pourtant, des changements s'opèrent aussi dans la vie de l'adolescent sauvage. Ce fils de fils d'algériens musulmans se sent plus proche de Corentin que jamais. Son corps, sa tête, ses sentiments lui échappent.
Le sans commentaire n'est plus possible. « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ».
Que l'éducation ne saurait dicter.
Mehdi accepte de se confier à Solène.

: Apportant sa dose de mixité avec ce personnage né en France, fils et petit-fils d’Algérie, le véritable propos est cependant autre. La retraite du père carreleur qui peint sa poésie, sa mère qui apprend le français et entoure d'amour son enfant, tout cela participe à poser un cadre agréable, ordinaire également.
Medhi est un adolescent qui aime le rock, le Rap, les études, un ado' sans problèmes.
Si quelques autres personnages se montraient plutôt indisposés dans des baskets trop petites ou trop grandes, d'être invisibles ou discrets, Mehdi choisit de conserver son espace de liberté sans broncher. Doucement sauvage, il ne reste pas pour autant dans son coin et partage ça et là son temps avec ses amis. Simple et naturellement doux, Jo' se confie à lui quant à ses relations compliquées avec un Corentin qui papillonne et l'évite. Nous remarquons que Mehdi se montre fidèle et discret quant à ce qu'on lui confie, « sans commentaires ». Mais comme pour les autres du Bus 15, cette année de 3ème va être un parcours initiatique sur le sentier de la puberté et Mehdi va se découvrir également autrement qu'un trait d'union et va être pleinement acteur.
L'approche est pudique, juste, sans équivoque, sincère dans l'évocation de ce personnage sans histoires. Finalement, il en aura des choses à confier au journal de bord.
Le tome aborde plus clairement la confusion des sentiments, doucement amenée sur les autres titres en filigrane, amis ou plus, et  le thème de l'homosexualité avec fraîcheur.
Laissant le poids sociétale de côté, l'auteure reste centrée dans l'essentielle universelle adolescente et le questionnement identitaire vu sous plusieurs angles auparavant. Nous remarquons que le personnage de Solène prend en plus de place dans les titres. En effet si Jo' l'observait sous l'abribus, si Dorian se décida à l'aborder par le biais du net, si le reste du groupe entrèrent dans la vie de cette jeune fille triste et solitaire pour la faire entrer dans la leur, Mehdi gagne très clairement une bonne amie. Elle est utilisée comme un fil invisible qui nous contraignaient tout de même à lire les titres dans l'ordre. Avec la sortie du recueil, la question ne se pose plus. Un titre émouvant.

roman,adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

IL ETAIT UNE FOIS...CLOTILDE,


Clotilde est une petite flamme, un poing levé vers toutes formes d'injustice.
Quelle pire injustice que celle de priver une enfant de sa mère?
La violence du monde, tout simplement.
Clo' décide de mettre à profit cette énergie pour ne pas se résigner mais pour défendre les injustices qui peuvent encore être corrigées.
Les violences faites aux femmes dans le monde représente un chapitre dont elle ne souhaite plus débattre mais qu'elle souhaite combattre. Peut-on rendre un meilleur hommage, peut-imaginer occasion plus noble pour une mère d'être fière de sa fille ?
Son père ne saurait le dire. Beaucoup de choses occupent son temps et son esprit, de la nouvelle compagne aux missions municipales dont il est responsable.
Le père, la fille sont aux antipodes l'un de l'autre, évitant le souvenir qui fâche et qui fait régulièrement monter la température. La notion de bien commun n'est-elle pas de défendre la veuve et l'orphelin dans son urgence, s’interroge l'adolescente métis ? Son père n'a t-il pas le pouvoir de changer les choses? Pourquoi ne le fait-il pas dans ce cas, s'indigne t-elle?
Vive et sans concessions, Clo' adressera son journal à sa mère à un moment où elle aurait envie de se sentir conforter dans ses idées, réconfortée dans ses blessures, réconciliée avec un nouvelle vie.
Fort heureusement, les amis du Bus 15 sont là et contre toute attente, Clotilde reviendra sur ses principes pour sa plus grande surprise.
« Chère Maman, je suis amoureuse... »

: Clotilde, la petite fille de la métropole et de la Guadeloupe, poursuit la voie du métissage culturel ouvert par Medhi et nous révèle les raisons de son caractère volontaire, la source de sa détermination du haut de ses 14 ans.
Fille unique, Clo' se consacre aux autres avec passion, toujours sans concessions, tout ou rien, franche et sincère, entière car pour elle, prendre des chemins de traverse est une forme de mensonge déguisée et d'hypocrisie. En trouvant l'amour, le vrai, le beau, la jeune fille trouvera une douceur apaisante, une belle énergie qui papillonne dans le ventre sans bouillonner, un petit feu chaleureux qui changera son regard et lui permettra d'arrondir les angles.
Elle entendra les mots contraintes et regrets, retrouvera un papa dont elle s'est un peu détournée et arrivera à faire le deuil de sa mère. Finalement, une belle-mère, c'est pas si grave
Le mystère restera entier dans le Bus 15 quant à l'identité de l'heureux élu, sauf pour les jeunes lecteurs.
Une histoire plus intense, plus tendue du fait des sujets qui y sont abordés autour des violences faites aux femmes, la scène de l'agression de Clotilde ne vous laissera pas de marbre. Touchante, dure et émouvante. Un sacré petit bout de femme généreux, majestueux, qui s'élève, s'étend comme les branches écarlates de passion d'un Flamboyant.
Comment résister ?

roman,adolescence,journal intime,puberté,anorexie,poids,amour,amitié,différence

 

IL ETAIT UNE FOIS...CORENTIN


C'est à son tour de composer sur le journal de bord et l'inspiration ne vient pas facilement.
Un air lui trotte régulièrement dans la tête, un air incessant, un signal indescriptible et intrigant qu'il pourrait confier aux feuilles de papier, aux feuilles de partition qu'il a choisi d'utiliser, à défaut de grandes certitudes pour cette fin d'année scolaire.
Tellement de choses se sont passées pour chacun de ses amis et lui. Chacun est fixé quant à son orientation, des sourires, des déceptions... Peut-être que le jeune musicien fan de "Nirvana" se sentirait l'âme à prendre soin des petits comme sa mère pour sa vie d'adulte.
Pour l'heure, le présent reste tellement insaisissable. Le « vibe »  des répétitions de son groupe de rock le porte doucement puis furieusement, galvanisée d'une notoriété musicale toute neuve en tant que chanteur de son groupe. Les jeunes fans célèbrent son image dans la rue, sur les groupes sociaux. Corentin exulte, touche au plaisir de la popularité mais ressent aussi un malaise vis à vis de ceux qu'il laisse derrière lui.
Bientôt quinze ans pour Corentin et le papillon des amis du Bus 15 se laisse dépasser devant les nombreux possibles sentimentaux. Apprécier un regard, un parfum, une allure dans une belle robe porte-feuille ouvrent -ils les vraies portes de l'amour? L'a t-il déjà croiser, effleurer du doigt ? Profitant de tout avec cool attitude et insouciance, Coco' commence à se poser finalement les bonnes questions face aux beaux duo Dorian/Clotilde, Benoît/Sarah, Justine et son ami du groupe de rock Fred.
Et un prénom lui vient et lui revient dans la tête comme un air de musique incessant..

: La série s'achève avec l'aventure de Corentin et une véritable conclusion à l'ensemble de la série. Le papillon rocker qui butine de fleur en fleur, fait vibrer d'excitation les petites fans et fait pleurer de désespoir notre pauvre petite Jo'.
L'auteure, tout en offrant une perspective nouvelle autour de l'apparence, creuse les phénomènes d'adoration, l'idée du désir et des vrais sentiments. Loin d'un récit machiste ni moraliste avec une belle représentation de dragueur, Florence Hinckel offre une image autre de la gente masculine par le biais de Corentin qui, entre deux concerts, s'occupe de sa petite sœur, fait des gâteaux et se montre un véritable ami de confiance face aux révélations de Mehdi. Derrière ces besoins virils et du haut de ses quinze ans fraîchement accueillis, Corentin le jeune dilettante commence enfin à se poser des questions essentielles qui le feront lui aussi grandir à ce tournant de son adolescence.
Abordant avec justesse l'amalgame entre fantasme et réalité des émotions au travers de l'itinéraire de « rock star » de Coco', l'auteure fait évoluer ce dernier, lui faisant prend conscience après quelques rencontres de fans hystériques et « amoureuses », que son cœur serait bien en demande de vraies relations et de véritables aventures fortes et sincères lui aussi.
La famille de Jo' accueille un heureux événement et une surprise de taille.
Le coffre se ferme avec le happy end que l'on attendait, avec beaucoup d'amour à différents niveaux, laissant entrer définitivement et officiellement Solène dans le cercle qu'elle a côtoyé au fil des tomes. Un vrai cordon de sécurité, de solidarité et d'amitié solide s'est formé autour de la jeune danseuse et la note de fin est très émouvante.
Une très belle aventure où l'on ne s'ennuie à aucun moment.
De très belles graines de réflexion se planteront et feront fleurir vos pensées d'adolescents lecteurs.
A découvrir absolument !

ligne15 2.jpg

 

*************************

QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://mespremiereslectures.com/+Quatre-filles-et-quatre-garcons-un+.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/10/florence-hinckel-clotilde-revoltee.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/09/florence-hinckel-justine-une-fille-sans.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/09/florence-hinckel-sarah-plus-belle-tu.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/09/florence-hinckel-josephine-ma.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/10/florence-hinckel-corentin-grave-in-love.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/09/florence-hinckel-benoit-toutes-les.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/09/florence-hinckel-medhi-zero-commentaire.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2012/09/florence-hinckel-dorian-tes-pas-cap.html

*********************

 

 

********************************

IL Y A AUSSI

"THEA POUR L'ETERNITE"!!!

9782748512236_CV_THEA-681x1024.jpg

SYROS

COLL. SOON , Des histoires de futurs

2012

9782748512236

A PARTIR DE 15 ANS

 

Théa, seize ans, est en crise. Ses parents décident de vivre à distance l'un de l'autre, Théo son meilleur ami et confident ne lui a rien dit quant à sa romance avec la blonde pom pom girl du lycée. Théa se sent trahie, abandonnée, laissée pour compte. L'excentrique Zoé, sa deuxième meilleure amie, comprend sa tristesse face à cette chance loupée pour Théa de former un jour le couple qu'elle a toujours rêvée avec Théo. Lorsque la proposition de servir de cobaye à l'expérience SENS lui est proposée, Théa voit le moyen de ne plus aller plus avant dans la déception, revenir à l'enfance protectrice ou du moins stopper l'action du temps par ses comprimés miracle. Ne jamais plus vieillir. Aussitôt, Théa va devenir à sa grande satisfaction l'objet de toutes les attentions. Se découvrant une confiance toute neuve, Théa vit ses expériences à cent à l'heure dégagée de toutes angoisses du lendemain. Mais finalement, cette expérience est-elle est véritable cadeau? Jouer avec la nature comporte une dose de risques.

 

:  Théa pour l'éternité est un roman pour les ados qui se posent des questions sur l'avenir. Et oui déja. Florence Hinckel empreinte la voie de la science-fiction pour nous présenter une réflexion intéressante sur le temps, l'importance de le vivre, profiter des choses dans leurs éclats éphémères et de se nourrir de projets.

Différents points de vue sont abordés autour de cette course sur le temps, celui de Théa principalement dans sa rupture à la vie, celui de la mère dans l'angoisse de l'âge et du père qui abandonne une société décevante lui-même. Nostalgie, peur de vieillir ou peur de grandir. La problématique des relations amoureuses sont aussi développées, des flirts sans lendemains au grand amour pour la vie. Seize ans, mais finalement aucun recul afin de se préparer à la première fois qui sera inoubliable. A quoi doit elle ressembler et quelle prix suis-je prêt à payer pour la franchir? Vivre intensément ou prendre le temps quand on a toute la vie devant soi sans avoir peur qu'elle vous échappe, une décision difficile.

Le personnage de Théa va croiser le chemin de plusieurs bonnes âmes qui lui voudront du bien mais abuseront de sa naïveté, une bonne raison de nouveau pour se poser les bonnes questions sur la nécessité d'aller dans l'expérience de vie et savoir se protéger. La nouvelle Théa enclenchera des changements dans son existence d'ado car plus solaire et comme elle le vérifiera, cette vie peut nous réserver des surprises inespérées. Un amour indéfectible par exemple.

Ce roman au ton doux amer sur l'immortalité séduira les jeunes filles, leur permettant également d'épouser la SF avec plaisir, mais pourra également parler aux garçons en crise et angoissés. Et inversement pour le roman " L'été où je suis né", où l'on retrouve aussi les thèmes de la séparation et de la peine amoureuse, orienté pour un lectorat plus masculin et intéressant pour les filles. Seize ans et toute la vie devant soi, épaulé par nos adultes chéris pour se lancer en toute sécurité, c'est un bon projet! Cette lecture aussi!

**

"Dans le cadre du prix littéraire Enlivrez-vous en mai, les élèves de la classe de 3e2 du collège Charles Péguy de Cattenom (Moselle) ont mis en scène le chapitre 19 du roman "Théa pour l'éternité" en présence de l'auteure"

 

jeudi, 24 juillet 2014

LE CLUB DES INSEPARABLES, T.1: LE SECRET DE GRAND-ONCLE ARTHUR, T.2: LE MYSTERE DE LA PRINCESSE RUSSE/ VERONIQUE DELAMARRE BELLEGO

roman, famille, énigme, enquête

OSKAR 

2012 (ANC. ED. 2009)

9782350009278

A PARTIR DE 8 ANS

(PRIX DES INCORRUPTIBLES 2010;

PRIX DU ROMAN JEUNE 2009 DE LAVAL,

PRIX JEUNESSE 2009 DE LA VILLE DE LA GARDE;

PRIX LIRE, ELIRE 2009 EN MOSELLE;

PRIME DES ECOLIERS 2010 DE LA VILLE DE REIMS)

roman, famille, énigme, enquête

OSKAR 

2013 (ANC. ED. 2008)

9791021400849

A PARTIR DE 8 ANS

 

Un dicton dit que l'on choisit ses amis mais pas sa famille.

Souvent, on se fâche et puis, on ne se revoit plus. Comme Le Grand-oncle Arthur et son frère Achille.

Tout une histoire!

Mais cela Alexandre Morange, 10 ans, Rosalie Morange, 7 ans et accessoirement, Margot Morange, 2 ans, ne le savaient pas avant d'assister à l'ouverture du testament du grand-oncle défunt bien aimé.

C'était strict et formel, cela devait être fait en leur présence.

Le grand-Oncle n'était pourtant pas un original.

Il en a passé du temps avec Arthur le petit Alexandre, à découvrir mille et une choses dans ses coffres et ses livres.

Et à présent, il n'est plus. 

Toutefois, pour que l'on ne l'oublie pas trop vite, le vieil homme avait laissé à ses arrière-arrière petits cousins une petite surprise qui devrait changer leur vie.

Alexandre et Achille voulait revenir sur les erreurs du passé et cela sera au trio d'enfants de le faire pour eux.

Oui, mais faire quoi ?

Ce Grand-oncle...pardon, cet arrière-arrière Grand-oncle Arthur était un sacré joueur.

La famille Morange est prête à résoudre toutes les énigmes.

Justement, en voici deux.

Une qui mène à la surprise et une autre qui nous fait remonter loin, loin, loin dans l'arbre de la famille.

Et oui, figurez-vous qu'après avoir fouillé quelques temps plus tard les vieilles cartes postales et les vieilles lettres des vieux frères-ils étaient très très très âgés-," Grany", la cousine Jeanne des deux arrière-arrière pépés et par conséquent l'arrière-arrière Grand-Mère du trio- c'est une  famille qui résiste formidablement à l'action du temps- bref, elle trouva une lettre qui révéla l'existence d'un membre singulier de l'arbre.

Qui peut se prévaloir de compter une princesse russe parmi ses ancêtres ?

Pourquoi les parents n'en ont jamais entendu parlé, ni Grany ?

Pourquoi n'est-elle pas enterrée avec le reste de la grande grande grande famille ?

Cela, la lettre le révèle au trio et son entourage, mais encore sous forme de jeux de lettres et d'astuces.

Et oui, vous l'aurez compris, c'est une famille nombreuse, heureuse et un peu malicieuse.

Au travail les inséparables!

roman, famille, énigme, enquête

: La série du « Club des inséparables » de Véronique Delamare, Bellego est rééditée en format souple et ceux et celles qui ne connaissaient pas encore la petite tribu pourront faire leur connaissance avec plaisir.

L'énigme du Grand-oncle Arthur est mise en place dans le premier tome, l'origine et la cause de multiples changements, pas des moindres, étonnants, n'en disons pas d'avantage pour ne pas « spoiler » la chute. Le mystère de la princesse russe lance le deuxième tome, dans le même esprit, le cadre d'une réunion familiale, une énigme permet aux enfants de découvrir leurs propres origines sans le savoir, le reste de la tribu en reste tout aussi coi.

L'auteure parle de la famille au travers de situations conviviales, sur un axe ludique, découvrir ses ancêtres, c'est une enquête ou un partage qui peut être tout aussi amusant et émouvant que dans les deux tomes. Ceci tient presque d'invitation et c'est une excellente idée pour transmettre son histoire plus tard.

Les deux tomes sont très accessibles, ils peuvent être même une bonne proposition pour des niveaux CE2. De quoi passer un moment de lecture léger et sympathique en engendrant par ailleurs le dialogue au sein des familles. Si le plaisir vous prend de retrouver de nouveau les petits héros, un troisième tome fut édité en format cartonnée. Elle est pas belle la vie ?

2350003728.08.LZZZZZZZ.jpg

000710555.jpg

**************************

VERONIQUE DELAMARRE BELLEGO

veronique-1574-couleurs-2.jpg

L'AUTEURE

http://veroniquedelamarre.e-monsite.com/

AVT_Veronique-Delamarre-Bellego_285.jpeg

*************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.babelio.com/livres/Delamarre-Bellego-Le-secret-de-grand-oncle-Arthur/209222

http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/article-le-secret-de-grand-oncle-arthur-de-veronique-delamarre-bellego-58026118.html

http://www.paperblog.fr/1182220/le-secret-de-grand-oncle-arthur-de-veronique-delamarre/

http://leblogdesbibs.over-blog.com/article-le-mystere-de-la-princesse-russe-36092106.html

http://www.babelio.com/livres/Delamarre-Bellego-Le-mystere-de-la-princesse-russe/352875

http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/article-le-mystere-de-la-princesse-russe-de-veronique-delamarre-100710277.html

 

*****************************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE

A DECOUVRIR!!!

41Xk6GvQQML._SY445_.jpg

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/45999-la-guerre-des-crottes

418w0CS4IiL._SY445_.jpg

http://jeunesse.actualitte.com/critiques/romans/camille-est-adoptee-733.htm

sosangegardien.gif

sos-ange-gardien.png

http://lewebpedagogique.com/prixlitterairedesjeuneslecteursdelaseynesurmer/2011/10/29/s-o-s-ange-gardien-delamarre-bellego-veronique-oskar-jeunesse-2010-junior/

9782350009827.jpg

http://livresjeunesseactus.blogspot.fr/2012/11/tonnerre-de-sorciere-edoskar.html

15:44 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (2) | Tags : roman, famille, énigme, enquête | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 21 juillet 2014

LES FANTASTIQUES LIVRES VOLANTS DE MORRIS LESSMORE/ WILLIAM JOYCE

fr_fantastiqueslivresvolantsmorrisl.jpg

BAYARD

9782747046305

A PARTIR DE 6 ANS ET +

 

AZBXP...PFFFFF...QAL...MRT...PFFFF!!!! Firent les lettres du livre de Morris, toutes détachées par le vent en furie.

La tempête avait emportée d'un grand coup les anecdotes, les histoires, que Morris avait consigné dans son journal. Toutes envolées aux quatre vents, sa vie dispersée d'Est en Ouest, du Nord au Sud!

Aussi perdu qu'un ermite sans sa montagne, qu'un bédouin sans son oasis, Morris Lessmore traîna des pieds un temps, les yeux aux repos sur ses lacets.

Jusqu'à ce qu'une apparition lui indique un lieu dont les ouvrages nécessitaient que l'on s'occupent de leurs lettres.

Ne faisait plus cas de l'apparition et de ses livres volants, Morris releva ses manches et se mit aussitôt au travail.

Les reliures furent recousues, les couvertures astiquées, brossées. Les histoires retrouvèrent des foyers, des doigts pour tourner leur pages, de nouvelles oreilles pour leurs histoires !

C'était le bonheur ! Les Genres commencèrent à sortir de leur cadre et à se fréquenter, les Comédies et les tragédies...

Mais le temps passait, Morris vieillissait et il reprit l'écriture de son livre dans l'inquiétude constante de laisser ces livres de nouveau orphelin...

Mais, mais, les livres sentent les gens qui les aiment...

MORRIS_LESSMORE_enters_library_19dec_cello.jpg

: « Les Fantastiques livres de Morris Lessmore » de William Joyce est une belle allégorie au plaisir de la lecture. Les illustrations sont superbes, la magie vivante.

Cet album est une vraie parabole sur le pouvoir et le sens fabuleux que donnent les livres aux gens qui prennent le temps d'aimer lire et écouter les histoires avec plaisir.

Cette histoire aux allures de conte de fées pose les bibliothécaires comme des élus protecteurs du savoir et de l'imaginaire.

fantastiques-livres-volants-morris-lessmore-l-7tkven.jpeg

On ne peut être on  ne peut plus fier de faire d'assumer cette profession à la fin de cette histoire qui parle également de transmission à plusieurs niveau.

C'est en effet un métier de cœur, l'amour de l'écriture qui se partage, se met à la portée de tous.

William-Joyce-Les-Fantastiques-livres-volants-01.jpg

Il est amusant d'apercevoir le célébrissime Humpty Dumpty se posant en guide de Morris vers la bibliothèque, l'oeuf sur son mur de la comptine traditionnelle anglaise, vu aussi dans les Contes de Ma Mère l'Oie et la suite de Alice, « De l'autre côté du miroir ».

Un petit bijou de poésie!img831.jpg

IMG831.jpg

****************************

WILLIAM JOYCE

william-joyce.jpg

L'AUTEUR

http://www.williamjoyce.com/

http://www.babelio.com/auteur/William-Joyce/194741

 

0613_ablo_CALF1_t607-joylewis.JPG

 

***************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRESimg831.jpg!!!

https://mesexperiencesautourdeslivres.wordpress.com/2014/02/12/les-fantastiques-livres-volants-de-morris-lessmore-william-joyce/

http://lebocalagrenouilles.blogspot.fr/2013/02/morris-lessmore.html

http://ekladata.com/j-ai-reve-que.eklablog.fr/perso/litterature/fantastiques-livres-volants/Tapuscrit-les-livres-volants.pdf

http://www.babelio.com/livres/Joyce-Les-Fantastiques-livres-volants-de-Morris-Lessmore/456350

*************************

L'ALBUM ADAPTE EN ANIME!!!

 

LA VALEUR DES CHOSES/ GWLADYS CONSTANT

9791021402256, 0-2124700.jpg

OSKAR

2014

9791021402256

A PARTIR DE 10 ANS

 

Une gomme senteur « fraise », hier!

Des élastiques couleur fluo, encore avant !

La Pie de l'école a encore frappé !

Les filles commencent à se faire du soucis pour leurs affaires personnelles.

Qui aurait intérêt à leur dérober leurs petits objets fétiches ?

La gomme de la blonde Camille lui a été offerte par sa tante.

Elle n'a pas plus de valeur que cela.

Une valeur du cœur.

Sandra, l'une des têtes de groupe des filles de la classe de CM2, a décidé que cela devait cesser.

"Appeler moi Sandra « Sherlock!" », lance t-elle avec humour à la cantonade afin de dédramatiser la situation.

La « Pie voleuse » est-elle une fille, un garçon ?

En tout cas, elle ne semble pas avoir de limites et semble vouloir se surpasser.

Comment? L'une des boucles d'oreille d'Irina, la maîtresse de CM2, vient de disparaître !

Elles lui venaient de sa Grand-mère.

Cette Pie ne respecte donc rien !

Sandra « Sherlock » et les filles de la classe sont sur le pied de guerre et d'ailleurs, l'apprentie détective de cour de récré, après avoir assembler tous les indices amassés par les filles, semble avoir une idée précise sur l'identité du coupable.

Élémentaire très chère « Pie » !

 

: « La valeur des choses » de Gwladys Constant est un petit roman court, plaisant à lire et surtout, assez original pour son thème.

Qui n'a pas connu une petite Pie voleuse dans les classes et des objets qui disparaissent ?

magpie-benji.jpg?w=1023&h=967

Bien loin de l'idée de démontrer que la mauvaise graine se développe tôt, l'auteure choisit de faire percevoir la situation sous un autre angle, bien moins simple, caricatural et fataliste.

Dès le début, nous savons que le pénible Benjamin, qui chahute régulièrement les filles, est la Pie très active.

L'histoire nous le présente au début comme un voleur compulsif alors que les choses sont bien plus explicables.

Une peine de cœur pour une autre peine de cœur.

Ses objets ont une valeur bien différente aux yeux de Benjamin, une valeur qui donne du sens à sa "mission" et à sa manière un peu déviante, le jeune garçon continuait de faire vivre un rêve, il y a quelque chose de très intime qui est de l'ordre de la transmission.

papi-papillon.jpg

(*)

Il n'est nullement question de faire l'apologie du vol et l'histoire place un cadre bien précis, il est question ici  d'être parfois à l'écoute de ces cris du coeur que nous n'avons pas toujours le temps d'écouter.

Fort heureusement, les choses se terminent bien, sous la bienveillance d'une Sandra, bonne copine et généreuse, qui a sans nul doute du cœur à revendre.

Un texte court qui concentre beaucoup de fraîcheur et de tendresse en peu de pages.

Sympa pour des petits lecteurs et pour les autres aussi.

32972148.jpg

(les illustrations que nous avons choisis de prêter à ce texte sont issus de l'excellent "La rue de Garmann" de STIAN HOLE)

http://lsj.hautetfort.com/files/Stian%20Hole.pdf

 

QUAND LES PEPES SONT "COLLES" DE PRES PAR DES PETIOTS

CA DONNE AUSSI CA!!!!

***************

GWLADYS CONSTANT

3209829763_1_2_gtVE9pWF.jpg

L'AUTEURE

http://gwladysconstant.blog4ever.com/

http://www.babelio.com/auteur/Gwladys-Constant/271311

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/10791-gwladys-constant

 

****************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

Nous vous tiendrons très prochainement des appréciations sur cette nouveauté, promis juré!!!

***************

UNE DES DERNIERES AUTRES NOUVEAUTES DE L'AUTEURE

POUR LES ADOS CETTE FOIS!!!

le-coup-de-kif.jpg

http://rocambolivresque.blogspot.fr/2013/09/le-coup-de-kif-gwladys-constant.html

http://lireaujourlejour.wordpress.com/2013/06/24/coup-de-kiffe-gwladys-constant/

http://lecturejeunesse83.wordpress.com/2013/08/06/le-coup-de-kif-de-gwladys-constant/

9791021400788_1_75.jpg

************************

QUAND LES ANCIENS ONT LA COTE AUPRES DES JEUNES!!!

 

L'HISTOIRE EN VERT DE MON GRAND-¨PERE

Histoire_en_vert_de_mon_grand_pere_Gallimard.jpg

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2012/06/19/l-histoire-en-vert-de-mon-grand-pere-lane-smith.html

LE SECRET DE GRAND PERE

 

9782070542161FS.gif

 

http://filedanstonlivre.com/2012/01/27/le-secret-de-grand-pere-de-michael-morpurgo/

LA TEMPETE

9782350005218.jpg

http://trollire.bm-grenoble.fr/la-tempete-darthur-tenor/

 

LA RUE DE GARMANN

 

rue+de+g.jpg

 

(voir plus haut!)

 

LES MAMIES ONT AUSSI DES HISTOIRES FABULEUSES...

MAMIE TORRELLI 

 

51EKSZZQ8AL.jpg

 

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2011/03/24/mamie-torrelli-de-sharon-creech.html

LOIN DE LA VILLE EN FLAMMES

loin_de_la_ville_en_flamme.jpg

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2012/08/07/loin-de-la-ville-en-flammes-michael-morpurgo.html

 

ET BIEN D'AUTRES ENCORE...

http://www.prix-chronos.org/selections/

12:16 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, vol, transmission, amitié | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 20 juillet 2014

L'ARBRE AUX FRUITS AMERS/ ISABELLE WLODARCZYK

roman, amérique, racisme, justice

OSKAR

2012

9782350009735

A PARTIR DE 15 ANS ET +

(OU 12 ANS POUR PUBLIC ADO AVERTI)

 

« Les arbres du Sud portent un étrange fruit,

Du sang sur les feuilles et du sang aux racines,

Un corps noir qui se balance dans la brise du Sud,

Étrange fruit suspendu aux peupliers... »

 

1940. A travers les ondes de la radio, la voix éraillée de Billie pousse doucement sa plainte, posée sur le velours de son Blues.

La chanteuse Billie Holiday conte, de nouveau, son étrange histoire. La chaleur de ses notes fait fuir aussitôt les corbeaux de son histoire et le piano joue.

 

Cette histoire est aussi vraie que le soleil se lève et qu'il se couche chaque jour avec son lot de passions.

Une histoire de petits et grands bonheurs, une histoire qui parle de familles, d'amours mais aussi de haine, hélas.

 

Miss Holiday a un jour donnez rendez-vous au héros de son histoire.

James.

Devant un café, ils ont évoqué sa chanson, reparlé de son histoire comme de bons vieux amis qui se retrouvent. Ce n'est pas le bon vieux temps qui met du Blues dans la voix de Billie.

Cette histoire vieille de 10 ans est marquée par la folie des hommes, blancs, noirs...

La haine à un jour pourri les racines des arbres de la ville de Marion, et les jours suivants aussi.

Elle a offert des fruits très amers, dont les graines de la violence avaient déjà semé leur funèbre floraison.

La chanson de Billie souffle dans les oreilles de chacun afin que l'on n'oublie pas l'histoire de James Cameron dans l'Indiana.

roman, amérique, racisme, justice

: « L'arbre aux fruits amers » de Isabelle Wlodarczyk est une étrange surprise.

Si la couverture interpelle au premier abord pour son contraste entre illustration très colorée et arrière plan surprenant, le lecteur peut s'entendre rapidement pensé que finalement il a probablement fait le tour de la question du racisme de l'Amérique sudiste.

Même si le sujet est aussi inépuisable que les récits de la Seconde Mondiale, force est de constater que pour ce dernier thème, de nombreuses lectures arrivent de façon multiples et efficace à nous surprendre et pas nécessairement dans le pathos et la violence. On peut se préserver de sujets durs et graves mais penser en avoir fait le tour c'est en effet comme de se dire que nous percevons déjà l'ensemble de l'illustration et qu'il est inutile d'assembler les dernières pièces du puzzle. C'est accepter pour son propre bien de faire taire des voix. Libre et légitime. Néanmoins, et c'est en ce sens que nous revenons sur ce récit touchant et véridique, parlant de liberté, de justice relative, d'amour, de violence et enfin de familles, nous avons entendu cette voix portée par l'auteure, ce témoignage dont elle a su rendre lisible et humaines, si proche de soi, les nombreuses problématiques propre à la région du Sud.

« L'arbre des fruits amers » est l'histoire de plusieurs personnages, articulée autour du procès de James, accusé de crimes. L'auteure rend hommage à ces voix qui sont là pour que les erreurs du passé ne se reproduisent plus, afin de démontrer que aussi noble et respectable soit-il, l'homme est capable du meilleur comme du pire.

Blancs et noirs ne sont pas épargnés, autant touchés par la grâce que le malheur. Le shérif qui nous apparaît clairement comme un homme juste et généreux, a pourtant sa manière bien personnelle de régler ses conflits son fils et de dispenser son éducation.

Le fils apparaît comme une canaille, un gosse influence, fragile et écorché qui trouve son exutoire dans la secte du moment à chapeau blanc. James reçoit le soutien de ce shérif qui le trouve brave et voit en lui le fils qu'il n'a pas sur élever correctement.

James, pauvre, bien éduqué, succombe à la tentation de l'argent facile et finalement, c'est le drame.

Les foules s’amassent et réclame justice, une jeune fille blanche a été blessée.

Pourtant, le récit nous démontre que les apparences sont trompeuses et en peu de pages, le récit se transforme en thriller prenant. Nous pouvons juste constater qu'il est difficile de stopper une foule en colère, qui par une toute puissance de masse, se place au dessus de la justice qu'elle respecte d'ordinaire. Cette histoire vraie nous parle de racisme évidement, mais aussi du caractère de la justice, existe-il plusieurs justices ?

Le Blues tinte dans les cœurs, d'un timbre qui évoque la peine, la douleur, les regrets, et vibre amèrement d'un amour familial universel, avec le personnage de la femme du Shérif, la mère de James entre autres.

Un récit fort, sensible, d'une orientation narrative intéressante et intelligente.

A découvrir.

**********************

 

ISABELLE WLODARCZYK

b5813b0928f90a2095821f.L._V357854861_SY470_.jpg

L'AUTEURE!

http://papierbrouillard.blogspot.fr/

 

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/9795-isabelle-wlodarczyk 

 

**********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.babelio.com/livres/Wlodarczyk-Larbre-aux-fruits-amers/442347

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/06/larbre-aux-fruits-amers-disabelle.html

http://www.lirado.com/livres/arbre-fruits-amers.htm

http://www.histoiredenlire.com/20e-siecle/arbre-aux-fruits-amers.php

http://www.takalirsa.fr/l-arbre-aux-fruits-amers/

**********************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE!!

51AN4L6GoSL.jpg

Des histoires de monstres pour réfléchir ? Pour ne pas dormir sans doute de fait. Et pourtant! Par le truchement de ces histoires de sorcière d'Hansel et Gretel, de Croquemitaine et de Godzilla, il y a pourtant des leçons à retirer. Surprenant, en effet. Des petites leçons de vie qui ne s'arrêtent pas qu'aux questions d'apparence et de différence mais s'étend surtout à des situations du quotidien pour faire grandir les jeunes pré-ados. Aussi est-il infantilisant de croire aux monstres? Aimer manger de la viande fait-il de moi quelqu'un de cruel avec les animaux ? L'apparence est-il un obstacle de taille pour sa future vie amoureuse ? Monstrueusement intelligent ce livre !

 

ob_a4a185d0443f1171b506582bf52948ee_histoires-monstres-4e-2.jpg

: Après le titre sur la mythologie grecque plutôt réussi, la collection Philo : des mots pour réfléchir de chez Oskar Jeunesse enchaîne avec un autre documentaire chouette, astucieux et agréable à compulser deIsabelle Wlodarczyk et Christine Richard. Le bestiaire des monstres devient le creuset de réflexion dans lesquels les jeunes penseurs pourront puiser des réponses qui les rassureront, paradoxalement. Nous parlons de monstres, et oui!La petite page consacrée à un monstre apporte sa note de légèreté et de lecture plaisir, les pages sont agrémentées des illustrations désopilantes de Manu Boisteau, plume du «Maudit Manoir» de Paul Martin. Un concept d'introduction à la philo bien agréable qui séduira et le reste de la collection est à proposer :Proverbes africainsFables de La Fontaine pour réfléchir» entre autres.

(prédemment publié sur ce site:

http://jeunesse.actualitte.com/critiques/documentaires/des-histoires-de-monstres-pour-reflechir-671.htm)

*****************

L'auteure, c'est aussi ce titre!!!

album,conte,animaux,papa

RUE DU MONDE

2013

9782355042652

A PARTIR DE 6 ANS

 

« Le regard vide, la louve titubait.

Elle portait amoureusement entre ses crocs un paquet de poils encore tout chaud. »

Où, quoi, comment, pourraient s'interroger les jeunes lecteurs.

Là, au cœur de la forêt.

Une louve aux abois et sans peur, touchée en plein cœur par les chasseurs.

Entre les pattes du hibou, qui échangeait avec la lune, est recueilli le bout de poil noir de nuit sans lune, lové entre les plumes.

« Le petit faisait doucement « Hooouuuu ».. »

Le hibou ne se fit pas grand Duc.

Offrant ses plumes pour réchauffer le petit louveteau, le protégeant du vent, donnant ses feuilles pour un landau, le hibou le présenta à la forêt qui craque et qui hulule, ainsi qu'à la lune.

«Le petit babillait. Mi Loup, mi hibou.

Jusqu'au jour où il lança son premier »Hou-hou ».

Au creux du petit loup battait doucement un cœur de hibou.

 

: Nous revoici dans la « Rue du Monde », l 'édition qui explore, qui révèle les richesses et se fait messager de paix, de tolérance et de tendresse au fil des histoires que son édition propose.

Les productions proposent également une présentation graphique pleine page créative et de qualité.

 

Cœur de Hibou de Isabelle Wlodarczyk et illustré par Anne-Lise Boutin peut échapper aux regards parmi les piles de livres, dans sa robe bleue de nuit, mais prêtez attention au cœur centrale de la couverture, laissez-vous titiller par l'expression ébahie de ce hibou tout en joie.

 

coeur-de-hibou-isabelle-wlodarczyk-anne-lise-boutin-8073039.jpg

La couverture propose une métaphore de cœur végétale dans lequel se trouve réuni les deux héros de cette histoire et sa leçon.

La plume de Isabelle Wlodarczyk trouva sa muse, une chouette plume trempée d'encre de nuit noire, contant avec une poésie aussi douce qu' une berceuse l'histoire extraordinaire de ce hibou qui, par des circonstances tragiques devint le gardien de ce louveteau traqué par les chasseurs.

 

album,conte,animaux,papa

Les plus grands se rappelleront la terrible introduction du film « Bambi » de Disney.

En effet, la forêt deviendra sa maison, le hibou un papa du hasard et de l'amour, veillant sur le petit cœur de hibou de ses deux gros yeux ronds, aussi ronds qu'une paire de jumelles.

L'histoire propose une alternative « masculine » aux traditionnelles histoires pour les petits qui rassurent sur la protection et la présence de la rassurante maman, tandis que ceux-ci seront en phase de tenter de multiples expériences qui les feront doucement pousser vers le début de la vie.

A l'instar de l'excellent « Non ! » de Claudia Rueda, le petit cœur de hibou s'aventure seul, dans la forêt sombre en revanche, en tentant auparavant  de voler de ses propres ailes.

Mais évidement, Père hibou veille, comme le faisait la maman ours de l'autre histoire qui sauve son petit de la tempête de neige.

 

album,conte,animaux,papa

Cette année semble célébrer particulièrement les papas, les titres les mettant spécialement à l'honneur dans les rôles protecteurs deviennent nombreux et cet album est l'un des bijoux du lot.

Les illustrations de Anne-Lise Boutin se présentent comme un théâtre d'ombre fin et délicat inversé, de bleus, de verts et d'orangers.

Les jeunes lecteurs pourront s'amuser à remarquer les cœurs plantés en cadre dans la petite histoire ou essayer de les retrouver dans le regard du papa hibou ou les moitiés de cœur dessinés par les arbres.

Attention aux chasseurs qui rodent car ils sont encore là.

Le texte est aussi envoûtant que l'image.

Un vrai coup de cœur !

hibou2.jpg

************************************

DECOUVREZ

ANNE-LISE BOUTIN

dessin2.jpg

L'ILLUSTRATRICE

Son blog!!!

http://anneliseboutin.blogspot.fr/

costume_3_pieces_Anne_Lise_Boutin15.jpg

***************************

QU'EN DISENT LES AUTRES!!!  

http://www.hellocoton.fr/to/xSaj#http://www.les-mondes-imaginaires.com/2013/05/coeur-de-hibou-isabelle-wlodarczyk-anne.html

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/06/cur-de-hibou-disabelle-wlodarczyk.html

*********************

 

DES ALBUMS, DES BOUTS DE CHOUX ET DES PAPOUNETS!!!

bras.jpg

9782211207409FS.gif

9782745951465.jpg

001916508.jpg

9782203037618FS.gif

3001088752.jpg

couv-2papas.jpg

****************************

Pour finir un petit retour au classique!!!

 

Un petit moment d'amour et de tendresse à partager!

album,conte,animaux,papa

 

 

18460469.jpg

 

jeudi, 17 juillet 2014

CALPURNIA/ JACQUELINE TATE

roman, adolescence, amérique, filles

ECOLE DES LOISIRS

COLL. MEDIUM

2014

9782211205337

A PARTIR DE 12 ANS ET +

 

Consciencieusement, une feuille posant sur son noir puis gris de fond, la trouvaille de Calpurnia s'offre tranquillement à la postérité. Le photographe prend le temps d'absorber chaque détails décrits par Bon-Papa Tate, de saisir le bon angle, il s'agit probablement d'une espèce nouvelle que cette plante-là. Une encore inconnue, une mutante selon le capitaine Walter Tate qui s'y entend ou « moutante » selon sa petite fille Calpurnia, qui suit sa voie.

Elle s'en est donné du mal, la petite Cal' de onze ans, revenant exténuée et crottée un beau soir, devant une famille irritée et attendant de passer à table.

Les yeux du Grand-Père brillaient de fierté de fierté derrière ses demi-lunes et cela, pour Cal, n'avait pas de prix ou bien cela valait tout l'or du monde.

La connaissance avait planté sa graine sous sa belle tignasse en bataille et Bon-Papa l'avait nourri, arrosé, tourné son tournesol vers une lumière toute nouvelle, excitante, vivifiante.

« La nature...ne se soucie pas des apparences, à moins que celles-ci ne soient de quelque utilité aux êtres vivants. ». Chaque chose à un ordre, une place, un sens donné ou à donner.

Calpurnia ne renonce pas.

calpurnia.jpg

Quel autre dessein la nature pouvait lui avoir promis que celui de repriser, de tricoter, de savoir parler du temps qu'il fait, d'enfanter et d'offrir un foyer agréable ? Personne à part Grand-Papa Tate n'a de réponse à cela.

Viola, la généreuse employée de maison qu'elle a toujours connu, ce depuis qu'elle fut capable de décréter que son frère aîné Harry était son préféré, semblait douée à nourrir, cuisiner et s'occuper des autres.

Sa mère dirigeait, éduquait de main de maître et de poigne de fer comme le ferait une maîtresse d'école soucieuse, offrant l'amour d'une mère en cadeau, s'assurant qu'aucun de ses élèves ne s'éloigne du droit chemin.

Calpurnia ne comprend pas pourquoi elle ne peut gagner sa pièce en allant exécuter une quelconque course pour son père à l'identique de ses frères, elle sait courir et retenir une tâche. Pourquoi ne peut elle pas se montrer utile à la fabrique de son père et couper le coton avec la houe dans l'ardeur et la fierté du travail familial ?

« Parce que tu es une fille...ce n'est pas correct...les choses sont ainsi faites et ordonnées» lui fait-on comprendre comme une réponse qui devait valoir son point finale.

Tout ce temps passé à devenir une demoiselle bien éduquée et bonne à marier ne l'enchante pas, l'éloigne du vieux Capitaine bourru.

Et si Grand-Papa pensait qu'elle n'avait plus goût à la science ?

Ne l'aimerait-il plus comme sa préférée ?

Pourvu qu'arrive la réponse de la Smithsonian Institution pour sa découverte et que les choses reprennent comme avant dans le petit monde de Calpurnia.

 

flower.png

: Attention, petit bijou !

« Calpurnia » de Jacqueline Kelly a reçu le Prix Sorcière du Roman Ado 2014 !!!

Pour rappel, « Le prix Sorcières est un prix littéraire qui distingue chaque année, depuis 1986, une œuvre de la littérature jeunesse. Il est décerné par l'ALSJ (Association des librairies spécialisées jeunesse), en partenariat, depuis 1989, avec l'ABF (Association des bibliothécaires de France). ».

Et lorsque l'on parcourt doucement le roman, on peut être ou ne pas être d'accord selon ses goûts et ses attentes, bien sûr. Toutefois, si tous ces professionnels du livre s'y accordent, ce n'est pas rien. Il y a en général de la pépite sous le sabot . Avec une joie sincère et l'espoir d'une bonne lecture contenté, nous remercions le groupe pour avoir mis en lumière cette chronique familiale délicieuse, intelligente et extrêmement tendre.

ladybug.png

 

Calpurnia, dans son Amérique à l'aube du XXème siècle, nous évoque par moment une « Laura Ingalls » de la « Petite maison dans la prairie ». Elle est l'héroïne.

La grande Histoire se met au service de cette gamine attachante qui adore gambader et courir dans les champs, partir avec ses amis à la chasse aux lucioles, à celle des grenouilles, faire la course avec ses frères lorsque la maman n'a pas l’œil dans sa direction. Dans sa petite vie, Calpurnia joue son rôle de grande sœur vigilante avec Travis et Jim Bowie, se chamaille avec Lamar et Sam Houston, jalouse les faveurs de son grand frère Harry face à ses belles écervelées dont il s'entiche facilement. Se posant dix mille questions sur le pourquoi du comment des choses, Calpurnia va trouver son « âme sœur » en la personne de son Grand-père paternel. Celui-ci sera le premier surpris de trouver là une autre soif de comprendre « pourquoi le monde est monde » et le même besoin de le marquer de sa signature. A leur insu, dans ses multiples moments partagés entre expéditions, discussions et confidences, dans la transmission, ils vont réaliser leur désir. Et ce, bien au delà de leur trouvaille scientifique.

 

butterfly.png

 

Pourquoi la vie est-elle s'y compliquée  et si « simple » parfois? Calpurnia se le demande. Malicieuse, curieuse, elle suit son petit parcours initiatique, démontant ses propres idées reçues sur la vie qui l'entoure et s'accordant à faire en sorte que la sienne soit une folle aventure, un vrai choix, qu'elle file bien plus gracieusement dans l'air qu'un pétard mouillée, du haut de ses jeunes onze années. Tout semble possible.

Certains détails très subtiles au fil de la lecture nous restituent les contours d'une Amérique sudiste, mais l'auteure fait abstraction des sujets inhérents et fondamentaux de l'époque, ces détails très fugaces servant surtout à poser un décor, un cadre sociologique et historique qui va donner de la valeur à la parole et aux interrogations de cette enfant.

 

C'est fin, frais, doux, riche et cela se savoure comme un bonbon menthe qui fond doucement sur la langue. Coup de cœur !

seedpod.pngwing.png

 

************************

JACQUELINE TATE

web-sized-Kelly-Jacqueline.jpg

L'AUTEURE

http://www.babelio.com/auteur/Jacqueline-Kelly/85510

http://www.jacquelinekelly.com/

***********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.babelio.com/livres/Kelly-Calpurnia/470014

http://nousavonslualsj.blogspot.fr/2014/04/calpurnia-roman-ados-prix-sorcieres.html

http://www.20minutes.fr/livres/1150257-20130505-calpurnia-jacqueline-kelly-chez-ecole-loisirs-paris-france

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/48138-calpurnia

http://heuresdefantasia.canalblog.com/archives/2013/04/08/26665636.html

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2013/07/01/calpurnia.html

***********************

QUI EST LAURA INGALLS WILDER??

Cette auteure marqua son histoire avec cette biographie...

BioPB

D'AUTRES LA CONNAISSENT SURTOUT SOUS CETTE FRIMOUSSE-LA...

laura.jpg

CELLE-CI...

laura8.jpg

OU CELLE-LA!

laura-ingalls-300x216.jpg

LAURA INGALLS WILDER interprétée par Melissa GILBERT!

 

MAIS SI, RAPPELEZ-VOUS!!!

SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS ENCORE LE ROMAN, VOICI...

la-petite-maison-dans-la-prairie.jpg

 

roman,adolescence,amérique,filles

roman,adolescence,amérique,filles

roman,adolescence,amérique,filles

roman,adolescence,amérique,filles

roman,adolescence,amérique,filles

 

lundi, 14 juillet 2014

MAISIE HITCHINS, TOME1 :L'AFFAIRE DES PIECES VOLEES/ HOLLY WEBB

magie

FLAMMARION

CASTOR POCHE ROMANS 

2014

978208130838329

A PARTIR DE 8 ANS

 

Au 31, Rue Albion, à Londres, ça déménage à tous les étages.

Non pas que les habitants de la pension ne s'y sentent pas à leur aise au point de partir les jambes à leur cou le jour suivant l'emménagement. Non bien sûr.

Cela astique, frotte, dans les escaliers. Range, balaie, dans les chambres. Bouillonne dans les marmites, bouillonne dans les théières.Sous les ordres de Grand-Mère Hitchins, cela s'active à la baguette.

L'établissement est très bien tenu, de bonne réputation et la petite Maisie Hitchins s'affaire avec sérieux dans chaque pièce malgré son âge, pour participer à conserver au lieu son allure propre et chaleureuse.

Oui, on s'y sent bien dans la pension de sa Grand-Mère, même si celle-ci cache souvent son bon cœur sous des airs stricts de vieille gouvernante anglaise.

Cependant, Maisie trouve que ses journées manquent singulièrement de piment, d'excitation.

Les détectives Gilbert Carrington et son assistant, le commandant Edward Lamb, qu'elle croise parfois, viennent de résoudre l'affaire des voleurs de bijoux de Larradine. Maisie en rêverait de cette vie-là, trépidante et pleine de mystères à dénouer.

Justement, le destin semble l'avoir entend et. Maisie trouve un petit chiot dans un sac. Manifestement celui-ci avait fini dans le canal, le pauvre. Qui avait pu être aussi cruel ? Première affaire!

George, le petit livreur à vélo de la boucherie « Harrowby's », a été renvoyé de son travail.

Non ! Maisie est persuadé que George sous ses airs bourrus et grincheux est un garçon honnête, il n'aurait pu voler les pièces de monnaie qu'on l'accuse d'avoir régulièrement dérobé.

Secondée par son fidèle et nouveau petit assistant canin surnommé finalement « Eddie », entre quelques courses et deux trois ménages, Maisie se montre une détective hors pair.

Attention ! Maisie est la reine des déguisements !

 

roman,policier,londres,magie

 

: Après les séries « Rose » et « lily », Holly Webb nous propose de faire connaissance avec une toute nouvelle héroïne anglaise du même âge, mais avec un univers un peu différent. Le genre policier entre en scène ! Si les deux autres jeunes filles frayaient avec le monde de la magie, mais aussi de façon originale avec celui du Music-hall, Maisie Hitchins nous fait entrer dans un monde plus encré dans le réel, dans la banalité du quotidien. De toute évidence, cette banalité inévitable ennuie terriblement notre petite Maisie. Elle n'a pas le quotidien d'une enfant qui va à l'école, ses amis sont Alice qui apprend à domicile avec des tuteurs à être une demoiselle cultivée et bien élevée à quelques pâtée de maisons et George, par la force des choses et des livraisons de viandes à la pension.

Nous faisons aussi connaissance avec un certains nombre de personnages bien plus exubérants qu'ils n'y paraissent au premier abord, qui habitent pour la plupart dans la pension comme le surprenant Professeur Tobin du 1er étage et ses animaux empaillés ou la comédienne Mlle Lane du 3ème, qui va lui apprendre à se rendre méconnaissable pour ses filatures. Chacun se prête avec plaisir aux bonnes intentions de Maisie d'aider son prochain, même l'impressionnante Grand-Mère au final.

roman,policier,londres,magie

 

La petite Maisie reste fidèle à la délicatesse propre aux héroïnes de Ms Webb, le ton est encore plus drôle et tendre, cette série s'adresse peut-être à un public un peu plus jeune. Au programme, des petites enquêtes mystérieuses à résoudre dans des journées ordinaires, sans violences, sympathiques et bien vues, qui nous permettent par ailleurs de découvrir un quotidien londonien de l'époque Victorienne à hauteur d'une petite fille de condition modeste, habitant dans une pension et qui à son âge, travaille. En effet, George, le petit livreur confirme cette réalité et Maisie s'évertue , entre ses propres tâches, à l'aider à récupérer son travail injustement perdu, nous démontrant par ailleurs la nécessite pour ces enfants de mettre « la main à la pâte » suivant leur condition. L'auteure dit beaucoup de choses finalement avec une intrigue très simple. Les jeunes enquêteurs en herbe vont s'amuser en tout cas. C'est évident!

 

roman,policier,londres,magie

roman,policier,londres,magie

 

************************************

HOLLY WEBB

547.jpg

L'AUTEURE

 http://www.babelio.com/auteur/Holly-Webb/136642

http://www.holly-webb.com/ 

************************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://entrelespages.wordpress.com/2014/06/21/maisie-hitchins-tome-1-laffaire-des-pieces-volees/

http://cdilumiere.over-blog.com/2014/06/maisie-hitchins-l-affaire-des-pieces-volees-holly-webb-castor-poche-2014.html

http://souslefeuillage.blogspot.fr/2014/06/maisie-hitchins-tome-1-laffaire-des.html

http://www.paperblog.fr/7190757/maisie-hitchins-tome-1-l-affaire-des-pieces-volees/

http://laculturesepartage.over-blog.com/2014/06/maisie-hitchins-l-affaire-des-pieces-volees-de-holly-webb.html 

********************************

DECOUVREZ AUSSI "ROSE"!!!

ROSE T.1: ROSE ET LA MAISON DU MAGICIEN/ Holly WEBB

9782081233287,0-1214727.jpg

FLAMMARION

COLL. GRANDS FORMATS

2011

9782081233287

A PARTIR DE 9 ANS

 

magie

: Des images qui racontent des histoires, des mélasses qui se renversent sans crier gare, la providence ne semble guère avoir favorisé Rose jusqu'à présent selon elle. Pourquoi elle? Une bonne place loin de l'orphelinat bien rémunérée, loin de tout mauvais rebondissement, la meilleure revanche possible pour cette petite orpheline déposée dans un panier à poissons sur des marches de pierre. Rien d'autre! Mais pitié, pas de magie! Et lorsque cette nouvelle vie se définit comme fille de chambre chez le magicien, c'est le pompon comme on le dit! Rose ne vient pas à la magie, c'est cette dernière qui compte la mener là où elle doit être. D'ailleurs, Freddy l'espiègle apprenti magicien ne la lâchera pas tant que cette petite servante n'acceptera pas ce cadeau au dessus de sa maigre condition. C'est un don à ne pas gâcher! Le chat Gustavus est d'accord sans conteste. Mais comment la petite Rose va t'elle s'en sortir entre les lustres à faire briller, les services à effectuer et quelques tours de magie à maîtriser. N'était-elle pas plus tranquille à l'orphelinat finalement? Bien sûr que non lui démontrera le magicien. D'ailleurs, peut-être finalement que ces pouvoirs lui seront d'une grande utilité pour retrouver sa meilleure Maisie et les autres enfants enlevés par des magiciens.

magie

: Ce premier tome des aventures de Rose se présente comme un début frais et tendre qui ravira les jeunes lecteurs de romans jeunesse sans hésitations. Une belle galerie de personnages hauts en couleurs, de la cave au grenier, jusqu'à la porte voisine, qui s'inscrit d'une manière évidente dans une "English Magic Touch" à la Roald Dahl et sa chocolaterie ou un Gaiman et sa Coraline. Nous naviguons régulièrement aux portes de la magie sans en franchir complètement le seuil. Nous sommes dans une maison bourgeoise avec son personnel et la magie vient s'immiscer de temps à autre par l'escalier ou par un couloir de façon naturelle comme le client régulier d'un hôtel. Rose devra intégrer ce nouveau facteur dans son existence et tenter de l'éviter de peur de perdre son emploi ou d'être happée. L'humour est subtilement présent et dosé, la naïveté de Rose en fait un personnage attachant. Une petite pointe d'étrange naviguant dans une atmosphère extraordinaire sans épouvante qui captera suffisamment l'attention afin d'en réclamer la suite. Quelques énigmes essentielles demanderont à être résolues quant aux origines de la petite et discrète Rose, mais néanmoins l'ensemble de ce petit cirque quotidien de quartier suffira à nous faire sourire. De la délicatesse à revendre. Le titre est bien choisi et évoque parfaitement cette éclat précieux et fragile que dégage le personnage. Mais à chaque rose ses épines toutefois. A suivre donc!!!!

magie

magie

***********************

DECOUVREZ EGALEMENT"LILY"

LILY T.1/ Holly WEBB

roman, magie, soeur

FLAMMARION

2013

9782081299740

A PARTIR DE 9 ANS

 

Londres, 19 ème siècle.

Ses rues animées, ses belles dames aux toilettes et aux chapeaux chics, ses Music-hall.

Cette ville possède des charmes magiques bien différents de ceux de l'île mystérieuse de Merrythought, d'où viennent Lily Powers et sa sœur aînée Georgiana.. Ici, les feux illuminent les rampes des artistes et ne sortent pas des doigts des jeunes filles.

En matière de magie, Lily et Georgiana s'y entendent bien mais chuuut !, c'est un secret.

Les deux enfants font parties d'une famille de magiciens.

Mais de nouveau, chuuut !, car depuis l'interdiction de la pratique magique par décret de la Reine Sophia elle-même, les magiciens sont depuis hors la loi.

Les deux soeurs pourraient payer le prix fort des quelques sortilèges qui leur servent à se cacher des passants qui démasquent déjà les étrangères par leurs tenues singulières et passées de mode.

 

Se réfugiant dans un théâtre sur les conseils avisés d'Henrietta, la chienne carlin douée de parole que Lily fit sortir accidentellement d'un tableau, les sœurs se font embaucher comme assistantes de Daniel le prestidigitateur.

Goûtant aux bravos des spectateurs enthousiastes, à la chaleur amicale de la troupe d'artistes, profitant d'une insouciance toute nouvelle loin du sort des porteurs de magie, Lily et Georgiana en oublierait presque Marten. Cette ombre faite femme, servante de leur mère, qui est envoyée pour les récupérer.

Henrietta assure que cette créature est faite de mauvaise magie et il semblerait que Ms Powers soit prête à utiliser sa propre descendance afin de se venger de la Reine qui brisa sa famille. Son arme secrète se nomme Giorgiana.


: Les fans de la série « Rose », imaginée aussi par Holly Webb, auront reconnu les fonds de couvertures étoilés et pastels , les visages de porcelaine des héroïnes posant avec candeur de l'illustratrice Lisa Evans .

L'univers de Lily est beaucoup plus acidulée que celui de Rose. Si l'univers de Rose a la fantaisie tendre d'un « Charlie et la chocolaterie » de Roald Dahl, « Lily et la magie défendue » pourrait s'apparenter plutôt aux « Petites Filles modèles » ou les « Malheurs de Sophie » de la Comtesse de Ségur au pays de la magie.

 

roman, magie, soeur

En effet, Holly Webb guide l'aventure au travers de la découverte naïve et délicate de ses héroïnes jeunes et précieuses, aux boucles bien faites, qui découvrent le monde extérieur non pas par distinction sociale mais parce qu'elles se cachaient jusqu'alors du monde.

Les véritables desseins et motivations de Ms Powers restent dans l'ombre et nous avançons au fur et à mesure des déductions possibles de ses fillettes.

Les lectrices se réjouiront des petites chamailleries des héroïnes intervenant ci et là -nous comptons le chien parmi les chipies- qui ne sont pas toujours tendres.

 

AFGYF.jpg

Ce tome un , en plus de poser l'intrigue principale, présente les relations particulières que les filles entretiennent entre elles et avec leur mère. Nous découvrons que Georgiana, l'aînée, avait toute l'attention de Ms Powers, cette dernière pensant que « Georgie » possédait LA magie tant attendue de sa descendance pour faire aboutir son plan. Tandis que Lily se trouvait presque élevée par le personnel domestique mais s'en trouvait peut-être plus heureuse. Lily découvre qu'elle possède peut-être cette magie tant recherchée ardemment par la mère mais n'en dit rien.

Les soeurs se retrouvent finalement dans la fuite. Cette fugue vers le monde va reconsolider un lien familial perdu, entre sœurs pour le meilleur et le pire. Lily devra cependant prendre les initiatives pour retrouver la trace du père emprisonné par la Reine Sophia à Londres car Georgiana se trouve très fragilisée par son expérience magique. Si Lily est excitée par l'énergie magique qui s'éveille en elle et s'illumine comme un feu de joie, son aînée en ressent les faveurs malfaisantes, ayant peur de perdre le contrôle à tout moment. Cela décrit bien la prudence de l'une et le caractère libre de l'autre.

Les deux héroïnes trouveront une nouvelle famille avec la troupe du théâtre qui les accueille. Lydia, petite peste et star du show, les mettra en danger par sa jalousie. Elles sont à deux doigts d'être découvertes par la police de la magie mais, chuuut !!!

Lisez !

9781408313527.jpg

 

11:49 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (2) | Tags : roman, policier, londres, magie | | |  Facebook | |  Imprimer

mercredi, 09 juillet 2014

ARTIS OU LES TRIBULATIONS D'UN JEUNE HOMME DE BONNE FORTUNE/ BRUNO ALBERT-GONDRAND

002859677.jpg

HONGFEI

(http://jeunesse.actualitte.com/editeurs/interview-loic-jacob-chun-liang-yeh-hongfei-cultures-224.htm)

2014

9782355580840

A PARTIR DE 10 ANS

 

TOC ! Ploc ! tchac tchac et pfft sur le sol !!!!

Aristide de Bonne-Fortune n'eût pu espérer mélodie plus étonnante, plus stimulante, plus excitante qu'une sonate d'orchestre prestigieux !

La mélodie de l'aventure, c'était ça !

Le parfum et le goût viendraient après, avec la découverte de ce continent insolite.

Il en avait la certitude, entre deux ou trois flèches qui pourfendaient les airs ou qui se fichaient dans la carapace de l'énorme tortue qu'il participait à porter à bout de bras.

Les tortues sont des boucliers solides et fidèles, le saviez-vous ?

Celle de Artis ne le cédait pas une seconde au danger, parce qu'elle était lente d'une part et parce qu'elle lui obéissait tout simplement.

Aristide, ou plutôt« Artis », penserait certainement à la remercier d'une confection de plusieurs pliages de lotus. Artis n'était pas complètement guéri de son ennui chronique et occupait ses mains sainement de quelques bonnes vingtaine de pliages.

Xiaoshan, c'était le nom de sa tortue, dévorait, mâchouillait les pliages avec gourmandise et lenteur aussi. Désolé d'insister sur ce point.

En tout cas les flèches de Sixia ne perçait pas la coque et de temps à autre, Xiaoshan rentrait la tête de prudence et de bon sens.

Cette idée d'Artis, il en était fier.

Le seigneur Zhou, son hôte chinois grand seigneur de la ville de Sanxia, la trouva fabuleuse et ses troupes se trouvèrent donc illico presto sous leurs montures, les avançant vers les portes de la ville ennemie de Sixia.

Non, ceci n'est pas une affabulation!

Dieu sait qu'il en avait rêvé. Cette expédition en mers d'Asie dans laquelle il s'embarqua spontanément, à bord de « l'Amphitrite », aux côté du « valeureux » chevalier François-Marie de Maubriand, émissaire du roi de France et du Docteur Magnolet, chirurgien de sa majesté et excentrique scientifique foldingue. Il n'aurait pu envisager pareil destin héroïque entre deux soupirs d'ennui. Mais chut, reprenons là où l'action s'était reposé.

TOC ! Ploc ! tchac tchac et pfft sur le sol !!!!

 image.html?app=NE&declaration=10000000150934&maxlargeur=600&maxhauteur=800&couverture=4&type=thumbnaildetail&typeDoc=4

: « Artis ou les tribulations orientales d'un jeune homme de bonne fortune » de Bruno Albert-Gondrand est une des quelques rares propositions de l'édition Hongfei dans le genre roman. C'est une lecture qui, peut-être, rappellera à quelques amateurs de grands classiques les aventures du fabuleux « Baron de Münchhausen » de Gottfried August Bürger.

Si ce dernier semait le doute parmi son auditoire avec son récit gonflé d'aventures extraordinaires et de rencontres improbables, un compagnon qui souffle des tempêtes et un autre qui à des oreilles de la taille de ceux d'un éléphant, une balade sur un boulet de canon, Artis, lui au contraire, pourrait gagner notre confiance tant les situations se mêlent de vraisemblances et de crédibilité.

Toutefois, l'extraordinaire est présent, par l'originalité du personnage notamment, qui de fait ne se bride pas d'idées toutes aussi farfelues que lui. Ce roman est presque une comédie, un petit théâtre d'aventures au pays de la grande Chine et le trio d'hurluberlus nous contente par leur singularité et leurs travers.

Si Artis n'a rien d'un héros mais passerait au contraire pour un adorable benêt, le chevalier est très loin de poser comme le conquérant tant attendu et décrit par ses inépuisables récits ampoulés Celui-ci hésite rarement à faire passer le jeune et vigoureux garçon devant dès que cela se corse. Quand au Docteur, sa curiosité extrêmement poussée pour la connaissance de la faune, de la flore, du corps humain et des grandes vertus scientifiques de la dissection feront partir les assaillis de la cité de Sixia en courant. Tout un programme !

Si le style du roman peut ne pas convaincre de prime abord, l'humour, lui, déja présent dans la quatrième de couverture sera un élément décisif pour se plonger dans le petit volume de poche En effet, l'auteur nous fait vivre tout ceci d'une manière décalée, sur le ton du rocambolesque. Une expédition unique, au bout du monde et parfois dangereuse devient une anecdote extrêmement décalée par le prisme du regard d'Artis, toujours enthousiaste, obnubilé par ses besoins de découvertes, de nourrir son ennui doré dans lequel le petit coq en pâte vit le jour.

De cela émergent des situations absurdes, des observations cocasses sur la culturelle chinoise qu'il découvre et des dialogues aux petits oignons avec ces compagnons de route , avec lesquels, vous en conviendrez après lecture, il partage une folie douce et un enthousiasme contagieux.Ce petit grain rend Artis rôle et attachant. C'est très accessible et on passe un bon moment.

emotionheader_4.jpg?1402486562.940px.239px

****************************

BRUNO ALBERT-GONDRAND

cache_15481027.jpg?t=1401268830

AUTEUR

http://www.hongfei-cultures.com/catalogue/auteurs/bruno-albert-gondrand/

http://fr-fr.facebook.com/pages/Bruno-Albert-Gondrand/600516333379305

****************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://livreaucentre.fr/2014/05/artis-ou-les-tribulations-orientales-dun-jeune-homme-de-bonne-fortune/

http://www.babelio.com/livres/Albert-Gondrand-Artis-ou-les-tribulations-orientales-dun-jeune-ho/624471

http://www.hellocoton.fr/to/S9yS#http://iluze.eu/?p=9087&utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=bruno-albert-gondrand-artis-ou-les-tribulations-orientales-dun-jeune-homme-de-bonne-fortune

 

***************************

QUI EST LE BARON DE MÜNCHHAUSEN EVOQUE DANS LA CHRONIQUE?

DU BARON EN BD...

OrbisPictusClub.jpg

9782913063150_1.jpg

9782913063150_3.jpg

EN ALBUM ILLUSTRE...

13508538.jpg

EN ROMAN DE POCHE...

folioj0029r89.jpg

EN ANIME...

AU CINE...!!!

61059533.jpg

 

lundi, 07 juillet 2014

PAPA, REGARDE/ HUI-YING CHIU ET ILLUSTRE PAR SOPHIE ROZE

1496139-gf.jpg

HONGFEI EDITION

2014

9782355580819

A PARTIR DE 4 ANS

 

Petit Ours regarde par la fenêtre.

Devant l'encadrement, il y a un papa Ours très concentré qui lit les yeux fermés

Et par la baie ouverte, Petit Ours observe les fleurs voler. 

Les fleurs voler??

Tirant sur les poils du menton, ceux qui sont plus longs, Petit Ours appelle à la connaissance du papa car lui, il ne sait pas.

Quels sont ces fleurs violettes sur le mur? Ces fleurs volent!

Papa Ours pense probablement que l'imagination de Petit Ours est en marche et souhaite l'aider à trouver par lui-même la réponse à sa question.

Une rose ?

Non, non Petit Ours. Les roses piquent ceux et celles qui ne les caressent pas avec précaution, miment le bisou en bouton de rose rouge, rose rose ou rose jaune, mais jamais en violet, non

 et elles ne volent pas, non plus.

Papa Ours semble avoir deviné le nom de la « petite bête » violette qui vole, la maison en est pleine là dehors, de ces belles choses qui grimpent le long des murs et le parent d'un bel habit mêlé de vert.

Mais là, passe la « fleur » de Petit Ours, les quatre pétales vibrant au vent !?

Aaaaah, mais bien sûr !

010.jpg

: « Papa, regarde ! » de Hui-Ying CHIU et Sophie ROSE est une jolie réédition que nous fait découvrir les éditions Hongfei en France. Douceur et délicatesse sont les maîtres mots. La situation proposée est tendre, un petit papounet énorme qui pousse la ronflette et ce petit ours minuscule qui s'agite, va et vient tout autour et laisse ses petites traces de pattes partout tout d'abord.

Et puis, oui, il est l'heure de répondre aux questions des petits. Eh oui, soupir ! 

Mais la chose est tellement essentielle et parfois drôle ! Certains parents se seront amusés des comparaisons des petits, limités par évidence aux frontières de leur langage et de leur connaissance.

Néanmoins, parfois lassés des éternels « pourquoi » à répétition, les enfants peuvent aussi nous surprendre d'une sagacité et d'une pertinence toute simple. Et là, les yeux des grands pétillent de fierté.

album,ours,papa

004.jpg

Notre grand Papa Ours, tout penaud, considère sa méprise et la chute est malicieuse.

Les illustrations jouant de collages divers, en aplats, respirent la légèreté et la fraîcheur.

L'album joue de couleurs pastels, de lumière et d'effets de transparence multiple sur les matières, et entre ces matières. Nous laisserons le soin aux jeunes lecteurs de découvrir et savourer les détails. Les petites déchirures de papier qui simulent des poils...

Les images semblent donner l'impression de prises de photos de jolis papiers, mis en scène, jouant de l'éclairage d'une table à dessin pour suggérer un soleil d'arrière-plan. Ingénieux et inspiré!

Prêtez attention à ce que vous disent les petits, vous seriez surpris et amusés de leur regard.

Un bel album !

005.jpg

***************************

LES AUTEURES

 

HUI- YING CHIU 

AUTEURE!!!

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/11398-hui-ying-chiu

et

SOPHIE ROZE

sophie-roze_jpg_250x250_q95.jpg

ILLUSTRATRICE

P1060090.JPG

http://www.ricochet-jeunes.org/illustrateurs/recherche/8457-sophie-roze

http://asso.mhl.over-blog.org/album-2171074.html

dessin-affiche-petit.jpg

http://blog-de-hongfei-cultures.hautetfort.com/tag/hui-ying+chiu

****************************

 

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://croqueursdelivresetcie.over-blog.com/2014/04/coup-de-coeur-papa-regarde.html

http://andimagine.wordpress.com/2014/04/26/papa-regarde-sil-te-plait/

http://mespremiereslectures.com/+Un-nouvel-album-chez-HongFei+.html

http://lamareauxmots.com/blog/ah-les-parents/

 

20:03 Publié dans Les PETITS Grignoteurs! 0-7 ANS | Commentaires (0) | Tags : album, ours, papa | | |  Facebook | |  Imprimer

samedi, 05 juillet 2014

L'INFORTUNE DE KITTY GREY/MARY HOOPER

4930.jpg

LES GRANDES PERSONNES

Avril 2014

9782361932374

A PARTIR DE 15 ANS

 

La petite Betsy dormait enfin du sommeil des justes.

La fièvre l'avait abandonnée enfin à la quiétude et c'était sans doute un moindre réconfort pour Kitty.

Ses yeux tombèrent dans un élan de lassitude sur les ourlets séchés par la boue de sa robe fatiguée.

Kitty Grey se prie à repenser à ses petits tabliers impeccables, aux bouffées chaudes qui se dégageaient des mufles des braves bovines qui lui donnaient du bon lait, à sa vie simple, au baratte de beurre frais, à Miss Alice et Miss Sophia, les filles de ces employeurs, dans leur accoutrement ridicule de belles laitières pastorales pour un spectacle vivant.

Les yeux de Kitty se reposèrent de nouveau sur Betsy.

Miss Alice ne verrait pas venir l'ouvrage de cette auteure en vogue qu'elle lui envoya chercher, « Orgueil et Préjugés » avait-elle retenu. Elle sera furieuse.

Que penseront Ms Bonny et Mr. Griffin en ne la voyant point revenir ? C'était une bonne fille, une bonne employée. Point une voleuse ni encore même une criminelle.

Mr Holloway, celui qui lui offrit un emploi de laitière et de vendeuse, ici, à Londres, se porta caution de sa bonne moralité.

Will, le grand frère de Betsy lui manquait terriblement à la petite. Elle pleurait souvent. Il lui manquait, à elle, encore plus.

Rien de leurs projets de fiançailles et d'avenir ne s'était déroulé comme elle l'avait prévu depuis la disparition soudaine du jeune batelier

Certains s'étaient moqués de la pauvre fille trop naïve, d'autres compatissaient à cette mésaventure dénuée de sens et de la charge lourde qui lui échu indubitablement.

Kitty, nullement prête à un rôle de mère, prit malgré elle la charge de la petite fille de cinq ans. Et, pour lui avoir offert une chambre chaude afin de réchauffer les pauvres os d'une Betsy malade, jetant alors les pieds d'une vieille chaise toute de guingois dans la cheminée de leur logement investi par le froid, Kitty se retrouva dans une cellule pleines d'autres femmes, condamnées pour des crimes divers, certaines aussi accompagnées d'enfants.

« Will, Will, où est-tu? »

15769004.jpg

 

: Fort est de constater que les titres chez l'éditeur « Les Grandes Personnes » paraissent souvent orientés sur des thèmes graves et rudes, et pourtant, quel plaisir de lecture à chaque fois. Le choix éditorial-et probablement une bonne traduction » enchante ce site, les lectures de cette édition déjà abordées sont autant captivantes, émouvantes qu'elles sont dramatiques dans le sujet de départ.

La couverture signée Pierre Mornet, apporte un ton mélancolique, romanesque et mystérieux, bien connu de l'illustrateur lui-même et qui colle parfaitement également à l'époque du récit, le XIX ème siècle de Jane Austen.

Entendez « l'infortune de Kitty Grey », jeunes ados lecteurs.

Dès les premières pages, nous entrons de plein pied dans un tableau de maître où chante l'insouciance et la légèreté d'un quotidien ordinaire et tranquille. Nous suivons une chronique de maison bourgeoise et faisons connaissance avec la jeune Kitty Grey. Le décor est planté. Les descriptions du quotidien de laitière de Kitty contrastent de fraîcheur et d'insouciance avec ce qui suit dans la seconde partie du roman. Pour ne pas trop en dire, Kitty découvrira une réalité, à Londres toute différente, dure, dangereuse parfois, où il faut jongler de bonnes opportunités ou de mauvaises astuces pour survivre. Ce pouvait-il qu'il existe autant de décalage? Ceci, elle n'aurait pu le deviner. Mary Hooper dessine une héroïne crédible, d'une beauté et intelligence moyenne, qui a évidement peu d'expérience de vie avec l'extérieur de son entourage. Elle est très loin d'être sotte, sérieuse au travail et a bon cœur.

Déjà l'héroïne avait-elle déjà une perception de son monde vu par les jeunes lady Alice et Sophia dont la risée populaire de leur cercle bourgeois représentait la honte et le malheur en soit. La mise en place de la petite performance poétique et du tableau vivant des laitières était bien loin de la vie qu'elle connaissait, le manque de recherche d'authenticité prêtait régulièrement à sourire et Kitty jouait le jeu de conserver intacte la petite bulle onirique. Là où d'autres se seraient offusqués de cette représentation grossière du monde populaire, Kitty rend juste grâce aux bons traitements d'employeurs honnêtes et respectueux.

C'est un théâtre bien différent qui s'ouvre à elle en arrivant à Londres, pensant retrouver la trace de Will , l'amoureux disparu, sur l'excuse de l'achat de l'ouvrage très prisé.

Malgré toutes ses mésaventures et elles ne manquent pas, la jeune Kitty reste forte, travailleuse, intègre dans ses tâches et ces parties du récit permettent aux lecteurs de découvrir encore d'avantage les pratiques professionnelles de son métier de laitière, des goûts de certains citadins et des petites astuces d' « arrière-boutique » assez étonnantes. Nous supposons peut-être que l'auteure s'appuie de quelques recherches sérieuses sur la société de l'époque.

C'est un vrai récit initiatique, Kitty entre dans la vraie vie d'« adulte » par la force des événements. Elle découvre la difficulté inhérente d'être « maman » et l'émotion est forte, grandissante en tournant les pages. Que va t'-il lui arriver? Retrouvera t-elle son fiancé étrangement disparu ?

La jeune fille, les fers aux pieds, la petite dormant avec elle dans la cellule nous indigne évidement pendant la lecture et l'auteure sait nous ferrer pour maintenir notre attention et nous faire aller jusqu'au bout de l'histoire.

L'écriture est belle, jamais dans un pathos, les situations seules impliquent d'inviter les petites larmes au coin des yeux, une « Petite fille aux allumettes » d'Andersen en version roman à découvrir. Les fans de Mary Hooper qui auront dévoré la série de « La Maison du magicien » chez Gallimard Jeunesse, des titres chez « Les Grandes Personnes » comme « Velvet » se régaleront sans contestes.

******************* 

MARY HOOPER

mary-hooper-la-rencontre-de-ses-lecteurs0.jpg

 

L'AUTEURE

http://www.babelio.com/auteur/Mary-Hooper/22389

http://www.ouest-france.fr/mary-hooper-la-rencontre-de-ses-lecteurs-1671413

********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

 

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/50737-l-infortune-de-kitty-grey

http://www.babelio.com/livres/Hooper-Linfortune-de-Kitty-Grey/573528

http://www.soupedelespace.fr/leblog/linfortune-de-kitty-greymary-hooper/

http://www.pagedeslibraires.fr/livre-4930/l-infortune-de-kitty-grey.html

********************

DES TABLEAUX CONSERVES EN MUSEE A ANGOULÊME QUI PEUVENT DONNER UNE IDEE DE L'ATMOSPHERE DU LIVRE!!!

 Kitty vendait à Londres son lait de cette façon certainement...

Ang_mus_may3.JPG

Louis-Edouard May : La petite laitière (1880).

 

Will, le fiancé, était bâteleur...

may-bac-angoul copie.jpg

Louis-Edouard May : Passage du bac à Roffit (1866).

 

************************************************

 

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE!!!

 

DECOUVREZ "VELVET"

chez Les Grandes Personnes édition

2012+Mornet+Chasseuses.jpg

LES GRANDES PERSONNES

2012

978-2361931414

A PARTIR DE 15 ANS

Dans l'obscurité les mains se crispent, se tendent, les corps s'impatientent attendant le nouveau miracle que Madame Savoya est sur le point d'accomplir. La jeune Velvet ne sait que penser. De toute sa bienveillance, l'ancienne blanchisseuse souhaite remercier celle qui changea son destin en la prenant à son service. Velvet essaye de chasser ses doutes à chaque nouvelle mission d'espionnage demandées de Madame Savoya auprès de la concurrence, croire de toute sa foi au pouvoir mystique et incroyable de messager de l'au delà de sa richissime bienfaitrice. Charlie, son ami d'enfance, tente de la dissuader de rester dans cette belle demeure et affirme que les médiums ne sont tous que des escrocs chasseurs de grandes fortunes. George, le bel assistant de Madame, lui fait chavirer le cœur et porte en Mme Savoya une confiance indéfectible. Il est un esprit qu'elle ne souhaite pas voir apparaître en tout cas, celui de sa crapule de père que Velvet a laissé couler par le fond, emportant avec lui dans la rivière les souffrances infligées. Velvet ne sera donc plus Kitty. Elle se tourne avec conviction vers cette nouvelle chance dorée qui s'offre à elle d'améliorer sa condition. Mais bientôt les masques vont tomber et d'autres crimes se dévoiler! 

 

: En écrivant Velvet, Mary Hooper se posait de nombreuses questions sur le spiritisme après avoir assister à différentes séances. Les fans de l'auteure noteront sa fascination évidente pour les magiciens charlatans, sujet déjà abordé dans La maison du magicien chez Gallimard jeunesse. Mary Hooper arrive à se renouveler tout en tournant autour de son sujet fétiche. Velvet est la représentation d'une «cendrillon» évoluant dans une forme de conte de fée sociale. Les conditions difficiles de son enfance suffisent à expliquer son désir de s'en sortir. Néanmoins, cette dernière reste moralement protégée des tentations qui s'offrent à elle et elle n'est pas prête à tout sacrifier au nom du confort. Elle est courageuse, naïve et attachante. Les lecteurs s'identifieront peut-être à cette demoiselle réalisant finalement que l'amour est là où l'on sait regarder. 
Les Grandes Personnes nous offre vraiment régulièrement de belles lectures. Un vrai gage de qualité et de plaisir.

 

 (chronique précédemment publiée ici:http://jeunesse.actualitte.com/critiques/romans/velvet-640.htm)

 

******* 

 

 

img180.jpg

LA SERIE

"LA MAISON DU MAGICIEN"

chez Gallimard Jeunesse (tome 1 en version poche!)

 

Le Tome 2!!!

espion10.jpg

9782070632640_4_75.jpg 

le Tome 3!!!

la-trahison-252109-250-400.jpg

GALLIMARD JEUNESSE

A PARTIR DE 12 ANS et +

 

Le tome 2 en quelques mots!!!

: Une très bonne suite à "la maison du magicien"!

Rappelez-vous, mary se met au service d'une famille en tant que nounou dont le patriarche n'est autre que le magicien de la reine elle-même! Un "Nostradamus" de cour auquel la Reine fait appel régulièrement pour se rassurer.

Celui-ci s'avère être un véritable escroc, Mary découvre ses associations de malfaiteurs mais un danger plus grand guette la Reine d'Angleterre.

Aidée d'un mystérieux agent de la cour masqué, elle va tenter l'impossible pour déjouer la mauvaise affaire.

De plus, le médium de l'histoire n'est pas forcément celui que l'on croit.

Un peu de fantastique, beaucoup d'aventure, un vent de romantisme, cette trilogie est la preuve q'un bon récit ne se résume pas à sa couverture! 

 

(*Ce qu'en disent d'autres de cette trilogie!!!

http://lacoupeetleslevres.blogspot.fr/2012/04/la-maison-du-magicien.html

http://heuresdefantasia.canalblog.com/archives/2011/11/07/22510914.html)

 ********

 

SINON BEAUCOUP D'AUTRES TITRES A DECOUVRIR...

7656_1766274.jpeg

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/43240-waterloo-necropolis

 

 **************************

AU FAIT, QUI EST PIERRE MORNET??

92185411_o.jpg

 http://www.ricochet-jeunes.org/illustrateurs/recherche/1129-pierre-mornet

jpeg-4.jpeg

pierremornet-02.jpg

18:40 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, femme, laitiere, londres, prison | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 03 juillet 2014

ROSIE ET ROSETTE 100% PUR PORC AVEC UN ZESTE DE LOUP/ ELEONORE THUILLIER

 

album, bande-dessinée, cochon, loup

 

LA MARTINIERE JEUNESSE

2014

9782732461427

A PARTIR DE 5 ANS

 

« Cerf, Cerf, ouvre-moi,

J'ai une tarte aux poires pour toi !! »

Attendez !

Peut-être était-ce des myrtilles ?

Comment ? Oui oui, je devais raconter une histoire.

Enfin, de toutes les façons, la comptine ne parle ni de poire ni de tarte.

Mais, bien d'un loup qui nous mangera. Oui c'est ça! 

Mais pourquoi parlions nous de cerf, de cochons et de myrtilles ?

Ah oui, cela revient comme la bonne histoire à raconter, c'est pas compliqué !

Un jour, sorties se rôtir la couenne sous le beau soleil de la journée et tuer l'ennui,

Rosie et Rosette, deux petites porcelettes toute roses, se virent offrir un bon chocolat chaud par ce brave cerf.

Il faut dire que si il y avait du chocolat chaud,ça devait être à l'arrivée de l'Automne, l'été indien comme on dit...Enfin bref !

«  Le loup arrrrrrive !!! », qu'il criait .

Qui ? Mais le cerf, pardi !

Suivez le fil de l'histoire, c'est un peu pénible !

De quoi faire une tête de cochon, se friser en triple-noeud la queue en tire-bouchon, dis donc.

C'est vexant, les gens qui ne suivent pas, tout de même.

Où en était-je ?

Oui, oui, les deux petites truies rencontrèrent un p'tit loup et sa maman dans les bois et puis, le petit cria d'un jet « ce sont elles que je veux !!! ».

Remarquez, j'ai moitié envie de la raconter cette histoire maintenant.

Si vous voulez connaître la fin de cette mésaventure 100% pur porc, ben, il faudra trouver le livre et le lire après tout.

Comment ?

J'ai tout de même fait l'effort de la raconter le début de cette histoire, non ?

album,bande-dessinée,cochon,loup

: « Rosie et Rosette, 100% pur porc avec un zeste de loup » de Eléonore Thuillier est un petit album irrésistible.

En petit format à l'italienne presque de poche, l'auteure reprend quelques éléments connus de comptines et d'histoires de loups poilus pour nous offrir ce résultat, une histoire pleine d'humour logé dans des personnages adorables, dans des textes simples et très sympas et dans un ruban de petits détails plantés dans les illustrations pour fignoler la petite frisouille en tire-bouchon au-dessus du cadeau. Oui, c'est un vrai plaisir à proposer à différents jeunes âges.

 

album,bande-dessinée,cochon,loup

 

Ceux et celles qui ne savent pas encore lire seuls peuvent se raconter l'histoire avec un mode en case Bande-Dessinée et des images assez démonstratives qui leur permettent de profiter comme des « petits-grands ».

La chute est plus que surprenante ! Ne gâchons rien !

Tout est bon dans ce cochon !

 

album,bande-dessinée,cochon,loup

 

************************

ELEONORE THUILLIER

6a00d83451bf8c69e20162fd896bc6970d-pi

L'auteure

http://eleillustrations.blogspot.fr/

photo.jpg

 

************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://lamareauxmots.com/blog/les-invites-du-mercredi-eleonore-thuillier-et-le-tour-de-la-question-les-dedicaces/

 http://blogclarabel.canalblog.com/archives/2014/03/20/29420896.html

http://enfantipages.blog.lemonde.fr/2014/04/05/rosie-rosette-100-pur-porc-avec-un-zeste-de-loup/

 

************************

D'AUTRES DE L'AUTEURE!!!

9782877677585_1.jpg

http://bibliobloguons.blogspot.fr/2012/09/jour-de-piscine-christine-naumann.html

le+loup+qui+voulait+faire+le+tour+du+monde.jpg

le-coffret-de-loup.jpg

zarzouilleur-zoom.jpg

http://lecturepublique.lacali.fr/index.php/albums/mon-papa-est-un-zarzouilleur.html

xloup-voulait-changer-couleur-orianne-lalleman-L-rj8yQ0.jpeg.pagespeed.ic.lrPLvRDnHZ.webp

loup-voulait-changer-couleur-orianne-lalleman-L-8M8GaR.jpeg

couverture-40af0.jpg

aper%25C3%25A7u%2Bblog.jpg

18:23 Publié dans Les PETITS Grignoteurs! 0-7 ANS | Commentaires (0) | Tags : album, bande-dessinée, cochon, loup | | |  Facebook | |  Imprimer