Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 mai 2016

LA PAPOTE/ YANNICK JAULIN ET ILLUSTRÉ PAR SAMUEL RIBEYRON

 

DIDIER JEUNESSE

9782278077915

A PARTIR DE 6 ANS

Emportée dans la nuit noire, la Papote n'était pas décidée à faire sa crotte d'or, à satisfaire la convoitise du voisin qui, sans soucis, sans lever le sourcil, ravit la poupée des bras de la petite fille qui l'avait acheté.

"A la balote Marie-Charlotte qui fait des crottes pour sa papote". Il avait entendu la formule prononcée par Mimosa à la faveur de la lune, l'oreille collée contre le mur.

Mais...mais, sans amour, serrer contre soi ne vaut pas plus que de la crotte noire bien fumante. C'était là une chose bien entendue pour la Papote. Et c'est ce qu'elle fit.

:  Des jeux de mots et de langage (emprunté à l'usuel québécois pour certaines expressions ou au patois!) qui étendent l'intérêt du conte aux adultes, qui liront ce conte aux jeunes lecteurs ou l'écouteront inversement en bon public parents.

Le sujet porte déja à sourire par son incongruité et sa petite irrévérence enfantine. Pensez donc, une poupée qui fait des crottes quand on la sert contre soi. Mais attention! Celles-ci comblées d'amour sincère se transforment en or. Chose merveilleuse et incroyable!

Quelle petite fille n'a jamais serré tendrement ses poupées d'un amour sincère?

Mimosa est une chanceuse qui, malgré sa naïveté à l'égal d'un Jack et son haricot, trouvera l'amour, c'est sa Papote de poupée qui lui tenait la jambe.

Un caractère celle-là. A la fois facétieux et merveilleux, "La Papote" se montre tout aussi agréable à lire qu'à feuilleter pour ses délicieuses illustrations de Samuel Ribeyron jouant sur les effets d'imprimés et de gravures. De jolies tons d'Automne. La crotte d'or n'avait pas été aussi fabuleuse depuis Peau d'âne.

conte,poupée,magie

conte,poupée,magie

conte,poupée,magie

conte,poupée,magie

*************

YANNICK JAULIN

 AUTEUR !!

AVT_Yannick-Jaulin_7432.jpeg

 http://www.babelio.com/auteur/Yannick-Jaulin/208903

ET 

SAMUEL RIBEYRON

conte,poupée,magie

ILLUSTRATEUR!!

http://www.babelio.com/auteur/Samuel-Ribeyron/72382

**************

CE QU'ILS EN DISENT?

 http://www.babelio.com/livres/Jaulin-La-Papote/765721

 

 ************

DES MÊMES AUTEURS...

 

 9782745951465.jpg8050744571dabf%255B1%255D.jpg

 

MILAN

2011

partir de 8 ans

2745951467

Un père d’une taille de géant ne souhaite plus être seul. Il a une fille ! Mais, elle est très très petite. Comment partager des moments privilégiés quand l’un côtoie les  nuages et l’une fréquente les fourmis?Le grand format de cet album est tout indiqué pour ce papa extra-large au cœur XXL. En plus d’être un album sur le partage et a complicité mis en image avec ce papa immense et cette fille microscopique, c’est également un album sur les différences. Les illustrations mêlant peintures et gravures mettent en valeur ce terrain de jeun champêtre.

teaserbox_26163634.jpg

 

9782355580017FS.gif

HONGFEI EDITEUR

2015

(PREMIERE EDITION EN 2007)

9782355580925

A PARTIR DE 9 ANS

 

Y avait-il un ciel ?

Quelque chose au dessus de leur tête ?

Les habitants n'en savaient rien, ne s'en souciaient point. Pourquoi contrarier cette tête qui depuis des temps immémorables ne connaissait que le bas ?

Les jours passaient et générations après génération, ils continuaient de se tenir le corps en point d'interrogation, la tête cherchant quelques pierres mystérieuses qui poussaient ci et là.

Un jour, pourtant, Yllavu vit. Tombé dans un trou, il se trouva les quatre fers en l'air et la tête tout autant, apercevant l'astre lunaire ainsi coincé entre ses chaussures.

Une multitude de points scintillants illuminaient cette toile couverte de bleue et plus tard, dans la journée, le soleil dardait ses rayons au fond du trou et se mettait à le chatouiller. Yllavu se mit pour la première fois à sourire.

Tiré de son trou, Yllavu raconta ce qu'il vit, il raconta son cou redressé pour mieux voir, il raconta mais les habitants ne comprenaient pas. Que pouvait-il y avoir de plus fabuleux que les si rares pierres dorées du sol ?

cache_24909452.jpg

: Ce qui existe de bien fabuleux, dans ce conte de sagesse, est conté aux jeunes lecteurs.

 

Yllavu est une allégorie des petits bonheurs simples, imaginée par Gambhiro Bhikkhu et illustrée par Samuel Ribeyron. Cette histoire ne manquant pas d'humour garde une touche douce amère, le pauvre Yllavu faisant l'expérience du bonheur et ne trouvant aucune oreille attentive à cette vérité.

cache_24909451.jpg

 

Les habitants comprendront un peu tardivement le sens de son message mais heureusement, il n'est jamais trop tard. Les têtes retrouveront le sens de l'essentiel, élevant à nouveau les esprits comme aux premiers jours du conte où chacun trouvait à se parler, à profiter sans se jalouser. Lorsque vous lirez ce que Yllavu à vu, peu-être amis lecteurs serez-vous tenté de parler aussi aux étoiles.

A découvrir.

cache_24909452.jpgcache_24909450.jpg

cache_24909455.jpg

 

 

*********************

GAMBHIRO BHIKKHU

cache_15524057.jpg

 

AUTEUR ET MOINE VOYAGEUR !!!

http://www.hongfei-cultures.com/catalogue/auteurs/gambhiro-bhikkhu/

 

*********************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.ricochet-jeunes.org/nouveautes/livre/53511-yllavu

http://www.arts-spectacles.com/Ce-n-est-pas-tres-complique-et-Yllavu-de-Samuel-Ribeyron-aux-editions-HongFei-Cultures_a10590.html

http://lamareauxmots.com/blog/attention-chefs-doeuvres/

 

http://www.babelio.com/livres/Bhikkhu-Yllavu/163527

 

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, Didier Jeunesse | Commentaires (0) | Tags : conte, poupée, magie | | |  Facebook | |  Imprimer

mercredi, 04 mai 2016

COEUR DE PIERRE/ MARIE SELLIER

51FlwVoeRjL._SY344_BO1,204,203,200_.jpg

NATHAN

2013

9782092548134

A PARTIR DE 15 ANS

Le compositeur évoquait devant les deux jeunes filles en visite la sculpture posée sur son piano. Un couple dansant "La valse",  presque plus vrai que nature, vibrant d'intensité.

Les yeux du maître des lieux papillonnaient d'une émotion doucement perceptible, un trouble qui passaient dans ses mains puissantes de sculpteur, jouant avec une création de bronze.

 A l'évocation de l'adresse de la famille d'Hortense, Auguste ne pût réprimer la surprise. Oui, même Claude Debussy savait qui habitait aussi à cette adresse, l'auteure de sa "Valse" amoureuse.

Hortense et son amie Luce ne l'ignoraient pas non plus. On disait que Auguste Rodin séduisit cette fille dont vingt ans les séparaient et l'avait honteusement abandonné.

Les rumeurs circulant à Meudon disaient que Camille Claudel accusait Rodin de lui avoir volé autant le fruit de son travail que son coeur. La raison la quittait peu à peu ne supportant plus la trahison. Hortense et Luce ne savaient que croire.

Chacun voulait savoir, connaitre le secret de cette histoire.

2087052665.jpeg

: De la même veine que les titres sur les peintres Vincent Van Gogh et Leornard De Vinci, dans la même volonté d'en approcher les conditions de vie d'artiste et le caractère, Marie Sellier livre la relation compliquée et passionnée d'Auguste Rodin et Camille Claudel les sculpteurs.

C'est toujours au travers des regards extérieurs de ses personnages de fiction qu'elle restitue une part du réel et nous fait entrer par une histoire dans l'Histoire de l'Art. C'est la famille Bouchon au complet cette fois qui seront nos yeux et nos oreilles, brossant tant bien que mal les contours de ces deux caractères à la réputation sulfureuse.

Le métier d'artiste n'est pas bien vu et Auguste et Camille ne font pas parler d'eux en grand bien dans la ville de Meudon. Lui, est un impénitent et scandaleux séducteur, elle, n'est plus que l'ombre d'elle même, au bord de la folie. Et c'est l'amour qui en est la raison.

Des personnages tels que Paul Claudel, le frère, viendront apporter de l'eau au moulin des très curieux Bouchon, du père au petit dernier Émile. Marie Sellier diversifie d'une manière originale sa narration pour reconstituer le puzzle sur les raisons de l'état de Camille et la drôle de réputation de Rodin, passant du récit au style épistolaire, de l'article de journal au témoignage du petit Émile qui se fait coursier entre Camille et Auguste.

L'ensemble est astucieusement lié, le dernier mot clé du chapitre devenant le titre du suivant. Un petit jeu littéraire léger qui va contraster avec le contexte dramatique. D'abord Pygmalion et professeur, ce maître de vingt ans son aîné va devenir son grand amour.

Et puis, et puis la muse dépassera le maître, le ver s'installera dans le fruit. Ne gâchons pas la découverte à trop en dire.

 Marie Sellier crée une intrigue douce-amère qui sème le doute devant cette touchante sensibilité émanant du créateur de la célèbre "Porte des Enfers" et devant la descente de la pauvre Camille.

La question reste en suspens quant au titre, Qui de Rodin ou de la famille Claudel ?. Camille Claudel est-elle victime d'être une femme trop amoureuse ou trop artiste? Les explications de Marie Sellier à la fin sont intéressantes à ce sujet.

Court et puissant.

*********************

QUELQUES OEUVRES EVOQUÉES DANS LE RÉCIT ( MUSÉE RODIN, RUE DE VARENNE, PARIS.)

 

LA CLOTHO, CAMILLE CLAUDEL...

IMG_20160429_172646.jpg

IMG_20160429_172703.jpg

LA VAGUE, CAMILLE CLAUDEL...

IMG_20160429_173455.jpg

IMG_20160429_173515.jpg

IMG_20160429_173441.jpg

LA VALSE, CAMILLE CLAUDEL...

IMG_20160429_173259.jpg

IMG_20160429_173322.jpg

IMG_20160429_173411.jpg

LES AMOUREUX, RODIN...

roman,art,amour,sculpture,rodin,claudel

roman,art,amour,sculpture,rodin,claudel

roman,art,amour,sculpture,rodin,claudel

LA PORTE DES ENFERS, AUGUSTE RODIN...

IMG_20160429_174513.jpg

IMG_20160429_174541.jpg

IMG_20160429_174611.jpg

IMG_20160429_174630.jpg

IMG_20160429_174708.jpg

**********

MARIE SELLIER

AVT_Marie-Sellier_3146.jpeg

AUTEURE!!

 http://www.babelio.com/auteur/Marie-Sellier/23332

***********

CE QU'ILS EN DISENT?

  http://siletaitencoreunefois.hautetfort.com/archive/2014/01/12/coeur-de-pierre-m-sellier-5269642.html

  http://www.babelio.com/livres/Sellier-Coeur-de-pierre--Camille-Claudel-et-Rodin/510188

************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE!!

roman,art,amour,sculpture,rodin,claudel

roman,art,amour,sculpture,rodin,claudel

 

 : LEONARD DECOUVRE LA SURDITE DE SA JEUNE SERVANTE ET MET SON GENIE A SON PROFIT...

A VOUS DE DECOUVRIR DE QUELLE MANIERE!

A PARTIR DE 12 ANS ET +

 

http://www.babelio.com/livres/Sellier-Le-sourire-de-ma-mere--Une-annee-avec-Leonard-de-/294911

 9782092530726.jpg

Nathan Jeunesse, 2011

9782092530726

A PARTIR DE 12 ANS ET +

1890. Adeline, jeune fille d’aubergistes de campagne, nous raconte ses journées sous la forme d’un journal. Ses amours avec le jeune Louis, méprisé par sa mère du fait de sa situation familiale difficile, sa complicité avec sa grand-mère, qui deviendra la complice de ses rendez-vous amoureux clandestins et , sa rencontre avec l’étrange Vincent Van Gogh. Un autre monde s’ouvre à elle au travers de la peinture post-impressionniste aux couleurs tourmentées de cet artiste maudit et sensible ! Finalement, la vie, on peut la voir autrement ! Peut-être que la mère d’Adeline devrait réapprendre à percevoir avec le cœur ?

: Une façon accessible et fraîche de rentrer dans l’art de Van Gogh via le journal de cette petite provinciale. Il est intéressant de constater à quel point à cette époque, son art était incompris, son succès posthume et qu’il ne pouvait pas en vivre.

 

 roman,peinture,amourroman,peinture,amourroman,peinture,amour

 

9782809702170.JPG

PICQUIER Jeunesse
2010
9782809702170

A PARTIR DE 6 ANS


: Nous connaissions les multiples versions françaises classiques du Petit Chaperon Rouge, un peu moins la version chinoise. Si à l’origine la petite désobéïsante encapuchonnée partait soulager sa grand-mère malade de quelques douceurs dans un panier, ici, c’est la mamie chinoise bien vaillante qui part de l’autre côté de la montagne chauve visiter ces petites-filles (oui précisément trois ! Tao, Li et Hua !) . Rencontrant à son tour le loup sur son chemin elle n’échappe pas au terrible sort d’être croquée. Parée des atours de la vénérable croquée toute crue, il tente de déjouer la vigilance des trois petites et nous rejoue la scène « des sept biquets » devant la porte close. Mais les filles ne sont pas dupes et c’est au bout d’une corde qu’elles penderont le glouton au poil gris la tête en bas ! Plus dure et drôle sera la chute…de cette histoire !
Cette version était, peu être, en partie connue pour les spécialistes du Petit Chaperon avec l’album « LOM PO PO » de Young paru chez Flammarion. Elle est en tout cas encore un poil différent raconté par Marie Sellier, à un poil de loup près, le travail réalisé par Catherine Louis avec ses ombres chinoises est une merveille pour les yeux. Noir sur Rouge ou Rouge sur noir, une ambiance frissonnante recto-verso qui fait aussi froid dans le dos..du livre!

71448651.jpg

chaperon-chinois.jpg

9782809702170_2.jpg

lundi, 02 mai 2016

UNE HISTOIRE SANS FIN/ EDOUARD MANCEAU

SEUIL JEUNESSE

2014

9791023500646

A PARTIR DE 5 ANS

Quatre cartes que je mets à l'envers, à l'endroit et des images qui me racontent une histoire.

Un, deux, trois et quatre. Le roi, les animaux du zoo qui s'ennuient et les deux petits lutins bien chagrin partirent sur les chemins. Un chemin? Peut-être était-ce un serpent? Le roi, les animaux du zoo qui s'ennuient et les deux petits lutins bien chagrin marchaient sur un serpent pour rendre visite au Grand Méchant Loup qui voulait faire la fête...

Ces dents-là ont une allure de montagnes sous la lune d'une nuit noire!?

Recommençons. Le roi, les animaux du zoo qui s'ennuient et les deux petits lutins bien chagrin marchaient sur un serpent pour rendre visite aux montagnes qui voulaient faire la...

Il y avait une maison dans cette histoire, si si. Comment peut-on confondre un manteau de velours de roi et une maison? A changer de couleurs aussi...

La maison, les animaux du zoo qui s'ennuient et les deux petits lutins bien chagrin marchaient sur un serpent pour rendre visite aux montagnes qui voulaient faire la fête et.. et...

Cette histoire n'a vraiment ni queue ni tête mais c'est rigolo.

: Formidable! La couverture révèle une proposition d'histoire d'une grande simplicité, d'un style coloré et épuré, le contenu se montre finalement encore  plus généreux et l'auteur, Edouard Manceau, très astucieux.    

Les personnages et les cartes racontent une, deux, trois histoires, s'effacent pour en raconter une autre sous d'autres atours de couleurs. Les histoires vont se croiser et finalement répondre à l'interrogation de chaque fin "le roi partira t-il en guerre le lendemain?" "les animaux du zoo se feront-ils manger par le Grand Méchant Loup?". Pourquoi aller faire la fête avec le Grand Méchant loup, il mange les cochons, les biquets et les chaperons, tout le monde sait ça!? 

La couverture et le titre le disent parfaitement, l'histoire et les illustrations peuvent se décliner à l'infini et Edouard Manceau invite sur la fin ( si tant est que cela en soit une, rappelez-vous le titre, voyons!) les jeunes écouteurs à devenir raconteurs, voir peut être inventeurs si l'on reproduit les cartes pour se les approprier totalement à loisir et à volonté. Peut-être même qu'avec plusieurs de ces cartes pouvons nous faire une grande histoire!?

Vous l'aurez compris la proposition de l'auteur dépasse les pages. Un album à la fois doux et stimulant. D'une belle originalité. Le texte raconte, l'oeil voit aussi autre chose dans l'illustration, astucieux. L'imagination est en marche. Bravo!

album, histoire, histoire pour dormir

album, histoire, histoire pour dormir

album, histoire, histoire pour dormir

album, histoire, histoire pour dormir

album, histoire, histoire pour dormir

album, histoire, histoire pour dormir

*************************

 

EDOUARD MANCEAU

album, dispute, tout-petit

AUTEUR !!

http://www.babelio.com/auteur/Edouard-Manceau/37140

***************

CE QU'ILS EN DISENT? 

http://www.babelio.com/livres/Manceau-Histoires-sans-fin/574785/critiques

****************

DU MÊME AUTEUR !!

MILAN

2015

9782745966315

A PARTIR DE 3 ANS

 

« Il y a des jours comme ça où on se dispute... »

Jouer.

Tout le monde aime jouer.

Avec un copain, c'est plutôt bien.

Faire une promenade à deux en trottinette, c'est chouette.

L'un propose, l'autre accepte, ça roule !

Mais la course, c'est pas pareil !

Si tu n'attends pas, tu n'es pas avec moi.

A celui qui roule le plus vite, je ne joue pas ! Na !

Je boude, tu roules...mais tu reviens.

Les jeux, ça roule à deux.

Copain, copain !

 

album,dispute,tout-petit

: Édouard Manceau, le papa de Capucine la souris, nous sert un petit album pour tout-petits très sympa. On ne sait clairement si les deux petits personnages sont de petits chiens ou des lapins bruns, ça n'a que peu d'importance pour cet album anthropomorphique mettant en scène une situation qu'ils connaissent ou connaîtront.

album,dispute,tout-petit

Pour le jeune lecteur, le propos est simple, clair, présenté de façon tendre. On joue ensemble, parfois on se dispute et surtout, on se réconcilie parce qu’il est finalement simple de dire pardon.

L'auteur étire son histoire à deux niveaux. La dispute est développé presque image par image, le texte est découpé et ponctué d'un mot qui, avec le jeu de couleurs, ne laisse pas de doute sur le narrateur. Comme avec les personnages, le texte évolue sur les double-pages, il court ou recule sur les pages blanches.

album,dispute,tout-petit

D'une double-page à l'autre, le jeune lecteur pourra constater de l'évolution du jeu, un personnage passant devant l'autre, les deux s'échangeant leur double-page, l'auteur jouant aussi de la pliure du livre pour que les deux héros se répondent comme dans un miroir, c'est la dispute et ils s'affrontent, l'histoire sort du livre et un copain aussi, mais enfin les deux copains partagent la même page et la même trottinette.

album,dispute,tout-petit

Tout est bien qui finit bien. Bien vu et joliment construit. Voici un petit album qui devrait servir pour éduquer sur les petites réconciliations et dédramatiser les petites colères entres copains-copines.

 

*************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Manceau-LA-DISPUTE/683219

http://www.lespetitsbouquins.com/livres/la-dispute/

http://bloguiblogas.blogspot.fr/2015/02/la-dispute.html

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/54603-la-dispute-

*************************

DU MÊME AUTEUR !!

LE PETIT CURIEUX/

EDOUARD MANCEAU

9782745966261-couverture.jpg

Autour de la fenêtre il y a des choses courtes, hautes, moyennes,

Autour de la fenêtre il y a des choses de couleurs et 

quand je regarde dans la petite fenêtre, j'en vois aussi dans le décor, autour de moi,

c'est aussi rigolo!

Il y a peut-être des lettres aussi, là devant, comme autour de la fenêtre du petit curieux.

Finalement, il y a plein de choses à observer autour de soi.

Prix Sorcières 2015, Cat. des Tout-petits

http://www.editionsmilan-leblog.com/2014/09/19/14832/

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/3887-edouard-manceau

 

merci-le-vent.jpg

MILAN Jeunesse

1 septembre 2011

978-2-7459-5358-2

A partir de 3 ans

Des petites formes découpées colorées sont soufflées par le vent.

Tour à tour, des animaux souhaitant les récupérer, se pare des formes et tentent de s'en attribuer la propriété. Chacun surenchérit!

Les enfants débusqueront rapidement les petits menteurs tant la justification devient énorme et exagérée. Finalement, le vent ne tardera à souffler sur cette pagaille appelant les animaux au calme et invitant enfin, le lecteur à imaginer sa propre ménagerie.

 

: Edouard Manceau opte pour quelque chose d'encore de plus épuré que sa série cartonnée "Capucine la souris", un graphisme plus prôche du "Ca se peut ou ça ne se peut pas!", à base de découpages.

C'est simple et sympa!

 

07:00 Publié dans A-Les PETITS LOUVETEAUX! 0-7 ANS, Seuil Jeunesse | Commentaires (0) | Tags : album, histoire, histoire pour dormir | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 01 mai 2016

LE NOIR EST MA COULEUR, T.1: LE PARI/ OLIVIER GAY

RAGEOT

9782700242836

 

A PARTIR DE 16 ANS

Deux verres les séparaient, les évènements avaient bousculé ses plans mais le pari, magie ou pas, tenait toujours. Il aurait une explication et une séduction en prime.

Il l'avait attendu ce soir-là dans la rue, tenant le mur, cure-dent dansant entre ses dents blanches de bel ado rebelle en cuir noir.

Mais la jolie proie en avait caché une autre moins sympathique. Pas un petit copain du tout mais une ombre qui ne l'a quittait pas et l'avait saisi au sol. le spectre chromatique. Un truc de Bisounours! La comparaison n'avait pas vraiment fait sourire Manon qui prenait les choses très au sérieux et ne cédait pas au charme légendaire d'Alexandre. Orange pour le feu, bleu pour l'air, l'indigo et l'eau, le jaune lié aux forces terrestres, le rouge renforçant le corps.

Il se serait fichu royalement de sa figure à cette première de la classe si elle n'avait pas utilisé sur lui le violet pour lui faire oublier ce qu'il avait vu dans cette rue, ce soir là. Ce lourdaud de Alexandre devenait une charge embarrassante selon Manon. Elle n'avait pas pu juste l'ignorer au lycée. Il se rappelait et c'était la cata'. Il était pénible et ne comprenait rien. Pourquoi commençait-il à occuper alors ses pensées? 



: Cette série capte et captive l'attention par ces personnages rendus crédibles par la verve vive d'Olivier Gay.

L'auteur donne du corps et du caractère aux deux personnages principaux et l'alchimie des deux donnera de l'intérêt car Manon et Alexandre n'ont rien à faire ensemble, ne jouent pas dans la même cour.

L'une s'assoit devant et se montre très studieuse au lycée, l'autre bavasse au dernier rang du fond avec ses copains, des filles, des jeux vidéos, de tout sauf des leçons. Alexandre est un mauvais garçon, ou plutôt la moitié d'un. Il soigne sa réputation de dragueur de "nanas", est arrogant, frimeur avec les copains, bagarreur pour sauver la veuve et racketter l'orphelin car il ne faut pas exagérer, être gentil et valeureux ça craint.

Alexandre a tâté d'une éducation rude et virile et ses atouts d'élève boxeur finiront d'endurcir le personnage. le roman alterne entre le récit d'Alexandre et celui de Manon pour avancer dans l'histoire. C'est avec Manon qu'entre le fantastique.

Nous apprenons qu'elle fait partie d'une famille de Mages dissimulés parmi les hommes, manipulant une magie secrète à partir du spectre des couleurs.

Manon se montre tout aussi studieuse avec ses leçons de magie et elle aura raison d'être une bonne élève car des "ombres", traqueurs de Mages à la solde de Mages noirs maléfiques, vont lui tendre un piège à la sortie des cours. Les poings de Alexandre ne seront pas de trop pour sortir la jeune fille de ce get-apens et le projet de draguer la première de la classe vont prendre une tournure inattendue pour ce dernier.

Les deux personnages vont s'accrocher un peu nerveusement à plusieurs reprises pour préserver le secret des Mages et pour rabrouer ce dragueur chevaleresque certe mais aussi très lourd dans le style. Alexandre n'est pas un mauvais garçon, non et la situation va forcer les deux ados à se révéler l'un à l'autre malgré eux.

Manon n'est pas d'une beauté d'exception, classique, Alexandre ne prendra pas de pincettes pour la décrire à ses copains. Manon se montrera une "dure à cuire" qui troublera le "Bad Boy" au cuir noir et vice versa.

Le cadre parisien, les descriptions du lycée, le langage familier et argotique des personnages nous les rendent familiers, il y a une routine qui installera confortablement les lecteurs. Les profils de ces ados de 15 et 16 ans sont réalistes et fidèles à ceux français d'aujourd'hui.

Ils vont dormir chez les copains, assistent au cours d'espagnol au bahut, se donnent rendez-vous pour des concerts de musique et s'inquiètent de leur coupe de cheveux ébouriffées sans gel. Papa et maman Mages travaillent, sont bibliothécaires pour l'une et sont aussi aux RTT comme dans la vraie vie pour rester à la maison et veiller les enfants, en cas de danger d'ombres dans le quartier toutefois.

Manon en rougit d'être ainsi chaperonnée à son âge. le noir va entrer en scène avec les ombres et Manon devra conjuguer avec cette nouvelle couleur dangereuse.

Un début de série qui se parcourut facilement et avec intérêt. A suivre.


le-noir-est-ma-couleur,-tome-3---la-riposte-552961-250-400.jpg

le-noir-est-ma-couleur,-tome-5---le-piege-716969-250-400.jpg

9782700242874-G.jpg

9782700249330-G.jpg

*************

OLIVIER GAY

GAY.jpg

L'AUTEUR!!

 http://www.livre-attitude.fr/blog/interview-dolivier-gay-par-lea-touch-book/

*************

CE QU'ILS EN DISENT?

 

 http://www.babelio.com/livres/Gay-Le-noir-est-ma-couleur-tome-1--Le-pari/615774

07:00 Publié dans A-Les LOUPS A GRANDES DENTS! 13 ANS et PLUS, Rageot | Commentaires (0) | Tags : roman, fantastique, magie, adolescence, amour | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 28 avril 2016

LE LIVRE DE..., T.3/ LE LIVRE DE MES AMOURS NULLES/ BERNARD FRIOT

FLAMMARION JEUNESSE

2081344718

2015

A PARTIR DE 10 ANS



Lukas le clown l'avait saisi dans ses bras et le berçait comme un bébé. C'était un moment clé pour faire jaillir le rire par la grande porte et les professeurs ne s'étaient pas privés de rire ou sourire au numéro de Lukas et de leur élève Ben. La suite. de l'eau.

Il faut croire que la coupe était pleine quelque part car les eux jaillirent instantanément. Ça ne venait pas d'une fleur arroseuse mais des deux yeux humides de Ben. le numéro de cirque qu'ils préparaient n'étaient pas à l'eau mais cela demandait une pause salutaire pour la fierté de Ben.

Si si. Quoi de plus normal que de manger des madeleines pour consoler d'avoir pleurer comme un "bambino". 

La langue italienne, parlons-en. Elle n'était pas que mélodie, elle pouvait être assassine aussi et les mots de Arianna avaient fini par le toucher en plein coeur comme à une partie de jeu de fléchettes.

 C'est Madame Locatelli, l'amie de Monsieur Demirel de la Maison de retraite qui les lui avait traduit. En tout cas, si cela ne marche pas avec Arianna, Madame Locatelli se proposait d'être son amoureuse. Ce dont Ben pouvait être sûr c'est que pour le projet de français de Melle Dumoulin, s'exercer au journal intime, il ne raconterait pas ses aventures amoureuses. Trop nul(les)!

: Revoici Ben, le drôle de cancre imaginé par Bernard Friot le personnage n'en est pas à son premier coup d'essai pour l'exercice du journal. Toutefois, si le premier journal dénotait à la fois son manque de motivation ( du moins le pense t-il!) à cataloguer ses records nuls et en même temps l'originalité à le faire ( sa passion des clowns va conforter, entretenir cet esprit vif d'humour! ), le nouveau journal se voudra plus intime.

Mais il n'est pas aisé de se raconter. Alors en " mauvais élève" qu'il est, Ben va d'abord inventer puis recopier. Mais recopier le journal intime de sa grande soeur n'est pas sans risques, les quiproquos peuvent être au rendez-vous, même en restant vigilant sur les détails.

La valeur de cette série, en plus de l'accessibilité, la présentation griffonnée fidèle au cahier personnel et l'humour, c'est vraiment cette révélation systématique de sa propre valeur au jeune Ben lui-même, il se perçoit finalement un peu aussi nul que ses journaux et les exercices scolaires qu'ont lui demande car il n'aime pas lire.

En tout cas, il commence à aimer écrire, car contre toutes attentes ( les siennes!), il a aussi des choses à raconter. On retrouve quelques personnages sympathiques et inspirants pour sa petite vie de collégien, des adultes compréhensifs et tendres, Lukas le clown en tête.

Il est aimé ce petit et nous, lecteurs, nous y attachons également. le quiproquo avec sa professeure de français est amusant. Bernard Friot abordera le sujet de l'homosexualité sans drame ni cérémonie. Juste une question. Tiens elle croit que? le suis-je, tiens?

Je dresse tout de suite une liste pour et contre. La méthode très légère permet d'en rire facilement sans autres formes de procès. Il trouvera l'amour et cela va lui tomber dessus. D'un verbe court, naturel, presque réaliste, léger, frais, cela se lit tout seul. Pour les bons et les mauvais élèves, une série qui fera peut-être aimer la lecture. 

**********************

BERNARD FRIOT

Bernard-Friot%C2%A9Y.Petit_11b.jpg

AUTEUR

http://www.bernardfriot-fabriqueahistoires.com/

https://www.facebook.com/BernardFriot

 

***********************

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Friot-Le-journal-nul-de-mes-amours-nulles/685469

********************

 

DECOUVREZ LES AUTRES CAHIERS (NULS) DE BEN LETOURNEAU !!

FLAMMARION JEUNESSE

2916900039

2014

A PARTIR DE 10 ANS

 

Parcourir les rues dans un sens, dans un autre, en marchant, en courant. de bonnes séances de sport. Combien de distance a t-il parcouru?

Pfffff..Ben devait oublier le collège et voila que le collège s'invitait avec ses disciplines, lunettes de soleil et doigts de pieds en éventail, à chaque instant.

Il en avait de la chance, le collège. Lukas le clown l'avait chargé de surveiller son courrier et arroser ses plantes. Il en avait des vacances, lui aussi.

Ben s'était trouvé une tanière pour éviter les grognements de papa et maman qui se sont perdus sur le chemin de l'amour. La grande soeur enfourchait juste le vélo sur le chemin et le résultat n'était pas fameux. Ah! Quelles drôles de vacances nulles!

: Deuxième cahier des aventures nulles de Ben Letourneau. 

Ben est en vacances, enfin en tout cas, les projets de voyages tombent à l'eau et cela n'augure pas de séjour à la mer.

Tout à commencé avec ce qui sera un fil rouge de l'aventure numéro deux, la dispute de papa-maman. La mère de Ben se sent délaissée au bout de quelques années de mariage entrées doucement dans la routine et cela engendre des quiproquos avec l'obstination du père à ne pas comprendre.

Bref, cela fait que papa pose ses congés en Juillet et maman en Août. Ben nous raconte donc ses vacances (ratées peut-être) avec papa donc ( très énervé!), puis maman ( très énervée!). le jeune Ben occupera son temps en remplissant un nouveau journal ( personne ne doit le lire bien sûr, sauf nous!) et l'auteur fera preuve d'originalité de nouveau pour l'animer.

Tout en nous racontant comment il tente de passer le temps, Ben s'aperçoit que ses loisirs le conduisent à des exercices semblables aux bons vieux cahiers de vacances. Comme il le dit, finalement, pour la rentrée il restera au taquet et fin prêt. Calculs, SVT, gymnastique, même les Sciences ( sa soeur file le parfait amour pour ses vacances loin de la maison et appelle régulièrement son petit frère au téléphone pour alimenter ses conversations. Opération internet sur le sujet de la physique quantique!)...

C'est une idée originale qui permet de renouveler les suites des aventures de Ben tout en restant sur la formule du journal. Bernard Friot démontre encore plusieurs façons de se lancer dans un journal personnel, il y a toujours à raconter et la forme peut être sympathique et dynamique.

Vraiment amusant.

*************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Friot-Le-cahier-de-mes-vacances-nulles--Et-de-gribou/616046

 

**************************

FLAMMARION

2014

9782916900025

A PARTIR DE 10 ANS

 

 

«  Bravo, Ben, Tu as battu ton record ! Trente-six taches et dix-sept ratures. Ta copie est illisible, un vrai torchon. Je ne t'ai même pas mis de note, j'avais trop peur de salir mon stylo ! ».

Il est des gens à qui il n'arrive pas grand chose. Pourtant, même les petites choses aux yeux des autres peuvent prendre de l'importance dans la notre. Lorsque Ben montrera sa copie à sa maman, il est à gager que cela sera un autre grand jour dans sa vie d'écolier brouillon.

Finalement, nul besoin d'être très costaud pour battre ses propres records, on peut se montrer fabuleux dans ses petits riens du quotidien. Ben Letourneau explose les records nuls. Pas les ongles les plus longs, ni le records de Hamburgers avalés en un rien de temps, non.

C'est beaucoup plus fin que cela, des records que son entourage serait capable d'apprécier à sa juste valeur, une reconnaissance qui avec le recul donnera la frite, une expérience à partager entre copains qui explosent aussi des records peut-être un jour.

Mais pour l'instant, tout cela est en préparation, en entraînement secret, ce journal ne souffrira aucun œil indiscret. A 11 ans, Ben est déjà le champion des chaussettes dépareillées, des rots à table des jours sans se laver, records de temps perdu (à récupérer derechef!), records des sourires (à 56 personnes, pas mal!). Ben Letourneau, ce héros !

 

: Ben (Pas Benjamin, attention!Juste Ben) Letourneau est un jeune ado un peu trublion ou gaffeur, un joyeux petit cancre qui vit plutôt bien ses petites aventures d' « avant-dernier de la classe ». Avec de la suite dans les idées, Ben décide de faire du plus avec du moins et par le truchement de son journal à records, il va prendre de la distance avec ce terrible statut, rire de lui-même et inscrire de bons souvenirs pour le futur.

Profitant de la veine très appréciée des journaux intimes en roman jeunesse qui font lire, l'auteur Bernard Friot dédramatise le profil d'élève médiocre, profilant un personnage loin d'être bête pour autant, bâtissant en filigrane et au fil des expériences narrées le portrait d'un gamin ordinaire et malicieux à travers des petites chroniques ordinaires et drôles (au final!).

Faire lire et faire rire, voici la mission de Bernard Friot.

Exempt des illustrations qui garnissent les anecdotes et les pages d'un comique supplémentaire, ce journal n'en ait pas moins attractif. Les jeunes lecteurs devraient apprécier les petites annotations drôles et personnelles de Ben ci et là qui restituent ses pensées comme elles viennent, Ben se montre créatif dans le dépassement de son petit soi et l'élaboration d'un nouveau record quotidien. Des pages de carnet concluent les « chapitres » et rapportent la validation des records par un jury imaginaire.

Certains se reconnaîtront dans quelques situations qui font qu'un enfant est un enfant dans sa grande insouciance, les lecteurs percevront de jolies choses dans la dilettante activité de Ben seigneur des bêtises. Le personnage est un bon garçon serviable et sympathique, il fera de belles rencontres (Luka le clown!). Frais, simple mais farfelu!

« Penseur au travail, ne pas déranger ! »

 

 

************************************



CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Friot-Moi-Ben-Tome-1--Le-livre-de-mes-records-nuls/560269

http://www.lirado.com/le-livre-de-mes-records-nuls-de-bernard-friot/

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/50667-moi-ben-1-le-livre-de-mes-records

 

http://www.20minutes.fr/livres/1313310-20140303-20140303-le-livre-records-nuls-bernard-friot-chez-pere-castor-flammarion-paris-france

*****************

A DECOUVRIR AUSSI DU MÊME AUTEUR....

livre-cd, poésie, comptines

DIDIER JEUNESSE

COLL. ZIM ZIM CARILLON

2014

9782278071197

A PARTIR DE 5 ANS

 

Qui a pris les mots du dico, joué avec les notes de musique et n'a pas rangé son bazar ?
C'est bien beau de construire des comptines avec des bouts de mots sur des pages, tarabiscoter des phrases rigolotes et tortiller des bras de poésie mais qui va nous remettre tout cela en état ?
Tout est sans dessus dessous!
N'ouvrez pas pas la fenêtre en grand, car d'un coup de vent de folie, les mots pourraient se faire la malle et nous faire tourner la tête, une fois, deux fois, trois fois avec ses comptines de plein air.
Être prudent et ne pas ouvrir ce livre en grand.
Mais qu'entends-je ?
Le livre joue les « ting tong ting» d'une boîte à musique, des pouëts et des turlututus de saxo, des mélodies, qui tentent tous de soudoyer et plaider en la faveur du petit poète masqué qui s'est échappé.
« Pas vu pas pris », a t-il signé au crayon farceur.
« Sept pinceaux plantés dans un pot
Huit demoiselles sur un patin à glace
Neuf ballons roulés dans ma poche c'est pas moi, c'est pas lui
Pas vu, pas pris »
Laisser les mots en l'état, laisser les mots en l'état, nous ne savons pas !

Le sacripant a fait une « devinette fâchée », un « poème idiot », une « ritournelle malpropre », des « rengaines de petits garnements ».

Et pour les doux, une « berceuse en ou », un « poème bout de ficelle » aussi, une « ritournelle alphabétique ».

Bon, allons, et pourquoi pas, après tout !

Surtout, surtout, si le voleur de mots s'appelle Bernard Friot.

 

livre-cd,poésie,comptines

: L'auteur bien connu des « Histoires pressées » signe ces textes de comptines et ritournelles malicieuses où le non-sens se mêle au plaisir des mots. Malice canaille et double-pages sages alternent, joyeusement accompagnées et servies par le talent de Hervé Suhubiette.

De quoi donner envie au plus petits de faire le canard et battre les bras en équerre en chantant autour de la table « et dimanche fais ce qu'il te plaît».

De quoi faire grincer les ressorts du lit en sautant dessus comme des garnements gais comme des pinsons.

livre-cd,poésie,comptines
Des jolis arrangements et des poésies qui raviront les enfants et intéresseront certains professionnels de la Petite Enfance.

 Oui vraiment, les grandes Maternelles et les Cours préparatoires devraient se régaler !

 Pour une fois qu'il est possible de faire le foufou à l'école en dehors de la cour de récré, pourquoi s'en priver ?

livre-cd,poésie,comptines

 

 

******************

AVEC LA COLLABRATION DE  

HERVE SUHUBIETTE

tremblement-de-tete-_5ql.jpg

CHANTEUR

http://www.hervesuhubiette.com/

livre-cd, poésie, comptines

************************************

QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://jeunesse.actualitte.com/adaptations/herve-suhubiette-adapte-un-texte-de-bernard-friot-604.htm

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2014/05/05/pas-vu-pas-pris-comptines-berceuses-devinettes-et-ritournelles-avec-1-cd-au.html

http://leschroniquesdemadoka.over-blog.com/article-pas-vu-pas-pris-jeunesse-123414470.html

************************************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEUR!!!

002863745.jpg

002822117.jpg

002868061.jpg

 

002123388.jpg

002429969.jpg

 

histoires-presse%C2%A6%C3%BCes-AE-junior.gif

http://www.i-profs.fr/litt-extraits-histoires-pressees.php

51P016EY0NL.jpg

et-Crac-.jpg

9089017b42a098bd41c71210.L.jpg

Crac.jpg

 

 

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, Castor -Flammarion | Commentaires (0) | Tags : journal intime, amour, amitié, humour | | |  Facebook | |  Imprimer

mercredi, 27 avril 2016

LE LIVRE DE..., T.2/ LE CAHIER DE MES VACANCES NULLES/ BERNARD FRIOT

roman,journal intime,humour,livre-cd,poésie,comptines

FLAMMARION JEUNESSE

2916900039

2014

A PARTIR DE 10 ANS

 

Parcourir les rues dans un sens, dans un autre, en marchant, en courant. de bonnes séances de sport. Combien de distance a t-il parcouru?

Pfffff..Ben devait oublier le collège et voila que le collège s'invitait avec ses disciplines, lunettes de soleil et doigts de pieds en éventail, à chaque instant.

Il en avait de la chance, le collège. Lukas le clown l'avait chargé de surveiller son courrier et arroser ses plantes. Il en avait des vacances, lui aussi.

Ben s'était trouvé une tanière pour éviter les grognements de papa et maman qui se sont perdus sur le chemin de l'amour. La grande soeur enfourchait juste le vélo sur le chemin et le résultat n'était pas fameux. Ah! Quelles drôles de vacances nulles!

: Deuxième cahier des aventures nulles de Ben Letourneau. 

Ben est en vacances, enfin en tout cas, les projets de voyages tombent à l'eau et cela n'augure pas de séjour à la mer.

Tout à commencé avec ce qui sera un fil rouge de l'aventure numéro deux, la dispute de papa-maman. La mère de Ben se sent délaissée au bout de quelques années de mariage entrées doucement dans la routine et cela engendre des quiproquos avec l'obstination du père à ne pas comprendre.

Bref, cela fait que papa pose ses congés en Juillet et maman en Août. Ben nous raconte donc ses vacances (ratées peut-être) avec papa donc ( très énervé!), puis maman ( très énervée!). le jeune Ben occupera son temps en remplissant un nouveau journal ( personne ne doit le lire bien sûr, sauf nous!) et l'auteur fera preuve d'originalité de nouveau pour l'animer.

Tout en nous racontant comment il tente de passer le temps, Ben s'aperçoit que ses loisirs le conduisent à des exercices semblables aux bons vieux cahiers de vacances. Comme il le dit, finalement, pour la rentrée il restera au taquet et fin prêt. Calculs, SVT, gymnastique, même les Sciences ( sa soeur file le parfait amour pour ses vacances loin de la maison et appelle régulièrement son petit frère au téléphone pour alimenter ses conversations. Opération internet sur le sujet de la physique quantique!)...

C'est une idée originale qui permet de renouveler les suites des aventures de Ben tout en restant sur la formule du journal. Bernard Friot démontre encore plusieurs façons de se lancer dans un journal personnel, il y a toujours à raconter et la forme peut être sympathique et dynamique.

Vraiment amusant.

**********************

BERNARD FRIOT

Bernard-Friot%C2%A9Y.Petit_11b.jpg

AUTEUR

http://www.bernardfriot-fabriqueahistoires.com/

https://www.facebook.com/BernardFriot

FRIOT-couvertures.jpg

 

*************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Friot-Le-cahier-de-mes-vacances-nulles--Et-de-gribou/616046

 

**************************

DECOUVREZ LES AUTRES CAHIERS (NULS) DE BEN LETOURNEAU !!

FLAMMARION

2014

9782916900025

A PARTIR DE 10 ANS

 

 

«  Bravo, Ben, Tu as battu ton record ! Trente-six taches et dix-sept ratures. Ta copie est illisible, un vrai torchon. Je ne t'ai même pas mis de note, j'avais trop peur de salir mon stylo ! ».

Il est des gens à qui il n'arrive pas grand chose. Pourtant, même les petites choses aux yeux des autres peuvent prendre de l'importance dans la notre. Lorsque Ben montrera sa copie à sa maman, il est à gager que cela sera un autre grand jour dans sa vie d'écolier brouillon.

Finalement, nul besoin d'être très costaud pour battre ses propres records, on peut se montrer fabuleux dans ses petits riens du quotidien. Ben Letourneau explose les records nuls. Pas les ongles les plus longs, ni le records de Hamburgers avalés en un rien de temps, non.

C'est beaucoup plus fin que cela, des records que son entourage serait capable d'apprécier à sa juste valeur, une reconnaissance qui avec le recul donnera la frite, une expérience à partager entre copains qui explosent aussi des records peut-être un jour.

Mais pour l'instant, tout cela est en préparation, en entraînement secret, ce journal ne souffrira aucun œil indiscret. A 11 ans, Ben est déjà le champion des chaussettes dépareillées, des rots à table des jours sans se laver, records de temps perdu (à récupérer derechef!), records des sourires (à 56 personnes, pas mal!). Ben Letourneau, ce héros !

 

: Ben (Pas Benjamin, attention!Juste Ben) Letourneau est un jeune ado un peu trublion ou gaffeur, un joyeux petit cancre qui vit plutôt bien ses petites aventures d' « avant-dernier de la classe ». Avec de la suite dans les idées, Ben décide de faire du plus avec du moins et par le truchement de son journal à records, il va prendre de la distance avec ce terrible statut, rire de lui-même et inscrire de bons souvenirs pour le futur.

Profitant de la veine très appréciée des journaux intimes en roman jeunesse qui font lire, l'auteur Bernard Friot dédramatise le profil d'élève médiocre, profilant un personnage loin d'être bête pour autant, bâtissant en filigrane et au fil des expériences narrées le portrait d'un gamin ordinaire et malicieux à travers des petites chroniques ordinaires et drôles (au final!).

Faire lire et faire rire, voici la mission de Bernard Friot.

Exempt des illustrations qui garnissent les anecdotes et les pages d'un comique supplémentaire, ce journal n'en ait pas moins attractif. Les jeunes lecteurs devraient apprécier les petites annotations drôles et personnelles de Ben ci et là qui restituent ses pensées comme elles viennent, Ben se montre créatif dans le dépassement de son petit soi et l'élaboration d'un nouveau record quotidien. Des pages de carnet concluent les « chapitres » et rapportent la validation des records par un jury imaginaire.

Certains se reconnaîtront dans quelques situations qui font qu'un enfant est un enfant dans sa grande insouciance, les lecteurs percevront de jolies choses dans la dilettante activité de Ben seigneur des bêtises. Le personnage est un bon garçon serviable et sympathique, il fera de belles rencontres (Luka le clown!). Frais, simple mais farfelu!

« Penseur au travail, ne pas déranger ! »

 

 

************************************



CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Friot-Moi-Ben-Tome-1--Le-livre-de-mes-records-nuls/560269

http://www.lirado.com/le-livre-de-mes-records-nuls-de-bernard-friot/

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/50667-moi-ben-1-le-livre-de-mes-records

 

http://www.20minutes.fr/livres/1313310-20140303-20140303-le-livre-records-nuls-bernard-friot-chez-pere-castor-flammarion-paris-france

*****************

A DECOUVRIR AUSSI DU MÊME AUTEUR....

livre-cd, poésie, comptines

DIDIER JEUNESSE

COLL. ZIM ZIM CARILLON

2014

9782278071197

A PARTIR DE 5 ANS

 

Qui a pris les mots du dico, joué avec les notes de musique et n'a pas rangé son bazar ?
C'est bien beau de construire des comptines avec des bouts de mots sur des pages, tarabiscoter des phrases rigolotes et tortiller des bras de poésie mais qui va nous remettre tout cela en état ?
Tout est sans dessus dessous!
N'ouvrez pas pas la fenêtre en grand, car d'un coup de vent de folie, les mots pourraient se faire la malle et nous faire tourner la tête, une fois, deux fois, trois fois avec ses comptines de plein air.
Être prudent et ne pas ouvrir ce livre en grand.
Mais qu'entends-je ?
Le livre joue les « ting tong ting» d'une boîte à musique, des pouëts et des turlututus de saxo, des mélodies, qui tentent tous de soudoyer et plaider en la faveur du petit poète masqué qui s'est échappé.
« Pas vu pas pris », a t-il signé au crayon farceur.
« Sept pinceaux plantés dans un pot
Huit demoiselles sur un patin à glace
Neuf ballons roulés dans ma poche c'est pas moi, c'est pas lui
Pas vu, pas pris »
Laisser les mots en l'état, laisser les mots en l'état, nous ne savons pas !

Le sacripant a fait une « devinette fâchée », un « poème idiot », une « ritournelle malpropre », des « rengaines de petits garnements ».

Et pour les doux, une « berceuse en ou », un « poème bout de ficelle » aussi, une « ritournelle alphabétique ».

Bon, allons, et pourquoi pas, après tout !

Surtout, surtout, si le voleur de mots s'appelle Bernard Friot.

 

livre-cd,poésie,comptines

: L'auteur bien connu des « Histoires pressées » signe ces textes de comptines et ritournelles malicieuses où le non-sens se mêle au plaisir des mots. Malice canaille et double-pages sages alternent, joyeusement accompagnées et servies par le talent de Hervé Suhubiette.

De quoi donner envie au plus petits de faire le canard et battre les bras en équerre en chantant autour de la table « et dimanche fais ce qu'il te plaît».

De quoi faire grincer les ressorts du lit en sautant dessus comme des garnements gais comme des pinsons.

livre-cd,poésie,comptines
Des jolis arrangements et des poésies qui raviront les enfants et intéresseront certains professionnels de la Petite Enfance.

 Oui vraiment, les grandes Maternelles et les Cours préparatoires devraient se régaler !

 Pour une fois qu'il est possible de faire le foufou à l'école en dehors de la cour de récré, pourquoi s'en priver ?

livre-cd,poésie,comptines

 

 

******************

AVEC LA COLLABRATION DE  

HERVE SUHUBIETTE

tremblement-de-tete-_5ql.jpg

CHANTEUR

http://www.hervesuhubiette.com/

livre-cd, poésie, comptines

************************************

QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://jeunesse.actualitte.com/adaptations/herve-suhubiette-adapte-un-texte-de-bernard-friot-604.htm

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2014/05/05/pas-vu-pas-pris-comptines-berceuses-devinettes-et-ritournelles-avec-1-cd-au.html

http://leschroniquesdemadoka.over-blog.com/article-pas-vu-pas-pris-jeunesse-123414470.html

************************************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEUR!!!

002863745.jpg

002822117.jpg

002868061.jpg

 

002123388.jpg

002429969.jpg

 

histoires-presse%C2%A6%C3%BCes-AE-junior.gif

http://www.i-profs.fr/litt-extraits-histoires-pressees.php

51P016EY0NL.jpg

et-Crac-.jpg

9089017b42a098bd41c71210.L.jpg

Crac.jpg

 

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, Castor -Flammarion | Commentaires (0) | Tags : journal intime, vacances, humour, amitié | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 25 avril 2016

LES FILLES EN CHOCOLAT, T.3: COEUR MANDARINE/ CATHY CASSIDY

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

NATHAN JEUNESSE

2092540912

A PARTIR DE 13 ANS

Summer, le visage perdu dans ses mains, tentait de se remettre de son vertige.

Tommy le moqueur l'avait soutenu à temps. Ça n'était pas la vision de Zach nouvellement accompagné, sur le plateau de tournage, qui l'avait ébranlé. Ceci dit un rien pouvait chahuter la brindille qu'était devenue Summer à la discipline de fer.

Elle n'avait pu en parler à sa jumelle Skye et son aînée Honey passait son temps à la railler dans ses efforts.

Elle n'était pas assez mince, pas assez forte, pas assez créative pour aller au bout de son exercice de danse. Où est passé Summer la chanceuse, celle qui réussit ce qu'elle entreprend? Tommy la cherchait aussi du regard, assis à ses côtés, plongeant son regard dans le sien d'inquiétude.

Elle ne mangeait plus assez. Elle ne souffrirait pas d'avantage une mauvaise remarque de Tommy avec ses vilains cheveux au gel, fagoté comme l'as de pique.

Pourtant. Il n'en sera rien. Ses paroles étaient l'énergie dont elle manquait cruellement. Summer se mettait soudainement à découvrir la couleur de ses yeux...

: "Coeur Guimauve l'annonçait déja, voici donc la paire réunie et donc le volume consacré à l'autre jumelle Tanbury, Summer. L'auteure continue sur la veine de l'envers du décor. Skye semblait souffrir de n'être que l'ombre de sa soeur si douée et si parfaite.

Voici que nous découvrons dans ce volume à quel prix redoutable, Summer s'astreind à maintenir un niveau d'exigence et de perfection. Demandé par qui, pourquoi?  Sa discipline préférée la danse classique d'une part, puis le prochain examen d'entrée à la prestigieuse école de la Rochelle Academy accueillant les meilleurs espoirs et son entourage enfin.

Enfin, du moins le croit-elle pour ne pas décevoir. Les efforts titanesques, la fatigue, le manque de repères sur ce que l'on peut attendre d'elle et ses frustrations personnelles la conduiront à percevoir le monde d'une manière erronée dans un prisme déformant .

Elle grandit, ses goûts changent, ses sentiments évoluent et cela en est un peu inquiétant pour celle qui reçut le prix scolaire de fin d'année de "Celle qui a toutes les chances de réussite". Quelle pression! Rien n'est plus simple pour Summer qui s'interroge ici aussi de la distance des anciennes soeurs fusionnelles. Skye trouve l'amour, elle, recherche le vrai, celui qui transcende et ce n'est pas Zach le sportif, elle le réalise à regrets.

Tommy, pauvre énamouré sur le carreau, se montrera un confident solide et sincère car Summer se rend, on peut le dire, malade. C'est l'occasion pour Cathy Cassidy de parler d'un autre sujet adolescent sérieux, l'anorexie. Les parents sont en voyage de noces et Summer ne veut pas de leçons avec ses pertes de poids, elle cherche la chorégraphie qui lui permettra d'éblouir son jury. Exit, les sucres, les amis et petit à petit, l'énergie et la petite joie de vivre propre à la rayonnante Summer Tanbury, la confiance en soi.

Une émouvante lecture pour les lectrices ados, entre tendresse et gravité mais toujours avec une légereté que maitrise l'auteure et qui unifie l'ensemble de ses partis pris. Le personnage de Honey reste venimeux, rebelle, une préparation pour son propre volume sans doute.

**************

CATHY CASSIDY

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

AUTEURE!!

http://www.babelio.com/auteur/Cathy-Cassidy/141021

***************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Cassidy-Les-filles-au-chocolat-Tome-3--Coeur-mandarine/386495

************************

VOIR AUSSI...

 

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise





NATHAN JEUNESSE

2012

209253534X

A PARTIR DE 13 ANS

Skye semblait avoir la fièvre. Malgré le froid et la neige, elle avait chaud mais se défendait d'être malade de quoi que ce soit. Elle ne se sentait pas bien depuis qu'elle se parait des vêtements  de sa parente.

Son vieux chapeau cloche et les habits années vingt avaient une âme, une histoire qui occupait ses songes au point de troubler ses sentiments. Qui d'elle ou de Jane était amoureuse de Finn, le beau gitan aux boucles brunes? Qui était-il?

Les lettres de la malle, les archives du musée disaient la jeune fille de dix-sept ans fiancée à un homme riche et plus âgé.

Skye commençait à douter, douter d'être capable de connaitre le véritable amour, d'être une fille aussi exceptionnelle que sa jumelle. Elle ne mâchait plus ses mots avec Honey non plus.

Cherry, sa nouvelle soeur, semblait avoir une bonne oreille et une expérience de l'amour pour y voir clair... Tiens, cela sent de nouveau la guimauve...

 

: Un nouveau tome, un autre personnage. "Coeur Guimauve" est la nouvelle friandise du commerce des "FIlles en chocolat", de même que le coeur mandarine. Une nouveauté pour chacune, une inspiration pâtissière pour l'anniversaire des jumelles Tanbury, Skye et Summer.

Mais intéressons-nous à la première pour ce volume. La roulotte qui servait de chambre d'appoint à Cherry n'était finalement pas là par hasard et les affaires qui s'y trouvent vont déterrer un passé qui va bouleverser Skye.  Skye va connaître de nombreux doutes identitaires avec la découverte d'une malle ayant appartenu à une certaine Clara Travers.

Un sacré passage dans son âge ado. Elle va se remettre en question face à sa jumelle, chercher à saisir sa place face à une soeur plus solaire, qui va attirer sa meilleure amie Millie, va pousser son ami énamouré Tommy à faire d"elle une confidente pour séduire Summer, donner l'impression d'être la cinquième roue du carrosse, la bonne copine qui tient le sac pour aller danser ne va pas être facile à vivre. Skye va s'imprégner de l'histoire des vêtements de la malle et du passé de sa propriétaire qui s'avère être une parente éloignée. Nous suivrons l'histoire de Clara Jane Travers au fur et à mesure des articles retrouvées, vêtements et  correspondances. Skye vivra un amour par procuration, revivant la romance de Clara et Finn son amant gitan. Les sentiments ne se commanderont pas et Tommy ne se laissera pas à céder à une autre jumelle à défaut d'être ignoré par Summer et Skye ne cédera pas par accident à quelques rapprochements avec Tommy à défaut de ne pouvoir vivre quelque chose de réel avec son "fantasme" gitan qui l'enlace dans ses rêves de jeune fille.

À côté de cela, Cherry et Honey sont toujours fâchées, Honey reste perdue, écorchée, attendant le retour d'un père très pris par son autre vie. Le mariage de Paddy et de la mère approche. Coco, vive, sautille à tout va et Summer s'inquiète malgré tout, bien que très prise par sa passion de la danse, de ne plus être aussi fusionnelle avec Skye.

C'est en cela que ce titre sera intéressant, développant la juméléité dans sa complexité, si proche et si distincte à la fois. Les âmes romanesques et romantiques apprécieront les égarements de notre fan du vintage et des vieilles âmes sur la période de Noël et celle de la Saint Valentin. Ça se lit aussi bien que le premier et non sans déplaisir.

 

*************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Cassidy-Les-filles-au-chocolat-Tome-2--Coeur-guimauve/331378

*************

TOUT À COMMENCÉ AVEC...





NATHAN JEUNESSE

9782092535332

A PARTIR DE 13 ANS



Elle avait tout jeté par la fenêtre. Fenêtre qui appartenait à la nouvelle venue à présent de moitié.

Là était tout le problème. L'ombrelle, le kimono, la photo de famille avec sa mère, elle avait tout envoyé voler aux quatre vents, hors du Bed and Breakfast où vivait le reste du clan Tanbury.

Honey n'était pas douce comme le miel, ça non. De la boite familiale recomposée, Honey était le chocolat amer.

Cherry pouvait envier à des filles comme elles leur popularité, leur allure sexy évidente, leur tenue à la mode et impéccable mais pas leur caractère. Honey Tanbury ne voulait de cette nouvelle famille à la place de la sienne, de ce Paddy fou amoureux de Charlotte sa mère et encore moins d'une demi-soeur, elle en avait déja trois.

Là où Cherry ne se racontait pas d'histoires c'était dans sa détermination à se faire son petit bout de place. Elle avait du sang japonais et écossais dans les veines, du sang de guerrier qu'on le veuille, non?

Elles ne partageraient pas la même chambre, la roulotte dans le jardin était parfaite, mais qu'elle le veuille ou non, elles devront vivre sous le même toit, fréquenter la même école, ...aimer le même garçon?? 

Ah ça, c'est bête.

: "Les filles en chocolat", un titre qui retient la même métaphore gourmande que le célèbre manga "Fruits Basket" de Natsuki Takaya.

Un lot composé de filles pour une famille recomposée, avec des humeurs divers qui peinent à s'unifier au départ et vont se complémentariser avec les aléas de la vie et le fil des aventures. Cette série est girly totale.

Cela met en place une double aventure, celle de cette famille qui se lance dans le projet de l'ouverture d'une confection de chocolat Bio aux multiples parfums et celle de cette même famille qui va apprendre à devenir une nouvelle famille. Les deux sont risquées et feront le suspens de la série. C'est Cherry qui introduit la dégustation, celle qui raconte et par qui ( en partie) tout commence, celle qui introduit dès le début les difficultés à faire partie d'un quelque chose.

En effet, Cherry se trouve en rivalité avec une fille à l'opposé de ce qu'elle est, populaire et belle comme une héroïne d'un show TV Walt Disney pour ados.

Dès les premières pages ce n'est pas High School Musical et Cherry répand une chansonnette plutôt tristoune, peu engageante à attirer les autres vers elle. Si sa rivale Kirsty a le profil d'une pompom girl américaine, Cherry a la réputation d'une menteuse solitaire qui se trouve un peu vilain petit canard. Dès que la situation l'ennuie, Cherry n'hésite pas à épicer ses excuses et récits de grosses améliorations rocambolesques parce que sa vie est trop pitoyable à son goût. Même si son père se montre à la hauteur et honorable, sa maman lui manque terriblement et Cherry s'invente une vie ( moins ridicule que celle que lui jette au visage quotidiennement cette peste de Kirsty).

Avec le départ d'Ecosse et l'arrivée Tanbury, Cherry voit l'occasion de recommencer une nouvelle histoire, ailleurs, avec une nouvelle maman, la sympathique Charlotte. Si le clan Tanbury l'accueille à bras ouverts ( Skye la jumelle vintage, Summer la jumelle fan de danse classique et Coco la garçon manquée) au Bed and Breakfast que tiens la mère, l'aînée va représenter pour Sherry l'épreuve de feu pour aller de l'avant.

Elle ne pourra pas faire l'impasse avec son antipathie avec les filles belles et populaires, Honey se montre plus redoutable que Kirsty. Si la formation de cette nouvelle famille se montre une nouvelle aventure pour tous, Honey y voit la fin de son tout ( l'inverse de Sherry), elle pense toujours que ses parents pourront se remettre ensemble malgré le divorce.

 La relation Cherry/ Honey va donc être orageuse d'autant qu'il y aura aussi une histoire de garçon qui va alimenter le feu. Le beau Shay, copain de Honey, ne laisse pas Cherry indifférente et celui-ci joue les parfaits innocents bons copains et joue de la sérénade à coup de guitare et de sourires.

C'est frais, léger, agréable à lire, émaillé de confidences, baigné d'amitiés et de jalousies amoureuses. Les filles devraient se régaler des récits en plus de se lécher les babines avec ces évocations gustatives très gourmandes.

Avec le personnage de Cherry, on apprend à s'accepter soi-même, la petite famille Tanbury démontre dans l'histoire qu'il y a toujours quelqu'un pour aimer vos petites imperfections ou vous aimer simplement comme vous êtes. Inutile de mentir. Une série à suivre.



*************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.lirado.com/les-filles-au-chocolat-t1-coeur-cerise-de-cathy-cassidy/

http://www.babelio.com/livres/Cassidy-Les-filles-au-chocolat-Tome-1--Coeur-cerise/271511

http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=38382

**************

LA SUITE...

 

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise 

*************

LES FILLES EN CHOCOLAT EN BD...

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

 

 

 

00:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, adolescence, danse, maladie, anorexie, amour, amitié | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 24 avril 2016

LES JEAN QUELQUE CHOSE, T.5: LE CERISE SUR LE GÂTEAU/ JEAN-PHILIPPE ARROU-VIGNOD

product_9782070652600_244x0.jpg

GALLIMARD JEUNESSE

2013 (2014 EDITION DE POCHE)

9782070652600

A PARTIR DE 10 ANS

 

Les parents de Jean A et Jean B tentaient de reprendre le contrôle de la situation. Ca n'était que cris stridents et panique dans la chambre des garçons.

La boum pour les 14 ans de Jean A battait son plein et depuis que Batman, le chinchilla de Jean C, filait comme le vent entre les gambettes adolescentes, cela avait enfin trouvé son rythme endiablé. Et cela n'avait rien à voir avec le disque de Jerk de Michelangelo et les Monkeys qui tournait sur l'électrophone. Les moches invités par Jean A ne lui avait pas donné plus de succès pour les slows et depuis que le lapin venait de s'inviter, les invités venaient de se réveiller.

Jean B n'attendait qu'une invité, lui. Elle grimpait aux arbres, elle adorait lire le Club des Cinq comme lui et elle était Jeannette aux scouts Marine. Notre Jean B a trouvé sa jeannette et elle s'appelle Hélène. Mais ne le répétez pas!

: Des filles!! Des bêtises, des chouettes moments, des chamailleries, des punitions et...des filles.  Le tome porte bien son nom.C'est la cerise sur le gâteau. La petite fratrie en tombe des nues comme avec l'invasion prochaine des extraterrestres. Bienvenue en terre inconnue.

Jean A entre en 3ème, change de collège (enfin le lycée pour ici) et partage ses cours de latin avec l'autre sexe. C'est l'occasion de mentionner une spécificité des établissements scolaires qui un temps n'étaient pas mixte.

Ainsi, les garçons pouvaient-ils se montrer un peu lourdauds et manquer humoristiquement de tact. Le seul spécimen connu du genre étant maman. Et oui, les Jean, maman est une fille. Cela sera, outre les nouvelles bêtises de Jean Quelque chose, le thème central. Jean B fait la connaissance d'une belle à l'école de scout marine où il se trouve puni( vous verrez pourquoi, Jean C s'investit nouvellement dans les projets bêtises de Jean, c'est officiel!) et cela sera lié à sa passion des héros d'aventures tels que Bob Morane et le célèbre James Bond surtout.

Jean A se distingue encore plus à présent, il grandit, se trouve des loisirs plus ados. De retour d'Angleterre, cela sera patte d'eph', frange qui tombe et musique pop'. Et...une histoire de fille.

Mais attention, il s'en défend comme de la peste. Vous pensez. La honte, d'être amoureux. Surtout que Jean B sera aussi pris dans les mailles du filet, ceux d'une sacré petite bonne femme qui sait faire les noeuds marins en plus.

L'adolescence pointe le bout de son nez boutonneux et les parents des Jean se jettent sur les manuels pour ne pas louper le coche. L'adolescence, c'est tout de même l'âge ingrat. Toujours un régal avec cette suite.

 

******************

JEAN-PHILIPPE ARROUD-VIGNAUD

roman,école,fantastique,totalitarisme

AUTEUR!!!

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Auteur/Jean-Philippe-Arrou-Vignod

**********************

 CE QU'ILS EN DISENT ? 

 http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-La-cerise-sur-le-gateau-Histoires-des-Jean-Quelqu/491725

*****************

LES LOISIRS DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

 

L'ELECTROPHONE!

electro.jpg

salut les copains.jpg

LE JEU RISK!

risk.jpg

BOB MORANE!

Couv_115211.jpg

JAMES BOND "LES DIAMANTS SONT ETERNELS"!

 

CHAPEAU MELON ET BOTTE DE CUIR (A travers le trou de la serrure uniquement!)

 
Chapeau Melon et Bottes de Cuir (Tara King) par calou20

 

 

**************

DECOUVREZ LES AUTRES AVENTURES!!

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

JE BOUQUINE 292 JUIN 2008

GALLIMARD JEUNESSE

2009

2070622665

A PARTIR DE 10 ANS

 

  "Chers cousins Fougasse..". La barbe, cette nouvelle carte postale à adresser aux cousins. La maman ne semblait pas trouver la première carte de vacances très sympa, alors hop, les Jean. De corvée pour une autre tout sucre tout miel.

 Et puis depuis leur arrivée, les Jean quelque chose avaient intérêt à filer droit. Le pli aurait du être pris avec la destination choisie du papa. Un été en famille à l'Hôtel de la Marine des Roches Rouges. 

Lever tonique aux aurores et gymnastique en rang d'oignons avant le petit déjeuner. La barbe! C'est sans compter avec le drôle de graine de Jean pour rendre ses vacances inoubliables.

Les parents ont apprécié.

 

: La suite des Jean Quelque chose, petit récit semi autobiographique drôlissime de l'auteur Jean-Philippe Arrou Vignod.

C'est l'été 70 et les nouvelles vacances vont être de nouveau dynamiques. Si la destination du père, médecin de la Marine, semble manquer d'exotisme, les petits Jean Quelque chose force de nouveau les épisodes truculents à coups de pleurnicheries, de chamailleries et de bêtises.

Résultat? On rit de nouveau. D'imaginer ou de s'y retrouver soi même tellement ces petites anecdotes enfantines nous parlent.

Jean C est assez grand pour suivre les deux plus grands dans leurs terribles projets. Mission: sortir en douce aller assister au Cirque non loin de l'Hôtel.

Jean C s'en trouvera pris d'une vocation de lanceurs de couteaux. Arrivée surprise de Papy Jean ( "youpi!" . Dixit Les enfants) et Mamie Jeannette ("Misère!". Dixit Le père). La punition est levée et les Jean Quelque chose pourront assister au Tour de France tant attendu.

Encore de beaux souvenirs.

Jean A et ses "banane!" et ses cigarettes en chocolat pour faire plus grand devrait faire passer un bon moment de lecture.

 

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

 



***************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-Des-vacances-en-chocolat/164264

***************

LES LOISIRS

ET LES VACANCES DES JEAN QUELQUE CHOSE...

****************

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour


 

****************

A DECOUVRIR DANS L'ORDRE DES BÊTISES...

 

GALLIMARD JEUNESSE

COLL. FOLIO JEUNESSE

2007

9782070611317

A PARTIR DE 10 ANS



Il était hors de question de prendre un chien.

Les Jean ne s'étaient pas montrés vraiment responsables.

les parents avaient écouté leur bon coeur et accepté néanmoins un poisson rouge. Enfin deux poissons, Zakouki et Wellington, qu'ils s'appellent . Nouvellement arrivés dans la villa de Toulon, comme eux tous.

Des petits nouveaux, comme Jean A et Jean B dans leur nouveau collège.

La famille devrait s'en sortir.

A huit. Enfin, si l'on compte aussi Batman, le lapin nain chinchilla que reçut Jean C pour ses excellentes notes de fin d'année.

Une vraie plaie pour les cahiers et tout ce qui peut se grignoter.

Et puis avec Victor, cela devait être complet dans l'"hotel" villa des Jean quelque chose.

Ils avaient d'ailleurs planté devant la villa une pancarte "Attention: coq féroce".

La petite touche en plus.

Jean A attendait sa mygale.

Pourquoi ne 'aurait-il pas après tout?



: C'est reparti pour une autre aventure des Jean quelque chose.

Que voulez-vous, on y prend goût!

Et l'enfance, les espoirs, les jeux, les batailles entre gamins et la télé (quand on a la chance d'en avoir une dans son foyer à cette époque), c'est tellement sympa.

Cette dernière remarque signifie bel et bien que dans les premières pages les parents des Jean n'ont pas cédé devant les piaillements et autres supplications. Un crève-coeur pour les plus grands qui raterons les aventures de Josh Randall, Rintintin,Zorro, héros qui viennent nourrir les scènes de leurs jeux.

Ce troisième tome est d'avantage centré sur Jean A (aîné à lunettes) et Jean B (le narrateur beaucoup plus rond) car avec l'emménagement dans la villa de Toulon suit la rentrée en 5ème pour l'un et la 6ème pour l'autre.

Le même collège de garçons, ça rapproche encore plus dans la fratrie. Le pauvre Jean C se trouve parfois à la ramassse pour les conversations forcément, même si il se rattrappe sur la construction de la nouvelle cabane.

Nous retrouverons un peu les mêmes repères qui rythmaient les 1ers tomes, évocation de loisirs préférés ( le Pif Gadjet avec les aventures de Doc Justice, le Manuel des Castors Juniors, les aventures de Bob Morane, celles des Robinsons Suisses...), le catalogue des meilleurs bêtises à un deux, trois ou quatre (je m'arrête là!) et la "guerre des boutons" rituelle du volume.

Cette fois, ce sont les gamins de la bande des castors qui entrent en scène et vont leur disputer la propriété du terrain de la colline, là où les deux Jean (A et B) ont bâti leur cabane.

"Ca va saigner!", comme dirait Jean A qui prévoit de compulser quelques ouvrages d'arts martiaux.

Jean A se montre le personnage le plus mis en avant pour cette fois, drôle et arrogant, il est en résonnance avec les aventures de la première boum et du premier amour. Un coup de foudre aussi vif et court qu'un coup de feu de carabine à patates.

D'ailleurs ça aussi c'est une histoire à ne pas manquer.

Ne manquez pas non plus les éternels moments d'embarras qui accompagnent les parents comme des boulets de forçat avec ces garçons qui n'en manquent pas une en public.

Un rouge qui monte aux joues, à la plage ou concernant les délicieux gâteaux de madame Schwart...comment déja?? Schwartzenbaum!!! Ouf!

Si vous avez appréciés les premières aventures de nos lascars en bermudas, il ne faut absolument pas s'en priver.

Toujours frais et rigolo!

***********************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-La-soupe-de-poissons-rouges/117111

 

**********************

 

LES COUPS DE COEUR DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

roman,enfance,bêtises,aventure

roman,enfance,bêtises,aventure

roman,enfance,bêtises,aventure

roman,enfance,bêtises,aventure

 

********************

LE JERK DE JEAN A!!

*******************

LES PREMIERES AVENTURES

DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

product_9782070625529_244x0.jpg

GALLIMARD JEUNESSE

2009

9782070625529

A PARTIR DE 10 ANS

Suppositoire, il voulait l'appeler.

La seule prise de la journée ne mesurait pas plus grand qu'un pouce de Jean E qui pensait avoir pêché un dinosaure. Ah ce papi, il savait raconter les histoires et faire rigoler sa tripotée de petits Jean quelque chose.

Même le garde-forestier a rangé son carnet de contre-danse et approuvé la mission hautement pédagogique. La pêche au dinosaure n'était pas interdite, elle.

L'épisodeToulon était plein de surprises. Le papa des Jean ronchonnait toujours à l'idée saugrenue de déménager en même temps que de partir en vacances chez Papy Jean. Compliqué. Bye bye Cherbourg. Bye bye les copains.

  Bye bye les Bd ( les affaires du dernier Jean, F le bébé, prenaient autant de place que les valises de trois Jean dans le véhicule des vacances. Bd, on se retrouvera à la fin des vacances!).

Bye bye Jean C aussi (qui ne s'était aperçu de rien pelotonné dans un carton de déménagement et qui continuait à compter pour le jeu de cache-cache). Les déménageurs ont trouvé la situation très drôle, le papa beaucoup moins avec le surplus à payer pour le retard du camion occasionné).  

Avec ce nouveau Jean, il fallait voir les choses en grand, voir loin. Avec Jean A et Jean B, porter le regard jusqu'à la lune était déjà un bon début après le premier pas lunaire télévisé en direct. Papa apprécia moyen qu'ils reconstituent la scène tandis que tout le monde était au lit depuis belle lurette. Bye bye la nouvelle télé.

 On fait les cartons, les Jean. Les grandes vacances devraient être une belle aventure. Qu'en pense le papa?

: C'est reparti avec une nouvelle guerre des boutons pour ce volume, la guerre des Reine-Claude trop mûres devrions-nous dire.

Et c'est avec les Cousins Fougasse, les Pierre Quelque chose qui ne sont que cinq mais pas des moindres.

Ce tome-ci, tout aussi drôle que le précédent, est axé sur les Grandes Vacances chez Papy Jean et Mamie Jeannette avec en fond le déménagement enclenché par le nouveau Jean. Un nouveau départ qui verra le jour bien plus tard car pour l'instant c'est les grandes vacances qui comptent et feront patienter les grands changements.

Comment sera la nouvelle maison? Auront-ils une chambre plus grande?

Et avec ceci la tribu continue de faire bêtises sur bêtises, de faire semblant de se laver, de lire des tintin à volonté pendant que l'eau coule, ce que l'on attend évidement.

 Quand ils sont cinq( le sixième compte pour l'instant pour du beurre de cantine!), ça vous met de l'ambiance.

Le ton des bêtises est toujours naturel, le trait pas forcé, on se retrouve presque aux mêmes âges. Oui, on peut être aussi gaffeur, chamailleur, revanchard, coquin, malin à ces âges.

Et oui, à cette époque les taloches volaient comme on réprimande les pénibles. Une autre époque, une autre éducation. Nous retrouvons cet aspect nostalgique caractéristique du premier tome avec ce retour à l'enfance, un album photo feuilleté, peut-être celui de l'auteur qui sait, un Jean-P le Arrou-Vignod.

C'est la juste suite et on y prend du plaisir. Toujours des petits clins d'oeil aux jeux, programmes tv préférés ( mais sur la télévision de la famille cette fois pas à travers la vitrine d'un magasin!), BD préférées et des aventures mouvementées car ils ne peuvent s'empêcher de se chamailler. Le 

dernier chapitre est encore le titre éponyme qui conclue l'aventure et se trouve encore en rapport avec des gourmandises détournées. Ce se lit toujours avec une grande facilité, le fond historique sixties est aussi intéressant. Oui, ces gamins-là ont assisté au premier pas posé sur la lune à la télé. Comment l'aurions-nous vécu aux mêmes jeunes âges?  

"C'était super, pauvre banane!" pourrait nous répondre Jean A. Un souvenir de pêche en famille, ça vous dit? La pagaille des Jean Quelque chose dedans et dehors, à l'étage et dans les cartons...un bon moment de lecture clé en main.

 

************************

CE QU'ILS EN DISENT?

 http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-Le-Camembert-volant/117110

    http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/4694-le-camembert-volant

http:// www.petitesmadeleines.fr/archive/2008/10/18/le-camembert-volant-de-jean-philippe-arrou-vignod1.html

***************

LES PROGRAMMES FAVORIS

DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

 

roman,enfance,famille,bêtises

***************

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

GALLIMARD JEUNESSE

1999

2070528219

A PARTIR DE 10 ANS

 

Qui de Jean A, Jean B, Jean C ou le petit Jean D a eu la mauvaise idée d'inonder la salle de bain?

Ne pas fermer le robinet! Oulala!   

Papa est est pétard. L'interrogatoire serré du patriarche promet au coupable ou ses complices des oreilles tirées. Pire. D'être privé d'un épisode de Thierry La Fronde.

A ce jeu de détective, Jean A, le grand à lunettes, celui qui eut le privilège de vivre deux ans d'enfance unique sans les trois autres, et Jean B, ne l'appelez surtout pas jambonneau à cause de ses cuisses rondes vilains railleurs, oui ces deux Jean là sont fortiches.

Même si ils se sont fait piqués lamentablement au jeu de la surveillance et du pistage. Le professeur de Jean A s'en rappellera. Plus aucune chance à présent pour que Jean B et Jean C, le distrait, réclament le chien tant désiré. Pfff!

De toutes les façons, à part surveiller la descente d'une boîte de biscuits sous un duvet de scout, on ne pourrait compter sur la vigilance de Jean C. Petit comme lui, il demande d'être surveillé comme le lait sur le feu. D'ailleurs, un jour, au camp des scouts, il a même disparu. 

Accuser Jean D.

Ca serait une idée de retraite stratégique, il est encore plus petit que Jean C, on lui donnerait le bon dieu sans confession comme disent les grands.

Ah ça les Jean, il vaut mieux les avoir en photos. D'ailleurs, la photo de famille s'agrandit. Maman attend un autre Jean ou une fille. Ça ne va définitivement pas être triste sous ce toit.

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

: Les aventures des Jean Quelque chose sont des chroniques familiales plutôt chouettes, des réassorts que nous découvrons et savourons.

Cette série qui se déroule durant les années soixante est une ode à la famille nombreuse. Les petits chapitres sont consacrés à des petites bêtises des grands ou des petits et c'est le Jean du milieu qui raconte, Jean B.

Cela ressemble à des souvenirs d'enfance et quelques lecteurs se retrouveront, que cela soit dans les pensées, les cachotteries, les associations de frangins malfaiteurs, les jeux, les gaffes ou les batailles façon « guerre des boutons » entre copains.

Avec les Jean, c'est aussi un moyen de connaître une époque d'enfance d'un autre temps, avec ses programmes favoris à la télévision, les lectures préférées aussi. Les lecteurs auront peut être lus aussi les anciennes collections de la bibliothèque roses et vertes telles que Fantômette, Alice ou Langelot.

Qui n'a jamais réclamé à corps et à cris ( quelques larmes de crocodiles servis aux parents) un chien ou un chat en jurant mordicus d'en prendre soin comme la prunelle de ses yeux? Comme la prunelle d'un oeil endormi, il fallait comprendre.

Des chapitres courts, tendres, amusants, d'un ton parfois espiègle. Une bonne tripotée de chenapans rangée en flûte de pan dont on suit les petites récréations en rignochant de temps à autres, jusqu'à l'arrivée du petit dernier de la tribu.

L'omelette au sucre, ça a bon goût. Amateurs de bêtises en format de poche, à table! Il existe aussi en grand format pour les gros gourmands!

 

51ClT1exH8L._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

 

*****************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-Lomelette-au-sucre/56164

http://doucettement.over-blog.com/article-l-omelette-au-sucre-de-jean-philippe-arrou-vignod-107802353.html

*****************

LES PROGRAMMES FAVORIS

DES JEAN QUELQUE CHOSE!!


https://youtu.be/SSDQSqe6T_E

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

roman,enfance,aventure,famille,bêtisesroman,enfance,aventure,famille,bêtises

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, Gallimard Jeunesse | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 21 avril 2016

OCTOBRE, UN CRIME/ NORMA HUIDOBRO

 

roman,policier,argentine,amitié,personnes âgées

ECOLE DES LOISIRS

COLL. NEUF

2211217745

A PARTIR DE 12 ANS ET +

 

Elle devait en avoir le coeur net.
Mais quelle mouche l'avait piqué?
Un élément venait de s'agiter dans sa mémoire comme un hochet, un détail aperçu dans la salle de bain de la grande maison de retraite du Docteur de Bilbao et son épouse, quelque chose qu'elle devait assurément courir vérifier dans l'instant.
Ses frères Juanjo et Javier n'étaient pas à la maison, le tour de cuisine et de vaisselle ne trouveront pas de client pour cette fois. Une injustice selon Inès car c'était le tour de Juanjo cette fois. Mais une aubaine providentielle qui lui permettait de s'échapper de la maison également. Il y avait là une injustice plus grande encore qui demandait d'être mise à jour. Inès espérait que son intention de retourner seule dans la maison de retraite soit transmise expressément à sa partenaire d'enquête, la vieille Amparito. La lettre de Elena datant de 40 ans, avouant l'empoisonnement de son père fortuné et sa vie en danger, était devenue une affaire personnelle pour le duo et il fallait que l'âme d'Elena repose en paix. L'ancienne employée de maison et l'adolescente tenaient la solution.
: "Octobre, un crime" est original, d'un suspens Hitchcokien si l'on doit apporter une comparaison à un ton marqué du genre policier. La couverture n'est pas réellement le reflet de ce qui nous attend, même si le petit caractère discret latin du personnage est suggéré. Nous pourrions réellement conseiller ce roman de la collection Neuf pour un lectorat de 12-13 ans qui en raffolerait à sa juste mesure. Deux histoires se croisent, une passé, criminelle, dont la résolution prendra racine grâce à la mémoire des personnes qui connurent les protagonistes des crimes impunies et une plus actuelle, le quotidien de ces témoins. La rencontre entre l'adolescente Inès et le petit groupe de personnes âgées, dont la mémoire permettra de reconstituer l'histoire de Elena, la victime, sera l'occasion d'évoquer les conditions de vie des séniors pendant les années 90 à Buenos Aires, en Argentine.
Après avoir découvert une lettre dissimulée dans l'ourlet d'une robe appartenant à Elena où elle y déclare son meurtre prochain, la jeune Inès s'accroche à l'idée rapidement que ce courrier n'est pas une plaisanterie d'une part et d'autre part que la lettre cachée n'a pas trouvé son destinataire indubitablement. Elle mène alors son enquête, quand ses chamailleries avec ses frères Javier et Juanjo et les contraintes de sa petite vie le lui permettent et se lie d'amitié avec Amparito et Rosa, l'ancienne employée de maison de la famille de Elena et la couturière de l'épouse de leur docteur. C'est une véritable vie de quartier qui se reconstitue avec les souvenirs de ces dames, un réseau de "mamies" qui se connaissent, ont travaillé non loin les unes des autres et continuent d'habiter autour du lieu du ( des) crime(s). Tout le monde pour ainsi dire se connait, ce qui va faciliter l'enquête de Inès. Ce qu'elle ne soupçonnait pas, c'est que le groupe de "mamies" prendrait part activement au déroulement de l'enquête. Ca ne sera pas toujours évident pour Inès d'expliquer le temps passé et les connexions avec les douces séniors.
Elle sera bonne pour un bon tutoiement franc, amical et la rousse Amparito, d'un caractère très actif pour la défense des droits des personnes âgées, se montrera très naturelle à la bousculer un peu pour en venir à des conclusions. Cela en est amusant.
Le passé nous propulse au 22 octobre 1958 tandis que Inès est une adolescente des années 90. L'histoire de Buenos Aires ne semble pas étranger à ses cadres historiques bien choisis, cela sera évoqué brièvement mais cela resta intéressant de l'apprendre Un riche père et sa fille assassinés, une très chère amie disparue. Poison, faux suicide. Qui a fait le coup? La deuxième épouse? Son frère? le Docteur de Bilbao?
Captivant, à la fois romanesque et très ancré dans le réel d'un quotidien, le roman jeunesse de Norma Huidobro, traduit de l'espagnol ( Argentine), est une bonne surprise et on apprécie d'être surpris par les auteurs par de bonnes histoires

****************

NORMA HUIDOBRO

roman,policier,argentine,amitié,personnes âgées

AUTEURE !!

 

http://www.babelio.com/auteur/Norma-Huidobro/65425

****************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Huidobro-Octobre-un-crime/717811

mercredi, 20 avril 2016

L'OURS ET LES TROLLS DE LA MONTAGNE/ ALBENA IVANOVITCH-LAIR ET ILLUSTRE PAR NATHALIE RAGONDET

album,conte,scandinavie,ours

EDITION FLAMMARION

COLL. PÈRE CASTOR

2014

9782081308480

A PARTIR DE 6 ANS

L'ours blanc n'aurait pu tenir dans l'armoire. Il se plaça donc en embuscade de chapardeurs sous le grand lit. L'ours avait bien grandi en un an et Olaf le jeune berger décida de l'offrir à son roi afin de lui promettre une plus grande maison que la sienne.

La famille de la maison qui les  accueillit pour les protéger de la nuit froide s'était réfugiée au grenier, sur les conseils de l'adolescent. Car il allait y avoir du grabuge. Comme à chaque Noël de cette pauvre famille. 

D'affreux gourmands allaient nettoyer la grande table de bons coups de dents et d'un concert de renvois gutturaux.

Le fusil chargé, Olaf allait leur donner une bonne leçon.

Ding Dong Dong! Il est minuit.

Les Trolls de la montagne vont se mettre à table...

: Si vos petits vous réclament une histoire qui donne les chocottes après les traditionnels contes du Père Noël qui le feront venir pour la veille, en voici une fort sympathique et mignonnet qui devrait faire l'affaire.

Certe dans les contes de Noël, il y a aussi des bergers mais dans ce conte scandinave collecté par Albena Ivanovitch-Lair, ils sont vaillants. Il en est un, particulièrement, un jeune garçon du nom d'Olaf qui décide, sur le petit chemin vers la maison du roi, de sauver une pauvre famille chaque année menacée par une bande de Trolls en échange d'un repas bien garni la nuit du réveillon.

Pour que la maison ne tombe pas en ruine, il faudra offrir le petit repas festif de Noël à ces incroyables gourmands piques- assiettes qui ne savent pas se tenir dans une maison accueillante et bien rangée. L'ours imposant et le courage du jeune berger sauront leur faire regretter leur manque de manières. C'est court, dynamique.

C'est de plus amusant, agrémenté des chouettes illustrations de Nathalie Ragondet.

L'ours a des allures d'énorme peluche pour rester dans l'esprit d'hiver et de Noël, avec la neige, le repas et le thème traditionnel de l'hospitalité ou le partage que l'on retrouve dans d'autres albums de la période évoquée tels que "Les Bons Amis" de Paul François,  "Juste un bout" d'Emile Jadoul ou "La tortue qui voulait dormir" de Roberto Aliaga.

Une proposition à retenir.

album,conte,scandinavie,ours

album,conte,scandinavie,ours

album,conte,scandinavie,ours

album,conte,scandinavie,ours

album,conte,scandinavie,ours

****************

ALBENA IVANOVITCH-LAIR

album,conte,scandinavie,ours

album,conte,etiologique,australie

 

AUTEURE COLLECTRICE!!

 http://www.babelio.com/auteur/Albena-Ivanovitch-Lair/70394

ET

NATHALIE RAGONDET

album,conte,scandinavie,ours

ILLUSTRATRICE!!   

 http://www.elisabethpoulain.com/article-la-beaute-des-cartes-geneve-nathalie-ragondet-co-99333202.html 

 

 http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/10866-nathalie-ragondet

***************

DE LA MÊME AUTEURE!!

album,conte,etiologique,australie

PERE CASTOR

DES CONTES DU MONDE ENTIER

2015

9782081344136

A PARTIR DE 6 ANS

 

Crocodile est un filou, un voyou, attention à son cou !!

Zèbre, Gnou, Gazelle, Antilope, Autruche et Singe avertirent Girafe sur tous les tons

« N'y va pas du tout ! »

En effet, Crocodile avala ce jour son poisson de travers et de biais, ici, s'était calé aussi un bâton.

Crocodile pleurait toutes les larmes de son corps d'écailles, il cherchait une bonne âme pour lui ôter ce bâton qui ne s'était pas bloquer dans une roue mais plutôt dans son cou et c'était aussi un problème.

« Méfies-toi des larmes du crocodile ! » lui ont rappelé ses amis,

mais la Girafe n'écoutant que son bon cœur tendit son petit cou dans celui du filou et...et... 

 

: « Pourquoi la girafe a t-elle un long cou ? » de Albena Ivanovitch-Lair est un autre petite conte étiologique édité au Père Castor Flammarion après celui de « la poche du Kangourou », rappelant ainsi « les Histoires comme ça » de Rudyard Kipling. Les très jeunes lecteurs découvriront une version de l'origine du long cou de la girafe, assez proche de « L'Enfant Elephant » et sa longue trompe de Kipling, les deux personnages trompés par le crocodile perfide.

Le traitement des illustrations en tons très doux délavés est agréable.A découvrir !

 

************************

 

MAUD LEGRAND

album,conte,etiologique,australie

 

ILLUSTRATRICE !!!

http://www.babelio.com/auteur/Maud-Legrand/136357

**********************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Ivanovitch-Lair-Pourquoi-la...

 

*********************

UNE AUTRE VERSION !!!

album,conte,etiologique,australie

 

http://lamareauxmots.com/blog/tag/severine-duchesne/

album,conte,etiologique,australie

 

http://www.bedetheque.com/BD-AUT-Baloo-Pourquoi-la-girafe...

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/4444-pourquoi-la-girafe-a-t-elle-un-si-long-cou

**********************

CITE DANS LA CHRONIQUE !!!

LES HISTOIRES COMME CA,

RUDYARD KIPLING !!!

album,conte,etiologique,australie

album,conte,etiologique,australie

album,conte,etiologique,australie

 

http://kiplinginfrench.free.fr/HCCtable.html

**********************

DANS LA MEME COLLECTION!!!

DANS LA POCHE KANGOUROU/

ZEMANEL ET ILLUSTRE PAR CRESCENCE BOUVAREL

album,conte,etiologique,australie

FLAMMARION

COLLECTION PERE CASTOR

2015

9782081344099

A PARTIR DE 6 ANS

 

Un bond, deux bonds, trois bonds,

d'un bond à l'autre jusque derrière la montagne, les nouvelles ont le temps d'être chahuté, secoué dans la petite tête de Dame Kangourou.

Souhaiter un joyeux anniversaire, un bonjour pour...la maman Koala ou peut-être le cousin Bilbi, il y avait aussi l'annonce que...Frère Tortue, peut-être, devenait grand-mère, enfin c'est un peu comme ci comme ça que les annonces sont sortis de la bouche de Dame Kangourou.

Toutes chamboulées !

C'est à y rien comprendre pour les destinataires !

Dame Kangourou, pleine de bonnes intentions, repart chercher l'ordre des nouvelles mais d'ici à là, les mots jouent des tours à la Dame Kangourou qui délivrent de nouveau les messages aux mauvaises personnes. La mémoire de la messagère lui jouerait elle aussi des tours.

Les animaux qui ne peuvent aller aussi loin derrière la montagne ont la solution !

Dans ses nouvelles poches, Dame Kangourou emporte des lettres dont les lettres ne se détacheront pas. Dame Kangourou est ravi ! D'ailleurs, une lettre lui est aussi adressée.

Un bond, deux bonds, trois bonds fait le cœur de Dame Kangourou !

 

album,conte,etiologique,australie

: Ce nouveau petit conte « étiologique » raconté par Zemanel est tendre, agréable à lire et sera probablement agréable à raconter, nous restons dans cette belle idée de transmission qui est évoquée dans l'histoire.

album,conte,etiologique,australie

 

Voici comment les Kangourou ont obtenu leur précieuse poche, grâce à une Dame Kangourou qui se fit « le facteur» pour rendre service à ses amis.

album,conte,etiologique,australie

Les douces illustrations de Crescence Bouvarel nous transportent en Australie et met en scène pour les besoins de l'histoire quelques animaux de cette faune particulière, un ravissement pour les petits lecteurs.

album,conte,etiologique,australie

 

L'éditeur continue d'alimenter, de renouveler le fond de cette collection classique et patrimonial.

Une belle petite proposition !

 

album,conte,etiologique,australie

**************

ZEMANEL

album,conte,etiologique,australie

 

AUTEUR !!!

http://www.babelio.com/auteur/-Zemanel/119344

 

ET

CRESCENCE BOUVAREL

album,conte,etiologique,australie

ILLUSTRATEUR !!!

http://crescence.ultra-book.com/

http://lescartesdelaimant.com/3_crescence-bouvarel 

 

album,conte,etiologique,australie

 

******************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Zemanel-Dans-la-poche-du-kangourou/722030

 

07:00 Publié dans Castor -Flammarion | Commentaires (0) | Tags : album, conte, scandinavie, ours | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 18 avril 2016

L'INNOCENT DE PALERME/ SILVANA GANDOLFI

PALERME.jpg

EDITION LES GRANDES PERSONNES

2011

9782361930882

A PARTIR DE 15 ANS

(PRÉCEDEMENT PUBLIE ICI:

LES Histoires Sans Fins:

 http://jeunesse.actualitte.com/critiques/romans/l-innocen...)



«L'homme est un loup pour l'homme» dit-on.

Les hommes s'affrontent parfois pour un territoire et (ou) pour le pouvoir. En Sicile, les clans mafieux de la «CAMORRA» sont des meutes impitoyables qui rackettent les commerçants et imposent leur domination selon des règles redoutables. Ces bêtes sauvages en costumes hors de prix n'hésitent pas à faire couler le sang pour rendre leur propre justice.

Santino, un petit garçon sicilien, fait cette triste expérience et perd du même coup son père et son grand-père, les deux ayant gravement entaché l'honneur du clan. L'appartenance au clan ne souffre aucune erreur, aucune trahison également. L'»Omerta», c'est la loi du silence. Personne ne la brise au risque de devenir un paria, un infâme, celui qui trahit ses frères.

Quel tragique dilemme pour cet enfant, trop jeune pour affronter la cruauté des hommes et qui souhaiterait tant que SA justice soit faite.

 

: Silvana Gandolfi nous avait déjà charmé avec son précédent titre publié chez le même éditeur, Le baume du dragon, « Prix Tam-Tam2007 » et « Prix des Incorruptibles 2009 ».

Elle nous offre ici un nouveau titre intéressant et captivant, ménageant astucieusement le suspense en alternant les moments passés et présent jusqu'au dénouement qui nous dévoile enfin les liens étroits entre deux âmes blessés, le petit Santino et l'adolescent Lucio. L'Innocent de Palerme est d'un réalisme touchant.

Il illustre parfaitement bien à quel point le silence est une plaie qui rend les guérisons de l'âme difficile. C'est une fiction par ailleurs sur le courage, un hommage pour tous ceux qui, dans la vraie vie, comme le petit Santino, trouve la force d'affronter ce gang organisé afin d'en finir avec la peur. Le ton est beaucoup léger que le sujet, nous vous l'assurons : Lisez, vous aimerez!



 NOUVELLE EDITION DE POCHE 2016!

 

l-innocent-de-palerme-450118-250-400.jpg

****************

SILVANA GANDOLFI

AVT_Silvana-Gandolfi_3373.jpeg

AUTEURE!!

http://www.babelio.com/auteur/Silvana-Gandolfi/37401

****************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Gandolfi-Linnocent-de-Palerme/302842

 

41FnEGIWEsL._SX279_BO1,204,203,200_.jpg

 

LE JOUEUR DE FLÛTE DE HAMELIN/ D'APRÈS LES FRÈRES GRIMM, ADAPTÉ ET ILLUSTRÉ PAR THOMAS BAAS

 

 

 

2878418597.png

ACTE SUD JUNIOR

 

233005601X

 

A PARTIR DE 6 ANS

 

 Drapé dans sa dignité, le musicien venait de se faire rabroué, dupé.

Il avait d'un son de flûte ensorcelé chassé les rats qui pillaient les réserves des placards, grouillaient les rues, dévorant même parfois les chiens et chats par gourmandise.

Les vivres étaient sauvés, les bébés n'étaient plus mordus dans les berceaux. Le joueur de flûte avait fait son office et demandait une juste récompense due et bien due. 

Le Maire de la ville infestée ne lâcherait pas la somme promise car son désespoir n'était plus. Les fêtes pouvaient reprendre encore plus généreusement comme si rien ne s'était passé. Le musicien n'avait pas dit son dernier mot.

La ville entendrait une chanson qu'elle ne sera pas prête d'oublier. Foi de musicien.

: L'histoire, nous la connaissons, enfin elle reste à découvrir par les jeunes générations. Un classique du conte  des Frères Grimm. "Un retour sur" intéressant à faire néanmoins sur le travail esthétique de Thomas Baas, illustrateur jeunesse ET affichiste également. Les parents qui auront peut-être l'oeil et cette culture de l'image noteront un hommage manifeste à l'affiche publicitaire rétro dans ce style propre de l'illustrateur. Une double-page en particulier est un vrai rappel des pubs de bonne victuaille d'antan, la bouteille de vin blanc d'Alsace ( à consommer avec modération!) signe peut-être une culture visuelle d'époque, sinon sa propre appartenance à la ville de Strasbourg. Ce rétro rappelant le film noir et blanc et hautement rehaussé de rouge, c'est du Baas.

Nous invitons chaleureusement à se pencher sur son travail, des blog disponibles, des porte-folios. L'artiste en profite donc et signe en réhabillant complètement le conte à sa mode année 30-40, les enfants n'étant pas vêtus de costumes médiévaux de ville mais pourvus de bérets, jupes et culottes courtes.

Seul le joueur de flûte reste dans la tradition, dans son grand manteau et grand chapeau à plume, une grande sobriété qui toutefois trouve son harmonie avec l'ensemble.

Les enfants se laisseront embarqués, dans tous les sens du terme dans ce conte magique et moral par la narration et évidement l'image.

Nous sommes en effet presque dans un vieux film, dans une atmosphère brumeuse d'où surgissent les rats et où les hommes se montrent encore plus rats que les rats eux-mêmes.

Certaines versions laissent en général coi sur la fin, pourquoi des enfants trouveraient-ils charmants de suivre un inconnu qui joue de la musique et et quitterait le doux et chaud foyer pour aller rire de l'autre côté de la montagne? Certaines fins sont également impitoyables, sonnent comme une vengeance malfaisante auquel échappe à son insu un pauvre enfant infirme qui ne put suivre la file.

La chute est différente, cohérente et heureuse, vous le verrez et les jeunes lecteurs ne se poseront pas de question. Une belle version à découvrir!

IMG_20160413_192204.jpg

IMG_20160413_192127.jpg

IMG_20160413_192107.jpg

IMG_20160413_192049.jpg

IMG_20160413_192143.jpg

IMG_20160413_192034.jpg

 **************

THOMAS BAAS

AVT_Thomas-Baas_9479.jpeg

AUTEUR ET ILLUSTRATEUR!!

http://www.babelio.com/auteur/Thomas-Baas/65037

http://costume3pieces.com/fr/home/portfolio/2

conte,allemagne,magie

conte,allemagne,magie

***************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2015/10/09/petite-revue-de-presse-non-exhaustive-des-sorties-de-la-sema-5697534.html

http://www.babelio.com/livres/Baas-Le-Joueur-de-Flte-de-Hamelin/799322

************

A PARTIR DE 5 ANS ACCOMPAGNE ET 6 ANS COMME UN GRAND

Sacrebleu!

N'écoutant que son estomac, cette "saucisse" de chien de Knack s'est libéré de sa laisse, laissant d'ailleurs ce pauvre Emile tout pantois sur son trottoir.

A la poursuite d'une bonne odeur de véritable saucisse qui devrait faire l'affaire de ce midi, Knack se faufile dans les couloirs, les tuyaux, les escaliers et les étages du restaurant "Le Bec Fin", le pauvre Emile tout rougeaud à ses trousses. Mais une saucisse suffira t'elle à satisfaire le petit chien gourmand et capricieux?

: Un album-jeu en grand format qui devrait plaire et distraire les tout-petits.

9782330012083_23_2.jpgPour le concept du jeu de piste d'une part, le texte guidant les petits lecteurs sur les traces du chien, de saucisse en saucisse, de trace de pattes au petits encas goûtés furtivement au passage et d'autre part pour le talent d'illustrateur de Thomas Baas bien sûr. Suivant l'affaire de leurs petits doigts sur les double-pages cartonnées, les jeunes lecteurs se réjouiront de trouver les éléments pour lesquels ils sont sollicités à la recherche, témoins des dégâts de cette catastrophe à quatre pattes. Les petits pourront par ailleurs, la règle du jeu intégrée, revenir sur l'histoire seul et jouer sans dépendre du texte pour autant.

La promesse d'une bonne récréation à observer les drôles actions et expressions des personnages alentours. 9782330012083_38_3.jpg

L'auteur se fait plaisir et signe ses illustrations de quelques clin d'oeil symbolique de sa région, aussi qui de la choucroute, de la saucisse et de la coiffe alsacienne sont là  pour faire honneur à son Strasbourg natal .

Ce titre, d'un niveau plus adapté pour les tout-jeunes qu'un "Où est passé Charlie", plus aéré et d'une durée plus appréciable par son cartonné, fait parti d'une collection de livre-jeu fonctionnant sur le même principe, "le Livre-Circuit".

9782330012083_4_75.jpg

*****************

A découvrir également!!!

 

 

3045414891.jpg

9782081242234.jpg

284865242X.08.LZZZZZZZ.jpg

9782226189462_1_75.jpg



Et beaucoup d'autres encore...

 

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, A-Les PETITS LOUVETEAUX! 0-7 ANS | Commentaires (0) | Tags : conte, allemagne, magie | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 17 avril 2016

LES DISPARUES DE PUMPLESTONE/ AUDREN

roman,fantastique,adolescents

ALBIN MICHEL JEUNESSE

2016

2226325298

A PARTIR DE 12 ANS

Trixie avait trouvé une renarde plus maligne qu'elle.

La petite Zoé se tenait devant sa monitrice et n'en démordrait pas. Son secret serait bien gardé, moyennant récompense. Et quel secret. Il faut dire que la vie d'une adolescente revenait chère, du moins Zoé l'estimait.

Les adultes ne s'en rendaient pas compte ou peut-être le savaient-ils et optaient sciemment pour le "on en reparlera" comme d'une farce délicieuse et inépuisable. Les autres adultes du centre de Pumplestone n'étaient, eux en revanche, pas d'humeur à la farce avec la disparition d'une de leur pensionnaire.

Une certaine Tiffany-Claire. Zoé pense l'avoir vu, croisé un jour.Le souvenir de cette ado semblait aussi insaisissable qu'une belle robe disputée un jour de solde. En reconstituant les morceaux, cela ne collait pas, cela  ne ressemblait à rien et personne ne semblait conserver la même image de cette ado discrète. Les parents n'étaient plus rassurés du tout avec l'arrivée de L'inspecteur Ramjay.

Le centre de Pumplestone a perdu un de ses enfants confiés et aucune personne du personnel, même Ms Helen Hepburn la directrice, ne se souvenait l'avoir enregistré. Il était plus aisé d'enquêter sur un vol d'argent dans les économies des pensionnaires.

Le Club des Thérianthropes ouvrait l'oeil et le bon.

Tiens?! Une Tiffany-Claire!!

: "Pumplestone" semble à l'oreille avoir la même résonnance que Pumpkin (citrouille en anglais), un nom de magicien d'Oz qui contredit l'autre partie du titre, "les disparues", et le ton grâve de la couverture.

Nous sommes bel et bien dans le mystère, un registre fantastique un peu différent des Orphelines D'Abbey Road mais baignant d'un nom sens non déclaré mais évident, vous en conviendrez vous même.

Audren, l'auteure, nous réserve des surprises (toujours à ne pas prendre au sérieux, comme elle    aime le faire, avec esprit et drôlerie).   

Imaginez une colonie pour enfants sans dessus dessous car une manque à l'appel mais que le mystère reste entier sur son identité. Elle a disparu et chacun l'a croisé un moment donné mais se trouve incapable d'en faire la même description pour un portrait robot général.

Chaque version diffère, personne n'a vraiment discuté avec elle, personne ne l'a inscrit au Châlet mais elle existe pourtant bel et bien.

Enfin, du moins, personne n'en est sûr. Les parents s'affolent, de l'argent de poche disparait régulièrement et la directrice est aux bords de la crise de nerf. Les enfants enquêtent en plus de l'inspecteur Ramjay.

L'affaire s'épaissit, de multiples "Tiffany-Claire" se promènent sur les chemins, émergent des eaux, disparaissent et même prennent le temps de tomber amoureuse de Roméo ( celui du livre!). 

Arrivé à la moitié du roman, nous savons. C'est absurde, incroyable, ensorcelant car nous poursuivons pour tout simplement savoir. La voix des Tiffany-Claire ne devraient pas vous faire tomber le livre des mains mais vous interloquer, vous surprendre assez avec un changement de registre plus fantasque apporté et vous inciter à suivre ce petit groupe de jeunes cosmopolites dans sa quête d'une bague. 

Les enfants de la colonie de vacances anglaise qui forment un petit club fan de thérianthropie risquent ironiquement d'être embarqués par l'univers qu'ils chérissent.

Une inspiration baignant entre enfance et adolescence, comme souvent avec Audren, une sensibilité douce et irrévérencieusement intelligente par petites touches de mots qui font mouche et font le pied de nez en jolie petite effrontée.

Les personnages gravitent et sont nombreux mais cela ne pose aucun problème. Nous arrivons à hiérarchiser entre la petite vie de la colonie et l'autre aventure. Audren nous bluffe.  

Ou peut-être sont-ce ces fameuses Tiffany-Claire? Audren enfin abat ses cartes sur une note finale d'émotion. Ont-ils rêvé? L'auteure laisse une porte ouverte à d'autres vagabondages. Une suite peut-être?

Bon voyage sur les routes de Pumplestone!

**************

AUDREN

audren.jpg

 L'AUTEURE !!!

http://audrenofficialweb.free.fr/index2.html

 

******************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Audren-Les-disparues-de-Pumplestone/836191

https://laloulalulibdeparis.wordpress.com/2016/04/08/les-disparues-de-pumplestone-de-audren/

*************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE!!

 

ALBIN MICHEL

COLLECTION LITT'

2015

9782226318510

A PARTIR DE 16 ANS ET +



L'Ouest sauvage n'était pas un endroit pour une jeune demoiselle seule. Millie Burnett était à la fleur d l'âge, une fraîche aventurière en jolies bottines lacées âgée dix-neuf ans toute droit sortie de son Massachusetts.

L'époque des pionniers du Far West avait connu des jours nouveaux avec la fin de la Guerre de Sécession néanmoins, la décence exigeait encore au moins qu'une femme honorable soit escortée, par un homme bon avec chance, fils de dieu évidement, un qui engagerait fidélité, promettrait amour, donnerait respectabilité, famille et protection.

C'était une règle incontournable, une base fondamentale selon Belvadara, l'épouse de l'épicier Johanson de la petite ville de Tolstoy.

Millie Burnett pensait tout au contraire que le monde aussi dangereux puisse t-il était un livre qui ne demandait qu'à être envisagé sous toutes ses page, seule au besoin.

Nul besoin de prendre mari pour faire sa place dans ce monde, son nouveau poste d institutrice allait pourvoir a ses ambitions de cueillir la vie comme un beau fruit. D'ailleurs, celles qui s'étaient laissées prendre au lasso de l'amour n'avaient pu rester en poste, le célibat faisait parti du contrat et pour la nouvelle vie de Millie, il y avait tout à faire.

Tolstoy, une destination charmante à l'autre bout du pays, deviendrait le terreau de son petit bonheur. Des kilomètres poussiéreux et éreintants la séparant de son foyer familial, des coups de feu tonitruants crevant le silence du soir et sortant du saloon, les conseils omniprésents de Belvadara Johanson ... Millie devra accepter l'Ouest sauvage et ses habitants, user de ses propres armes pour qu'ils lui tendent les bras sans se décourager.

Rien ne vaut quelques belles histoires soutenues par la jolie voix de l'institutrice pour apaiser un auditoire d'enfants très excités,  convaincre aussi quelques indiens de s'asseoir au fond de la classe pour les écouter et remettre aussi une graine de bandit sur le chemin de l'école.

Voici qui n'est pas très distingué et ne plaira guère à Belvadara Flanaghan.

Manquerait plus que cette donzelle à tête de belette fasse tourner la tête des hommes du village et la coupe sera pleine...

Comment??!!    

 

: « Wild Girl »  le nouveau roman de Audren se replace dans l'Amérique de 1867 et s'adresse a de plus grands ados.

Millie est une adolescente déjà adulte pour sa profession- comme à l'époque-, fraîche, pétillante et pleine d'entrain. Forte de son devoir d'institutrice, il lui faudra faire preuve d'adaptation pour retrouver ses marques dans cet environnement très différent du sien. L'ouest sauvage de la ville de Tolstoy n'est pas pour ainsi dire hostile. Millie découvre surtout dans une convivialité consensuelle des rapports entre individus bien différents de ce qu'elle espérait, elle devra laisser le temps au temps pour que certaines âmes racontent leurs histoires avec confiance et découvrir ceux avec qui elle va partager une grande aventure.

L'aspect du petit village où tout se sait n'est pas innocent à cette discrétion. Millie composera avec les conventions qui font bonne figure tout en persistant dans sa nature entière. Millie se montrera ouverte et volontaire à la rencontre de l'autre quel qu'il soit, si l'occasion le place sur son chemin et va delà fréquenter avec discrétion mais sans "distinction"- référence exigée par le petit "cercle des dames bien comme il faut"- des gens très nobles selon son jugement.

De Marceline la tricoteuse de pull solitaire à Finn le taiseux forgeron, jusqu'à Josh le frère d'un bandit recherché, Millie va toujours cependant peser le pour et le contre de manière légitime pour ne pas se mettre en danger et prendre la bonne décision. Audren fera une description des sentiments très sensible et crédible. Comme les habitants de Tolstoy, nous tombons sous le charme. En ces personnages aux antipodes de ce qu'elle est et au ban de la petite société qui l'adopte, comme dans chacun des habitants de Tolstoy, elle verra le meilleur en chacun, se rendant utile et trouvant un écho, du sens à ses propres aspirations à une vie épanouie et adulte. Les rapports humains développés par l'auteure sont traités avec justesse, finesse, générosité, des petites bonheurs à deux silencieux se mêlent aux éclats de cœur entre voisins autour de l'attablé garni d'un bon repas. Les habitants avaient aussi à apprendre de Millie, elle fait office de miroir pour quelques personnages qui s'étaient un peu oubliés et perdus avec le temps.

Le personnage controversé de Josh va épicer le récit, apporter son lot de disputes, de ragots et de scandales. La jeune institutrice de dix-neuf ans va devoir se poser en adulte, statuer sur l'avenir de ce nouvel élève de dix-sept ans armé qui veut apprendre à lire et à écrire et porte la mauvaise réputation de frère de bandit.

Et de nouveaux sentiments ne vont pas aider. Audren apprécie de mettre a l'honneur les enfants dans ce qu ils ont de respectable. Ils seront les premiers à voir Josh pour ce qu'il est. Mais avant, les lecteurs pourront se divertirent de quelques scènes de ragots entendus des conversations d'adultes et rapportées en classes par les élèves. « Mon père dit que... », « ma mère pense que... », une joyeuse pagaille.

L'intrigante Belvadara rappellera aux nostalgiques de séries TV cultes la croustillante Madame Olsen de « La petite maison dans la prairie » inspiré du roman de Laura Ingalls Wilder. Les histoires de voisinage et de cœurs offrent des petits tours délicieux et douloureux de rodéo. L'Ouest doux et aussi rugueux que le menton de Finn le forgeron ou le charme brut de Josh.  Une belle aventure, une belle écriture et de belles réflexions. On a adoré ! A partager avec les grandes ados.

******************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Audren-Wild-Girl/767061

http://livres.blogs.courrierdelouest.fr/content/au-coeur-du-far-west

http://www.girls.fr/lifestyle/la-rentree-litteraire-au-rayon-young-adult-et-science-fiction-7779483102

http://www.lirado.com/romans-ados-rentree-litteraire-2015/

 

***********************

A DECOUVRIR AUSSI 

DE LA MÊME AUTEURE!!!

LES ORPHELINES D'ABBEY ROAD

T.3, Les lumières du passé

roman,amitié,fantastique,adolescence

ECOLE DES LOISIRS

2013

9782211214445

A PARTIR DE 11 ANS ET +



« Quelle époque ? demanda le plus ridé des deux, sans lever les yeux vers nous.
Où voulez-vous allez ? précisa le second.
Dans le passé, répliqua June innocemment.
Tiens, c'est étonnant ! Se moqua le premier.
Margarita prit la chaussette dans ma poche, du bout des doigts et dit :
Nous voulons retrouver le Diable Vert, bien avant la révolte des Mogadors. ».
 
La chaussette sale du sinistre personnage devrait permettre de retrouver sa piste sur les voies du passé.
Oui, l'heure était grave Le vil Diable Vert était bel et bien revenu.
Déguisé, il avait plongé les résidentes de l'orphelinat d'Abbey Road dans un demi- sommeil dont elles pourraient ne pas se réveiller.
La vie à Abbey Road n'était pas un paradis mais les quelques moments de confidences, de fous-rires et de réconfort devant l'adversité étaient aussi vivifiante que l'eau de source que gardait le vieux hibou Alfébor. Leurs aspirations au bonheur était une leçon rare et précieuse en Alvénir, elles valaient qu'on les défende jusqu'aux frontières de l'impossible.
Armées de leur simple courage, Joy l'amoureuse, Margarita la fière pensée libre, Ginger la malicieuse effrontée passeuse des deux mondes, June l'adorable spontanée et Prudence la douce et fragile vont revenir en Alvenir par le chemin des forêts, y franchir les portes du passé afin de convaincre le Diable Vert, quand il avait encore le cœur généreux.
Si il n'est plus disgracié par Altenhata, reine des Heures et du Temps pour s'être soulevé contre son règne, il ne sera plus exilé sous l'Abbaye. Elles doivent également rapporter le remède à la poudre soporifique d'Alchimine.
Le départ en Montgolfière vers les temps jadis n'attend plus.
« - Tu te souviens, Pavel, quel numéro c'est pour « avant la révolte des Mogadors » ?
- Le 85. C'est le 85, Valentien.

- Ca ne serait pas plutôt le 86 ? Personne ne nous demande jamais cette période-là, remarque ! Qu'est-ce que j'en sais ?..."
Pauvres orphelines d'Abbey Read!
Parcourir les chemins d'Alvenir, c'est à s'arracher les cheveux.
En route vers le passé !!!
: Dans ce troisième tome, notre narratrice, Joy se questionne plus que jamais.
Après avoir retrouvé ses parents d'une manière qu'elle ne pouvait supposer, son parcours initiatique dans l'adolescence se poursuit par les voies d'Alvénir. Elle se laisse porter par ses rencontres de l'amour et du hasard. Mais y a t-il vraiment de hasard en Alvénir pour qui sait ce qu'il cherche ?
Justement, là dessus, Joy est un peu perdue. Un bel adolescent de Mogador va compliquer la donne.
Comment distinguer l'amour, le béguin, le coup de foudre et le sentiment amoureux illusoire? Et la mission dans tout cela?
Une toute nouvelle émotion qui rend hélas mortellement malade au sens propre du terme le pauvre Alonn, son Almour ange gardien.
Le groupe aurait plus que jamais besoin de guides et de protection pourtant.
Les adolescentes devront aviser seules dans ce monde où tout ne tourne pas très rond, où l'évidence ne coule pas toujours de source et où les "Al" monsieur madame tels que Alsima, Altenhata,Alfébor, Alonn, Altman et Aljar sont légion. Nous sommes bien en Alvénir! Les règles de loi sont toujours à respecter à la lettre.
Margarita est cette fois du voyage pour son plus grand plaisir et sa frustration d'avoir raté les premières excursions de l'autre côté de la forêt étrange. Elle raisonne, commande, fixe des plans, Ginger continue de courir, sauter, se lancer à l'instinct. Ginger et elle poursuivent gentiment leurs chamailleries chat et chien, yin posé et yang tumultueux, on ne s'ennuie pas en somme.
Néanmoins, Margarita refrène avec diplomatie sa nature imposante et se montre plus discrète car la petite Ginger, haute comme trois pommes, en Alvénir est « reine », bien qu'elle se défende furieusement d'appartenir à ce monde de rêves figés. Lorsque l'on connait cette Ginger qui court tout le temps, nous pouvons nous même nous poser la question. Et pourtant!

Tout au long de ses aventures fantaisistes, Joy commence à percevoir le monde enchanteur d'Alvénir sous un angle nouveau, avec une certaine distance. Le charme du lieu n'est-il pas au dépend des modestes habitants de Mogador ? Peut-on se satisfaire de ce que l'on connaît, de l'absence d'aventure, d'une existence bien réglée ?
Le stade de la découverte étant passé pour Joy, l'heure du désenchantement sonne tranquillement. Joy commence à percevoir les vraies « failles » de ce monde. Les jeunes lecteurs auront d'avantage le sentiment irritant de voyager à l'aveugle, comme Joy, de ne pas réussir à avoir prise sur quoi que ce soit, les héroïnes guidées par leurs boussoles intentionnelles n'ont qu'a souhaiter, les événements se provoquent favorablement, sans imprévus possibles. Alvénir s'avère peut_être plus contraignant qu'il n'y paraissait.
Nous comprenons aussi mieux l'utilité des leçons données par Sœur Eulalie en terme d'amitié, de bonheur, de plaisir qui donneront plus de sens à la bienveillance de ces êtres supérieurs sans grands buts, ces sentiments si moteurs à nos désirs.
Alvénir, de l'autre côté du miroir, peut-être simple reflet.
Finalement, Joy en vient à une belle conclusion qui lui permettra d'aller de l'avant.
Les amateurs de la série retrouveront donc avec plaisir les personnages farfelus d'Alvénir, les douces pensées de Joy sur les adultes, les parents, les sentiments, l'appréciation des petits et grands bonheurs.
Les phrases qui font mouche de Margarita sont toujours aussi délicieuses. A noter, dans un carnet philosophique personnel ou un journal intime!
Nous tordrions gentiment le cou de Ginger entre deux câlins
Audren, c'est encore ici une douceur, une espièglerie, une justesse de ton et une fraîcheur à hauteur d'adolescentes.
Un quatrième tome est à venir, c'est indéniable.
 
Quand on aime, on ne compte pas. 



*******************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!



http://toutelaculture.com/livres/jeunesse/les-orphelines-dabbey-road-tome-3-daudren/

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/09/les-orphelines-dabbey-road-tome-3-les.html

http://souslefeuillage.blogspot.fr/2013/11/les-orphelines-dabbey-road-tome-3-les.html

****************************

Lire aussi le tome2!!!

roman,amitié,fantastique,adolescence

L'un qui geint parce qu’il est fatigué et mal aux pieds, l'autre geint parce qu’il a faim.
L'un pleure parce qu’il ne supporte plus ce trajet interminable, l'autre rit parce qu’il est dans des bras bien confortables. Joy et Ginger se lasse de jouer les adultes de substitution avec des adultes responsables qui partiellement ne le sont plus, sans doute que leur retour en Alvenir, le pays où il nous manque quelque chose, pourra leur rendre leur place symbolique d'enfant.
Et pourtant, il y a déjà tant à chercher et à demander.
En effet, après avoir vaincu le Diable Vert et guéri leur amie Prudence, les deux amies acceptent de suivre de nouveau l'étrange musique qui ouvre les portes invisibles vers l'autre monde et d'y emmener la généreuse Lady Bartropp et son nouvel époux, amour de toujours, l'ancien jardinier Dawson afin de retrouver l'adorable sœur Eulalie que la Grande Chouette, maîtresse en Alvenir, a retenu lors de leur dernière aventure afin de leur apprendre la notion du bonheur.
Mais comme les vases communicants, ce que tu prends, tu dois le rendre.
Et la Religieuse qui croyait en la magie manque cruellement à son entourage.
Mais en Alvenir, rien n'est simple et suivant leur boussole intentionnelle, l'intuition qui les guide vers leur quête et écrit leur histoire au fur et à mesure, Joy et Ginger s'arracherait bien les cheveux tant la bonne volonté et le bon sens sont désespérants dans ce monde digne des « Pays des Merveilles ». Dieu merci, leur amie Margarita ne les a pas accompagnée car elle serait stupéfaite de retrouver sa mère complètement amnésique et son père réduit à l'état d'un bambin.
La pauvre Joy ne supporterait pas une nouvelle guerre des nerfs entre Margarita à la verve vive et la turbulente Ginger.
Pour sa part, la douce Joy cherche à retrouver la trace de ses parents.
Par où commencer. A droite ? A gauche ? En face ? Suivez votre boussole intentionnelle, tournez les pages de son histoire et vous verrez..
: Bon retour en Alvénir avec son lot de tendresse, d'absurde et d'humour« Carrollien », ses personnages féminins dont la jeunesse et les facéties sont d'une grande fraîcheur.
Nous retrouvons bien entendu de fidèles personnages de la première aventure, les insupportables sœur Ethelred et la Sœur supérieure Alarice- qui tiennent lieu ici des Vernon et Pétunia Dursley de notre pauvre Harry Potter-, le vieux gardien de la source, le hiboux ronchon Alfébor, mais évidement la Grande Chouette, ce personnage féminin vêtue d'un seyant smoking et au charme mystérieux qui, dans notre imaginaire pourrait nous suggérer une hypnotique Marlène Diétrich au pays des Merveilles. 
Nous rencontrons de nouveaux personnages évidement, tout aussi déroutants, amusants et malicieux qu'un Chat de Sheshire, des voleurs, des sortes d'anges gardiens nommés Almours et des sortilèges dont il faudra se défaire pour aller au bout de la quête. 
Nos jeunes héroïnes auront à remplir trois missions avant de trouver ce qu'elles cherchent dans ce pays où l'on vient y trouver ce que l'on a perdu et où étrangement Aglaé Bartropp y perd la mémoire, où les pauvres enfants y perdent aussi la divine patience tellement les rencontres semblent les ralentir plutôt que les aider.
Et pourtant, Joy et Ginger devront se faire confiance et feront preuves de grandes responsabilités, trouvant le bon sens dans ce pays qui n'a parfois ni queue ni tête et fait pour le plus grand plaisir des lecteurs, tourner « en bourrique ». N'oublions pas qu'à défaut de trouver rapidement ses parents, les joues de Joy s'empourpreront de temps à autre piquées au vif par les flèches de l'amour.
Nous avons beaucoup de plaisir également à retrouver la belle écriture d'Audren qui réussit par des tournures délicates et sensibles à restituer via ces héroïnes, des pensées, des questionnements sur les adultes et le monde qui les entourent, que les jeunes et ceux qui le sont restés au fond d'eux trouveront toujours d'une grande justesse. L'auteure porte une grande importance à la parole de l'enfant dont elle se fait l'écho comme dans son drôlissime « Ma grand-mère m'a mordu ».
Une suite aux « Orphelines d'Abbey Road » est attendue. Que les lecteurs qui auraient manqué la première aventure se rassure, un index de fin de tome reprend l'ensemble des personnages, nous permettant par la même de profiter pleinement et confortablement de l'aventure.
Bonne lecture !

*******************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/05/les-orphelines-dabbey-road-tome-2-le.html

http://lesfanasdelivres.canalblog.com/archives/2013/07/18/27655882.html

http://heuresdefantasia.canalblog.com/archives/2013/06/04/27134981.html

****************************

et évidement le tome 1!!!

 

roman,amitié,fantastique,adolescence

 

"L’orphelinat d’Abbey Road ne s’est pas toujours appelé ainsi. Son véritable nom, il vaut mieux ne pas le connaître. Il vaut mieux ne pas poser de questions, non plus, ni sur ce sujet ni sur aucun autre. Soeur Ethelred n’aime pas que les enfants posent des questions. Elle dit que Dieu apportera toutes les réponses. Ses réponses à elle, ce sont les punitions. Ce soir, comme chaque soir, les pensionnaires ont dit leur prière et soeur Ethelred a coupé l’électricité dans le dortoir. Mais Joy ne peut pas dormir. Elle pense au souterrain que son amie Margarita a découvert sous l’abbatiale. Qu’y a-t-il au bout de ces couloirs qui sentent le soufre? Pourquoi Prudence ne parle-t-elle plus depuis qu’elle les a visités seule? De quoi a-t-elle si peur? D’où vient cette étrange brûlure sur son bras? Que cache le mince sourire de Lady Bartropp, la bienfaitrice de l’orphelinat? Et pourquoi la petite Ginger chante-t-elle sans cesse une chanson en latin sans même s’en apercevoir? Les réponses sont peut-être là, tout près, dans un autre monde."

: Nous ne savons pas précisement au début si les jeunes héroïnes rêvent leur aventure afin d’échapper à la morne vie trop bien cadrée par les adultes d’Abbey Road ou si une vie au-delà du miroir il y a vraiment.
Il ne fait aucun doute en tout cas quant à l’influence de monsieur Lewis Carroll qui est bel et bien passé par ici ou bien par là, tel un lapin ou un chat blanc. Attention! Suivre le chat blanc aux yeux rouges est fortement recommandé pour entrer dans l’univers de non sens d’Alvénir imaginé par Audren!

L’attachement au récit se crée sans difficulté et même avec délice, les personnages animés d’une malice et d’un caractère bien trempé forment une bande d’adorables maraudeuses du clair de lune en mission de sauvetage. Imaginez une petite troupe en jupons se glissant à pas de loup entre les pierres et les fourrées pendant qu'Abbey Road dort à poings fermés, suivie d’une sœur Eulalie excitée et convaincue du bienfait de la mission.

Les dialogues sont amusants, tendres, piquants, complètement à contrario de l'atmosphère rustique et volontairement ennuyeux du fond de scène. Nous sourions aux petites pensées existentielles de Joy, naïves mais pourtant animées d'un regard juste, à échelle d’enfant. Du bon sens qu'elle met en en exercice afin de compenser les bons conseils des parents qu'elle n'a plus. Les transgressions de Margarita manifestant son libre-arbitre avec un humour insolent laissent les religieuses pantois et nous rendent fans de ces petites phrases bien senties. Oui, l’écriture est fraîche et doucement spirituelle. Audren nous ravit et continue de ne pas contourner les habituelles questions de la vie, de la mort, celles qui agissent comme du poil à gratter sur les parents embarrassés. Les choses sont évoquées avec simplicité, naturel et une grande liberté de parole, au grand dam des religieuses qui préféreraient plus de réserve et privent régulièrement les héroïnes de dessert à cause notamment du duo de pestes jumelles Louise et Jessalyn. Tout peut être bon à dire si il est dit avec sincérité et tact. Il est bon, il est vrai, de se poser des questions, cela fait grandir et mûrir. Le groupe va peu à peu décider de ceux qui est le mieux pour leur bonheur. La complicité des amies est attendrissante.

En tout cas, sans précipitation effrenée dans la narration, nous voyageons dans l'imaginaire. Un reflet d'une seconde Margarita qui ne vous lache pas, une voix mystérieuse qui ouvre et ferme les portes du temps en chantonnant en latin, une grande chouette faite femme en costume deux- pièces et un diable vert. Abbey road et ses souterrains peuvent vous en promettre.

Comme le dit Joy époustouflée et excedée par tant d’incroyable « …je crois bien que j’allais m’évanouir. C’en est trop ! Cette nuit n’avait été qu’une succession de choses impossibles… ».
Et pourtant, cela ne fait que commencer, croyez-moi.

*******************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!



http://chezradicale.canalblog.com/archives/2012/10/14/25272186.html

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/47180-les-orphelines-d-abbey-road-t1-le-dia

http://www.20minutes.fr/livres/1037114-les-orphelines-abbey-road-volume-1-diable-vert-audren-chez-ecole-loisirs-paris-france

http://www.librairiebasta.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=416:orphelines-abbey-road-audren-diable-vert&catid=34:critiques&Itemid=53

****************************

ET

UN TOME 4!!!

roman,amitié,fantastique,adolescence

 



**********************************

POUR UN PUBLIC PLUS JEUNE !!!

MA GRAND-MERE M'A MORDU

roman,inter-géneration,humour

 

ECOLE DES LOISIRS

2013

9782211210072

A PARTIR DE 9 ANS

 

« Oeil pour oeil, dent pour dent ! »
Ou plutôt dent pour dentier !
Marcus n'est plus décidé à se laisser faire du haut de ces 9 ans. Depuis que sa grand-mère trancha leur différent d'une morsure sur le poignet, la loi de la télécommande revient à mamie et ça fait mal !
Personne ne semble entendre l'indignation et l'injustice auquel Marcus fut exposé. Pourquoi les adultes devraient avoir le droit de mentir, de manquer de respect sous prétexte que ceux d'en bas n'ont pas encore l'âge des « Chiffres et des Lettres » ?
Son père nie la situation, une mamie, ça ne mord pas et puis la délicieuse psychologue semble avoir le sens de l'humour. Sa mère n'entend rien à cette affaire de dents de sa nouvelle maison à Strasbourg et sa mamie ne se rappelle pas cet épisode.
Menteuse ! Crie tout au fond de lui le petit Marcus.
Une grosse réaction de révolte hérisse le duvet du « poussin » qui se sent coq et pousse Marcus à adhérer au club très fermé des « victimes des  Mémés Violentes ».
Appuyé par sa camarade Fleur, investie de l'expérience d'une mamie qui crache, Marcus aura sa vengeance !


  •  : Un nouveau petit roman à l'humour tendre mais mordant! Sur un ton juste et partant d'une situation loufoque, l'histoire de Marcus permet de souligner l'importance de la communication au travers des liens familiaux et des relations humaines tout court.
    Entre Marcus et sa grand-mère, Marcus et sa camarade Fleur, Marcus et son père et son père et sa grand-mère. Finalement, ses papas et ses mamans sont aussi les enfants de quelqu'un et eux aussi peuvent avoir les mêmes difficultés à dire les choses à leurs vieux parents. Etonnant et pourtant vrai !
    Les jeunes lecteurs se retrouveront dans ces petits rapports conflictuels avec les adultes, des situations de rien mais qui peuvent créer l'escalade dans les mots et les vilaines revanches. Les maîtres mots, CO-MU-NI-CA-TION et compromis.
    Comme avec les « Zinzins de l'assiette », les adultes sont présentés comme des personnes humainement faillibles, les parents invincibles n'existent pas. On les aime comme cela ces parents qui donneraient un bras et une jambe pour notre bonheur et qui parfois ne savent pas cuire un oeuf. 
    Finalement, cette mamie « carnivore » n'est peut-être pas le loup que marcus imagine et sans doute le mangerait-elle tout cru mais sûrement pas de la manière qu'il l'imagine.
    L'humour est léger et spirituel comme nous y a habitué Audren, les situations et les réflexions proches du quotidien. C'est très sympa !
    Court, le nouveau petit roman d'Audren l'est, mais souvent en peu de mots on peut dire tellement de choses essentielles. Un « je t'aime », un « je suis désolé ».
    L'auteure prouve de nouveau son talent à mettre de la fraicheur dans un peu de magie d'écriture, un don pour nous faire sourire des petits riens et les apprécier.

     

     

  • roman,fantastique,adolescents

  • ECOLE DES LOISIRS

    2011

    9782211084666

    A PARTIR DE 10 ANS

     

     

    La vie a ses petites parts de chances qu'elle peut vous servir sans crier gare et là, les jours ont de douces saveurs de petits bonheurs inoubliables.

    C'est la conclusion du jeune Léopold, 10 ans, qui après avoir fait le deuil de plusieurs membres de la famille de son père en peu de temps, peut à nouveau croire en la bonne fortune. C'est peu dire. Sa mère, orpheline, apprend de son côté qu'elle est désignée héritière de la fortune (oui encore!) d'un parent mystère. Ca n'arrive jamais dans une vie et pourtant!

     

    Un nouveau départ extraordinaire pour toute la famille qui déménage aussitôt dans le cadre verdoyant et vivifiant de Barbizon. Il ne faut pas longtemps à Léopold pour se faire de vrais amis. La vie est bien faite! Mais les choses s'enchaînent t-elles peut-être trop rapidement, s'intérroge Léopold, qui s'inquiète de ce bonheur tout d'un coup d'un seul? Trop beau pour être vrai?

     

    Léopold, Manon, Holly et Tim, les enfants, sont les seuls à se poser des questions sur cette chance insolente. Leurs familles ont toutes héritées d'une maison à Barbizon. Le groupe forme alors le "Club des Détectives Héritiers" afin de découvrir l'identité de leurs miraculeux bienfaiteurs respectifs.

     

    Des "anges gardiens" veilleraient-ils sur eux ou le Paradis n'est-il pas tout simplement en bas? La vérité est à deux ou trois sonnettes!

     

     

    : Ce premier tome est la mise en place d'une jolie chronique familiale.

     

    C'est précisément une histoire sur la Famille dans tous ses états, de Léopold à Manon (et ses sept "nains" de frères!) et plus encore, sur les moments partagés et d'autres qui nous attendent. Ce sont des instants de vie relatées à hauteur d'enfants et commentées avec infiniment d'humour par le jeune Léopold qui ne se prive pas de remettre en question ces grandes personnes, parfois, dépassées ou cyniques par la force des choses. Cette histoire fait la part belle aux petits bonheurs; des jeux, confidences et films entre copains ET déjeuners de famille (si si!).

     

     

    Audren met en valeur l'essentiel, ce qui construira ces jeunes générations, des petites graînes de réflexion, la chaleur des liens humains, des souvenirs en instantanée qui leur donneront envie à leur tour de constituer leur album familial. Les adultes de l'histoire se voient attribués une seconde chance de composer le bonheur au présent. L'argent n'est que le point de départ, les personnages ne bouleversent pas pour autant leur train de vie. Le cadre choisi du village de Barbizon, ancienne source d'inspiration de peintres en recherche d'authenticité, est très symbolique de cette simplicité. La campagne se pose comme un cadre idéal pour ce nouveau départ groupé. Les plus beaux souvenirs d'enfance sont souvent ceux baignés de la fraîcheur d'un parc, un jardin, une campagne, espaces de promenades et de jeux improvisées. Le ton est sympathique, juste et très subtile, en peu de pages.

     

    Des petites bouffées d'airs frais en trois tomes pour Dire, Vivre les choses simplement. Encore un titre à partager en famille, chacun y trouvera sa petite part de paradis.

    Font suite donc:

    9782211090384FS.gif

     

    La Parole à l'auteure, Audren!!!


    Audren - Le paradis d'en bas - l'école des loisirs 
    par ecoledesloisirs

     

     

     

    Pour ceux qui ne connaîtrait pas la petite commune française de BARBIZON, quelques peintures chantant ses campagnes!!

    http://www.nouveau-paris-ile-de-france.fr/musees-et-monuments-paris/musees-et-lieux-culturels/musee-de-l-ecole-de-barbizon-62173.html

    musee-ecole-barbizon.jpg

     

     

    *******************************

    roman,famille

     

    Ecole des loisirs

     2011

    9782211205092

    A PARTIR DE 9 ANS

     

    Notre mère ne sait pas cuisiner. Mais alors pas du tout. Quand elle rentre fatiguée du bureau, c’est tous les soirs le même menu : raviolis en boîte et yaourts sans goût.

    Mes trois frères et moi lui avons pourtant offert un livre de recettes pour son anniversaire, mais rien n’y fait, elle refuse de l’ouvrir. Nous, on rêve de boeuf bourguignon et de clafoutis aux cerises. La seule solution est d’enfiler le tablier et de se mettre aux fourneaux.

    Mais on ne devient pas cuistot d’un coup de baguette magique. Pourtant, nos tentatives culinaires semblent avoir un effet positif sur le moral de notre mère. Elle sourit beaucoup plus qu’avant, les yeux perdus dans le vague. Et elle n’hésite pas à inviter un nouvel ami à dîner…

    : Un récit assez sympathique contant les mésaventures d'une fraterie résolue à remettre leur maman, mauvaise cuisinière, sur le droit chemin des bons petits plats équilibrés. S'ajoute également le problème de la famille recomposée! Plutôt juste et intelligent, démystifiant le parent parfait!

    ***************************

    41J6Y6ne-2L.jpg

     

    A partir de 11 ans et +.

     

    Qui n’a jamais compté les moutons afin de trouver le sommeil ?

    C’est une méthode que tout le monde connaît.

     Mais au fait, ces moutons, après avoir sauté leur barrière, où vont-ils ?

    C’est la question que se pose notre héroïne, une rêveuse, qui se décide à les suivre de rêves en rêves.

    Elle ira de personnages étranges en rencontres amusantes.

    Mais celle qui la marquera parmi toutes, est celle du berger, « le mystérieux petit prince noir ».

    Pourquoi lui semble t’il si familier ?

    Se laissera-t-elle envoûtée et le suivra t-elle vers l’inconnu comme un … mouton ?

     

    : Un récit onirique, rappelant le « Petit Prince » de Saint-Exupéry. Audren nous démontre bien que nos rêves peuvent être parfois drôles, absurdes, tristes ou merveilleux, mais surtout qu’ils sont une part de nous.

     

 

 

 

jeudi, 14 avril 2016

LES JEAN QUELQUE CHOSE, T.4: DES VACANCES EN CHOCOLAT/ JEAN-PHILIPPE ARROU-VIGNOD

 

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

JE BOUQUINE 292 JUIN 2008

GALLIMARD JEUNESSE

2009

2070622665

A PARTIR DE 10 ANS

 

  "Chers cousins Fougasse..". La barbe, cette nouvelle carte postale à adresser aux cousins. La maman ne semblait pas trouver la première carte de vacances très sympa, alors hop, les Jean. De corvée pour une autre tout sucre tout miel.

 Et puis depuis leur arrivée, les Jean quelque chose avaient intérêt à filer droit. Le pli aurait du être pris avec la destination choisie du papa. Un été en famille à l'Hôtel de la Marine des Roches Rouges. 

Lever tonique aux aurores et gymnastique en rang d'oignons avant le petit déjeuner. La barbe! C'est sans compter avec le drôle de graine de Jean pour rendre ses vacances inoubliables.

Les parents ont apprécié.

 

: La suite des Jean Quelque chose, petit récit semi autobiographique drôlissime de l'auteur Jean-Philippe Arrou Vignod.

C'est l'été 70 et les nouvelles vacances vont être de nouveau dynamiques. Si la destination du père, médecin de la Marine, semble manquer d'exotisme, les petits Jean Quelque chose force de nouveau les épisodes truculents à coups de pleurnicheries, de chamailleries et de bêtises.

Résultat? On rit de nouveau. D'imaginer ou de s'y retrouver soi même tellement ces petites anecdotes enfantines nous parlent.

Jean C est assez grand pour suivre les deux plus grands dans leurs terribles projets. Mission: sortir en douce aller assister au Cirque non loin de l'Hôtel.

Jean C s'en trouvera pris d'une vocation de lanceurs de couteaux. Arrivée surprise de Papy Jean ( "youpi!" . Dixit Les enfants) et Mamie Jeannette ("Misère!". Dixit Le père). La punition est levée et les Jean Quelque chose pourront assister au Tour de France tant attendu.

Encore de beaux souvenirs.

Jean A et ses "banane!" et ses cigarettes en chocolat pour faire plus grand devrait faire passer un bon moment de lecture.

 

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

******************

JEAN-PHILIPPE ARROUD-VIGNAUD

roman,école,fantastique,totalitarisme

AUTEUR!!!

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Auteur/Jean-Philippe-Arrou-Vignod



***************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-Des-vacances-en-chocolat/164264

***************

LES LOISIRS

ET LES VACANCES DES JEAN QUELQUE CHOSE...

****************

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour

roman,famille,vacances,humour


 

****************

A DECOUVRIR DANS L'ORDRE DES BÊTISES...

 

GALLIMARD JEUNESSE

COLL. FOLIO JEUNESSE

2007

9782070611317

A PARTIR DE 10 ANS



Il était hors de question de prendre un chien.

Les Jean ne s'étaient pas montrés vraiment responsables.

les parents avaient écouté leur bon coeur et accepté néanmoins un poisson rouge. Enfin deux poissons, Zakouki et Wellington, qu'ils s'appellent . Nouvellement arrivés dans la villa de Toulon, comme eux tous.

Des petits nouveaux, comme Jean A et Jean B dans leur nouveau collège.

La famille devrait s'en sortir.

A huit. Enfin, si l'on compte aussi Batman, le lapin nain chinchilla que reçut Jean C pour ses excellentes notes de fin d'année.

Une vraie plaie pour les cahiers et tout ce qui peut se grignoter.

Et puis avec Victor, cela devait être complet dans l'"hotel" villa des Jean quelque chose.

Ils avaient d'ailleurs planté devant la villa une pancarte "Attention: coq féroce".

La petite touche en plus.

Jean A attendait sa mygale.

Pourquoi ne 'aurait-il pas après tout?



: C'est reparti pour une autre aventure des Jean quelque chose.

Que voulez-vous, on y prend goût!

Et l'enfance, les espoirs, les jeux, les batailles entre gamins et la télé (quand on a la chance d'en avoir une dans son foyer à cette époque), c'est tellement sympa.

Cette dernière remarque signifie bel et bien que dans les premières pages les parents des Jean n'ont pas cédé devant les piaillements et autres supplications. Un crève-coeur pour les plus grands qui raterons les aventures de Josh Randall, Rintintin,Zorro, héros qui viennent nourrir les scènes de leurs jeux.

Ce troisième tome est d'avantage centré sur Jean A (aîné à lunettes) et Jean B (le narrateur beaucoup plus rond) car avec l'emménagement dans la villa de Toulon suit la rentrée en 5ème pour l'un et la 6ème pour l'autre.

Le même collège de garçons, ça rapproche encore plus dans la fratrie. Le pauvre Jean C se trouve parfois à la ramassse pour les conversations forcément, même si il se rattrappe sur la construction de la nouvelle cabane.

Nous retrouverons un peu les mêmes repères qui rythmaient les 1ers tomes, évocation de loisirs préférés ( le Pif Gadjet avec les aventures de Doc Justice, le Manuel des Castors Juniors, les aventures de Bob Morane, celles des Robinsons Suisses...), le catalogue des meilleurs bêtises à un deux, trois ou quatre (je m'arrête là!) et la "guerre des boutons" rituelle du volume.

Cette fois, ce sont les gamins de la bande des castors qui entrent en scène et vont leur disputer la propriété du terrain de la colline, là où les deux Jean (A et B) ont bâti leur cabane.

"Ca va saigner!", comme dirait Jean A qui prévoit de compulser quelques ouvrages d'arts martiaux.

Jean A se montre le personnage le plus mis en avant pour cette fois, drôle et arrogant, il est en résonnance avec les aventures de la première boum et du premier amour. Un coup de foudre aussi vif et court qu'un coup de feu de carabine à patates.

D'ailleurs ça aussi c'est une histoire à ne pas manquer.

Ne manquez pas non plus les éternels moments d'embarras qui accompagnent les parents comme des boulets de forçat avec ces garçons qui n'en manquent pas une en public.

Un rouge qui monte aux joues, à la plage ou concernant les délicieux gâteaux de madame Schwart...comment déja?? Schwartzenbaum!!! Ouf!

Si vous avez appréciés les premières aventures de nos lascars en bermudas, il ne faut absolument pas s'en priver.

Toujours frais et rigolo!

***********************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-La-soupe-de-poissons-rouges/117111

 

**********************

 

LES COUPS DE COEUR DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

roman,enfance,bêtises,aventure

roman,enfance,bêtises,aventure

roman,enfance,bêtises,aventure

roman,enfance,bêtises,aventure

 

********************

LE JERK DE JEAN A!!

*******************

LES PREMIERES AVENTURES

DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

product_9782070625529_244x0.jpg

GALLIMARD JEUNESSE

2009

9782070625529

A PARTIR DE 10 ANS

Suppositoire, il voulait l'appeler.

La seule prise de la journée ne mesurait pas plus grand qu'un pouce de Jean E qui pensait avoir pêché un dinosaure. Ah ce papi, il savait raconter les histoires et faire rigoler sa tripotée de petits Jean quelque chose.

Même le garde-forestier a rangé son carnet de contre-danse et approuvé la mission hautement pédagogique. La pêche au dinosaure n'était pas interdite, elle.

L'épisodeToulon était plein de surprises. Le papa des Jean ronchonnait toujours à l'idée saugrenue de déménager en même temps que de partir en vacances chez Papy Jean. Compliqué. Bye bye Cherbourg. Bye bye les copains.

  Bye bye les Bd ( les affaires du dernier Jean, F le bébé, prenaient autant de place que les valises de trois Jean dans le véhicule des vacances. Bd, on se retrouvera à la fin des vacances!).

Bye bye Jean C aussi (qui ne s'était aperçu de rien pelotonné dans un carton de déménagement et qui continuait à compter pour le jeu de cache-cache). Les déménageurs ont trouvé la situation très drôle, le papa beaucoup moins avec le surplus à payer pour le retard du camion occasionné).  

Avec ce nouveau Jean, il fallait voir les choses en grand, voir loin. Avec Jean A et Jean B, porter le regard jusqu'à la lune était déjà un bon début après le premier pas lunaire télévisé en direct. Papa apprécia moyen qu'ils reconstituent la scène tandis que tout le monde était au lit depuis belle lurette. Bye bye la nouvelle télé.

 On fait les cartons, les Jean. Les grandes vacances devraient être une belle aventure. Qu'en pense le papa?

: C'est reparti avec une nouvelle guerre des boutons pour ce volume, la guerre des Reine-Claude trop mûres devrions-nous dire.

Et c'est avec les Cousins Fougasse, les Pierre Quelque chose qui ne sont que cinq mais pas des moindres.

Ce tome-ci, tout aussi drôle que le précédent, est axé sur les Grandes Vacances chez Papy Jean et Mamie Jeannette avec en fond le déménagement enclenché par le nouveau Jean. Un nouveau départ qui verra le jour bien plus tard car pour l'instant c'est les grandes vacances qui comptent et feront patienter les grands changements.

Comment sera la nouvelle maison? Auront-ils une chambre plus grande?

Et avec ceci la tribu continue de faire bêtises sur bêtises, de faire semblant de se laver, de lire des tintin à volonté pendant que l'eau coule, ce que l'on attend évidement.

 Quand ils sont cinq( le sixième compte pour l'instant pour du beurre de cantine!), ça vous met de l'ambiance.

Le ton des bêtises est toujours naturel, le trait pas forcé, on se retrouve presque aux mêmes âges. Oui, on peut être aussi gaffeur, chamailleur, revanchard, coquin, malin à ces âges.

Et oui, à cette époque les taloches volaient comme on réprimande les pénibles. Une autre époque, une autre éducation. Nous retrouvons cet aspect nostalgique caractéristique du premier tome avec ce retour à l'enfance, un album photo feuilleté, peut-être celui de l'auteur qui sait, un Jean-P le Arrou-Vignod.

C'est la juste suite et on y prend du plaisir. Toujours des petits clins d'oeil aux jeux, programmes tv préférés ( mais sur la télévision de la famille cette fois pas à travers la vitrine d'un magasin!), BD préférées et des aventures mouvementées car ils ne peuvent s'empêcher de se chamailler. Le 

dernier chapitre est encore le titre éponyme qui conclue l'aventure et se trouve encore en rapport avec des gourmandises détournées. Ce se lit toujours avec une grande facilité, le fond historique sixties est aussi intéressant. Oui, ces gamins-là ont assisté au premier pas posé sur la lune à la télé. Comment l'aurions-nous vécu aux mêmes jeunes âges?  

"C'était super, pauvre banane!" pourrait nous répondre Jean A. Un souvenir de pêche en famille, ça vous dit? La pagaille des Jean Quelque chose dedans et dehors, à l'étage et dans les cartons...un bon moment de lecture clé en main.

 

************************

CE QU'ILS EN DISENT?

 http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-Le-Camembert-volant/117110

    http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/4694-le-camembert-volant

http:// www.petitesmadeleines.fr/archive/2008/10/18/le-camembert-volant-de-jean-philippe-arrou-vignod1.html

***************

LES PROGRAMMES FAVORIS

DES JEAN QUELQUE CHOSE!!

 

roman,enfance,famille,bêtises

***************

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

GALLIMARD JEUNESSE

1999

2070528219

A PARTIR DE 10 ANS

 

Qui de Jean A, Jean B, Jean C ou le petit Jean D a eu la mauvaise idée d'inonder la salle de bain?

Ne pas fermer le robinet! Oulala!   

Papa est est pétard. L'interrogatoire serré du patriarche promet au coupable ou ses complices des oreilles tirées. Pire. D'être privé d'un épisode de Thierry La Fronde.

A ce jeu de détective, Jean A, le grand à lunettes, celui qui eut le privilège de vivre deux ans d'enfance unique sans les trois autres, et Jean B, ne l'appelez surtout pas jambonneau à cause de ses cuisses rondes vilains railleurs, oui ces deux Jean là sont fortiches.

Même si ils se sont fait piqués lamentablement au jeu de la surveillance et du pistage. Le professeur de Jean A s'en rappellera. Plus aucune chance à présent pour que Jean B et Jean C, le distrait, réclament le chien tant désiré. Pfff!

De toutes les façons, à part surveiller la descente d'une boîte de biscuits sous un duvet de scout, on ne pourrait compter sur la vigilance de Jean C. Petit comme lui, il demande d'être surveillé comme le lait sur le feu. D'ailleurs, un jour, au camp des scouts, il a même disparu. 

Accuser Jean D.

Ca serait une idée de retraite stratégique, il est encore plus petit que Jean C, on lui donnerait le bon dieu sans confession comme disent les grands.

Ah ça les Jean, il vaut mieux les avoir en photos. D'ailleurs, la photo de famille s'agrandit. Maman attend un autre Jean ou une fille. Ça ne va définitivement pas être triste sous ce toit.

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

: Les aventures des Jean Quelque chose sont des chroniques familiales plutôt chouettes, des réassorts que nous découvrons et savourons.

Cette série qui se déroule durant les années soixante est une ode à la famille nombreuse. Les petits chapitres sont consacrés à des petites bêtises des grands ou des petits et c'est le Jean du milieu qui raconte, Jean B.

Cela ressemble à des souvenirs d'enfance et quelques lecteurs se retrouveront, que cela soit dans les pensées, les cachotteries, les associations de frangins malfaiteurs, les jeux, les gaffes ou les batailles façon « guerre des boutons » entre copains.

Avec les Jean, c'est aussi un moyen de connaître une époque d'enfance d'un autre temps, avec ses programmes favoris à la télévision, les lectures préférées aussi. Les lecteurs auront peut être lus aussi les anciennes collections de la bibliothèque roses et vertes telles que Fantômette, Alice ou Langelot.

Qui n'a jamais réclamé à corps et à cris ( quelques larmes de crocodiles servis aux parents) un chien ou un chat en jurant mordicus d'en prendre soin comme la prunelle de ses yeux? Comme la prunelle d'un oeil endormi, il fallait comprendre.

Des chapitres courts, tendres, amusants, d'un ton parfois espiègle. Une bonne tripotée de chenapans rangée en flûte de pan dont on suit les petites récréations en rignochant de temps à autres, jusqu'à l'arrivée du petit dernier de la tribu.

L'omelette au sucre, ça a bon goût. Amateurs de bêtises en format de poche, à table! Il existe aussi en grand format pour les gros gourmands!

product_9782070652600_244x0.jpg

 

 

 

51ClT1exH8L._SX340_BO1,204,203,200_.jpg

 

*****************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Arrou-Vignod-Lomelette-au-sucre/56164

http://doucettement.over-blog.com/article-l-omelette-au-sucre-de-jean-philippe-arrou-vignod-107802353.html

*****************

LES PROGRAMMES FAVORIS

DES JEAN QUELQUE CHOSE!!


https://youtu.be/SSDQSqe6T_E

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

roman,enfance,aventure,famille,bêtises

roman,enfance,aventure,famille,bêtisesroman,enfance,aventure,famille,bêtises

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, famille, vacances, humour | | |  Facebook | |  Imprimer

mercredi, 13 avril 2016

LES FILLES EN CHOCOLAT, T.2: COEUR GUIMAUVE/ CATHY CASSIDY

 

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise





NATHAN JEUNESSE

2012

209253534X

A PARTIR DE 13 ANS

Skye semblait avoir la fièvre. Malgré le froid et la neige, elle avait chaud mais se défendait d'être malade de quoi que ce soit. Elle ne se sentait pas bien depuis qu'elle se parait des vêtements  de sa parente.

Son vieux chapeau cloche et les habits années vingt avaient une âme, une histoire qui occupait ses songes au point de troubler ses sentiments. Qui d'elle ou de Jane était amoureuse de Finn, le beau gitan aux boucles brunes? Qui était-il?

Les lettres de la malle, les archives du musée disaient la jeune fille de dix-sept ans fiancée à un homme riche et plus âgé.

Skye commençait à douter, douter d'être capable de connaitre le véritable amour, d'être une fille aussi exceptionnelle que sa jumelle. Elle ne mâchait plus ses mots avec Honey non plus.

Cherry, sa nouvelle soeur, semblait avoir une bonne oreille et une expérience de l'amour pour y voir clair... Tiens, cela sent de nouveau la guimauve...

 

: Un nouveau tome, un autre personnage. "Coeur Guimauve" est la nouvelle friandise du commerce des "FIlles en chocolat", de même que le coeur mandarine. Une nouveauté pour chacune, une inspiration pâtissière pour l'anniversaire des jumelles Tanbury, Skye et Summer.

Mais intéressons-nous à la première pour ce volume. La roulotte qui servait de chambre d'appoint à Cherry n'était finalement pas là par hasard et les affaires qui s'y trouvent vont déterrer un passé qui va bouleverser Skye.  Skye va connaître de nombreux doutes identitaires avec la découverte d'une malle ayant appartenu à une certaine Clara Travers.

Un sacré passage dans son âge ado. Elle va se remettre en question face à sa jumelle, chercher à saisir sa place face à une soeur plus solaire, qui va attirer sa meilleure amie Millie, va pousser son ami énamouré Tommy à faire d"elle une confidente pour séduire Summer, donner l'impression d'être la cinquième roue du carrosse, la bonne copine qui tient le sac pour aller danser ne va pas être facile à vivre. Skye va s'imprégner de l'histoire des vêtements de la malle et du passé de sa propriétaire qui s'avère être une parente éloignée. Nous suivrons l'histoire de Clara Jane Travers au fur et à mesure des articles retrouvées, vêtements et correspondances.

Skye vivra un amour par procuration, revivant la romance de Clara et Finn son amant gitan. Les sentiments ne se commanderont pas et Tommy ne se laissera pas à céder à une autre jumelle à défaut d'être ignoré par Summer et Skye ne cédera pas par accident à quelques rapprochements avec Tommy à défaut de ne pouvoir vivre quelque chose de réel avec son "fantasme" gitan qui l'enlace dans ses rêves de jeune fille.

À côté de cela, Cherry et Honey sont toujours fâchées, Honey reste perdue, écorchée, attendant le retour d'un père très pris par son autre vie. Le mariage de Paddy et de la mère approche. Coco, vive, sautille à tout va et Summer s'inquiète malgré tout, bien que très prise par sa passion de la danse, de ne plus être aussi fusionnelle avec Skye.

C'est en cela que ce titre sera intéressant, développant la juméléité dans sa complexité, si proche et si distincte à la fois. Les âmes romanesques et romantiques apprécieront les égarements de notre fan du vintage et des vieilles âmes sur la période de Noël et celle de la Saint Valentin. Ça se lit aussi bien que le premier et non sans déplaisir.

**************

CATHY CASSIDY

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

AUTEURE!!

http://www.babelio.com/auteur/Cathy-Cassidy/141021

*************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Cassidy-Les-filles-au-chocolat-Tome-2--Coeur-guimauve/331378

*************

TOUT À COMMENCÉ AVEC...





NATHAN JEUNESSE

9782092535332

A PARTIR DE 13 ANS



Elle avait tout jeté par la fenêtre. Fenêtre qui appartenait à la nouvelle venue à présent de moitié.

Là était tout le problème. L'ombrelle, le kimono, la photo de famille avec sa mère, elle avait tout envoyé voler aux quatre vents, hors du Bed and Breakfast où vivait le reste du clan Tanbury.

Honey n'était pas douce comme le miel, ça non. De la boite familiale recomposée, Honey était le chocolat amer.

Cherry pouvait envier à des filles comme elles leur popularité, leur allure sexy évidente, leur tenue à la mode et impéccable mais pas leur caractère. Honey Tanbury ne voulait de cette nouvelle famille à la place de la sienne, de ce Paddy fou amoureux de Charlotte sa mère et encore moins d'une demi-soeur, elle en avait déja trois.

Là où Cherry ne se racontait pas d'histoires c'était dans sa détermination à se faire son petit bout de place. Elle avait du sang japonais et écossais dans les veines, du sang de guerrier qu'on le veuille, non?

Elles ne partageraient pas la même chambre, la roulotte dans le jardin était parfaite, mais qu'elle le veuille ou non, elles devront vivre sous le même toit, fréquenter la même école, ...aimer le même garçon?? 

Ah ça, c'est bête.

: "Les filles en chocolat", un titre qui retient la même métaphore gourmande que le célèbre manga "Fruits Basket" de Natsuki Takaya.

Un lot composé de filles pour une famille recomposée, avec des humeurs divers qui peinent à s'unifier au départ et vont se complémentariser avec les aléas de la vie et le fil des aventures. Cette série est girly totale.

Cela met en place une double aventure, celle de cette famille qui se lance dans le projet de l'ouverture d'une confection de chocolat Bio aux multiples parfums et celle de cette même famille qui va apprendre à devenir une nouvelle famille. Les deux

sont risquées et feront le suspens de la série. C'est Cherry qui introduit la dégustation, celle qui raconte et par qui ( en partie) tout commence, celle qui introduit dès le début les difficultés à faire partie d'un quelque chose.

En effet, Cherry se trouve en rivalité avec une fille à l'opposé de ce qu'elle est, populaire et belle comme une héroïne d'un show TV Walt Disney pour ados.

Dès les premières pages ce n'est pas High School Musical et Cherry répand une chansonnette plutôt tristoune, peu engageante à attirer les autres vers elle. Si sa rivale Kirsty a le profil d'une pompom girl américaine, Cherry a la réputation d'une menteuse solitaire qui se trouve un peu vilain petit canard. Dès que la situation l'ennuie, Cherry n'hésite pas à épicer ses excuses et récits de grosses améliorations rocambolesques parce que sa vie est trop pitoyable à son goût. Même si son père se montre à la hauteur et honorable, sa maman lui manque terriblement et Cherry s'invente une vie ( moins ridicule que celle que lui jette au visage quotidiennement cette peste de Kirsty).

Avec le départ d'Ecosse et l'arrivée Tanbury, Cherry voit l'occasion de recommencer une nouvelle histoire, ailleurs, avec une nouvelle maman, la sympathique Charlotte. Si le clan Tanbury l'accueille à bras ouverts ( Skye la jumelle vintage, Summer la jumelle fan de danse classique et Coco la garçon manquée) au Bed and Breakfast que tiens la mère, l'aînée va représenter pour Sherry l'épreuve de feu pour aller de l'avant.

Elle ne pourra pas faire l'impasse avec son antipathie avec les filles belles et populaires, Honey se montre plus redoutable que Kirsty. Si la formation de cette nouvelle famille se montre une nouvelle aventure pour tous, Honey y voit la fin de son tout ( l'inverse de Sherry), elle pense toujours que ses parents pourront se remettre ensemble malgré le divorce.

 La relation Cherry/ Honey va donc être orageuse d'autant qu'il y aura aussi une histoire de garçon qui va alimenter le feu. Le beau Shay, copain de Honey, ne laisse pas Cherry indifférente et celui-ci joue les parfaits innocents bons copains et joue de la sérénade à coup de guitare et de sourires.

C'est frais, léger, agréable à lire, émaillé de confidences, baigné d'amitiés et de jalousies amoureuses. Les filles devraient se régaler des récits en plus de se lécher les babines avec ces évocations gustatives très gourmandes.

Avec le personnage de Cherry, on apprend à s'accepter soi-même, la petite famille Tanbury démontre dans l'histoire qu'il y a toujours quelqu'un pour aimer vos petites imperfections ou vous aimer simplement comme vous êtes. Inutile de mentir. Une série à suivre.



*************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.lirado.com/les-filles-au-chocolat-t1-coeur-cerise-de-cathy-cassidy/

http://www.babelio.com/livres/Cassidy-Les-filles-au-chocolat-Tome-1--Coeur-cerise/271511

http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=38382

**************

LA SUITE...

 

 

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise 

*************

LES FILLES EN CHOCOLAT EN BD...

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

roman,adolescence,famille recomposée,gourmandise

lundi, 11 avril 2016

L'OURS QUI JOUAIT DU PIANO/ DAVID LITCHFIELD

003858278.jpg

BELIN JEUNESSE

2016

9782701196701

A PARTIR DE 6 ANS

 

L'ours contemplait les étoiles sur le toit, une étoile naissante parmi les étoiles. Au loin, il apercevait la cime des arbres qui bordaient la rivière, ces hauteurs là lui donnait des petits coups au coeur.

Des petits marteaux qui tapaient doucement sur les cordes de ses souvenirs comme ceux d'un piano et le ramenaient à une mélodie toute autre que celle des grands spectacles.

Le piano abandonné de la forêt l'avait vu grandir, l'avait porté vers la musique et cette musique l'avait emporté loin, loin des siens. Les hommes n'en crurent pas leurs yeux et leurs oreilles en voyant se produire un ours prodige du piano.

L'ours profita de chaque instant, de chaque note offerte, de chaque applaudissement rendu mais à présent, il était temps...


: "L'ours qui jouait du piano", l 'idée est originale. David Litchfield joue sur les contrastes et associe aux airs bonhommes et patauds d'un ours des forêts la grâce musicale. Une petite fée invisible s'est penchée sur ce...berceau (osons l'image), aux contacts répétés de cet ours et de ce piano naît un artiste virtuose. C'est la civilisation qui s'offre aussi à l'animal qui part faire carrière à Broadway la prestigieuse sur les conseils de touristes. le smoking est désormais de rigueur pour l'être sauvage qui dépasse ses rêves les plus fous devant le piano et réunit un public toujours plus conquis.

Mais il est un public plus spécial encore qui vient à manquer avec le temps, la distance et c'est ici une allégorie sur la force des liens "humains" d'amitié ou de famille qui sont agités sous nos petites truffes d'ours aventureux.
Le blues dans l'âme et n'y tenant plus, l'ours pianiste court rejoindre sa forêt voir si ses amis ne l'ont pas oublié comme lui semble se sentir coupable de l'avoir fait. L'image de l'ours courant à quatre pattes en smoking est assez éloquente du plaisir spontané que ressent le personnage à revenir à sa vraie maison. Et si l'ours pensait qu'on lui tiendrait rancune de ses envies d'aventures, il n'en est rien.
Il y a d'autres contrastes notables et charmants, plus esthétiques. Les personnages semblent fait en deux dimensions et les décors d'aplats d'une part. Pourtant, l'intrigue et le travail de David Litchfield vont apporter une douce profondeur à l'ensemble. Il perce les bois d'une lumière intense qui, à l'identique de projecteurs, circonscrit une zone de spectacle dès le départ sur la clairière.
La suite de l'aventure en Amérique est paré d'un découpage visuel cinématographique très chouette. Une note de grâce ajoutée, plaisir des yeux en tout cas. Reste l'essentiel de cette histoire avant la quatrième de couverture finale.

Ce n'est plus un ours en smoking mais le héros retrouvant son ami, la griffe sur l'épaule. Ils donnent presque l'impression de s'adonner à un salut avant le baisser de rideau. En tout cas, pouvons-nous tenter de l'imaginer.

L'instant est magique.
L'histoire de cet ours pianiste fera son chemin dans l'imaginaire avec autant de merveille que d'imaginer un éléphant jouant du violoncelle ou interprétant un beau blues au saxophone. Tout est dit. Il n'y a plus qu'à découvrir.

album,ours,amitié

album,ours,amitié

album,ours,amitié

album,ours,amitié

album,ours,amitié

**********************

DAVID LITCHFIELD

AVT_David-Litchfield_9728.jpg

AUTEUR !!

http://www.babelio.com/auteur/David-Litchfield/387377

**********************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.babelio.com/livres/Litchfield-Lours-qui-jouait-du-piano/813927

07:00 Publié dans A-Les PETITS LOUVETEAUX! 0-7 ANS, Belin Jeunesse | Commentaires (0) | Tags : album, ours, amitié | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 10 avril 2016

LA GRANDE HISTOIRE DE MA PETITE VIE/ SUSIE MORGENSTERN

3456493120.jpg

LA MARTINIERE JEUNESSE

2016

9782732474359

A PARTIR DE 15 ANS

Elle ne s'appelle pas Bonnie Parker, rien d'aussi sexy, rien de tout ça. Juste Bonnie Bonnet. Aussi suave et affriolant qu'un Bugs Bunny sous la langue à l'évocation. du départ, le ver était dans le fruit. Elle va donc oublier ses fringues offertes de bon coeur par son adorable Omama et qui ferait d'elle une cible naturelle pour cette g*#*'' de Zara, oublier le travail qui l'attend pour contrer les cheveux gras, oublier ses aisselles qui pleurent pour elle à l'idée d'embarrasser..pardon, d'embrasser un garçon, oublier son petit trois pièces où elle occupe une chambre avec sa maman. Un jour, un quatre pièces, un jour, une allure à tomber, un jour, Carl lui donnera son premier baiser. En attendant, avec une majorité d'adultes divorcés, l'exemple à suivre n'est pas très clair. Oui, en attendant, des petites bouchées de chocolat, des confidences entre copines avec Dorélie ( au fait, ses parents se séparent!), une hygiène de princesse et une joie d'écriture pour raconter tout ça.

: "Le grand roman de ma vie" est un roman ado' très spirituel et à l'humour fin. Les illustrations, qui ne rendent pas forcément grâce à la brave Bonnie Bonnet ( le nom non plus d'ailleurs), apportent une distanciation comique, l'apparence de cette bonne vieille jeune fille ni belle ni laide, maladroite et pas forcément heureuse en amour. Bonnie n'est pas encore amoureuse, elle n'en est qu'à ces débuts d'observation du phénomène et le constat n'est pas fameux. En effet, de sa mère à ses grand-mères, tout autour d'elle, chez sa copine Dorélie ou son ami Carl, les couples se séparent. Suzie Morgenstern prend donc l'interrogation des sentiments et de l'amour par un biais ironique, "comment c'est d'être amoureux?" et "pourquoi être amoureux pour finalement se séparer?". le clan des divorcés ici ( les parents!) sont présentés comme des adultes décomplexés, sympathiques, qui ont passé le cap de s'extasier les yeux brillants tout de même et sont un poil farfelu dans leurs petits travers de parents. Cela donne parfois des scènes cocasses. L'histoire de la montre par exemple. Omama sa grand-maternelle, sait-on pourquoi ( ou sans doute l'aurions nous deviné pour certains et que Suzie Morgenstern démontre un humour mordant sur le doute??) ne cesse d'éviter le sujet du grand-père, pour en finir elle lui offre cette montre de valeur (geste du "tais toi et mange ta soupe!"), une montre qui ne cessera d'attirer les réflexions mais pas les réponses. Elle ne sera pas toujours très tendre sur les conseils

beauté. Cheveux gras à éviter.
L'autre grand-mère, paternelle, Mamie Colette n'est plus mariée non plus, elle les collectionne les maris d'ailleurs et elle ne peut pas voir en peinture sa rivale maternelle. Sa montre très chic serait du plus bel effet sur le bras de Bonnie, l'autre bras. Une pour chaque poignet, quelle bonne idée. Bonnie ne risquera pas d'être en retard pour ses compétitions d'écriture à Deauville en tout cas. le père, lui, remarié et nouvellement papa de jumeaux, décontracte à souhait n'est pas mal dans son genre. Voir le séjour de rêve à Londres à garder les deux bébés brailleurs, impayable. Une vue imprenable sur la ville, de la télévision. L'épisode est amusant.
Deauville. Un véritable séjour et une vraie aventure que Bonnie ne manque pas de raconter à sa copine Dorélie, pour son concours d'écriture et puis... Carl. Un garçon. Enfin. Bon, quand est-ce qu'il l'embrasse celui-là?
Bonnie n'a pas sa langue dans sa poche. Il faut bien, de quoi peut-elle avoir l'air dans la robe façon "Jane Austen" offerte par Omama?
Elle en a des choses à raconter, Bonnie, elle veut être écrivain. Les chapitres de sa petite vie sont des petits épisodes parfois embarrassants, des questionnements décisifs pour sa future vie de femme amoureuse. Que faire pour les problèmes de transpiration?
Le roman se termine sur des notes douces amères et des notes de joie. On se sépare ( oui encore!), de nouveau couples se forment (ah, ces adultes! de vrais ados!), Omama se rabiboche avec Mamie Colette et Bonnie oublie un peu qu'elle vit dans un petit chez soi avec son Omama et qu'elle partage sa chambre avec sa maman chérie.
Abordant des sujets clairement sérieux de la vie de famille avec légèreté et humour pince sans rire, "Le grand roman de ma petite vie" n'est pas glamour et c'est ce qui ici est drôle, avec ce personnage. le poème de fin de Bonnie est une magnifique conclusion. Touchant. Aussi touchante que la véritable histoire du grand-père Opapa. Sortez les mouchoirs. Aura t-elle droit à son tandem avec

Carl? En tout cas, la fin est heureuse. Et pourquoi pas?

IMG_20160406_190142.jpg

IMG_20160406_190156.jpg

IMG_20160406_190219.jpg

IMG_20160406_190233.jpg

IMG_20160406_190259.jpg

IMG_20160406_190324.jpg

*******************

SUSIE MORGENSTERN

AUTEURE!!

 

 album,anniversaire,langage,roman,école,romance

 

http://www.babelio.com/auteur/Susie-Morgenstern/6739

http://susiemorgenstern.com/titres-des-livres-publies-en-2013/

******************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Morgenstern-Le-grand-roman-de-ma-petite-vie/815331#critiques

*******************

DE LA MÊME AUTEURE!!

album,valise,doudou,humour

GALLIMARD JEUNESSE

2015

9782070651894

A PARTIR DE 7 ANS

A quatre pattes et dedans, à deux et à côté pour les doudous, à deux et à côté tout en courant comme une locomotive tirant son wagon, la petite valise rose qu'avait offerte mamie à bébé Benjamin l'avait accompagné aux premiers âges de sa vie.

Et encore bien au delà au grand damn de sa maman qui tentait de la faire disparaitre par de la cave au placard. Une valise en cadeau, quel idée?! Et rose comme les joues roses de bébé Benjamin. Depuis qu'il s'y était lové dedans pour ses petites siestes, au chaud comme du temps du ventre de maman, Benjamin n'osait sans séparer. Elle passait l'usure du temps, roulait parfaitement, fermait correctement, jusqu'à son départ de chez papa maman. Benjamin adulte pourrait-il se séparer un jour de son "doudou" valise rose? Un jour, il dit "oui".

album,valise,doudou,humour

: On ne sait si il s'agit du même personnage à la voiture rose du précédent album avec Dutertre vu sur l'ensemble de son destin. Cela n'a pas d'importance car si la problématique du rose bonbon les lient un peu, les histoires peuvent être lues parfaitement indépendamment l'une de l'autre ( ou des autres si Susie Morgenstern se penche pour un triptyque).

album,valise,doudou,humour

"La valise rose" met d'avantage les pieds dans le plat avec cette couleur jugée inappropriée mais l'on revient sur une idée commune ou le héros se désintéresse de ce détail pour ne s'attacher qu'aux doux moments partagés avec ces éléments transitionnels ludiques de la valise et de la petite voiture.

A la fin de l'album, nous nous rendons compte que cette valise est bourré au sens littéral de souvenir, accompagnant Benjamin à chaque étape importante de sa vie jusqu'au moment où il faille voler de ses propres ailes, "sans les petites roues" rassurantes et affectives de cette valise.

album,valise,doudou,humour

Un nouveau détail lui fera voir la vie en rose pour jouer sur les mots mais Susie Morgenstern ne renvoie pas le pauvre objet au rebut, à la cave, au grenier, la boucle est bouclée et la valise de Benjamin est confiée à sa mamie "excentrique" le temps de trouver une nouvelle personne pour l'aimer.

Le style de Serge Bloch reste marqué de sa touche graphiquement minimaliste, sobre d'illustrés et d'effets imprimés, douce et drôle. L'effet continue de s'harmoniser à la verve tendre et fine de Susie Morgenstern.

Cet album pourrait faire également le plaisir des jeunes lecteurs qui lisent seuls en premiers romans. Une jolie zizanie dont on attendrait volontiers un troisième volet.

 

album,valise,doudou,humour

album,valise,doudou,humour

 

***************

SERGE BLOCH

AVT_Serge-Bloch_3064.gif

ILLUSTATEUR !!

http://www.babelio.com/auteur/Serge-Bloch/5250

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2015/12/02/le-grand-livre-de-la-bagarre-davide-cali-et-illustre-par-ser-5725508.html 

*******************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/53802-la-valise-rose

http://www.babelio.com/livres/Morgenstern-La-valise-rose/695709

http://www.petitesmadeleines.fr/archive/2015/03/17/la-valise-rose-susie-morgenstern-serge-bloch-5585118.html

 *******************

album,anniversaire,langage,roman,école,romance

SEUIL JEUNESSE

 

2015

 

9791023504880

 

A PARTIR DE 7 ANS

 



 

Quelle belle journée d'anniversaire! Ah oui, vraiment!

 

Il dort à poings fermés, roulant sur la route des songes, fort des aventures sorties de la boite du nouveau.

 

Les présentations faites auprès du cercle des quatre roues, il en fit son chouchou, son préféré. Vroum que je vroum entre les déjeuners et les invités, le bolide a filé son chemin...dans la poche du voisin?

 

Comment cela a t-il fini?

 

Bien.

 

Car depuis cette journée, il voit la vie en rose.

 

:  "Des roues roses dans la tête"  est une façon originale de raconter une chouette journée d'anniversaire presque ordinaire ( si tant est qu'une journée d'anniversaire puisse être une journée ordinaire pour un petit!).

 

Et bien oui, on lui dérobe tout de même son cadeau d'anniversaire à ce petit, à sa propre fête!?! Heureusement, le joujou rechangera de poche et tout est bien qui finit bien. La couleur du bolide est secondaire, il est aussi rose que les bons moments à jouer avec. Susie Morgenstern a su créer la surprise en début de récit, confondant texte et images de Charles Dutertre, semant le doute dans l'esprit du lecteur, éprouvant doucement sa compréhension texte-images. Mais qui parle?

 

Le joujou a plusieurs ressorts dans tous les sens du terme. L'histoire est simple mais la narration appuyée des conjonctions de coordination et autres adverbes qui articulent une histoire rendent la mécanique intéressante.

 

En route pour se familiariser avec la construction des phrases  au fil des pages. Les adverbes couronnant le haut gauche des double-pages introduisent la situation et devancent même parfois savamment les réflexions ou interrogations des lecteurs. SOUDAIN la voiture disparaît, ALORS que va t-il faire ce petit bonhomme ?

 

Un deuxième niveau de lecture qui offre du vocabulaire de façon ludique et une toute petite intrigue aussi.

 

Des petits jeux de construction du langage qui viendront se ranger aux côtés du si amusant « En fait... » des petits qui veulent raconter.

 

Sympa et bien vu !

 

******************

 

CHARLES DUTERTRE

ILLUSTRATEUR!!

http://www.babelio.com/auteur/Charles-Dutertre/49311

***************

 

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Morgenstern-Des-roues-roses-dans-la-tete/725985

http://www.ricochet-jeunes.org/nouveautes/livre/54025-des-roues-roses-dans-la-tete

*****************

DE LA MÊME AUTEURE!!

 

http://www.didier-jeunesse.com/livre/mister-gershwin-les-gratte-ciels-de-la-musique/

 

 

POUR LES PLUS GRANDS...

 9782211208086.jpg

ECOLE DES LOISIRS

NEUF

9782211208086

: Alizée Tramontane semblait prédestinée à un avenir rayonnant, ou du moins, les fées se sont-elles certainement penchées sur son berceau,  dirait son entourage à la vue de cette beauté de la nature. Un bonheur sans nuage ? Hélas non.

Originale et pleine d’entrain, Alizée attire la jalousie et le rejet de ses pairs.

C’est sa première année d’enseignement en tant que maîtresse des écoles et la jeune fille partage, transmet à sa classe de CM1 son goût surprenant pour la Météo. Cet intérêt pour le temps est un bon médiateur, une passerelle vers le monde, que franchissent allègrement les élèves, impatients de le découvrir, stimulés par la curiosité et la créativité. Et oui, ses cours et ses élèves sont à son image ! Une image qui déplait aux plus aigris.

Mise de côté par ses collègues, la jeune débutante se confie à son chevalier servant, Axel, prèt à dépenser des fortunes pour la satisfaire. Alizée se désespère de ses bonnes manières et de baisers point encore. « L’orage est près à éclater » et Alizée cherche le premier rayon de soleil qui va soulager son cœur mis à rude épreuve.

: Cette histoire est surprenante, nous ne nous attendions pas forcément à une histoire de romance. Mais c’est frais et agréable. On souhaiterait beaucoup plus d’instituteurs de la même trempe que la jeune Alizée, mais la réalité administrative et l’exigence permettent de moins en moins de voir éclore de belles vocations dans le milieu de l’enseignement d’aujourd’hui. Cette amourette fleur bleue aura pour certains lecteurs les qualités de ses défauts dans sa légèreté mais peu importe. Les passages entre cette instit' et ces élèves sont un pur plaisir. 

 

jeudi, 07 avril 2016

LE MONDE SECRET DE SOMBRETERRE, T.1: LE CLAN PERDU/ CASSANDRA O'DONNELL

 

roman,fantastique,aventure,fantôme

FLAMMARION JEUNESSE

2016

9782081382466

A PARTIR DE 10 ANS 

La bestiole se trouvait là, perchée sur l'épaule de la jeune fille. Lucas n'y comprenait goutte.

Tout ce qu'il remarquait, c'était des choses qui se trouvait chamboulé au passage invisible d'un visiteur que seul Alina et Victor pouvait voir.Victor, son meilleur copain, avait cette capacité étrange de converser avec les fantômes, un vieux locataire de sa maison, une ancienne directrice de l'école peut-être même.

Ces fantômes étaient des familiers avec lesquels Victor chahutait. Alors Lucas était habitué à ne pas voir.

Alina la nouvelle élève se portait garante de Chawak son animal de compagnie. Il se montrerait sage et discipliné en salle de classe. Elle avait des choses importantes à apprendre à Victor mais il ne fallait pas troubler le quotidien, rester discret.

La venue de Alina avait un rapport avec son attaque de spectres bien moins sympathiques de la veille. Il se passe des choses dans leur quartier quand tombe le jour. Ici commence l'aventure de Victor et du monde de Sombreterre...

: Que dire du premier tome du Monde secret de Sombreterre? Encore une histoire d'élu qui sauvera la mise à un univers attaqué par une ombre maléfique.

L'ombre, au sens propre et au figuré, s'étend jusque vers la terre. Ces ombres viennent du monde de Sombreterre et sont des fantômes redoutables portant le nom de zombreurs qui possèdent, prennent le contrôle des gens.

Le jeu de mots n'aura sans doute pas échappé, en tout cas cela est très clair par la suite avec l'attitude apathique des hôtes pris au piège, ombre+ zombie=zombreur! Vous y êtes?

Que les lecteurs et les parents se rassurent, c'est du léger et du degré pour faire à peine frissonner un lectorat fan de "Chair de Poule" .

L'intrigue principale est en effet classique. L'élu ignorant de son statut se cache parmi les humains et devra s'enquérir d'une mission héroïque afin de sauver deux mondes. Les scènes d'attaques rappellent les scènes des Détraqueurs d'Harry Potter de J.K. Rowling dans une version très expurgée de sa dimension très effroyable.

Le roman de Cassandra O' Donnell, on le sent au fil de la lecture, est réservée à un plus jeune public qui regarde encore des dessins animés d'aventure à la One Piece du mangaka Eiichiro Oda et serait plutôt à rapprocher d'une esthétique french touch plus douce et acidulée à la manière de l'animé WINX-CLUB.

Le récit est souvent centré sur le quotidien des jeunes héros, à l'école, dans le quartier où ils habitent, jouant à des jeux de société encore inconnus de la nouvelle élève magique Alina, ce qui replace les lecteurs dans des scènes familières.

Ce tome pose l'intrigue, nous permet de faire connaissance avec les jeunes personnages. Victor va devoir apprendre à utiliser sa lumière intérieur en compagnie de Alina et ses tuteurs Gretzel et Mazélien. Des habitants de Sombreterre se seraient établis sur cette dimension Terre et les descendants n'auraient pas conscience de leur héritage et pouvoir.

Pourquoi Victor est-il plus spécial que les autres? Nous le saurons plus tard.

En attendant, il prend connaissance du bestiaire varié de fantômes qu'ils risquent de croiser et il faudra se méfier de leur apparence toute chou de pokemon.

Une nouvelle aventure fantastique vraiment très accessible, cela devrait convenir à des petits lecteurs pré-ados qui veulent avoir peur avoir des monstres tout gentils.

roman,fantastique,aventure,fantôme

roman,fantastique,aventure,fantôme

roman,fantastique,aventure,fantôme

roman,fantastique,aventure,fantôme

*********************

CASSANDRA O'DONNELL

roman,fantastique,aventure,fantôme

AUTEURE!

http://www.babelio.com/auteur/Cassandra-ODonnell/261154

***************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://butinerdelivresenlivres.blogspot.fr/2016/03/le-monde-secret-de-sombreterre-tome-1.html?m=1

http://www.babelio.com/livres/ODonnell-Le-monde-de-Sombreterre--Tome-1-le-clan-perdu/834070

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, Castor -Flammarion | Commentaires (0) | Tags : roman, fantastique, aventure, fantôme | | |  Facebook | |  Imprimer

mercredi, 06 avril 2016

ISIS, 13 ANS, 1,60, 82 KG/ SOPHIE RIGAL-GOULARD

roman,poids,différence,amitié,famille

 

RAGEOT    

COLL. AMITIE

9782700251432

A PARTIR DE 13 ANS ET +

 Isis pourrait se rêver gracieuse et divine. Avec un nom pareil. Elle se révèle faite pour le théâtre, comme son père, déclamant les paroles fortes de Chimène ou de Colomba. Forte, elle l'est. Mais pas comme elle le voudrait.

Ronde à faire marrer les éléphants pourrait éructer cet idiot de Youri.  Pas assez de volonté, pourrait conclure le petit ami de sa mère coach sportif. Elle en pleurerait tellement elle voudrait s'épancher sur l'épaule de ce père qui est loin. Ces réponses, même courtes

et éloignées, lui redonnent de la force tant attendue. Elle remonte sur la balance et se dit qu'il n'y a aucune raison de ne pas y arriver. Sa mère croit en elle, sa copine de classe aussi, sa professeure la pousse sur les répétitions avec grande confiance.

Isis penserait sans doute qu'elle détiennent un secret sur elle-même qu'elles pourraient partager afin de glaner un peu de cette confiance. Et lui, cher père. Qu'en dis-tu? As-tu déja connu des revers comme ceux-là?

  : La couverture du roman est intéressante. Elle amène deux sensations contraires qui sont propres au roman.

Après coup, on peut conclure qu'elle est bien choisie. Le titre annonce déja un peu la couleur, "Isis, 13 ans, 1m60, 82 kg", l'illustration somme toute douce et girly apporte néanmoins un détail placé en tout petit. Le ton est donné. Car l'humour sera vache. Celui en tout cas de deux camarades de classe qui ne cesseront de chahuter la pauvre enfant sur son poids. Pour dire vrai, il y a deux sujets importants dans ce roman, les lecteurs le comprendront avec la forme épistolaire adoptée par une bonne partie du récit.

Isis n'a jamais rencontré son père et sa Grand-Mère lui communiquera ses coordonnées à la demande de l'adolescente qui ne se sent pas entière sans cette part d'histoire personnelle à découvrir. Il n'y a pas d'histoire familiale houleuse

restituée comme on pourrait s'y attendre, ce parent a pris ses distances, une histoire d'adulte.

Isis est en grande demande de le connaitre et on le sent bien, ce père ne se sent pas légitime à plusieurs titres, d'autant que cela se fait sans l'accord de la mère. Cet éclairagiste de théâtre se trouve étonné que la jeune fille ne lui en veuillent pas d'avantage et tente de passer un petit bout de lien tant attendu, lettre après lettre, sans pour autant savoir par quel bout prendre les choses, mener les sentiments.

Isis puise dans les "bras" tendus la force d'aller de l'avant, avec le régime stricte conseillé par le petit ami de sa mère, pour faire face aux brimades.

D'autres bras vont se tendre, des copines, une professeure qui sentira en elle un bon potentiel d'expression dans le théâtre. Un point commun avec l'absent. Isis s'y révèle bonne, sensible et accepte son corps qui ne cesse de faire le yo yo sur le poids. Un pari difficile qui la contraint à se montrer plus offensive.

Un vrai combat sur elle-même, Isis 13 ans, pour affronter les idiots qui la blesse sans ménagements, pour monter sur les planches devant tous, pour demander une vraie rencontre (confrontation) avec son père.

C'est une véritable remontée que ce petit roman initiatique pour ados, cela commence avec le blues et les brimades et cela prend de l'ampleur vers le haut.

Même... après la terrible révélation sur son père. Une maman n'est jamais dupe vis à vis de ses petits pour ne pas trop en dévoiler.  Et la balance? La professeure lui confiera un secret personnel qui lui permettra de prendre les bonnes décisions ( avec ou sans papa).

Assez percutant tout de même, très utile pour les deux sujets, qui ont une vraie résolution.

**************

SOPHIE RIGAL-GOULARD

roman,poids,différence,amitié,famille

AUTEURE!! 

http://www.babelio.com/auteur/Sophie-Rigal-Goulard/192255

http://www.livre-attitude.fr/blog/interview-de-sophie-rigal-goulard/

**************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Rigal-Goulard-Isis-13-ans-160-m-82-kilos/809029

http://www.petitesmadeleines.fr/archive/2016/01/09/isis-13-ans-1-60m-82-kilos-sophie-rigoul-goulard-5742346.html

http://www.leslecturesdeliyah.com/roman-pour-enfants-isis-13-ans-sophie-rigal-goulard/

 

 

http://www.leslecturesdeliyah.com/roman-pour-enfants-isis-13-ans-sophie-rigal-goulard/

 

07:00 Publié dans A-Les LOUPS A GRANDES DENTS! 13 ANS et PLUS, Rageot | Commentaires (0) | Tags : roman, poids, différence, amitié, famille | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 04 avril 2016

DÉLICES ET CONFIDENCES, T.1: BIENVENUE AU CLUB/ CATHERINE KAGENGULA

roman,cuisine,famille,amitié

 

FLAMMARION JEUNESSE

9782081361843

A PARTIR DE 12 ANS



Chloé venait de mettre les pieds dans le plat.

Encore une fois. Elle souhaitait vraiment se faire de Romane une nouvelle amie. Une nouvelle première amie pour dire vrai car depuis que ses parents et elle venait d'emménager provisoirement chez sa mamie Luce, elle n'arrivait pas à s'y faire.

Le départ de la capitale, l'arrivée à Vasquerol, cette rentrée loin de sa meilleure copine, cette mamie froide comme un glaçon...

Elle retenterait sa chance.    

En attendant, elle s'exécuterait bien à refaire les recettes de ce cahier qu'elle venait de trouver dans le grenier. Cela avait l'air délicieux.   

Elle s'était réjouit trop vite. 

A la vue du cahier, sa mère pâlit d'un coup et les yeux de sa Grand-Mère s'écarquillèrent. Elle reconnut le cahier de son mari.

Elle ne semblait pas fâché, presque honorée.

On ne pouvait pas en dire autant de sa maman à qui ces délices-ci avaient coupé l'appétit pour un temps.

Malgré tout, Chloé se sentait d' essayer .

: "Délices et Confidences" peut s'avérer surprenant de la couverture aux premières pages. Le fond de l'histoire se montre sans doute plus sérieux que ce que la 1ère et 4ème de couverture, fraîches et légères, peuvent suggérer.

Non, ce n'est pas un petit roman journal à l'humour décalé à l'identique  du "journal d une grosse nouille" de Rachel Renée Russell. Ce n'est pas un journal intime mais ça aurait pu être raconté de la même façon car il s'agit bien de l'expérience intime de Chloé, 10 ans, ressentis et nouvelles expériences.

Exit les illustrations Bd envahissantes et décoratives, la note est plus sérieuse, l'instant plus délicat.

Il y a bien une histoire de journal tout de même mais il s'agit plus précisément d'un cahier de recettes de cuisine. Celui de son Grand-Père.

Cette découverte dans le fourbi du grenier de sa Grand-mère va plutôt l'enthousiasmer car Chloé a du mal à s'intégrer à la petite campagne de Vasquerol, elle s'ennuie ferme.

Se lancer dans les recettes va non seulement lui permettre de se découvrir une nouvelle passion pour la pâtisserie mais aussi la faire entrer dans l'histoire familiale.

La Grand-Mère et la fille ( la mère de Chloé) se sont un peu éloignée avec le temps depuis l'accident du Grand-Père et la réapparition du cahier va remettre les choses à plat. On sent bien que la froide Grand-Mère règle ses erreurs avec sa fille en s'investissant avec sa petite-fille. Qu'à cela ne tienne, l'idée d'un club de pâtisserie entre copains, soutenu par "mamie" Luce, va lui permettre de passer un peu de temps avec ses copains de classe Romane et Léo avec qui elle peut avoir des échanges un peu maladroits sans le vouloir. Les gamins de campagne et celle de la ville comparant leur quotidien. Se greffe Maud, la peste, qui contrairement aux habitudes d'histoires n'est pas une princesse bêcheuse mais un garçon manqué. Hormis les histoires de coeur des uns et des autres, les lecteurs pourront profiter des recettes et expériences de la jeune Chloé. Qui eut pu imaginer que son Grand-Père maternel fut un ancien pompier dont le rêve était d'ouvrir sa pâtisserie? Il n'y a pas de fumée sans feu, si je peux dire, car c'est la raison du déménagement de Chloé, ses parents veulent ouvrir leur boutique. En attendant, ils logent tous chez Grand-Mère qui finit par accepter avec douceur cet accueil inattendu.

Finalement, le roman est à orienter vers les lecteurs de 12 ans plus que 10 ans et ces premiers devraient apprécier cette aventure imaginée par Catherine Kakengula . Vraiment. "Bienvenue au Club" est le premier tome.

roman,cuisine,famille,amitié

***************

CATHERINE KAGENGULA

roman,cuisine,famille,amitié

AUTEURE!!

http://www.babelio.com/auteur/Catherine-Kalengula/74265

***************

CE QU'ILS EN DISENT?

http://www.babelio.com/livres/Kalengula-Delices-et-confidences-Tome-1--Bienvenue-au-club-/825679

http://www.chouetteunlivre.fr/apps/m/archive/2016/02/11/catherine-kalengula-delices-et-confidences-5755090.html

https://lepapillondeslivrescerclerenevigo.wordpress.com/2016/02/17/pour-jeunes-lecteurs-de-tous-ages-catherine-kalengula-delices-et-confidences-tome-1-bienvenrents-qui-ont-decice-de-quitter-parisns-ue-au-club-flammarion-jeunesse/

 

 

 

07:00 Publié dans A-Les JEUNES LOUPS! 8-12 ANS, Castor -Flammarion | Commentaires (0) | Tags : roman, cuisine, famille, amitié | | |  Facebook | |  Imprimer