Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 avril 2015

LES AFFREUSEMENT SOMBRES HISTOIRES DE SINISTREVILLE, TOME 1: HUBERT TRES TRES MECHANT/ CHRISTOPHER WILLIAM HILL

 

roman, aventure, humour noir

FLAMMARION

 

2015

 

9782081324039

 

A PARTIR DE 13 ANS

 

 

 

« Habitants de Sinistreville !!! Habitants de Sinistreville, écoutez-moi ! »

 

L'inspecteur tentait en vain de réunir l'attention des habitants, en émois devant l'accumulation des méfaits terrible du mystérieux « Saigneur de Sinistreville ».

 

« Plus fort ! » tonna une voix venant du fond de la masse.

 

L'inspecteur rougit quelque peu lorsqu'il découvrit le visage renfrogné de sa propre épouse.

 

Sinistreville était un lieu habitué depuis la nuit des temps à son lot de légendes lugubres, à ses rues protégées par des gargouilles de pierre en mauvais états, à ses récits historiques de guillotine et de têtes de généraux qui tombent comme des pommes trop mûres.

 

Voici les histoires à dormir debout qui berçaient l'enfance des Sinistrois.

 

Il régnait une malfaisance institutionnelle, toute naturelle, comme si la ville entière fut trempée à ses origines dans un bouillon ensorcelée. Hubert aussi y avait été habitué, du haut de ses onze ans, nourri de la bienveillance et l'amour de ses parents, Monsieur et Madame Brinkhoff. Cela faisait juste parti du paysage jusqu'à ce qu'il fasse l'expérience de la véritable nature des têtes pensantes de Sinistreville.

 

Oui,tout était sinistre, dans le vol des corbeaux trop bas, dans les mauvaises humeurs régulières tricotées par la conscience commune, dans les sourires à l'envers, pourrait-on penser que le spectre de la tristesse avait élu domicile ici et filait son chemin joyeusement sur la rivière Sinistre qui fendait la ville en deux, car c'était aussi son nom.

 

Non, tout n'était pas sinistre à Sinistreville, ni la gouvernante Ms Frauleïn aux apparences strictes et aux multiples maris, ni Monsieur Lomm le professeur qui cultivait l'apparence de la méchanceté demandée en laissant échapper des cris d'élèves suppliant du son d'un gramophone uniquement, ni Monsieur Urinum le volailler qui lui apprenait le métier chaque après-midi et surtout pas Isabella Myop la fille des boulangers.

 

Un jour, alors que Hubert réussit l'examen de l'école avec la note maximale, l'ensemble des professeurs, têtes pensantes de la ville, se mirent d'accord sur le fait qu'ils ne fallait pas lui remettre le beau violon de Constantin, prix de l'excellence.

 

Doué mais pas trop, pour garder l'exemple et conserver des positions de forces nécéssaires, c'est ainsi.

 

Tandis que Monsieur Lomm franchit la grille de cette école prestigieuse de génies pour ne plus y revenir, un flot de malheurs s’abattit sur la famille d'Hubert pour punir ce petit garçon d'avoir critiquer leur décision.

 

Logé dans le petit logement de la fidèle gouvernante, la famille Brinkhoff remonte la pente, Harold et Isabella se serre les coudes faces à ces professeurs qui les brutalisent. Entre quelques douceurs aux odeurs de caramel et de pommes chaudes, le jeune Hubert met son dit génie au service de sa justice et concocte soigneusement ses plans pour éliminer la bande de mauvais, les uns après les autres.

 

« Le saigneur de Sinistreville frappe de nouveau !!! » crie la Dépêche.

 

Ça en jette, pense doucement le petit Hubert en se parant d'un léger sourire et avant d'engloutir un bout de délicieux Strudel.

 

 

 

: « Les affreusement sombres histoires de Sinistreville » est une fiction à l'humour noir et mordant et le personnage de Hubert est, pour notre plaisir, très très méchant.

 

L'univers gothique présenté par l'auteur Christopher William Hall rappellera sans doute celui tellement apprécié et lugubrement drôle de Tim Burton. Nous sommes dans une ville qui a pris ses racines dans la mauvaise humeur de sa légende et qui subit aussi le poids de personnages cultivés très puissants qui peuvent d'un claquement de doigt faire et défaire. Delà, le père du pauvre Hubert , banquier, se voit congédier par ses patrons sans motifs sérieux, parce que un enfant de onze ans s'est opposé à un vieux directeur sec et méchant, à un petit cercle qui ne souffre pas qu'on lui dise non.

 

Nous naviguons entre méchanceté caricaturale pour divertir et la cruauté vraie bien ancrée, l'un et l'autre sont bien dosés pour conserver son second degré, c'est l'opposition entre Hubert le mystérieux saigneur de Sinistreville et le corps enseignant, l'intelligencia de la ville.

 

Avec l'inspecteur qui ne sait où donner de la tête, l'aventure à parfois des allures de "Fantomas" de Pierre Souvestre et Marcel Allain, adapté au cinéma dans les années 60. Ce n'est pas la voix caverneuse de Fantomas qui pourrait résonner dans le lointain mais un duo de petits rires d'enfants, qui savourent leurs méfaits devant de bons gâteaux aux pommes.

 

 

 

A la lecture, les petites gens apparaissent par contraste doux, bons, les artisans résistent au poids des usines et celui de l'argent. Dans le plus grand secret, à l'insu de ses parents, Hubert continue son instruction avec sa mère le matin et l'après-midi il gagne quelques sous pour le foyer grâce au volailler, Monsieur Urinum, plus que ravi de trouver un petit apprenti.

 

L' amour se maintient autour d'Hubert pour le préserver, la gouvernante chez elle, continue de servir ses maîtres dans la difficulté, la mère reprend un poste dans l'usine de colle dans un déplaisir qu'elle tait chaque soir pour le bien commun. Chacun s'apporte le nécessaire de réconfort pour aller de l'avant mais Hubert de son côté n'est pas décidé à en rester là. Les touffes de cheveux conservées de sa bien-aimée Isabella, arrachées par la professeure de Chimie pour le plaisir de la secouer un peu au tableau, le conforte dans sa décision d'user de son génie de « mauvais génie » pour une véritable justice.

 

Qu'en pense le Docteur Zilbergeld, la terrible professeure de Chimie, dont le petite corps arrondi par de douces gourmandises accumulées tire progressivement sur la corde usée qui la retient par les pieds ?

 

Il ne faudrait pas un petit gâteau de plus.

 

Du haut du cellier de l'ancienne usine de Strudel Oppenheimer, par une petite fenêtre ouverte, la petite main d'Hubert porte quelques délices à la bouche de la gourmande.

 

« Une cuillerée pour le banquier,

 

Une pour l'employé,

 

Et une pour le mendiant

 

Qui dort en ronflant. »

 

Joliment sinistre, pour ados qui aiment mourir de rire surtout !

 

***************************

 

CHRISTOPHER WILLIAM HILL

roman, aventure, humour noir

AUTEUR !!!

http://www.babelio.com/auteur/-Christopher-William-Hill/336146

 

 

***********************

 

CE QU'ILS EN DISENT ??

 

 

 

http://www.babelio.com/livres/Christopher-William-Hill-Hu...

 

https://deslivresdeslivres.wordpress.com/tag/les-affreuse...

 

http://www.leslecturesdemylene.com/2015/01/les-affreuseme...

 

 

 

************************

 

UNE SUITE A PREVOIR

POUR FREMIR A SINISTREVILLE!!!roman,aventure,humour noir

 

roman,aventure,humour noir

 

roman,aventure,humour noir

roman,aventure,humour noir

 

 

14:57 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, aventure, humour noir | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 13 avril 2015

LES OUTREPASSEURS, T.2:LA REINE DES NEIGES/ CINDY VAN WILDER

 

 

 

 

 

roman,sorcellerie,fantastique

GULFSTREAM EDITEUR

 

 

 

9782354882358

 

 

 

A PARTIR DE 15 ANS

 

 

 

 

 

 

 

La lame venait de terrasser Edwin, le maître de la maison du Blaireau.

 

 

 

Arnaut n'éprouvait aucun remord en retirant la lame, la volonté du chasseur qui ne sommeillait jamais en lui, le lion noir qui reprenait le contrôle lorsque la colère de l'être magique s'imposait.

 

 

 

Le jeune Peter avait fait un double choix en se rangeant à ses côtés. En réclamant sa propre liberté par sa fuite et en s'opposant à l'élimination d'Arnaut, il venait clairement de tourner le dos au clan des Outrepasseurs.

 

 

 

Noble le balafré ne le lui pardonnerait jamais. D'autant plus que l'empire des Outrepasseurs prenait l'eau mystérieusement. Les êtres magiques qui faisaient tourner les entreprises par leur savoir-faire mourraient d'un mal étrange les uns après les autres, la mauvaise fortune sonnait à la porte de Noble qui rageait de frustration.

 

 

 

Si la magie disparaissait peu à peu, promettant au tyrannique Noble de mettre la clé sous la porte, sa pire ennemie, elle, voyait le jour de sa revanche arriver, ses forces grandir avec l'arrivée même de l'hiver.

 

 

 

Tandis que sonnait le branle bas de combat dans les rangs des Outrepasseurs et que le chasseur décimait les rangs, Snezhkaïa la reine des neiges se libèrait de ses liens et sentait son heure arriver...

 

 

 

Peter n'en avait pas fini avec la magie et la sorcellerie. Le renard qui se terrait dans ses entrailles s'agitait en tous sens, il se pourrait que Noble est de quoi ramener le fugitif à la maison.

 

 

 

roman,sorcellerie,fantastique

 

 

 

: Voici le tome 2 des villageois qui ont résister au monde magique oppresseurs. La suite du récit est encore plus complexe, dense de références, il est plus que nécessaire d'aborder le tome un pour saisir l'intérêt des multiples clin d’œil aux légendes et contes de début de chapitres, afin de bien comprendre les tenants et les aboutissants de cette lutte incessante entre humains ensorcelés et ce monde magique souverain et déchu qui, par le passé, réclamait un sacrifice et une soumission. Les Outrepasseurs ont inversé les rôles à l'époque moderne, notre époque, et ne se montrent pas moins tendres, le persécuté est devenu bourreau et cette position incommode le jeune Peter, cherchant son libre-arbitre et souhaitant renouer avec de vraies valeurs humaines.

 

 

 

Rappelons nous, Peter  se retrouve à assumer un héritage maléfique, une place majeure-la direction de la Maison du renard- dans une sorte de confrérie secrète qui par le passé fut le lieu d'affrontement entre humains et monde magique.

 

 

 

Peter cherche à regagner sa liberté de jeune adulte lambda volée par cette histoire vieille de plusieurs siècles, il aime Shirley, sa compagne désignée mais la direction tyrannique de Noble le balafré, de la Maison du Lion et patriarche, lui est insupportable.

Il rage devant l'attitude docile de sa mère qui se soumet et prête allégeance comme du temps révolu des temps médiévaux. La traque, l'asservissement des êtres magiques et l'exploitation de leurs capacités magiques pour en tirer profit, faire fructifier l' entreprise du clan, le révulse. Shirley hésite entre sa fidélité au clan et son amour pour Peter qui fomente de se sauver du cercle en secret, quitte à finir traquer cruellement comme un être magique.

 

 

 

 

 

Noble est le deuxième personnage majeur de la série.

 

 

 

Héritier direct des Nouveaux-nés aussi, les premiers Outrepasseurs, il voit son empire décliner. Faisant le tour de ses succursales à travers le monde, il constate que les êtres magiques en captivité sont frappés d'un mal mystérieux, ils meurent les uns après les autres, mettant en péril la source de sa fortune.

 

 

 

La plus puissante et souveraine survit à ce mal, elle s'en tire au contraire au mieux et la Reine du monde magique sent que les « barreaux » la retenant se fragilisent, elles préparent son retour, un nouvel affrontement violent avec les Outrepasseurs est à prévoir. Noble sent les forces de Snezhkaïa revenir, le monde moderne n'a qu'a bien se tenir, le froid va s'abattre sur les humains innocents de l'existence d'un monde magique.

 

 

 

Noble sent aussi son autorité remise en cause avec Peter qui prête aussi assistance à un Arnaut fortuitement de retour, héritier légitime et donc concurrent naturel, bref, le nouveau seigneur du clan si Noble tombe

 

 

 

 

 

Arnaut enfin-et le chasseur- est le dernier personnage clé de cette saga, le début et peut-être la fin, à son grand désespoir.

 

 

 

Il donne asile à un fléau des plus redoutables contre les siens qu'il vient juste de retrouver. Il affronte le monde moderne après des siècles de sommeil dans un tombeau magique.

 

 

 

Comme pour la reine de Blanche-Neige, le chasseur est le bras armé de la Reine des Neiges. Comme dans le conte de Blanche-Neige, le chasseur cède au choix du cœur, devant la beauté d'Arnaut, qui devait être sacrifié. Le personnage du chasseur rappelant la Bête de Mme lePrince de Beaumont est animé de sentiments forts et sincères au grand dam du jeune Arnaut qui se trouve victime, pris à parti dans cette guerre de pouvoir et de passions violentes.

 

 

 

Le chasseur se manifeste sous l'apparence redoutable d'un lion noir aux yeux d'émeraude et tue les Outrepasseurs qui essayent de le capturer. Arnaut souffre de l'instinct animal sans pitié de l'être fauve, l'abandonnant lui-même à une cruauté qui l'éloigne de sa propre humanité.

 

 

 

Cela n'augure rien de bon mais tout de passionnant avec cette saga pour grands ados très fouillée qui comporte déjà une suite.

 

 

 

Bonne lecture !

 

 

 

*********************

CINDY VAN WILDER

L'AUTEURE 

AVT_Cindy-Van-Wilder_5937.jpeg

http://www.babelio.com/auteur/-Cindy-Van-Wilder/281885

 vanwilder.jpg

******************************

 

 

 

 

 

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

 

 

http://www.babelio.com/livres/Van-Wilder-Les-Outrepasseurs-tome-2--La-Reine-des-neiges/640634

 

 

 

http://lireunepassion.blogspot.fr/2015/03/les-outrepasseurs-tome-2-la-reine-des.html

 

 

 

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/52447-les-outrepasseurs-t-2-la-reine-des-ne

 

 

 

http://lecturestrollesques.blogspot.fr/2015/02/les-outrepasseurs-tome-2-la-reine-des.html

 

 

 

https://encresetcalames.wordpress.com/2015/03/20/la-reine-des-neiges-les-outrepasseurs-2-cindy-van-wilder/

 

 

****************

 

VOIR AUSSI LE TOME1!!!

 

Les Outrepasseurs 1.jpg

 

GULF STREAM ED.

2014

9782354882242

A PARTIR DE 15 ANS

 

Les poumons, les pensées de Peter vont éclater.

Les créatures « sirènes » de l'eau mystérieuse dans lequel il fut contraint de plonger l'attirent vers le fond, vers le fond d'une histoire vieille de plus de cent ans.

Au lieu de l'embrasser pour la première et dernière fois, avant de le faire sombrer comme un pauvre marin énamouré et ensorcelé, ce baiser lui livre l'air du dessus et le secret de ses origines.

Survivra-t-il à l'invraisemblable épreuve de vérité ? Peter lutte, se débat face à ces événements qui n'ont pas de sens. L'eau bout. D'autres adolescents ont également plongé et sont retenus par les belles aquatiques.

Encore quelques heures auparavant, Peter échappa à l'agression de quelques créatures sorties de nulle part qui semblaient le connaître mieux que lui-même et il fut sauvé de justesse par un...renard.

La main à l'épée, sa propre mère accusa sa nourrice de les avoir livré à l'ennemi.

Un vrai théâtre fantastique et dramatique !

Cette attaque venait de sonner l'hallali et la fin d'une vie tranquille et ordinaire.

Ils venaient d'être retrouvés. Tous !

Les « Outrepasseurs », comme aime à les appeler leur hôte au visage ravagé par quelques marques diaboliques. Ces cicatrices semblent marquer le passage d'une tentative précédente de ces « Fé » comme ils les appellent. Mais les Fé n'existent pas ? En tout cas, dans les contes, elles sont généreuses, bienveillantes, elles font cadeau de dons et non de malédictions sur des générations.

L'invitation en urgence chez ce Noble arrogant marquera la fin de sa liberté, la révélation du bassin ensorcelé de sa résidence le fera entrer dans son autre histoire, celle que lui avait caché sa famille.

Mettant de côté le cours de sa vie, la réalité, la logique, Peter s'abandonne à la magie du bassin et découvre la malédiction des Outrepasseurs...

« Il était une fois, en Île-de-France, aux environs de Maupertuis, à la Mi décembre 1206, à l’approche de Noël... »

 

: Quelle étrange ambiance !

 Si comme l'ont souligné d'autres lecteurs blogueurs, le début est un peu rude et demande à s'accrocher sérieusement pour ne pas perdre le fil, un certain nombre de personnages allant et

venant, sans grande hiérarchie d'importance vraiment claire au commencement

et de nombreux allers-retours vers le passé sans liens apparents, nous vous l'assurons, comme Peter, accrochez-vous !

L'histoire va se révéler en passages successifs du réveil soudain au nouveau songe profond. De chapitre en chapitre, nous basculons d'un monde à l'autre, de l'origine de la malédiction au présent qui nécessite de réveiller le pouvoir caché des héritiers, bien dissimulé au cœur de tous ces adolescents innocents du destin qui les attend.

L'histoire de Pierre et ses voisins au Moyen Âge prend du sens et devient passionnante, étrange, angoissante au fur et à mesure, l'auteure Cindy Van Wilder ménage diaboliquement son suspens pour ne nous donner que le nécessaire en tant et en heure de lecture.

Nous avons envie de comprendre quel est le lien entre ces enlèvements de jeune vierges perpétrés par ce peuple magique de Fé et l'avenir de Peter. Après que les paysans se soient défendus avec force et fourches, aient repris le fils d'un des leurs et aient capturés la précieuse sorcière Fé, la «  Tisseuse », la vengeance de l'officier fauve du peuple de la reine « Né trois fois, morte trois fois » devient implacable et il ressert sa prise chaque fois davantage sur l'ensemble de la communauté, culpabilisant le petit groupe d'humains farouches qui se sont opposés.

les paysans ne se décident pas à lui rendre sa sorcière et l'objet de sa convoitise.

Le jeune Arnaut et aucun autre. Ceux et celles qui avaient déjà affrontés les Fé, gardèrent le secret afin de ne pas finir sur le bûcher en étant trop sincère.

Mais le secret commence à peser lourd en sacrifice.

Reprenant son souffle à chaque temps fort de l'histoire, Peter finit par en venir à La révélation qui ne lui laisse d'autres choix que d'accepter son nouveau destin sans l'embrasser pour autant. Il est celui qui se défend avec véhémence de ce poids livré par l'histoire dont il ne veut pas.

Le fameux Noble se montre tout aussi implacable que l'officier fauve et fait plier Peter à sa volonté pour la survie de la lignée. De fait, les personnages nous apparaissent très rapidement moins manichéens, caricaturales, ils ont leurs traits de caractères répréhensibles et beaucoup ont à gagner en concluant des pactes avec l'ennemi. N'est-ce pas Mme la Sorcière ?

Avec cet univers paysan rude et sans concessions, avec ce voisinage de personnalités diverses bien décrites, ancrées dans un monde de superstitions, terreau idéal afin de gagner en crédibilité et afin de mieux saisir les esprits, ce peuple féerique n'est plus si merveilleux. Cela nous rappelle l'univers de Alain Surget et de sa « Septième fille du diable » dont certains aspects crus pour des raisons de vraisemblances historiques peuvent réserver ces lectures à un public ado' plus averti.

 

Cela n'enlève rien à la qualité ceci étant dit, ce sont de vraies plaisirs de lecture. Celle-ci est très prenante et nous donne envie d'entrer sans hésitation dans le tome 2 à l'issue du premier.

 

95435191.jpg

 ******************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!!

http://www.lacauselitteraire.fr/les-outrepasseurs-tome-1-les-heritiers-cindy-van-wilder

http://www.lirado.com/livres/outrepasseurs-heritiers-van-wilder.htm

http://www.leslecturesdemylene.com/2014/01/les-outrepasseurs-tome-1-les-heritiers.html

http://toutelaculture.com/livres/fictions/les-outrepasseurs-tome-1-les-heritiers-de-cindy-van-wilder/

*********************

LE TITRE D'ALAIN SURGET ABORDE DANS LA CHRONIQUE!!!

35277484_8294819.jpg

la-septiame-fille-du-diable-t1.jpg

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/40889-la-septieme-fille-du-diable-tome-1-la

la-septieme-fille-du-diable-t-3-le-retour.jpg

23:23 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, sorcellerie, fantastique | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 12 avril 2015

PETITE SELECTION A DEGUSTER...

Ma boîte à petits bonheurs/

Jo Witek & Christine Roussey

ACH003523928.1422680110.320x320.jpg

 

Ma boîte à petits bonheurs, elle garde mes trésors, mes pensées jolies et

puis...

Cette boîte donnée par Mamie, c'est comme des matriochkas avec mes secrets à moi!

Que vais-je y mettre?

Des chocolats, du nougat, des livres de chats?

Trop grand, trop gros, trop qui coule quand il fait chaud!

Mais un petit bonheur, ça peut se loger partout!

Dans une boîte, dans un coeur;

ET des petits bonheurs, il y en a plein, qui passent par la tête, par les narines, sous la langue;

Hop! je le range!

Un album poétique à volet à savourer;

100029764.jpg

100989970.jpg

 

http://www.baz-art.org/archives/2014/11/04/30891845.html

http://blogclarabel.canalblog.com/archives/2015/03/07/31164027.html

 

La très grande carotte/

Satoe Tone

La-très-grande-carotte-S_Tone-Les-lectures-de-Liyah.jpg

Un jour, six frères trouvèrent une carotte.

Jusque là, rien d'étonnant !

Mais cette carotte-ci était haute comme trois,

non, six frères qui mangent des pommes

et qui trouvèrent une carotte géante.

Inutile de prendre davantage racine, il faut agir et les idées vont jaillir.
Une maison carotte ?
Un jardin carotte ?
Qu'en faire, quoi faire ?
Trouver une bonne idée et ne pas se planter, là !
En avion-carotte ?
Une voiture-carotte pour l'aventure ?
Non, non, les six lapins coquins ont une meilleure idée...

qui comble les petites faims.

2970454127.jpg

 

44903_capture.jpg

686812782.jpg

 

http://www.leslecturesdeliyah.com/satoe-tone-la-tres-grande-carotte/

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2012/03/29/la-tres-grande-carotte-les-illustrations.html

 

La drôle de maladie de P'tit Bonhomme /

Pierre Delye et Irène Bonacina

_ladroledemaladie_double2_m.jpg

Le ventre qui tremblote,

qui gargouille,

ça tambouille dans les jambes et les chaussettes !

Mais pourquoi dans le corps de P'tit Bonhomme, c'est la fête?

Mais, mais qu'a donc le Petit Bonhomme ?

Il souffle, file comme le vent à en perdre haleine,

la bouche est sèche et les yeux tout mouillée d'émotion.
Mais qu'as -tu donc mon garçon ? S'intérroge la famille.
Es-tu malade, Petit Bonhomme ?
Aaah ouiiii, cette maladie-là, elle est terrible !
Elle fait fondre les cœurs et elle fait rougir de plaisir !

2288406392.jpg

2598083977.jpg

4240175353.jpg

 

http://www.melimelo-chrom.com/archives/678

 

13:05 Publié dans Les PETITS Grignoteurs! 0-7 ANS | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 09 avril 2015

L'ENVERS DU TABLEAU/ JANINE TEISSON

 

roman,amitié,policier,campagne,écologie

OSKAR EDITEUR

 

2015

 

9791021403345

 

A PARTIR DE 10 ANS

 

 

 

Il s'en passe des choses à la Cité des Capucines de Montpellier.

 

La réputation des copains de la Cité en tant qu' enquêteurs au nez creux n'est plus à faire.

 

A la grande exaspération de Mohand, le grand frère de Idir, agacé par les affaires qui se multiplient, au grand désespoir de Héléna qui adore ses enquêtes inextricables et qui adore aussi Mohand en secret. Un joli secret qui n'est pas près de percer à son grand regret, les conquêtes amoureuses de Mohand ne manquent pas pour la rappeler à l'ordre.

 

Toujours est-il que les services du petit club des « rebelles », comme ils aiment à se surnommer, sont urgemment requis sur l'affaire d'un tableau dérobé.

 

Le groupe n'est pas expert en Art mais après tout pourquoi pas, les demoiselles en détresse sont des amies de la Cité et dans la Cité, de la famille de Frida à la mémé de Mériem, on se serre les coudes.

 

Tout à commencé avec un ménage de « printemps » et avec un facteur.

 

Cynthia et sa petite sœur Carmen, dans la même classe de cinquième que Idir, était de corvée de peinture dans leur logement, s'occupant de tout en l'absence de leur papa hospitalisé.

 

Et là, consternation, le tableau hérité de la Grand-mère, posé à l'entrée, a pris la poudre d'escampette avec...le facteur ??. Il n'y a pas de voleur dans la Cité et pourtant l'occasion a fait le larron dans ces escaliers.

 

Héléna, Idir, Mérém, Samuel et Frida sont sur la piste du profiteur, qui ne nie rien la main dans le sac chez des revendeurs d'une brocante.

 

Mais l'histoire de Cynthia et Carmen ne s'arrête pas là et les services des « Rebelles » non plus.

 

Le tableau retrouvé, un certain M. Carrère de Luchet revendique la propriété de cet œuvre représentant son ancêtre, signé du célèbre artiste Frédéric Bazille. Il porte plainte contre la jeune fille aux piercings et à la crête colorée. Pourtant, Cynthia se souvient avoir toujours vu cette peinture dans le salon de sa Grand-mère de son vivant, De Luchet dit avoir des preuves mais Cynthia affirme que c'est un menteur.

 

Les choses se précipitent, deux individus se glissent dans l'appartement un soir, Carmen les a vu.

 

Les Rebelles, solidaires, ne lâchent pas leurs amies et rassemblent les preuves...

 

: Un plaisir ravivé que de retrouver la bande sympathique des copains de la Cité des Capucines.

 

L'auteure Janine Teisson nous avait présenté la petite bande unie depuis l'enfance avec la fameuse affaire du rapt de bébé dans la Cité.

 

C'était une intrigue bien menée, frissonnante, une ambiance Hitchcokienne pour jeunes lecteurs ados, du Club des Cinq « Melting-pot pot » sacrément attachant. Héléna est la meneuse de ce groupe d'origines diverses mais chacun trouve son importance de façon égale sur les trois histoires.

 

Les revoici donc pour une troisième fois, sur une affaire de faux semblants et de vol de tableau d'où le titre « L'envers du tableau », les apparences sont parfois trompeuses, la vérité peut être camouflée d'une bonne couche de peinture pour qui sait y faire.

 

Les deux innocentes- si tant est que la farouche Cynthia puisse être qualifiée d'innocente victime, avec un caractère forgé qui en fait une jeune adulte battante- font confiance au flair des Rebelles, participant elles-mêmes à la résolution de l'escroquerie dont elles sont victimes.

 

Le ciel leur tombe sur la tête pendant l'absence du père et c'est la parole de Cynthia, jeune punk, contre celle de l'honorable Carrère de Luchet, antiquaire. Il y a des voleurs, des menteurs et les choses semblent vite réglées. Sauf que c'est sans compter avec Héléna et ses copains.

 

Au cœur de l'affaire et dans les détails du tableau se cache une histoire d'amour passée, des double-vies, dont certains veulent tirer profit.

 

En plus d'une nouvelle intrigue efficace et aboutie pour des enquêteurs en herbe, l'auteure nous démontre qu'il n'est pas aisé de subtiliser une œuvre d'art et nous découvrons les moyens de suivre sa trace dans la « nature ». Carrère de Luchet s'en mordra les doigts.

 

Héléna soupire toujours d'amour pour Mohand trop vieux pour elle, Mériém espère compter sur les dons de double-vue qu'elle tient de sa Grand-mère, bref, on ne s'ennuie pas.

 

A découvrir absolument « Pesticides, pizzas et petit bébé » et « Des diamants dans le foie gras » !

 ******************************

JANINE TEISSON

roman,amitié,policier,campagne,écologie

L'AUTEURE!!!

http://www.babelio.com/auteur/Janine-Teisson/24289

http://janineteisson.fr/

roman,amitié,policier,campagne,écologie

******************************* 

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 http://www.babelio.com/livres/Teisson-L-envers-du-tableau/706889

****************

DECOUVREZ LEUR DEUXIEME AVENTURE!!!

 

9791021400764, 0-1646321.jpg

 

OSKAR EDITION

2013

979-1021400764

Helena, Idir, Frida, Mériem et Samuel sont de retour !!!

Helena est de nouveau sur ses deux pieds, Mériem prend le temps d'embrasser sa grand-mère qui retourne au pays et une nouvelle aventure est en route.

Un chemin qui les mène sur les sentiers du Périgord.

En effet, le petit groupe qui se surnomme lui-même "Les Rebelles" est récompensé de sa mission de sauvetage du petit Goodfellow par un séjour au grand air sur la propriété des anglais redevables.

Idir n'avait pas encore foulé l'herbe verte hors de sa cité des Capucines,c'est la belle aventure !

Le couple des Goodfellow étant appelé d'urgence en Angleterre, les jeunes copains sont confiés à un adulte responsable, le beau Mohand. La pauvre Hélène se montre d'une humeur mi-figue mi-raison avec le grand frère de dix-huit ans de Mériem dans les parages, son amour secret et inaccessible.

Néanmoins, son temps sera bien occupé par les tâches que les nouveaux amis des Rebelles, la propriétaire du château avoisinant la propriété, la duchesse de Poussac et la famille de Jeanne, tenant la boutique Bio, vont leur confier.

Et comme un malheur n'arrive jamais seul, la duchesse de Poussac va égarer son chat, se faire dérober ses bagues précieuses et l'on va découvrir un bijou dans le foie gras des parents de Jeanne. Le clan se met aussitôt au travail afin d'innocenter les pauvres commerçants et trouver les indices qui mettront sur les traces du véritable voleur. Et ils ne manquent pas.

 

Bon sang ! Un autre bijou est trouvé chez les Goodfellow !

: C'est avec plaisir que nous retrouvons le groupe de la cité des Capucines. La première intrigue était un vrai plaisir à suivre, une enquête dans un cadre ordinaire et bien ficelée, un vrai soupçon de « fenêtre sur cour » d'Hitchcock avec notre pauve Helena le pied dans le plâtre et témoin principal dans cette petite cuisine d'indices.

Nous retrouvions également en thématique l'importance de la solidarité et de la proximité amicale de quartier. Pour ce second volet, le cadre est installé à l a campagne.

Puisque l'invitation des Goodfellow est le point de départ de cette nouvelle aventure et que ces personnages interviennent de façon récurrente, il est toujours mieux d'avoir lu la première enquête « Pesticides, pizzas et petit bébé ». Ce qui permettra également de combler les ellipses concernant les fameux dons de mériem qui a de qui tenir et en savoir plus sur le coup de cœur d’Héléna
La tension dramatique est peu moins palpable sur ce volet mais cela reste un bon moment de lecture. D'autres thèmes sont abordés notamment l'égalité filles/garçons avec Idir et Samuel à la corvée de tâches dites habituellement féminine, on le voit, c'est pour eux une grande découverte.
Si l'on parlait de « pesticides » dans le premier tome, le clin d'oeil écologique est apporté avec la boutique Bio.

Entre chroniques de la vie quotidienne et enquête de jeunes détectives, la fraîcheur est au rendez-vous. Si notre cœur garde sa préférence pour le tome 1, nous attendons, nous l'espérons, un tome 3 pour continuer d'accompagner ce groupe sympathique de jeunes enquêteurs aux cultures diverses.

******************************

DECOUVREZ AUSSI LA PREMIERE ENQUÊTE!!!

roman,amitié,policier,campagne,écologie

 

La cité des Capucines est en effervescence! Le bébé des anglais Goodfellow a été enlevé la nuit dernière! La Baby-sitter Mathilde est suspectée, son fiancé Yannick arrêté, mais le petit reste introuvable!
Pendant ce temps, une série d'empoisonnements inquiétants est perpétrée sur les chiens du quartier.
Pinpin, le clochard semble dire qu'il y a un lien avec le fameux camion de pizzas qui s'y installe régulièrement et la grand-mère de Mériem, un peu médium, entend pleurer le bébé chaque nuit. Des faits! Il faut des faits!
La bande de copains surnommée «les Rebelles» composée de Frida, Idir, Samuel, Mériem et menée par la ronde Héléna, le pied dans le plâtre, décide de mettre à profitson cours d'écriture en collectant des indices afin de reconstituer l'histoire …
 
: Distinguant très nettement faits, rumeurs et affabulations, Janine Teisson joue de façon amusante sur ce qui fait souvent le sel de la vie de quartier: ses histoires, et donne les clés d'une réflexion précieuse sur le crédit à porter à ce qui est dit, vu et entendu.
 Pesticides, pizzas et petit bébé restitue une ambiance authentique et conviviale où un quartier entier se met en quatre afin de prêter main-forte à ses habitants dans la détresse. «De fenêtre sur cour» au «Crime de l'Orient-Express», une bonne intrigue policière qui fait de jolis clins d'œil aux maîtres du suspense du genre.

 

(CF"Les Histoires de Fin: http://jeunesse.actualitte.com/critiques/romans/pesticides-pizzas-et-petit-bebe-582.htm . Grignotin)

 ***********************************

A DECOUVRIR ABSOLUMENT

POUR GRANDS ADOS 

DE LA MÊME AUTEURE!!!

Quand deux jeunes aveugles

tombent amoureux dans un cinéma...

roman,amitié,policier,campagne,écologie

roman,amitié,policier,campagne,écologie

http://tan-tan-blog.blogspot.fr/2012/03/cinema-lux-de-janine-teisson.html

 

mercredi, 08 avril 2015

VICTORIA RÊVE/ TIMOTHEE DE FOMBELLE

roman,amitié,magie,imaginaire,guerre

 

GALLIMARD JEUNESSE

 

2012

 

9782070649860

 

A PARTIR DE 13 ANS

 

 

 

Victoria aime les livres, elle adore sa petite vie d'ado, de collégienne sans soucis mais elle rêve d'aventures.

 

Le petit Jo, qu'elle connaît, lui, cherche les apaches.

 

« Quand les rapporteras-tu ? » insiste t-il auprès de Victoria,

 

qui ne comprend coi.

 

Elle sait que le petit Jo est parfois dans la lune mais là ?

 

La bibliothécaire assure que c'est la jeune et jolie Garcia qui retient les apaches, celle qui fait les télé-crochets et chante si bien, se pâme t-elle d'admiration.

 

D'un geste agacé, elle renvoie le petit Jo à ses enquêtes et ses quêtes, de livres peut-être, au point que Victoria s'en trouve toute dépassée.

 

Roman au pied du lit ou guerriers cachés dans une penderie ?

 

D'autant que Victoria va commencer à rêver éveiller.

 

Elle qui envisageait constamment une vie plus palpitante, pleine de romance et de rebondissements, elle va être servie avec Jo le chasseur d'indiens.

 

Pas Jo l'indien! Pas celui de Tom Sawyer voyons, mais celui qui a un an de moins qu'elle et qui a des classes d'avance.

 

Bref, revenons à ces indiens !

 

Et si le père de Victoria, ce simple employé et inventeur de pâté en tube, avait quelque chose à y voir ?

 

Le soir très tard, il s'éclipse en catimini et file vers une destination inconnue, vêtu de sauvages bas de pantalons de garçon vacher.

 

« Quelle histoire folle ? » se raisonne Victoria, tapie dans le coffre de la voiture de son père

 

...avec le petit Jo.

 

roman,amitié,magie,imaginaire,guerre

 

: Timothée de Fombelle a habitué, su fidéliser ses jeunes lecteurs à des univers de rêverie, à des courants d'aventure, des fils de poésie, qui s'entremêlent comme les branches d'une forêt qui nous portent jusqu'aux étoiles.

 

Référence évidente au « Toby Lolness », très plébiscité.

 

Cette fois, l'auteur est inspiré par le Bovarysme avec cette jeune collégienne au destin ordinaire et qui va se voir attraper par les aventures qu'elles aspirent à vivre.

 

Nous nous laissons embarquer dans un début de roman aux teneurs joliment surréalistes. Jo et Victoria se croisent dans des contextes de non-sens amusant pourtant dans un quotidien très ordinaire et scolaire, l'aventure toque à la porte de Victoria, finalement plus ancrée à sa réalité qu'elle n'aurait pu le penser.

 

Des indiens ? Quels indiens ?

 

Les propos et la demande de Jo restent sibyllins, provoquant le quiproquo et l'auteur pousse son héroïne encore trop timide dans les frontières du réel, le fantastique commençant à s'immiscer dans son quotidien à son sens trop plat, trop bien repassé.

 

Les lecteurs se rendront compte au fur et à mesure de la lecture qu'au coeur de sa vie familiale jugée banale, celle qui convainc Victoria de s'abandonner à ses livres, se cache des histoires de parents inavouées, une vieille histoire qui subit l'action du temps mais pas que.

 

Ces parents s'aiment toujours mais le père de Victoria a un secret.

 

Victoria se rendra compte qu'il y a des aventures sensibles qui forgent, font grandir mais qui peuvent être traverser ensemble.

 

Petit Jo est l'élément perturbateur de départ, celui qui va entraîner la jeune collégienne dans la fantaisie qu'elle attendait ardemment car ce dernier ne fait, ne vit pas les choses comme tout le monde.

 

Si jusqu'alors, elle ne l'avait pas vraiment considéré comme un jeune homme charmant, comme un jeune homme envisageable, les événements vont modifier son regard.

 

Ce roman a la saveur magique des films Jean-Pierre Jeunet, le papa du « Fabuleux destin d'Amélie Poulain » et de « Micmac à Tirelargot ».

 

Les personnages sont aussi d'une singularité bancale, drôle, douce et émouvante. Il y a de l'humour, de la poésie, du suspens dans un très court roman pour ados, c'est un retour à l'enfance.

 

Savoureux, coloré et piquant comme des bonbons acidulés.

roman,amitié,magie,imaginaire,guerre 

 ********************************

TIMOTHEE DE FOMBELLE

 

SICU_timothee_apx_470_.jpg

 

AUTEUR!!!

http://www.babelio.com/auteur/Timothee-de-Fombelle/14609

http://www.telerama.fr/livre/timothee-de-fombelle-la-litterature-jeunesse-est-le-lieu-ou-j-ai-trouve-ma-liberte,90042.php

pCO-zVZjjo0.jpg

********************************

 CE QU'ILS EN DISENT!!!

http://www.babelio.com/livres/Fombelle-Victoria-reve/401324

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/45969-victori...

http://missbouquinaix.com/2013/03/04/victoria-reve-avec-t...

********************************

DECOUVREZ AUSSI DU MÊME AUTEUR...

 

LivreDePerle300.jpg

GALLIMARD JEUNESSE

2014

9782070662937

A PARTIR DE 15 ANS ET +

 

Il était une fois, un jeune garçon de quatorze ans qui s'égara dans la forêt.

 

On ne sait quelle force irrésistible le mena vers la cabane de l'autre côté de l'eau.

 

Est-ce le hasard ? Avait-il des ailes ? Le jeune garçon parle d'une jeune fille. Ses genoux écorchés et son esprit ont oublié son vélo, jonché parmi les feuilles et suivi une piste invisible. Le jeune homme rencontra l'habitant de la maison, un homme d'un âge mûr, un collectionneur de valises, de souvenirs. Le jeune homme qui avait conservé son appareil photo, se surprit à plonger dans ses souvenirs. Un étrange voyage qu'il demandait de croire de toutes ses forces. Ils se prit à prendre des photos pour ne pas oublier, cet homme, ce lieu, la famille Perle parmi les objets de la valise...

 

Il était une deuxième fois, un jeune garçon de quatorze ans qui aimait gambader et faire corps avec la forêt. Ce jeune garçon, Illian, devait rester cacher dans le petit palais d’été, de l'autre côté de l'eau mais l'irrésistible force et envie de liberté le poussait toujours au dehors, défiant la vigilance du vieil homme au service du vieux roi, son père. Depuis quelques jours, les vagabondages d'une jeune fille étaient devenus une raison supplémentaire à faire l'éducation royale buissonnière.

 

Elle s'appelait Ollia. Depuis longtemps, Ollia avait toujours quinze ans, jouissant de la source dont elle était gardienne et veillant au secret sur l'imprudent. Celui-ci ignorait que le nouveau roi du royaume en voulait à sa vie et qu'il n'aurait de cesse de le rechercher...

 

 

Il était une troisième fois, un jeune garçon de quatorze ans qui se trouvait là, juste là sous les eaux, sous la gouttière, sous les trombes de pluie.

Le petit commerçant de friandises, Monsieur Perle, laissa de côté ses clients et se précipita afin de récupérer cette pauvre âme perdue sous les eaux qui ne pipait mots aux questions du vendeur.

D'où venait-il ? Quelle langue parlait-il ? Son silence pouvait laisser planer un danger pour sa sécurité. Le jeune homme, docile, semblait conserver son secret, son identité, son histoire et sa douleur, la boite à secrets était bien fermée. Avec le temps, le travail de la boutique et les gourmandises de la famille Perle furent le havre de paix du jeune homme qui offrit ses bras et apprit à faire les gourmandises très réputées de la boutique Perle.

La famille Perle avait fait le deuil d'un fils et ne posèrent aucune question, ils ouvrirent leurs bras et ouvrirent leur cœur. Et puis, un jour, au bout de quelques années, à l'aube d'une nouvelle guerre, en 1939, les autorités militaires vinrent chercher le fils des Perle pour effectuer son devoir. Afin de préserver la famille Perle, protéger son secret, son identité, le jeune garçon qui avait grandi partit, Joshua Perle partit en guerre...

 

 

: « Le livre de Perle » est un roman choral-terme emprunté au cinéma-, plusieurs histoires racontées au travers d'un personnage différent et qui sont toutes liées par un fil qui devient plus apparent en milieu d'ouvrage. Les premiers chapitres sont déroutants, les lecteurs distingueront au fur et à mesure trois univers, aux lignes temporelles différentes.

 

Au départ, il est recommandé de ne pas trop se poser de questions et se laisser filer sur le courant des histoires, sur les vents d'aventures, la lumière se fera doucement sur les connexions possibles ou véritables entre les récits, les personnages.

 

Nous sommes désarçonnés par la diversité des univers, passant d'une promenade buissonnière aux origines énigmatiques à un univers de conte de fée, puis basculant vers le récit historique en pleine seconde Guerre Mondiale. Timothée de Fombelle a réussi à raconter trois histoires en une, maintenant la fraîcheur et le plaisir bucolique qui sont les siens-rappelons-nous « Tobie Lolness », distillant le plaisir des sens dans des images très évocatrices, la poésie résonne dans les recoins de nature et les papiers blancs enveloppant les friandises de la boutique. Ces éléments relèguent presque les points d'aventure en second plan, l'ensemble devient récit philosophique et la quête de la vérité sur « Joshua Illian Perle »devient pour les lecteurs une quête de vérités au bout de l'itinéraire de Illian.

 

La rencontre entre Illian et le jeune garçon dans la cabane, Illian et sa chasse aux objets féeriques, les deux garçons et leur chasse à la jeune fille dans les bois, résonnent comme des obsessions, nous le constatons. Il est des obsessions salvatrices, Ollia, fée qui choisit d'embrasser la mortalité par amour, se montre à chaque fois comme un ange gardien, agissant d'une manière visible ou invisible, toujours en retrait par obligation afin de toujours veiller sur ce Illian exilé et perdu, physiquement et par la mémoire défaillante.

Elle le fait au prix du sacrifice, flouée dans son pacte d'honneur avec le mage afin de suivre son aimé dans le nouveau monde et restée immortelle à l'âge de quinze ans. Elle côtoie le quotidien de Illian sans qu'il puisse la reconnaître. Elle va profiter de ce que lui offre ce nouveau monde des hommes lui offrant une nouvelle raison de survivre à la trahison du mage, de vivre cette vie sans Illian.

 

Il y aura des rencontres, dont la famille Perle, point d'ancrage à cette nouvelle réalité, refuge de générosité et d'hospitalité.

 

Ayant renfermé toute sa vie dans des valises, valises qui sont aussi symboliques des fuites, exils d'Illian, le héros traverse mille vies, traquant les éléments imaginaires qui peuvent le renvoyer dans sa première maison. Ollia, en secret, le protège de cette quête acharnée qui le met en danger, signale sa présence et dans laquelle il place toute sa fortune. Ollia sait mieux que quiconque que le temps passe, qu'il faut vivre tandis que les flèches des archers cherchant le prince sont armées.

 

Un personnage met en évidence le besoin de preuves pour ouvrir la porte vers le monde de Illian, l'apparition de l'écaille de sirène et les autres objets feront l'objet de trafics en dépit de leur symbolisme fort du merveilleux. Une démonstration pessimiste de ce qui fait le pire de l'humanité.

 

En outre, ce qui, au sens propre, devait être un portail vers le passé va devenir au sens figuré une peur d'oublier d'il vient. Illian restant dans le deuil de son monde d'origine, puis sa chère famille Perle avec les actions de la Guerre de 39-40. L'amour ne le lâchera pas, lui permettant de survivre au passé, continuant de le veiller dans la cabane et la boucle est enfin bouclée, les choses prennent enfin du sens pour les deux amants maudits et retrouvés.

 

Les lecteurs romantiques en auront aussi pour leur belle romance.

 

Le symbole du magasin des perle, une couronne de Perle prend indirectement du sens avec ce cycle d'histoires, « Le livre de Perle » multiple les mises en abîme littéraires qui insufflent un petit vent de liberté, renforce l'importance de l'imaginaire dans nos consciences, de croire aussi sans voir, en soi, les autres, croire aussi dans les belles choses que l'ont hument, sentent, touchent, goûtent, les belles rencontres, pour se sentir vivant, espérer car l'espoir est bon.

 

Un joli patchwork d'histoires qui tiendront chaud au coin du feu ou dans un train.

 

CE QU'EN DISENT LES AUTRES?

 

http://blog.jebouquine.com/je-lis/le-livre-de-perle/

 http://www.babelio.com/livres/Fombelle-Le-Livre-de-Perle/640351

http://www.telerama.fr/livres/le-livre-de-perle,119525.php

http://mesimaginaires.net/2014/11/16/livre-perle-timothee-fombelle/

http://blogs.lexpress.fr/allonz-enfants/2014/11/06/timothee-de-fombelle-le-livre-garde-une-puissance-de-feu-aupres-des-jeunes/.

http://les-chroniques-de-johanne.blogspot.fr/2014/11/le-livre-de-perle-timothee-de-fombelle.html

http://cannibaleslecteurs.com/2014/11/08/le-livre-de-perle-de-timothee-de-fombelle/

 ********************************

 VOIR AUSSI...

Vango-de-Timoth%C3%A9e-de-Fombelle.jpg

 

GALLIMARD JEUNESSE

 

COLL. Hors Série

 

2010

 

A PARTIR DE 13 ans et +

 

France, 1934.

 

Le mystère « Vango » se dévoile.

 

Le jeune séminariste de vingt ans est sur le point de prononcer ses vœux et de consacrer sa vie à dieu lorsque les choses s'enchaînent, se déchaînent et se précipitent comme si la foudre venait de tomber sur cette journée d'une nouvelle vie.

 

Un coup de feu retentit et manqua de clouer au sol Vango pour l'éternité. Les forces de police sont déjà sur place et se déploient afin d'appréhender Vango et non l'auteur invisible du tir de pistolet.

 

Vango est accusé à tort pour le meurtre du prêtre Jean, assassiné la veille. Une seule voie, la fuite, celle des airs. Vango est un « oiseau » acrobate que les barreaux d'une prison ne sont pas prêts de capturer.

 

Tout le monde cherche Vango. Ethel, la jeune et riche écossaise intrépide, les tueurs russes à la solde du terrible Staline, le jeune tireur au visage de cire, la police elle-même ...

 

Telle une rumeur qui se répand sans réelle existence ni vérité, Vango croise les chemins. Mais qui peut dire qui est Vango ? 

 

Le mystérieux père Zéfiro, protégeant précieusement ses ruches loin du monde? Le courageux commandant allemand Hugo Eckener, conducteur d'un des premiers zeppelins à l'aube du règne nazi? Vango lui-même, rejeté enfant par la mer sur les côtes de Sicile, ne saurait répondre à cette question essentielle.

 

Sa nourrice, surnommée « Mademoiselle », détient-elle la vérité ?

 

 Qui es-tu Vango?

 

Un beau réssort à découvrir! Cette histoire, qui nous mène au dessus des nuages et des mers, se déplie comme une longue toile dans laquelle le lecteur se laisse prendre volontiers.

 

L'intrigue se développe subtilement au fil des connexions qui s'établissent entre les différents personnages, comme un réseau posé sur le tableau d'une enquête policière, sans pour autant inscrire le roman dans ce genre. Elle relie divers personnages qui n'ont de point commun qu'une rencontre avec le héros à un moment de leur vie. Le brave commissaire Boulard suit la piste de celui qui lui parait le suspect idéal car l'absence d'existence légale du héros est la preuve irréfutable d'intentions criminelles. Au fil de la lecture, le lecteur tente de combler les vides laissés dans la présentation de départ de l'auteur, glanant précieusement les "pièces" de puzzle que nous laisse malicieusement Timothée de Fombelle à son bon vouloir.

 

Les chapitres mettent en lumière une galerie de personnages atypiques, des âmes rebelles hautes en couleur qu ne pouvaient que se rencontrer dans ce contexte qui voit monter la dictature allemande et russe. Chacun apporte dans son récit une preuve supplémentaire du côté solaire de Vango l'enfant sauvage, nous permettant par conséquent d'infirmer cette position de meurtrier impitoyable initiale qui lui est imposée. C'est au moment où la vérité se découvre qu'une part d'ombre se profile, un aspect néanmoins tout à fait humain vue les circonstances. Dès lors, Evangelisto "Vango" rime avec vengeance!

 

 La narration pourra peut-être destabiliser quelques jeunes lecteurs, du fait de nombreux allers-retours dans le temps. En effet, les aventures des uns et des autres se lient à un moment donné sans respecter pour autant une chronologie commune. C'est un parti pris de l'auteur qui probablement, plutôt que d'offrir une lecture toute linéaire, ménage son mystère et nous laisse profiter doucement des atmosphères exotiques ou bucoliques dans lesquels ils nous plongent, jusqu'au dénouement qu'il a souhaité. Le lecteur aura l'impression que le temps s'écoule doucement autour de Vango, « oiseau » libre et insouciant du danger qui le guette.

 

C'est un joli retour à un genre d'aventure d'un style classique qui ravira les amateurs de Jules Verne ou de Dumas par exemple, en nettement plus accessible et plus frais. Dans la veine d'"Airman"  d'Eoin Colfer plus récemment.

 

L'auteur du succès de "Tobie Lolness" offre une trilogie qui plaira aux grands ados et aux parents certainement.

 

67278266.jpg

 

QUELQUES PERSONNAGES MARQUANTS DE LA SERIE! Et oui, ils ont existé!!

 

Hugo Eckener et le GREF ZEPPELIN

 

 

SVETLANA, FILLE DE STALINE LE TYRAN

 

 

 

 

A découvrir de l'auteur: 

 

9782070629459.jpg

 

 

 

20:46 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, amitié, magie, imaginaire, guerre | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 06 avril 2015

SIGNE DISTINCTIF ROUX/ ANOUK BLOCH-HENRY

 

9791021403338,0-2552656.jpg

OSKAR EDITEUR

2015

9791021403338

A PARTIR DE 13 ANS

 

« Le collège tout entier racontait des blagues sur les roux. Les sixièmes les déformaient parce qu'ils ne comprenaient pas tout, mais cela leur donnait le sentiment de faire partie des grands. »

Mathias en était revenu de sa déconvenue avec Axelle, il sortait à présent avec Charlène et finalement, Harold était devenu juste un nul parmi d'autres nuls.

Axelle découvrait l'amour, le beau, le vrai avec Harold, ils riaient des mêmes choses, s'envoyaient des SMS lorsqu'ils ne se voyaient pas, ils éprouvaient la joie de se manquer pour mieux se retrouver.

Harold, lui, avait réussi à sourire à la vie, une vie de roux, une vie sans père mais une belle vie, amoureuse comme les jeunes de son âge.

Mathias et ses sales remarques sur les roux, c'était devenu de l'histoire ancienne.

Pourtant, Ethienne, celui-là même qui suivait Mathias comme son ombre et aspirait un peu à grappiller un peu de sa popularité lumineuse, c'était une autre affaire.

Il avait trouver les meilleures blagues sur le net pour un peu de reconnaissance de « super » Mathias, il était celui qui avait fait tordre de rire le collège entier, diffuser sur Facebook quelques commentaires assassins qui avaient déchaîner les Like. Quoi de plus cool ?

Maintenant que Mathias ne rêvait que d'amour et de Charlène, il n'y avait plus de temps pour l'établissement de la nouvelle popularité, il fallait réagir, contre-attaquer, on devait de nouveau détester les roux, il le fallait.

Harold ouvrit son ordinateur et aussitôt, il eût la boule à l'estomac. Le mouvement anti-roux avait encore frappé.

 

: « Signe distinctif roux » de Anouk Bloch-Henry est un roman pour ados fort et poignant.

L'auteure nous raconte l'itinéraire de Harold, tête de turc par l'action d'un autre plus populaire, jaloux et détenant le pouvoir de révéler les gens les « cool » et ceux qui devaient finir sur le bûcher des mauvaises blagues. La tension monte doucement en crescendo du simple calembour sur les roux au harcèlement cruel, idiot et sans pitié. Nous suivons aussi Mathias et Ethienne, tentant de percevoir et comprendre ce qui peut générer la méchanceté, plusieurs masques, la jalousie ou le mal être. En effet, Ethienne souffre d'être ignoré, méprisé de ne pas être plus beau, plus populaire et s'accroche à Mathias comme à une planche de salut de changer son statut.

Mathias trouve un dérivatif à son cœur blessé, un autre amour et finalement se détourne de sa mission de destruction anti-Harold.

L'auteure nous décrit tous les états de Harold, ses joies, ses blessures, en passant de la souffrance à l'espoir, du renfermement sur soi au raccrochement à l'amour des autres. Harold se révélera fort grâce aux sentiments que lui porte Axelle, sa mère et qu'il se porte.

La mère de Harold et Axelle, l'amoureuse, ne perçoivent pas tout de suite la détresse de Harold qui ne se montre pas toujours démonstratif, le cache pour mieux avancer, le tait pour ne pas laisser les autres avoir de prise. Les brimades sont minimisées car la souffrance ne se révèle pas clairement, elles ont une distance n'occupant pas la place d'Harold et elles se trouvent également fort occupées par leurs propres histoires.

La vérité se révèle à Axelle lorsqu'elle assiste à un jeu d'enfant dans un parc où l'un d'entre eux se trouve bousculé par les deux autres à l'insu de leur nounou et la jeune fille se remémore les confidences d'Harold, l'itinéraire d'un roux victime depuis les jeunes classes, la vie d'Harold de l'intérieur du cercle de violence.

La jeune Axelle décide d'agir de son côté contre l'odieuse opération « coup de pied à un roux » préparé par Ethienne au collège, essaye de réveiller les consciences de ceux qu'elle peut toucher les larmes aux yeux, les harceleurs ne s'en tireront pas à si bon compte.

C'est un roman qui devrait faire réagir, les méfaits du harcèlement moral en milieu scolaire peuvent dans un effet « boule de neige » aux premiers abords drôles et insignifiants avoir des effets graves voire mortels. Un bon support de discussion et de réflexion sur la place de la popularité chez les ados.

*************************

ANOUK BLOCH-HENRY

 

roman,roux,harcèlement,amour

 

L'AUTEURE !!!

http://www.babelio.com/auteur/Anouk-Bloch-Henry/90270

***********************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://aupaysdelire.blogspot.fr/2015/03/signe-distinctif-...

https://www.librest.com/nos-nouveautes/signe-distinctif-r...

 

************************

SUR LE MÊME THEME !!!

 

harcelement.jpg

 

http://grenier-blog.noosfere.org/index.php/post/2012/10/0...

* Un document pédagogique pour en parler avec les 3 et 4ème

http://www.oskareditions.com/PDF/831.pdf

21:40 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, roux, harcèlement, amour | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 05 avril 2015

CHERUB, MISSION 16 : HORS-LA -LOI/ ROBERT MUCHAMORE

 

roman,espionnage,adolescents,drogue

CASTERMAN

9782203085886

A PARTIR DE 15 ANS

 

 

Ryan Sharma est un « bad boy ». De la graine de mauvais élève qui ne pense qu'à se battre et qui finira, comme pourraient dire ses nouveaux professeurs, dans la rue à vendre dieu sait quoi.

Cela tombe bien car c'est la nouvelle mission du jeune agent Sharma de la cellule Cherub, infiltré les rangs des adolescents vendeurs de drogues dures, à la solde du parrain Hagar.

Le commerce de celui-ci se montre extrêmement lucratif et bien organisé, « l'Abri » le centre pour jeunes géré par une association caritative servant à recruter de nouveaux revendeurs en rupture solaire, sa station service où tout se règle de la main à la main permettant aussi de blanchir l'argent.

Ryan va devoir faire des pieds et des mains, littéralement et tout aussi physiquement, pour se faire remarquer comme « mauvais élève », approcher le grand parrain et le faire tomber.

Quelqu'un d'autre tente d'attirer aussi l'attention de Hagar et cela , en revanche, met le ponte de la drogue très en colère.

Fay, jeune adolescente frondeuse, met une bonne pagaille dans l'ordre et les finances de Hagar, dérobant sa production et lui faisant perdre beaucoup d'argent. Fay n'a pas oublié ce que celui-ci lui doit, elle y a réfléchi pendant ses dix-huit mois de détention dans une prison pour mineures, il doit régler sa dette et payer.

Hagar a assassiné sa tante et sa mère, les premières à lui subtiliser ses marchandises, un mal pour un bien, moins de drogue dans les rues et un avenir doré pour leur famille.

A présent, Fay est seule et elle est déterminée à appliquer sa vengeance et assurer sa « retraite ».

L'agent Ning est assignée à la surveillance de Fay et être sa nouvelle meilleure amie ne sera pas de tout repos.

Elle va devoir calmer les ardeurs de la jeune fille qui songe à pousser les deux plus grands parrains de la drogue à se défier.

Une guerre des gangs pourraient générer encore plus de victimes involontaires auprès des civils...

 

: Ryan et Ning sont de retour pour une nouvelle mission dangereuse dans les milieux du crime.

L'auteur Robert Muchamore nous emmène dans l'empire redoutable et venimeux de la drogue à Londres et ses héros vont devoir redoubler de self control afin de mener leurs objectifs à terme.

L'ambiance est survoltée, voire explosive, la jeune Fay, toute feu toute flamme et sans famille, tient à sa vengeance, volant des marchandises d'un côté et les revendant, détruisant de l'autre, afin de faire sortir le loup extrêmement escorté du bois.

Le destin de Fay est le fil conducteur de cette quête anti-drogue, cette écorchée vive dure et sensible ne manquera pas d'émouvoir les fans, certainement.

L'auteur choisit de nouveau de mener son récit sur deux axes, Ryan d'un côté, Ning de l'autre, une plus virile, une autre téméraire, musclée mais beaucoup plus féminine, permettant de satisfaire un large lectorat de fait. Les deux chemins se rejoignent évidement à la conclusion de la mission, le parrain doit tomber à l'issue du roman.

Les lecteurs ne manqueront par ailleurs de comprendre la teneur de cette mission de grande importance, le récit faisant la lumière sur les réseaux de vente et les produits purs recoupés dans un but lucratif qui font beaucoup de ravages.

Les missions se font toujours et évidement dans la plus grande discrétion, si l'un des agents sont pris, à la différence de la série TV « MIF, Mission Impossible », le service ne niera pas toute connexion, la cellule Cherub emploiera rapidement une opération d'extraction, les agents étant encore mineures ne l'oublions pas.

N'y a t-il rien de plus innocent qu'un enfant ? Et à ce jeux de dupes les Cherub sont les meilleurs pour passer inaperçus et frapper fort le moment venu.

Ce tome devrait satisfaire les fans de la série, Muchamore continue d'offrir un récit très crédible, sans doute bien documenté sur ces filières et leur fonctionnement. L'intrigue est également bien construite, bien rythmée, il n'y a pas de temps mort et la tension est bien maintenue, les psychologies de personnages bien restituées encore une fois, les héros sont des espions mais restent des ados avec leurs sensibilités.

Les fans seront satisfaits de retrouver le premier personnage de début James, en instructeur, petit écho de la passation des aventures Cherub. Si le pauvre petit frère de Ryan qui est brimé par d'autres plus doués ne se montre pas un agent né-et cela est presque rassurant- Ryan et Ning reprennent la relève haut la main.

Cela se lit sans que cela vous tombe des mains, avec excitation. Bref ! Du bon Cherub !

Pour publics avertis.

 

UN EXTRAIT !!!

http://www.cherubcampus.fr/media/livre/s1/id26/cherubgf_t16_chap1-3.pdf

***************************

ROBERT MUCHAMORE

 

roman,espionnage,adolescents,drogue

 

AUTEUR !!!

 http://www.babelio.com/auteur/Robert-Muchamore/5537

***************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Muchamore-Cherub-Mission-16-Hors-la-Loi/658358

http://www.nouveautes-jeunesse.com/2015/03/cherub-mission-16-hors-la-loi-robert-muchamore-2015.html

 

CHERUB, C'EST QUOI ?

 

roman,espionnage,adolescents,drogue

 

« Les  agents  de  CHERUB ont  entre dix  et dix-sept  ans.

Leur  mission : tromper la  vigilance des adultes, obtenir

des informations sensibles et déjouer les complots criminels qui nous menacent.______________________________________________

Pour raison d'Etat, ces enfants n'existent pas.. »

 

http://jeunesse.casterman.com/docs/contents/197/dossier_cherub.pdf

************************** 

DECOUVREZ LES ORIGINES!!!

 

roman,espionnage,adolescents,drogue

 

CASTERMAN

2010

Romans Grand Format

2203024291

A partir de 13 ans et +

: Paris, 1944. Marc, un orphelin de treize ans, s'échappe de son établissement afin d'échapper aux mauvais traitements de son directeur et d' aller vers son propre destin sous les bombes allemandes qui ravagent la ville.

La capitale se vide de sa population, fuyant l'arrivée énnemie imminante. Marc trouve refuge dans une maison abandonnée appartenant à un certain "Herderson".

Tours. Rosie Clarke, treize ans, et Paul , son jeune frère, tente de quitter la France en compagnie de leur père, dont ils viennent de découvrir la véritable activité d'espion au service de sa Majesté d'Angleterre.

 L'identité de tous les espions anglais en place vient d'être divulgée et il reste toutefois une mission de la plus haute importance à accomplir, récupérer les plans d'une radio miniature qui ne doivent  tomber en aucun cas entre les mains des allemands.

Malheureusement, l'agent Clarke meurt, laissant la responsabilité à ses enfants de terminer la livraison à son ministère.  La Gestapo se lance aux trousses des enfants Clarke, tandis qu'à Paris, il pense récupérer l'espion à la tête de la mission, Henderson, à son domicile et y débusque le jeune Marc. Fort heureusement pour les jeunes héros, la cavalerie anglaise arrive!!!

 

: Malgré sa couverture tape à l'oeil dans la plus pure tradition "photographies sur vitaminée  aux couleurs "flashies", destinée au lectorat adolescent en clair, cette série se présente comme un divertissement excellent.

L'auteur nous présente en tout cas un angle de vue de la seconde Guerre Mondiale souvent prisé par les auteurs étrangers, l'espionnage, auquel nous opposons, français, les actes de Résistance.

Cette ambiance perpétuellement dans "la course contre la montre" mène l'action tambour battant. On se rend clairement compte également que l'acte d'espionnage est

impitoyable et ne laisse pas de place à la tergiversation, aucun élément ne doit donner l'avantage à l'ennemi.

Cette série est un préquel à l'autre plus connue, "Chérub"!!!

9782203024311.jpg

9782203024304.gif

************************

VOIR AUSSI

LES DEBUTS DE RYAN ET DE NING AVEC CE TOME !!!

 

roman,espionnage,adolescents,drogue

Angleterre. Ryan Sharma, 11 ans, est le nouvel agent de classe grise opérationnelle affecté à la mission hautement secrète d'infiltrer l'entourage du jeune Ethan au États Unis, petit-fils d'une mafieuse du Kirghizstan à la tête d'un empire de fret de marchandises de contrebandes en tous genres.

Cette mission d'infiltration vise à chercher des éléments permettant de décrypter un message entre Irena Aramov et sa fille et qui pourrait être d'ordre capital. Dans cet univers de trafics crapuleux, l'argent est roi.

Médicaments trafiqués pour le tiers-monde, jeunes filles perdues en direction de maisons closes, armements, il n'est aucune livraison impossible tant qu'elle paye grassement.

Pendant ce temps, à l'intérieur de cet enfer, Ning, jeune chinoise de douze ans, découvre l'horrible vérité concernant les activités illicites de son père et tente de fuir les autorités chinoises vers le Royaume Uni avec sa mère adoptive, poursuivies également par Léonid Aramov, fils psychopathe et cupide d'Irena, qui profite de ce revers pour mettre la main sur les bénéfices de son concurrent…

 

: Les fans de la série Cherub de Robert Muchamore en auront probablement pour leur argent, Le Clan Aramov introduit de nouveaux héros et une nouvelle mission ! Chaque part d'histoire de ce tome a son lot de désillusions.

Ryan se pose les bonnes questions sur l'acte d'espion qui lui demande de se trahir lui-même au profit de la mission. Il doit accepter le dur sacrifice d'Ethan pour sauver des millions d'autres hommes et femmes.

L'aventure de Ning nous donne une vue intérieure de ce circuit criminel, l'approche est presque journalistique tant les détails sont réalistes et précis. Le récit démontre que tout se paye, tout se monnaie, chacun se présente comme un animal d'une chaîne alimentaire du commerce de la misère humaine.

Cette part de l'histoire est presque plus importante. Cependant, fort heureusement, les tribulations du jeune espion Ryan pour approcher sa cible apportent une petite dose de fraîcheur et d'humour nécessaire.

En bref, ce qui a fait le succès de la série est bien présent, les enfants sont dans des situations d'adultes extrêmes et se tirent des situations dramatiques aussi bien que leurs aînés bien sûr. Adrénaline et frisson au programme.

On a un petit goût de trop peu à l'issue mais les ados raffoleront de ce nouveau cycle, les adultes seront quant à eux rassurés qu'il ne s'agisse que d'une fiction en fermant la dernière page.

 

( cf : Le site LES HISTOIRES SANS FIN : http://jeunesse.actualitte.com/critiques/romans/le-clan-aramov-601.htm)

16:44 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, espionnage, adolescents, drogue | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 02 avril 2015

SAFRAN, BLANC, VERT/ SOPHIE BELIN

roman,russie,guerre,amitié

 

 

OSKAR EDITEUR

 

9791021403062

 

A PARTIR DE 13 ANS

 

 

 

Safran, blanc et vert.

 

De belles couleurs.

 

Celle du drapeau de l'Inde.

 

Des bruits courent concernant un prochain soulèvement du peuple natif, des noms sont prononcés, Gandhi, Nehru.

 

Tandis que la jeune Kate n'aurait juste qu'à s'inquiéter que de la couleur de ses belles toilettes pour les prochains bals d'étudiants comme les « anglaises » de son âge, la belle choisit d' adopter le sari comme l'aurait fait une native indienne, elle choisit d'autres couleurs et boude l'éducation snob, sectaire et bien pensante anglaise par son geste rebelle.

 

Sous le regard consternée de sa mère, anglaise de souche, la belle va au bal comme si elle avait été une jeune brune du pays et assume ses fréquentations exempts de toutes appartenances.

 

Indienne, Kate le revendique aussi dans toute sa jeune hauteur quoique blanche et fille des colons.

 

A l'aube de la révolution qui va libérer le pays de son passé de dépendance coloniale, Kate se rend compte que les agitations qui boutent les anglais au loin sont le début d'une discussion bien plus complexe encore.

 

L'indépendance du pays va diviser encore d'avantage par ces guerres civiles et sa propre diversité excluante, profilant des frontières entre l'Inde et le Pakistan, opposant peut-être déjà confessions Hindi et musulmanes. Qui prendra le vrai contrôle ?

 

L'harmonie sera t-elle envisageable ?

 

Oui, tandis que la mère de Kate fuit avec ses valises, la jeune Kate revendique le droit de naissance et courageusement voit les bouleversements arriver comme une vague qui porte ou emporte.

 

 

 

: Cette autre fiction documentaire de Sophie Belin revient sur l'histoire de l'Inde en 1947 et nous replace dans les conditions, les réflexions très complexes de l'établissement de son indépendance.

 

Comme nous le réexplique le documentaire de fin, l'Inde est un pays de confessions religieuses multiples et sociologiquement très cadré. L'auteur nous remet en perspective un cheminement vers une liberté toute relative dans la division, l'exclusion restant logée au cœur du fonctionnement même, n'accordant pas toujours la place à chacun qu' il devrait avoir.

 

Le personnage de Gandhi était connu pour sa démarche et discours pacifistes, une alternative à la violence de ces guerres de pouvoirs extrêmes par le poing et le fer, dénuées d'entente et de communication.

 

Amener le récit au travers de la jeune Kate est intéressant et pose le problème de l'intégration progressive à une nation quelle qu'elle soit et à une forme de droit.

 

Si le récit de cette collection « Histoire et Société » reste comme d'autres titres encore plus proche du documentaire que de la simple fiction, il n'en reste pas moins très intéressant sur sa valeur culturelle, historique, peut-être peu connue.C'est un point majeur à considérer pour constituer, compléter des fonds documentaires en direction des ados et mêmes adultes, pourquoi pas, comme documentaire de vulgarisation de façon large.

 ********************************

SOPHIE BELIN

(pas de photo! LE MYSTERE BELIN, bigre!!)

AUTEURE!!!

http://babelleauteurjeunesse.hautetfort.com/

**************************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

  

http://www.babelio.com/livres/Belin-Safran-blanc-vert/703488

 

https://entrelespages.wordpress.com/2015/03/14/safran-blanc-vert/

 

https://toutsurmonado.wordpress.com/2015/03/12/safran-blanc-vert/

 

http://babelleauteurjeunesse.hautetfort.com/archive/2015/01/28/safran-blanc-vert-presentation-du-livre-5546629.html

 ******************************

A DECOUVRIR DE LA MEME AUTEURE!!!

roman,russie,guerre,amitié

OSKAR EDITEUR

2014

9791021402829

A PARTIR DE 12 ANS ET +

Le pays est en ébullition, le volcan de la révolution qui gardait terrer son feu depuis longtemps est sur le point d'exploser.

A l'extérieur des frontières de la Russie, une guerre se déclare avec l'assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, grand héritier de l'empire Austro-hongrois. Un symbole est touché.

Chaque pays lié par une alliance politique, promettant delà l'assistance sans réserve de ses forces armées en cas de conflits ennemis, vient répondre de l'acte ou s'en défendre. L'affrontement est inéluctable. Le monde va être secoué.

A l'intérieur de la Russie, une autre guerre couve et Ivan tient précieusement son épouse blessé Sophia dans ses bras. Le petit peuple russe reproche au Tsar Nicolas II sa vie luxueuse de privilèges tandis que le peuple a faim, son indifférence supposée, son engagement à la Guerre Mondiale qui se prépare et qui va ajouter encore des vies perdues, toucher de nouveau le cœur des familles.

Les murs de la maison d'Ivan seront t-ils suffisants pour garder sa famille sauve de la folie et de la colère des hommes qui s'affrontent déjà dehors pour reprendre le pouvoir au Tsar.

Les yeux d'Ivan se posent un moment sur une poupée, dans un coin de la pièce et aussitôt, un flot de souvenir le submerge comme le ressac d'une vague.

C'est impossible ! Cette poupée était un cadeau de Sophia, du temps de leur adolescence, à la fille cadette du Tsar, Anastasia.

Oui, il y a très longtemps, Ivan, fils de paysans, joueur de violon, avait quitté ses terres labourées et fut affecté au service de la grande famille Romanova, sur le train impérial.

Cette rencontre, Ivan ne l'oubliera jamais. Il n'oubliera pas sa grande amitié avec la fille de l'ennemi public des Bolcheviks. Elle découvrit la vie d'un homme du peuple, il découvrit la vie d'une riche jeune fille de l'empire en cavale. Pourtant à cette heure tout le monde le savait, la famille impériale avait été sacrifié tragiquement à la colère du peuple. Aucun n'avait survécu.

Néansmoins, la poupée se trouvait là et la jolie Anastasia se tenait devant lui,  sur le seuil de sa porte...

 

: « Le choix d'Ivan » relate le destin de la famille Romanova, celle du Tsar, vu par un jeune garçon du peuple et dont l'éventuelle survie de la jeune Anastasia a nourri nombre de légendes.

 Certains l'ont aperçu, elle, ses sœurs, peut-être sa mère, après la dite exécution bien connue de l'Histoire. Les rapports officiels sur les conditions de sa disparition ont été contestés par la suite, les lecteurs pourront se plonger dans les notes de fin pour se plonger dans ce mystère encore irrésolu. 

Les lecteurs ados devront faire preuve de persévérance au début, le contexte historique est complexe pour qui n'y entend pas grand chose à l'histoire russe et ses différents partis. La relation entre Ivan et Anastasia seront le fil rouge qui permettront de conserver la curiosité et l'intérêt intacts. N'hésitez pas, allez plus loin, l'auteure Sophie Belin pose des petites pierres d'explication ci et là qui permettront au moins d'aborder les événements dans les grandes lignes et de cerner les enjeux politiques qui ont une énorme répercussion sur la vie de Ivan et Anastasia.

Ivan et Anastasia, c'est une rencontre improbable, la rencontre et l'amitié entre les deux classes sociales en conflit.

L'auteure décrit la vie de la famille Romanova, prise malgré tout en otage par les décisions du Tsar et les remous politiques, effrayée  par les prédictions de mort des Romanova par Raspoutine le conseiller de l'impératrice, un véritable étau.

 Par le truchement d'Anastasia, les lecteurs se rendront compte que la famille « diabolique » n'a aucun contact avec le peuple pour diverses raisons, elle est coupée du monde et donc des réalités. Anastasia aura l'occasion de s'infiltrer courageusement parmi ses gens qui la haïssent, pour faire passer sa parole, rétablir sa vérité.  Elle apprendra à les connaître, à comprendre leur colère contre les décisions du Tsar son père et gouttera par la même aussi à une précieuse liberté de pouvoir aller et venir comme bon lui semble. Elle va être l’œil de la petite famille sur le monde et le roman nous présente même une Anastasia qui développe un goût pour l'investigation, la recherche des faits, la prise de témoignages, le journalisme en somme, pour ne pas trop en dire.

 

Anastasia va être déchirée entre raison et sentiments, défendant bec et ongle sa famille et son père malgré tout. Avec ses escapades, la jeune fille va tomber de haut, tellement l'écart avec sa propre réalité est grande. Et c'est grâce à Ivan que cela aura été possible, suite à l'épisode de la disparition de l’œuf de Fabergé de l'impératrice, dans le train impérial. Cette petite intrigue met en place la rencontre des deux personnages principaux et apporte aussi un peu de légèreté, Anastasia ayant déjà le goût farfelu et malicieux des déguisements.

 « Le choix d'Ivan » n'épargne personne dans son récit, démontre également la cruauté des Bolchéviks avec l'assassinat présumé de la famille Romanova sur une question de principe, une question symbolique. 

Le personnage de Anastasia est décrite comme une jeune fille courageuse, fière, entière et ouverte sur les autres. Certains passages sont touchants!

La légende et le mystère Romanova continue de planer.

Bonne lecture !

 

********************************

CE QU'EN ILS DISENT?

http://www.gregoiredetours.fr/livres-histoire/xxe-siecle/sophie-belin-le-choix-d-ivan/

http://babelleauteurjeunesse.hautetfort.com/archive/2014/11/19/le-choix-d-ivan-5492967.html

https://entrelespages.wordpress.com/2015/01/18/le-choix-divan/

 http://www.babelio.com/livres/Belin-Le-Choix-dIvan/680610

********************************

LE MYSTERE ANASTASIA!!!

roman,russie,guerre,amitié

 

de rester."

17:34 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (7) | Tags : roman, inde, indépendance, russie, guerre, amitié | | |  Facebook | |  Imprimer

mercredi, 01 avril 2015

43, RUE DU VIEUX-CIMETIERE, T.1 : TREPASSEZ VOTRE CHEMIN

 

 

43-rue-du-vieux-cimetiere,-tome-1---trepassez-votre-chemin-309756-250-400.jpg

 

ALBIN MICHEL JEUNESSE

 COLLECTION WITTY

2012

 

9782226242396

 

A PARTIR DE 10 ANS

 

 

 

Avoir un auteur sans succès sous son toit,

 

passons,

 

avoir deux auteurs sans succès sous son toit,

 

c'est toute une histoire!

 

Une histoire de revenants à ne pas y revenir! Si si!

 

Le jeune Lester a été laissé en cadeau par ses parents avec la location de leur propre maison.

 

Personne ne veut acheter cette maison car selon les légendes, elle se trouve hantée, alors la location, cela reste bien, pour arrondir les fins de mois et les recherches scientifiques autour de la non-existence des fantômes.

 

Quoi que.

 

Lester s'y trouvait très bien, dans sa maison, avec son fantôme, Adèle, jusqu'à ce que Ignace Bronchon, un romancier raté pour la jeunesse, viennent y séjourner pour trouver l'inspiration.

 

Ecrire des romans pour la jeunesse et ne pas l'apprécier, quelle ironie!

 

Ah oui, vraiment, Ignace est une anomalie.

 

Quoi que. Peut-être que tout peut s'expliquer ?

 

Pour Ignace et Lester, c'est chacun chez soi et les moutons seront bien gardés et le livre d'Ignace rapidement terminé.

 

Quoi que. Sa maison d'édition en doute, son notaire pas payé depuis longtemps aussi.

 

Lester ne souhaite pas que ce vieux casse-pied d'Ignace s'installe trop longtemps,

 

Adèle, au contraire, à bien envie de s'amuser un peu.

 

L'éternité, ça peut être long et ennuyeux parfois et sous le ronchon, il y a peut-être un doux cœur qui bat.

 

: Ce premier tome donne le ton de la série, follement absurde et drôle évidement.

 

On ne badine pas avec la mort assurément sauf que le fantôme d'Adèle ne souhaite pas s'en aller comme cela.

 

Généreuse et « bon vivante »-Adèle continue de se faire plaisir à coups de bonnes recettes et de bons repas, si si elle peut!- et accésoirement joue les parents de substitution pour le jeune Lester considérer comme un peu encombrant pour ses parents (vous comprendrez en lisant, tout simplement!).

 

La forme épistolaire du récit est originale, il n'y a pas qu'une mais plusieurs voies puisque l'ensemble des personnages s'adressent les uns aux autres par courrier ou petits mots interposés.

 

Ce fameux ton très apprécié dès les premières pages est maintenu tout du long, ironique, malicieux parfois incisif, un humour pince sans rire très anglais dans l'âme.

 

Lester et Ignace, un adulte grincheux et un enfant un peu solitaire, se disputent comme chien et chat sans jamais s'adresser l'un à l'autre directement, Adèle semant la zizanie.

 

Entretenant la même passion pour l'écriture, Adèle dérobe tous les livres d'Ignace et deviendra un peu sa muse, chacun profitant de l'expérience de l'autre et trouvant enfin le succès ensemble.

 

Ensemble ? Du moins le croit-elle.

 

Ignace s'en mordra les doigts et se brisera de nouveau le cœur, ou presque.

 

Le début d'une love story un peu spéciale, la formation d'une vraie famille pour Lester.

 

Une très bonne série pour les jeunes ados, légère, agréable et fantaisiste !

 

************************

 

KATE KLISE

 

roman,fantôme,amour,famille,humour

 

AUTEURE!!!

http://www.babelio.com/auteur/Kate-Klise/238130

 

 

SARAH M. KLISE

roman,fantôme,amour,famille,humour

ILLUSTRATRICE !!!

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/9716-m-sarah-klise

 

roman,fantôme,amour,famille,humour

*******************************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Klise-43-rue-du-vieux-cimetiere--Trepassez-vote-chemin/412540

 

http://bibcourslaville.canalblog.com/archives/2013/06/24/27500369.html

 http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/46406-43-rue-du-vieux-cimetiere-t1-trepass

*******************************

 

LA SUITE....

 

il-faudra-me-passer-sur-le-corps-9782226245946_0.gif

43-rue-du-vieux-cimetiere-tome-4-9782226251022_0.gif

43-rue-du-vieux-cimetiere-tome-5-9782226255068_0.gif

43-rue-du-vieux-cimetiere-tome-6-bons-baisers-d-outre-tombe-9782226257871_0.gif

jusqu-a-ce-que-la-morsure-nous-separe-9782226247575_0.gif

 

 

20:15 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, fantôme, amour, famille, humour | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 30 mars 2015

LE REVEIL DE LA MOMIE/ JACQUES ASKLUND

 

roman,policier,fantôme


  • OSKAR EDITION

    9791021403000

    A PARTIR DE 10 ANS

    Le trio coule sur le Nil des moments heureux et agréables.

    Agnès, Marion et « le Duc » profitent pleinement de ces vacances sous le soleil de l’Égypte, s'imprégnant des légendes gravées sur les murs des tombeaux, savourant jours en intrigues ni mystères.

    La petite Marion n'en pensait pas moins jusqu'à ce qu'une statue de pierre lui tendent les bras au point de vouloir l'embrasser à terre.

    L'accident fut évité de justesse mais hélas ce n'est que le début d'une autre affaire pour « le Duc ».

    En effet, Marion va disparaître mystérieusement et cela serait peut-être en relation avec les croyances d'une secte célébrant le dieu Ra et percevant le signal tant attendu du retour de sa fervente servante Anknesmertré.

    Vont-ils réussir à réveiller sa momie grâce à la jeune Marion ?

    Quel en sera le prix à payer ?

    Thomas Ducamp ne leur laissera le temps de le découvrir, c'est certain car comme chacun le sait « le crime ne paie pas ! ».



    : Voici qui est chose faite, le trio est de retour pour de nouvelles aventures avec Thomas Ducamp surnommé « Le Duc ».

    Cette nouvelle enquête fait suite à « Le fantôme mène l'enquête » bien sur, là où tout à commencé, et aussi à « Signé le fantôme » dans la collection « l'Heure Noire » chez Rageot Edition .

    Cette fois, Agnès et sa fille Marion sont en vacances en Égypte, Thomas n'a d'autres choix de les suivre car lié mystiquement à la petite famille.

    Le fantôme pourrait trouver un repos également bien mérité- pas celui qui le reverrait définitivement sinon plus d'histoires!-, participant dans son état de fantôme invisible aux visites culturelles le long du Nil.

    Évidement, comme tout roman policier, le crime vient trouver les enquêteurs et les collent comme des aimants.

    Pas de répit pour les héros !

    Cette fois, le trio devra en découdre avec une secte qui voit en la petite Marion la réincarnation possible d'une jeune prêtresse du dieu Amon Ra.

    L'intrigue est relativement simple mettant surtout en avant l'inquiétude d'une mère prête à tout pour retrouver sa fille. D'un grand soutien moral, Thomas mène l'enquête selon ses moyens quitte à user des ses capacités surnaturelles pour gagner l'avantage.

    Agnès, de son côté, compte sur les autorités du lieu, un consul fort sympathique, et un spécialiste des cultes égyptiens, pour remonter la piste désignée par quelques indices négligés par la secte.

    Agnès et Thomas continue d'entretenir une relation affective très intime et ambiguë (pour ceux et celles ne percevant pas les cloches de l'amour résonner au loin!) et il gagnera encore en substitut paternel auprès de la jeune Marion au proie à des désaxés fanatiques.

    Quel élément peut bien retenir notre « Duc » ici bas, la résolution de sa mort déjà résolue, sinon l 'amour et le gain agréable d'une « famille » ?

    Les histoires peuvent être suivies dans un ordre indifférent pour les enquêtes, toutefois pour savourer pleinement l'évolution des relations des personnages, il est fortement recommandé de commencer par le premier tome.

    ******************

    JACQUES ASKLUND

  •  

    roman,policier,fantôme

    L'AUTEUR !!!

    http://www.babelio.com/auteur/Jacques-Asklund/35655

  •  

    roman,policier,fantôme

    ******************

    CE QU'ILS EN DISENT ?

    http://www.fantastinet.com/le-reveil-de-la-momie-de-jacques-asklund/

    http://monuniversdeslivres.com/2015/03/21/le-reveil-de-la-momie-jacques-asklund/

    http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2015/02/le-reveil-de-la-momie-de-jacques-asklund.html

    *****************

  • L'ENQUÊTE OU TOUT A COMMENCE...
  •  

    roman,policier,fantôme

  • RAGEOT EDITEUR

  •  

    HEURE NOIRE COLL.

  • 9782700236125

    A partir de 13 ans

    : "Détective privé, Thomas Ducamp se réveille... fantôme après avoir péri dans un mystérieux accident de voiture.

  • Résolu à résoudre l'affaire sur laquelle il enquêtait, il hante le domicile d'une parente de sa défunte cliente, Agnès, et de sa fille Marion. Il parvient à communiquer avec elles et découvre qu'elles sont étroitement surveillées.

  • De filature en traversée de mur, Thomas fait la lumière sur l'assassinat de sa cliente et contribue à l'arrestation des coupables..."

     

    : Les titres de la collection "Heure noire" sont souvent de bonne facture.  Le sujet de celui-ci, mettant en scène un détective revenant d'entre les morts afin de résoudre une enquête inachevée, n'est pas nouveau (voir: Dutton Memory, détective fantôme de Michel Honaker chez Hachette jeunesse) mais néanmoins réellement sympathique et se lit d'une traite

    L'action, en revanche, se passe de nos jours, nous plongeant dans une sombre affaire de corruptions multiples donnantlieu à un crime diabolique. L'intrigue débutant progressivement, les jeunes lecteurs se prendront rapidement d'affection pour lepersonnage de ce " renard" de détective aux allures de vieil "humphrey Bogart" suggéré.

  • On est ému et amusé par sa mission de chevalier servant invisible,  porté au secours de la jolie nièce de la victime et de sa fille. L'utilisation des nouvelles technologies en  guise de médiateur est une bonne et logique idée. Espérons retrouver ce trio pour de nouvelles aventures.


    *******************

  • A DECOUVRIR EGALEMENT...

  • roman,policier,fantôme

     

15:03 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, policier, fantôme | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 29 mars 2015

MAUVAIS GARCON/ MICHAEL MORPURGO

 

roman,amitié,animaux

 

GALLIMARD JEUNESSE

 

9782070649747

 

A PARTIR DE 9 ANS

 

 

 

Elle ne savait que faire de lui.

 

Les vols de voitures, les mensonges, aux mauvaises fréquentations, la mère ne savait quoi opposer sinon une bonne taloche de colère et de désespoir.

 

Les coups de baguette de l'instituteur Monsieur Mortimer n'avait pas domestiquer d'avantage, ceux de la maison de correction avec Monsieur Roley, plus durs, plus directif encore, n'avait pas su faire sortir ce diable de bêtises logé dans cette mauvaise graine de garçon.

 

Une ruade lui remit les idées en place. Une ruade et le bruit des tambours.

 

Ce quatrième fils d'une fratrie de six a toujours aimé cogné le rythme sur les poubelles, ce fracas-là était une douce musique.

 

Joyeuse, excitante.

 

Le swing d'un Big Band venant d'une TSF l'avait ramené à ce plaisir et porté vers les écuries.

 

Monsieur Alfie l’avait remarqué que cet adolescent là avait le goût de la musique, à son regard, il avait senti qu'il pourrait être de ceux qui savent écouter, aimer les chevaux.

 

Dombey était effrayé, ce cheval aussi avait eu sans doute son lot de coups pour avancer droit.

 

Monsieur Alfie, responsable des écuries, les avait choisi. Il en mettrait sa fourche à briser, il y avait de quoi faire avec ses mauvais garçons-là.

 

Quelle belle robe ! Ce suffolk Punch deviendrait le deuxième ami de cet adolescent qui voit arriver de belles choses s'ouvrir, enfin.

 

 

 

: Que dire de plus que ce que l'on connaît apprécie de l'auteur et de son art de raconter de belles histoires humaines, touchantes et doucement captivante.

 

A l'identique du « Secret de Grand-Père » et de « Loin de la ville en flamme », le récit prend racine au travers d'une confession, celle d'une personne au grand vécu qui délivre son histoire à la jeune génération captive de ce que cette personne somme toute simple a à révéler d'incroyable.

 

Et oui, les anciens ont à nous en apprendre, de leurs réalités parfois fortes, de leurs quotidiens surprenants car tellement éloignés de nos vies, il suffit de demander, c'est le message.

 

Ils sont aussi une bibliothèque de notre histoire avec un grand « H », « un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle ! » dit l'adage.

 

Ah, les histoires de Michael Morpurgo sont des délices à partager.

 

« Mauvais garçon » est un récit à la première personne, un grand-père se décide à raconter sa jeunesse de bêtises et de mauvais travers à son petit-fils, à la demande de son épouse.

 

Retour sur l'itinéraire de ce jeune adolescent qui eût du mal à se trouver, trouver de quoi son bois pouvait être fait, dérivant dans une accumulation de délits par défaut.

 

Ce jeune homme, considéré comme perdu pour sa mère à la charge d'une famille nombreuse et qui n'en peut plus, pour ceux qui ont la pédagogie à la baguette encore plus, trouva des personnes sur son chemin qui surent voir la bonne volonté et sa bonne nature au travers des bêtises.

 

Sa professeure de musique et Monsieur Alfie agirent comme des anges gardiens, lui offrant une chance de s'épanouir, de se révéler à lui-même avec un peu d'amour, de patience et de considération.

 

Toujours d'une délicatesse particulière, l'auteur nous touche au cœur et à l'âme par de belles histoires, revenant de nouveau sur son amour des animaux.

 

Comme pour « Cheval de guerre », la relation amical entre Dombey et le jeune homme est décrite de façon sensible, très intime et indéfectible.

 

Au travers de cette formidable chaîne d'amitié, le jeune homme ayant fait sa part avec le cheval craintif, c'est aussi l'occasion pour l'auteur de revenir sur l'histoire de ces chevaux de ferme- les Suffolk Punch »- en voie de disparition et sur l'activité passée et révolue de ces haras qui participèrent au programme de réinsertion de jeunes délinquants.

 

Un petit dossier nous informe clairement à la fin du récit, cela ajoute une dimension supplémentaire à cette histoire déjà passionnante.

 

Que dire de plus ?

 

A lire absolument !

 

**************************

MICHAEL MORPURGO

 

roman,amitié,animaux

 

L'AUTEUR!!!

 

http://www.babelio.com/auteur/Michael-Morpurgo/11700

roman,amitié,animaux

 

**************************

 

CE QU'EN DISENT LES AUTRES ?

 

http://www.babelio.com/livres/Morpurgo-Mauvais-garcon/432698

 

http://laboiteahistoires.fr/blog/2013/01/21/mauvais-garcon/

 

https://deslivresetsharon.wordpress.com/2013/04/26/mauvais-garcon-de-michael-morpurgo/

 

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/34159

 

 ************************************

VU DANS LA CHRONIQUE...

loin_de_la_ville_en_flamme.jpg

Gallimard Jeunsesse

Collection Hors Série

2011

2070695700

A partir de 10 ans et plus

 

Sur les routes menant vers l'est de l'Allemagne, fuyant les invasions américaines imminentes et les bombes des troupes russes qui s'abattent sur Dresde, certains vous diront qu'ils y ont croisé le chemin d'un éléphant, dans la fureur de cette exode.

La guerre aura t-elle fait perdre l'esprit aux innocents également?

Et pourtant, Elisabeth « Lizzie » , une vieille dame pensionnaire d'une maison de retraite l'assure, il y a bien eu un éléphant dans cette triste aventure. Une éléphante nommée « Marlène » en souvenir de la grande chanteuse Marlène Diétrich. Invraisemblable ? Extraordinaire ?

Lizzie livre cet épisode intime et incroyable au petit garçon qui vient lui rendre visite de temps à autre et à sa mère, infirmière de l'institut. Réouvrant les pages de son histoire sur la période de ses seize ans, avant que la mémoire ne les lui volent en fuyant ses souvenirs. Lizzie raconte sa fuite dans cette Allemagne de 39-45, en compagnie de sa mère « Muttie » - personnel de zoo à la charge des éléphants- et de son petit frère Karlie. Ne pouvant se résoudre à laisser ce jeune pachyderme finir sous les balles, une « Marlène » énorme et vulnérable privée de sa mère, Muttie cache l'éléphante près de sa maison puis l'emmène avec ses enfants dans un périple inconnu où la guerre ne leur volera plus leur vie et les êtres aimés. Lizzie se souvient d'avoir aussi aimé.

Loin de la ville en flammes.

  

: Quel plaisir renouvelé!

Nous ne tarissions pas d'éloges sur le Grignotin.com quant à la bibliographie de Michael Morpurgo. Nous sommes, comme pour certains autres auteurs tels que Yaël Hassan, un avis très personnel bien sûr, des fans inconditionnels tant le plaisir est toujours au rendez-vous. Le titre un peu plus ado' voire adulte, « Seul sur la mer immense », divisera un peu plus sans doute les avis mais avec « Loin de la ville en flammes », nous retrouvons du merveilleux « Morpurgo » pour la jeunesse, cette humanité au cœur de la sauvagerie revendiquée, qui nous émeut profondément.

Sont au rendez-vous les éléments récurrents qu'on lui connaît et reconnaît, les liens inter-générations chaleureux et les transmissions d'une histoire pleine de vérité et de leçons de vie -dans l'histoire et avec nous, lecteurs- , l'amitié enfant-animaux très tendre et la Guerre souvent en fond de tableau.

 

L'auteur britannique, malgré ses trames attendues, arrive toujours néanmoins à nous surprendre et à se renouveler dans ses histoires. Il choisit de nous amener du côté allemand cette fois, du côté d'autres victimes assumant l'hégémonie meurtrière de leur propre peuple et pris en embuscade avec ses adversaires. Ils deviennent des sortes de dégâts collatéraux dont personne ne se soucient et qui ne doivent leur survie qu'à leur propre volonté.

 

L'auteur est très attentif à nous restituer des personnages authentiques, dans lesquels nous nous retrouvons et des petits bonheurs, des gestes et intentions simples par lesquels transitent des valeurs essentielles d'amitiés, de fraternité, de liberté, les fondements même d'une société sur laquelle pourraient s'appuyer la raison, le respect et la compréhension de l'autre.

 

Au travers de son « Loin de la ville en flammes », Morpurgo met principalement en avant ces liens de solidarité qui se mettent en place naturellement dans la détresse, dans une volonté commune d'en finir avec les affres de guerres sans fin.

 

Les romans de Michael Morpurgo sont de jolies bases de réflexion qui se déposeront comme de légers tuteurs dans l'imaginaire des jeunes lecteurs et autour desquels viendront s'entortiller des vignes vertes de plaisir de la lecture.

Un « Morpurgo », c'est le choix garanti d'une lecture plaisir très riche et accessible aux premiers collégiens ! Une beau récit également propice à une lecture à voix-haute en famille et/ ou pour des oreilles plus sages en maison de retraite !

En voila une bonne idée !

********************************

PETIT MOMENT DE LEGERETE ELEPHANTESQUE!!!!

Le plaisir du bain, chez les petits, c'est universel!!!

 

 *************************************

VU DANS LA CHRONQIUE...

CHEVAL DE GUERRE!!!

CHEVAL DE GUERRE promet d'être un excellent Spielberg avec le talent qu'on lui connait pour réaliser des films familiaux d'excellente qualité.

Néanmoins, rendons à César ce qui est à César et tous les amateurs de Littérature Jeunesse ne nous contrediront pas. Remettons en lumière celui sans qui cela ne serait pas, le papa de "Cheval de Guerre", Michael Morpurgo!

Maître de l'AVENTURE, du voyage, amateur d'Histoire, au coeur desquels fleurissent l'amitié chaleureuse quasi-omniprésente d'un enfant et d'un animal. Un auteur incontournable!!!

***************************

 

LES OEUVRES DE L'AUTEUR SONT DE VRAIES PEPITES!:

 LE TRESOR DES O’BRIEN

Le-tresor-des-obrien.jpg

   A partir de 12 ans et +

 

 Irlande.1847.

Des épidémies ravagent les récoltes des paysans, plongeant les populations entières dans la famine. Le typhus étend son voile de mort sur les quelques rares survivants, ne laissant d’autre solution que la fuite.

Et c’est ce que vont faire Sean et Annie, aidés par un soldat anglais ennemi, pris de compassion, qui les mettra à bord d’un navire en partance vers les Amériques.

Privés de mère, trop malade pour les accompagner, ils devront traverser l’Ouest sauvage à la recherche de leur père, parti longtemps auparavant trouver une terre d’accueil et des terres cultivables.

Transportant avec eux l’unique héritage des O’Brien, un torque doré, ces enfants devront faire face aux regards de convoitise que suscite la fièvre de l’or !

 

On retrouve avec grand plaisir une autre aventure contée par l’auteur du « Royaume de Kensuke » et du « cheval de guerre » ( et de "l'enfant de la jungle"-voir Tag!!).

On y retrouve une ribambelle de personnages attachants au travers desquels Michael Morpurgo tisse de nouveaux les liens intergénérationels chers à son œuvre. Les récits sur la conquête du far-west n'ont plus toujours grand succès face aux vampires et autres personnages fantastiques, c'est bien dommage, c'est un excellent roman!

*****************************

 

A DECOUVRIR AUSSI...

ENFANT DE LA JUNGLE

6175HzJEVVL._SS500_.jpg

9782070628735_4_75.jpg

A lire à partir de 10 ans et +

Rescapé d’un Tsunami en Indonésie et coupé de sa famille, un jeune métis de neuf ans, Will, va devoir apprendre à survivre seul dans la jungle.

Fort heureusement, le lien qui l’unit à une éléphante, Oona, le sauvra d’une mort certaine, cette dernière l’ayant prit sous sa protection. Will devra par ailleurs, mettre rapidement à contribution ce qu’il aura appris afin de sauver trois petits orang-outans d’un chasseur, surnommés comme ces camarades de classe, Charlie, Tonk et Bart.

Will apprendra la dure loi de la jungle, où l’homme reste le pire des prédateurs. 

Au début, sans surprises à priori, pour qui connait l'oeuvre de Morpurgo avec ses sujets de prédilections (l'amitié entre un enfant et un animal, la guerre...).

Le récit prend alors un intérêt presque documentaire au fil de la lecture lorsque le jeune garçon survit parmi les animaux!! C’est attendrissant, vivant ! Et ouf, on est pas déçu!!!

Encore Merci M. Morpurgo !!!!

 

 PARMI NOS PREFERES, il y a aussi:

 

kensuk%E9.gif

Un jeune garçon parti pour un tour d'océan en bateau avec ses parents, pendant la période scolaire, est séparé d'eux lors d'une tempête et échoue sur une île peuplée de singes. Ce royaume est commandé par le mystérieux Kensuke!

: Les illustrations de François Place sont magnifiques et le récit captivant!

A partir de 9 ans

roman,amitié,animaux

 

Paco, un taureau, est le meilleur ami d'Antonito. Ce dernier ne peut se résoudre à livrer son ami à son destin d'arène funeste et tente alors de fuir son village avec lui. Pendant ce temps, les guerres civiles se déclenchent dans l'Espagne des années 30.

: Il y a là les prémices du fameux Cheval de guerre dans cette amitié indéfectible que la colère des hommes ne saurait briser!

A partir de 9 ans.

 

8fc5c75172dfa02a9cd0044175c5e631-300x300.gif

Un jeune garçon ne partage pas l'amour de la campagne et de la terre avec son père comme c'est le cas avec son grand-père.

Au travers d'histoires puisés dans son passé, le grand-père raconte son enfance, la grand-mère que le petit n'a pas connu, les grands moments qui expliquent son attachement à cette ferme qui a vu grandir son fils et lui livre enfin son précieux secret!

: Une histoire d'amour filial tendre et drôle, un récit sur la transmission! Faîtes passer!

A partir de 9 ans

9782070624126FS.gif

Une riche vieille dame confie son chat espiègle à la garde du jeune groom dans l'hotel où elle réside. Ce dernier, choyé par cette riche cliente, voit là le moyen de se sortir de sa triste condition et de gagner une famille. Pourtant, la mort emportera ses espoirs et la vieille dame, ne laissant pour consolation que le chat insupportable Kaspar, qui ne manquera pas de lui attirer des ennuis.

Sa rencontre avec la petite fille blonde et gâtée de nouveaux clients sonnera sa deuxième chance. Regonflé d'une nouvelle amitié marquée du secret du chat dissimulé dans l'hôtel, le jeune groom ne ratera pas sa fortune et suivra la petite fille clandestinement sur le bateau de retour, le "TITANIC".

: C'est émouvant et on s'attend évidement à ce que le malheur frappe de nouveau! Mais ça ne serait pas les fins de Morpurgo comme on les aime!

A partir de 9 ans

 

ET ENCORE BIEN D'AUTRES!!!!

30408403_6328056.jpg

42125469_9543559.jpg774483_2890958.jpg

767925_2886581.jpg13178456_4213251.jpg21578206_2857298.jpg21578205_2932065.jpg766977_2885588.jpg

29644388_6613172.jpg

38503617_8412309.jpg

 

34165396_8020765.jpg

766972_2885582.jpg

 

772114_2890052.jpg

11254338_4212982.jpg 

 

40210441_9207839.jpg

15:47 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, amitié, animaux | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 26 mars 2015

PANIQUE SUR LA BANQUISE/ ISABELLE WLODARCZYK

 

roman,mammouth,versailles,amérique,racisme,justice,papa,adoption

 

OSKAR EDITEUR

 

2014

 

9791021402812

 

A PARTIR DE 8 ANS

 

 

 

Où se trouvent les autres ?

 

Nanou ne le sait pas.

 

Son gros pied est attaché à ce que l'on appelle un mat d'un dit bateau et cela s'affaire beaucoup autour de lui pour faire avancer cette grande coque de bois sur les flots.

 

Ces « animaux » sur deux pattes qui se nomment hommes l'emportent loin, très loin, ils n'ont pas le temps de répondre à ses questions.

 

Toutefois, comment réagiraient-ils devant ce grand Nanou laineux qui parle ?

 

Une maladie décimait les mammouth et les grands sages, les parents de Nanou, le placèrent dans la glace en attendant de trouver un remède à ce mal.

 

Le voici réveillé et point de mammouth à cette époque.

 

Ni les marmottes, ni Colombe ni Lola les mouettes n'ont aperçu d'autres créatures comme lui.

 

Les esprits s'échauffent sur le navire et l'un des hommes s'écrit :

 

« Piraaaaates à 'horizon ! »

 

Là, c'est la panique sur le bateau !

 

 

 

: Quoi au programme, jeunes lecteurs ?

 

Un mammouth pris dans la glace et un voyage dans le temps pour ce jeune héros, même si, à jeune héros nous ne penserions pas à un géant laineux.

 

Imaginez donc ce jeune pachyderme se réveillant à l'époque de Louis XIV, sorti de sa gangue de glace et de son hibernation programmée, imaginez le désarroi du personnage coupé des siens, ne sachant si il est le seul de son espèce, imaginez aussi des explorateurs partis à la découverte de contrées lointaines et tombant sur ses défenses sans défenses.

 

Un sacré début d'aventure sur le Siècle des Découvertes qui provoque la « Panique sur la banquise » un temps car entre nous, un mammouth qui parle, c'est impressionnant.

 

Si l'idée est fabuleuse, les adultes auront un goût de trop peu, les plus jeunes lecteurs devraient se satisfaire très honnêtement de cette idée originale digne d'un animée.

 

Nanou, car tel est son nom, s'éloigne des banquises, il n'obtiendra donc pas pour l'instant la réponse à ses interrogations, Isabelle Wlodarczyk l'emporte rapidement sur la galère( sans jeux de mots !

 

Et pourtant, pour lui à double sens, on le suppose!) et amorce ses projets de mettre un peu de panique à Versailles, de bouleverser les intrigues habituelles de cour. Nanou est accueilli dans sa nouvelle vie par deux mouettes qui vont le suivre comme des anges gardiens.

L'esprit curieux de Nanou devrait lui attirer des ennuis, il est des Capitaine de navire qui préfère que certains secrets restent secrets. A bas la vraisemblance qui accompagne toujours la justesse historique de Versailles et en route vers la fantaisie. La lecture facile de ce récit le destine à un très jeune lectorat qui maîtrise à présent la lecture et la fin du roman semble présager d'une suite, un feuilleton à venir c'est certain, laissant les jeunes lecteurs dans l'expectative.

 

 

 

**********************

 

 

 

ISABELLE WLODARCZYK

 

b5813b0928f90a2095821f.L._V357854861_SY470_.jpg

 

L'AUTEURE!

 

http://papierbrouillard.blogspot.fr/

 

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/9795-isabelle-wlodarczyk 

 

***************************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Wlodarczyk-Panique-sur-la-banquise/673137

 

http://www.nouveautes-jeunesse.com/2014/12/panique-sur-la-banquise-isabelle-wlodarczyk-oskar-2014.html

 

http://monuniversdeslivres.com/2015/01/04/panique-sur-la-banquise-isabelle-wlodarczyk/

 

http://hleroy.canalblog.com/archives/2015/01/07/31273178.html

 

*******************************

HISTOIRE DE MAMMOUTHS!!!

roman,mammouth,versailles,amérique,racisme,justice,papa,adoption

*******************************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE

A DECOUVRIR!!! 

roman, amérique, racisme, justice

OSKAR

2012

9782350009735

A PARTIR DE 15 ANS ET +

(OU 12 ANS POUR PUBLIC ADO AVERTI)

 

« Les arbres du Sud portent un étrange fruit,

Du sang sur les feuilles et du sang aux racines,

Un corps noir qui se balance dans la brise du Sud,

Étrange fruit suspendu aux peupliers... »

 

1940. A travers les ondes de la radio, la voix éraillée de Billie pousse doucement sa plainte, posée sur le velours de son Blues.

La chanteuse Billie Holiday conte, de nouveau, son étrange histoire. La chaleur de ses notes fait fuir aussitôt les corbeaux de son histoire et le piano joue.

 

Cette histoire est aussi vraie que le soleil se lève et qu'il se couche chaque jour avec son lot de passions.

Une histoire de petits et grands bonheurs, une histoire qui parle de familles, d'amours mais aussi de haine, hélas.

 

Miss Holiday a un jour donnez rendez-vous au héros de son histoire.

James.

Devant un café, ils ont évoqué sa chanson, reparlé de son histoire comme de bons vieux amis qui se retrouvent. Ce n'est pas le bon vieux temps qui met du Blues dans la voix de Billie.

Cette histoire vieille de 10 ans est marquée par la folie des hommes, blancs, noirs...

La haine à un jour pourri les racines des arbres de la ville de Marion, et les jours suivants aussi.

Elle a offert des fruits très amers, dont les graines de la violence avaient déjà semé leur funèbre floraison.

La chanson de Billie souffle dans les oreilles de chacun afin que l'on n'oublie pas l'histoire de James Cameron dans l'Indiana.

roman, amérique, racisme, justice

: « L'arbre aux fruits amers » de Isabelle Wlodarczyk est une étrange surprise.

Si la couverture interpelle au premier abord pour son contraste entre illustration très colorée et arrière plan surprenant, le lecteur peut s'entendre rapidement pensé que finalement il a probablement fait le tour de la question du racisme de l'Amérique sudiste.

Même si le sujet est aussi inépuisable que les récits de la Seconde Mondiale, force est de constater que pour ce dernier thème, de nombreuses lectures arrivent de façon multiples et efficace à nous surprendre et pas nécessairement dans le pathos et la violence. On peut se préserver de sujets durs et graves mais penser en avoir fait le tour c'est en effet comme de se dire que nous percevons déjà l'ensemble de l'illustration et qu'il est inutile d'assembler les dernières pièces du puzzle. C'est accepter pour son propre bien de faire taire des voix. Libre et légitime. Néanmoins, et c'est en ce sens que nous revenons sur ce récit touchant et véridique, parlant de liberté, de justice relative, d'amour, de violence et enfin de familles, nous avons entendu cette voix portée par l'auteure, ce témoignage dont elle a su rendre lisible et humaines, si proche de soi, les nombreuses problématiques propre à la région du Sud.

« L'arbre des fruits amers » est l'histoire de plusieurs personnages, articulée autour du procès de James, accusé de crimes. L'auteure rend hommage à ces voix qui sont là pour que les erreurs du passé ne se reproduisent plus, afin de démontrer que aussi noble et respectable soit-il, l'homme est capable du meilleur comme du pire.

Blancs et noirs ne sont pas épargnés, autant touchés par la grâce que le malheur. Le shérif qui nous apparaît clairement comme un homme juste et généreux, a pourtant sa manière bien personnelle de régler ses conflits son fils et de dispenser son éducation.

Le fils apparaît comme une canaille, un gosse influence, fragile et écorché qui trouve son exutoire dans la secte du moment à chapeau blanc. James reçoit le soutien de ce shérif qui le trouve brave et voit en lui le fils qu'il n'a pas sur élever correctement.

James, pauvre, bien éduqué, succombe à la tentation de l'argent facile et finalement, c'est le drame.

Les foules s’amassent et réclame justice, une jeune fille blanche a été blessée.

Pourtant, le récit nous démontre que les apparences sont trompeuses et en peu de pages, le récit se transforme en thriller prenant. Nous pouvons juste constater qu'il est difficile de stopper une foule en colère, qui par une toute puissance de masse, se place au dessus de la justice qu'elle respecte d'ordinaire. Cette histoire vraie nous parle de racisme évidement, mais aussi du caractère de la justice, existe-il plusieurs justices ?

Le Blues tinte dans les cœurs, d'un timbre qui évoque la peine, la douleur, les regrets, et vibre amèrement d'un amour familial universel, avec le personnage de la femme du Shérif, la mère de James entre autres.

Un récit fort, sensible, d'une orientation narrative intéressante et intelligente.

A découvrir.

 

 

**********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.babelio.com/livres/Wlodarczyk-Larbre-aux-fruits-amers/442347

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/06/larbre-aux-fruits-amers-disabelle.html

http://www.lirado.com/livres/arbre-fruits-amers.htm

http://www.histoiredenlire.com/20e-siecle/arbre-aux-fruits-amers.php

http://www.takalirsa.fr/l-arbre-aux-fruits-amers/

**********************

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEURE!!

51AN4L6GoSL.jpg

Des histoires de monstres pour réfléchir ? Pour ne pas dormir sans doute de fait. Et pourtant! Par le truchement de ces histoires de sorcière d'Hansel et Gretel, de Croquemitaine et de Godzilla, il y a pourtant des leçons à retirer. Surprenant, en effet. Des petites leçons de vie qui ne s'arrêtent pas qu'aux questions d'apparence et de différence mais s'étend surtout à des situations du quotidien pour faire grandir les jeunes pré-ados. Aussi est-il infantilisant de croire aux monstres? Aimer manger de la viande fait-il de moi quelqu'un de cruel avec les animaux ? L'apparence est-il un obstacle de taille pour sa future vie amoureuse ? Monstrueusement intelligent ce livre !

 

ob_a4a185d0443f1171b506582bf52948ee_histoires-monstres-4e-2.jpg

: Après le titre sur la mythologie grecque plutôt réussi, la collection Philo : des mots pour réfléchir de chez Oskar Jeunesse enchaîne avec un autre documentaire chouette, astucieux et agréable à compulser deIsabelle Wlodarczyk et Christine Richard. Le bestiaire des monstres devient le creuset de réflexion dans lesquels les jeunes penseurs pourront puiser des réponses qui les rassureront, paradoxalement. Nous parlons de monstres, et oui!La petite page consacrée à un monstre apporte sa note de légèreté et de lecture plaisir, les pages sont agrémentées des illustrations désopilantes de Manu Boisteau, plume du «Maudit Manoir» de Paul Martin. Un concept d'introduction à la philo bien agréable qui séduira et le reste de la collection est à proposer :Proverbes africainsFables de La Fontaine pour réfléchir» entre autres.

(prédemment publié sur ce site:

http://jeunesse.actualitte.com/critiques/documentaires/des-histoires-de-monstres-pour-reflechir-671.htm)

*****************

L'auteure, c'est aussi ce titre!!!

album,conte,animaux,papa

RUE DU MONDE

2013

9782355042652

A PARTIR DE 6 ANS

 

« Le regard vide, la louve titubait.

Elle portait amoureusement entre ses crocs un paquet de poils encore tout chaud. »

Où, quoi, comment, pourraient s'interroger les jeunes lecteurs.

Là, au cœur de la forêt.

Une louve aux abois et sans peur, touchée en plein cœur par les chasseurs.

Entre les pattes du hibou, qui échangeait avec la lune, est recueilli le bout de poil noir de nuit sans lune, lové entre les plumes.

« Le petit faisait doucement « Hooouuuu ».. »

Le hibou ne se fit pas grand Duc.

Offrant ses plumes pour réchauffer le petit louveteau, le protégeant du vent, donnant ses feuilles pour un landau, le hibou le présenta à la forêt qui craque et qui hulule, ainsi qu'à la lune.

«Le petit babillait. Mi Loup, mi hibou.

Jusqu'au jour où il lança son premier »Hou-hou ».

Au creux du petit loup battait doucement un cœur de hibou.

 

: Nous revoici dans la « Rue du Monde », l 'édition qui explore, qui révèle les richesses et se fait messager de paix, de tolérance et de tendresse au fil des histoires que son édition propose.

Les productions proposent également une présentation graphique pleine page créative et de qualité.

 

Cœur de Hibou de Isabelle Wlodarczyk et illustré par Anne-Lise Boutin peut échapper aux regards parmi les piles de livres, dans sa robe bleue de nuit, mais prêtez attention au cœur centrale de la couverture, laissez-vous titiller par l'expression ébahie de ce hibou tout en joie.

 

coeur-de-hibou-isabelle-wlodarczyk-anne-lise-boutin-8073039.jpg

La couverture propose une métaphore de cœur végétale dans lequel se trouve réuni les deux héros de cette histoire et sa leçon.

La plume de Isabelle Wlodarczyk trouva sa muse, une chouette plume trempée d'encre de nuit noire, contant avec une poésie aussi douce qu' une berceuse l'histoire extraordinaire de ce hibou qui, par des circonstances tragiques devint le gardien de ce louveteau traqué par les chasseurs.

 

album,conte,animaux,papa

Les plus grands se rappelleront la terrible introduction du film « Bambi » de Disney.

En effet, la forêt deviendra sa maison, le hibou un papa du hasard et de l'amour, veillant sur le petit cœur de hibou de ses deux gros yeux ronds, aussi ronds qu'une paire de jumelles.

L'histoire propose une alternative « masculine » aux traditionnelles histoires pour les petits qui rassurent sur la protection et la présence de la rassurante maman, tandis que ceux-ci seront en phase de tenter de multiples expériences qui les feront doucement pousser vers le début de la vie.

A l'instar de l'excellent « Non ! » de Claudia Rueda, le petit cœur de hibou s'aventure seul, dans la forêt sombre en revanche, en tentant auparavant  de voler de ses propres ailes.

Mais évidement, Père hibou veille, comme le faisait la maman ours de l'autre histoire qui sauve son petit de la tempête de neige.

 

album,conte,animaux,papa

Cette année semble célébrer particulièrement les papas, les titres les mettant spécialement à l'honneur dans les rôles protecteurs deviennent nombreux et cet album est l'un des bijoux du lot.

Les illustrations de Anne-Lise Boutin se présentent comme un théâtre d'ombre fin et délicat inversé, de bleus, de verts et d'orangers.

Les jeunes lecteurs pourront s'amuser à remarquer les cœurs plantés en cadre dans la petite histoire ou essayer de les retrouver dans le regard du papa hibou ou les moitiés de cœur dessinés par les arbres.

Attention aux chasseurs qui rodent car ils sont encore là.

Le texte est aussi envoûtant que l'image.

Un vrai coup de cœur !

hibou2.jpg

************************************

DECOUVREZ

ANNE-LISE BOUTIN

dessin2.jpg

L'ILLUSTRATRICE

Son blog!!!

http://anneliseboutin.blogspot.fr/

costume_3_pieces_Anne_Lise_Boutin15.jpg

***************************

QU'EN DISENT LES AUTRES!!!  

http://www.hellocoton.fr/to/xSaj#http://www.les-mondes-imaginaires.com/2013/05/coeur-de-hibou-isabelle-wlodarczyk-anne.html

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/06/cur-de-hibou-disabelle-wlodarczyk.html

*********************

 

DES ALBUMS, DES BOUTS DE CHOUX ET DES PAPOUNETS!!!

bras.jpg

9782211207409FS.gif

9782745951465.jpg

001916508.jpg

9782203037618FS.gif

3001088752.jpg

couv-2papas.jpg

****************************

Pour finir un petit retour au classique!!!

 

Un petit moment d'amour et de tendresse à partager!

album,conte,animaux,papa

 

 

18460469.jpg

 

mercredi, 25 mars 2015

BODYGUARD, TOME1: L'OTAGE/ CHRIS BRADFORD

 

roman, action, amour

CASTERMAN

2015 

9782203083578 

A PARTIR DE 13 ANS

 

 

Perruque blonde, lunettes noires qui lui mangent le niveau supérieur du visage, 

Alicia se glisse parmi les badauds, à moitié haletante d'excitation d'avoir semé 

sa suite. 

La jeune fille hume sa victoire, savoure quelques heures de liberté considérées comme bien méritées et dégaine élégamment comme les jeunes ados son portable afin de lancer rendez-vous à une bonne amie.

 

Sa joie est de courte durée, celui-là est collant comme jamais elle n'aurait pu le supposer, plus efficace en tout cas selon elle que les services secrets attachées à sa sécurité et auxquels elle a régulièrement faussé compagnie dès que l'atmosphère devenait trop étouffante.

Alicia est furieuse, du moins pour une part. 

Cet étudiant anglais arrivé depuis peu, débarqué d'un programme d'échange scolaire, ést déconcertant.

 

Mauvais danseur de salsa, certe mais il y a quelque chose d'à la fois attendrissant et mystérieusement indéfinissable chez Connor Reeves.

Le genre à tenter ses amies Kalila, Grace ou Paige par exemple, plus exotique, moins sûr de lui, moins arrogant qu'un Ethan c'est certain, apprécie-t-elle.

Connor retrouve sa contenance et propose à la jeune « fugitive » de l'accompagner dans sa virée improvisée. Il n'est pas aisée de tenir ce poste que le Colonel Black lui a proposé, à lui, simple étudiant et sportif en Kickboxing.

 

Qui pourrait supposer que ce jeune homme de quatorze ans est le nouveau garde du corps attitré de la fille du Président Mendez ?

Pas elle en tout cas, si il tient à ses yeux et à ses pieds.

Pas le jeune Hazim non plus, jeune ado qui est préparé dans l'ombre par son oncle afin d'enlever la fille du Président des États Unis.

  

: BODYGUARD est le premier tome d'une série prometteuse, c'est certain.

 

Moins percutant que la série d'espionnage CHERUB, tout aussi captivant,il dose romance et action elle plaira aux filles et aux garçons.

Au regard de l'intrigue, les cinéphiles ados feront le lien avec le film « Bodyguard » de Mick Jackson, Alicia étant aussi intenable, capricieuse, assoiffée de liberté et délicieusement ensorcelante que le personnage de diva superstar de la chanteuse Withney Houston. Elle rage chaque seconde d'être fille de président au grand stress de son père.

 

Les lecteurs suivront un fil rouge principal, la nouvelle vie de Connor donc, de la découverte de l'activité secrète du père de Connor à son entrée en fonction à son âge, et deux directions également, qui vont se rejoindre dans un feu de mitraillettes et de bombes près de la Maison Blanche. Nous suivons en parallèle la protection d'Alicia et la préparation du jeune terroriste « en herbe » Hazim pour sa première mission d'enrôlement également.

 

Il y aura de l'amour-Connor se défendant chaque moment d'être attiré par sa SP (sujet prioritaire!), formellement interdit par le règlement et la conscience professionnelle- . Les romantiques en auront pour leur argent.

Le premier tome promet aussi du mystère, les lecteurs ne sauront jamais quand ni comment l'ennemi frappera à chaque tour de page.

L'auteur Chris Bradford propose un président mexicain, défiant les habitudes, seul son nom très typé permet de le distinguer des autres existant, l'auteur prolonge la porte ouverte par le Président Obama.

 

Alicia est en tout cas une ado américaine lambda, riche mais pas gâtée, juste étriquée dans son vêtement sur mesure de "fille de". Le président Mendez se trouvera dans le dilemme de l'intérêt du pays et l'amour d'un père.

 

Le personnage de Connor est attachant, il est rompu aux arts martiaux mais est un jeune sensible, élevé par une mère malade et par une grand-mère bientôt en faiblesse.

Son devoir de suivre la voie de ce père qu'il ne connaît pas et celui de participer aux besoins de sa famille le tiraille un peu, un salaire plus que raisonnable pour contribuer aux soins de sa mère permettra de le soulager d'une grande culpabilité.

L'intrigue débutera sur la dernière mission de l'agent Reeves père et s'achèvera sur la première mission de l'agent Reeves fils, la boucle est bouclée et les deux seront unis d'un secret qui réconfortera un peu, comblera le vide autour de ce paternel inconnu sous-couverture.

 

L'action est présente, pas de surenchère, ni de raccourcis, les ados devraient trouver l'excitation des romans du genre. Connor est bien entouré, nous devrions en apprendre d'avantage par la suite sur les personnages secondaires gardes du corps également, Charley, Ling et Amir.

Prochain Tome « La Rançon » en Septembre 2015 ! 

Une bon tome qui se suit vraiment sans déplaisir !

roman,action,amour

roman,action,amour

 

roman,action,amour

*******************

 

CHRIS BRADFORD

roman,action,amour

L'AUTEUR !!!

 http://www.babelio.com/auteur/Chris-Bradford/105918

roman,action,amour

*******************

 

CE QU'EN DISENT LES AUTRES ?

 

http://leatouchbook.blogspot.fr/2015/03/bodyguard-tome-1-lotage-chris-bradford.html

 

http://luciebook.blogspot.fr/2015/03/chronique-bodyguard-tome-1-lotage-de.html

 

https://jelistulisillit.wordpress.com/tag/bodyguard-lotage-de-chris-bradford/

 

*******************

 CHRIS BRADFORD,

C'EST AUSSI...

roman,action,amour

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/album/young-samurai-de-chris-bradford/

*****************************

PETIT CLIN D'OEIL

 "BODYGUARD" AU CINE !!!

 

21:00 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, action, amour | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 22 mars 2015

BUEN CAMINO/ROSELYNE BERTIN

 

roman, randonnée, amitié, nature, amour

OSKAR EDITEUR

 

9791021402881

 

A PARTIR DE 13 ANS

 

 

 

« Un kilomètre à pied, ça use, ça use, un kilomètre à pied, ça use les souliers ! »

 

Bon, considérant déjà qu'il y a 1600 kilomètres jusqu'à Compostelle et qu'avec un peu de chance, Caro abandonnera son projet fou sans expérience de marche à pied.

 

Caro, c'est Caroline, la mère de Robin ! Mais Robin et ses frères et sœurs Margaux et Olivier, l'appelle volontiers affectivement Caro.

 

La maison résonnait autrefois de la légende de Caro et Steph- oui, Steph, Stéphane, le père!-, la bonne époque de l'amour toujours, indestructible et éternel, jusqu'à ce que les enfants aient des enfants.

 

C'était sans compter sur la professeur d'anglais, pas Caro, Magali !

 

Ah oui, Robin pourrait ajouter pour la parfaite compréhension de la situation que Caro est professeur d'anglais également et la pauvre enfant avait eu le sentiment d'avoir fait entrer le loup dans la bergerie.

 

Bref. L'histoire, c'est qu'un jour d'anniversaire, il y a trois ans, Steph a laissé Caro pour Magali, comme ça.

 

Pour ces vacances d'été-ci, Robin fut le sacrifié pour suivre Caro sur les chemins de Compostelle au lieu d'aller comme à chaque fois en Bretagne, avec ces cousins.

 

Il a fallu la convaincre la mère que marcher des jours, des heures avec sa mère, c'était beaucoup plus « fun ».

 

Caro n'est pas croyante mais un élément nouveau l'avait motivé à adopter le bâton et les chaussures de marche.

 

Mère et fils sur les chemins de Compostelle, attrapant ou rattrapant l'un et l'autre l'amour et des ampoules.

 

Et bien, oui, Steph est loin devant et il a besoin de faire une pause sur sa récente séparation avec Magali. Une aubaine pour Caro.

 

Et concernant Robin, les aventures de parcours ne le préparait pas à sa rencontre avec Fanette.

 

Belle comme le jour, à faire des kilomètres et des kilomètres à pied...

 

 

 

: « Buen Camino » est un roman au sujet plutôt rare, sur le plaisir de la marche, seul, à deux ou en famille.

 

Nous découvrons ce loisir très endurant de l'ordre du tourisme sportif, rendez-vous bucolique qui se programme aussi simplement qu'un voyage au bord de mer avec petits et grands.

 

Des paysages défilent, des odeurs se portent, les pauses aux gîtes sont l'occasion de rencontrer des voyageurs pétris du même plaisir du grand espace à pied et même parfois c'est les embrassades de se retrouver à deux ou trois étapes plus loin comme de vieux camarades autour d'un bon repas ou d'une piscine de club.

La vie devient belle pour Robin, 14 ans, qui sacrifie ses vacances à soutenir sa mère dans son entreprise de la reconquête de son couple et finalement trouve une amoureuse sur le chemin.

C'en est touchant et amusant, les frères et sœurs se tenant régulièrement au courant par téléphone des avancées du projet afin de connaître le point d'arrêt du père un peu « perdu », amoureusement parlant, vers Saint-Jacques.

Caro n'est toutefois pas dupe, une maman sait tout et rapidement elle se trouve dans la confidence et quoi de meilleurs alliés que ces enfants.

 

Un récit sur le ton du carnet de bord, Robin rapportant toutes ses étapes, décrivant les paysages, les personnes croisées, les différents repas insolites ou les épisodes tendinites ou ampoules douloureuses.

 

Pas à pas, Saint-Jacques-de-Compostelle et les ados mettent les bouchées doubles pour le happy end , quitte à se que Margaux et « Olive » s'en mêlent les examens les sollicitant moins.

 

Simple, frais,très accessible, cela plairait beaucoup aux jeunes amateurs de randonnées, à ceux qui auront eu déjà l'expérience de ce pèlerinage ou aux autres pour la double intrigue amoureuse.

 

Comme le diraient les Vetetistes, « Buen Camino » jeunes lecteurs au fil de cette aventure.

 

***********************

 

ROSELYNE BERTIN

 

roman, randonnée, amitié, nature, amour

AUTEURE

 

http://www.babelio.com/auteur/Roselyne-Bertin/9889

 

***********************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.babelio.com/livres/Bertin-Buen-camino-/673016

 

http://alireauxpaysdesmerveilles.blogspot.fr/2015/01/buen-camino-roselyn-bertin-oskar-2014.html

 

http://butinerdelivresenlivres.blogspot.fr/2015/03/buen-camino.html

 

http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?article7133

 

**********************

D'AUTRES TITRES

DE ROSELYNE BERTIN !!!

roman, randonnée, amitié, nature, amour

roman, randonnée, amitié, nature, amour

roman, randonnée, amitié, nature, amour

roman, randonnée, amitié, nature, amour

 

 

************************

DU CÔTE DE SAINT JACQUES...
Sur le Chemin...de St Jacques de Compostelle par Maurice-78

 

14:31 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, randonnée, amitié, nature, amour | | |  Facebook | |  Imprimer

vendredi, 20 mars 2015

LE PRINTEMPS, DES AUTEURS POETES, DES OISEAUX ET DES CHIENS!

 

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

QUELQUES NOUVEAUTES A NOTER!!!

 

Les cheveux et les poils/

 

SOPHIE DUSSAUSSOIS et  MYLENE RIGAUDIE

 

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

 

 

Des cheveux et des poils, pas à gratter, ceux-là.

 

Des poils de ceux qui frisent, qui poussent sous les bras et bien plus, avec l'âge, la puberté.

 

Comment?

 

Les poils sont-ils des cheveux, des cheveux des poils?

 

A propos de gratter, les ongles et les poils, c'est une histoire de famille.Le saviez-vous?

 

Tout est histoire de kératine!

 

Et bien oui!Pour en savoir autant sinon plus, voici un petit documentaire bien fait et facile à lire!

 

http://librairiecomptines.hautetfort.com/archive/2014/10/...

 

 

 

 

 

(Un joi réassort de dernière minute!)

Où es-tu, lune ?/

 

EMILE JADOUL

 

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

 

 

 

Où es-tu, lune ?

 

Mais où est la lune?

 

Lapin et Gros Ours s'étonnent,

 

pas l'ombre d'un croissant...

 

Pas une couette de nuage où se cacher pour la sièste, non, la lune a disparu!

 

Sollicitant l'aide de leurs autres amis, Lapin et Gros Ours mettent à contribution la perspicacité de la girafe et des plus petits, les uns sur les autres à compter, pour aller cacher l'astre disparu dans l'azur nu.

 

Mais la lune ne les a pas abandonné, non non non!

 

Du Emile Jadoul tendre et malicieux pour les tout-petits.

 


Où es-tu lune? par dm_514ed94d19e59

 

Abris/

 

EMMANUELLE HOUDART

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

 

Tous aux abris???

 

Non, aucun danger il y a à redouter.

 

Parceque l'on y est déja et à chaque âge, il change...

 

Notre abri.

 

Un abri, c'est un nid d'oiseau ou un ventre bien rond,
une maison,

 

c'est le tien, ton espace,
ton refuge de pensée, pour rêver,
pour accueillir aussi,
pour fleurir et pousser,
en toute sérénité.
Un album aux illustrations étonnantes pour jeunes adolescents pour rêver.

album,oiseaux,chien,saisons,ours

album,oiseaux,chien,saisons,ours

album,oiseaux,chien,saisons,ours

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

 

http://www.soupedelespace.fr/leblog/abris-emmanuelle-houdart/

 



 

Ce livre a mangé mon livre!/

 

RICHARD BYRNE

 

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

Mais enfin Bella, les livres, ce n'est pas méchant!?

 

Si?

 

Mais que t'a-il fait ce livre-là?
Il t'est tombé sur les pieds, tu t'es coincé les doigts?
Comment? Il a mangé ton chien?
Des lecteurs qui dévore les livres, oui, mais des livres croquant des chiens,
c'est juste en dessin, voyons?
Pourquoi ce livre ne pourrait-il pas te voir en peinture?
Mais où est-elle passée Bella?
Avalée par la pliure du livre l'enfant!!!
Mais que fait la police?
Avalée aussi? Et les copains aussi!!
S'il te plait peux-tu renverser le livre et le faire recracher ce qu'il a mangé?
Un album astucieux pour jouer avec l'objet livre et se raconter une chouette histoire en même temps!

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

 

http://moncoinlecture.com/2014/11/ce-livre-mange-mon-chien-richard-byrne/

 

 

 

La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie /

 

CHARLOTTE MOUDLIC ET OLIVIER TALLEC

 

album,oiseaux,chien,saisons,ours

 

C'est bientôt l'anniversaire de Michel et maman a déja une super idée de pêche à la ligne pour épicer l'après-midi.

 

Michouchou fait déja la "tronche" comme dirait son grand frère et d'ailleurs ce dernier se tord déja de rire.

 

Pfff!

 

Il est révolu le temps des goûters d'anniversaire et Michel à bien l'intention de le faire savoir, le malin!
"Et si je faisais une boum!!!"
Pensant à une idée folle déja bloquée, notre Michouchou ne se doutait pas que Papa, lui, serait enthousiasmé par l'idée!
Pfff!
Ben maintenant, il faut mettre tout ça sur pied avec Malik, son bon copain et trouver des filles!
Ben oui! Pfff!
La suite des aventures savoureusement drôle du petit Michel après "l'Histoire du slip de bain" et "Mon coeur en miette"!

album,oiseaux,chien,saisons,ours

album,oiseaux,chien,saisons,ours

album,oiseaux,chien,saisons,ours 

 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/la-boum-ou-la-plus-mauvaise-idee-de-ma-vie_1549167.html

 

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2011/09/27/le-slip-de-bain-ou-les-pires-vacances-de-ma-vie-charlotte-mo.html

 

L'oiseau sur la branche/

ANNE CRAUSAZ

LOiseau_Actua.jpg

A la saison des amours se joint les fraîcheurs du renouveau,

les pommes cuisent sous les ardeurs du soleil d'été qui fait grandir, frémir les feuilles du pommier.

L'effervescence du pommier qui se transforme attire son public à bec et à plumes, un défilé pour toutes les saisons.

La pomme fera un délicieux goûter tandis que se pavaneront les Chardonerets, les Rouge-queue à front blanc,
les Bruant jaunes, des bleus de Mésanges, des Gobe-mouches.
La nature offre son spectacle d'oiseaux dans toutes les poses.
Bravo!

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2015/03/16/anne-crausaz-aux-sandales-demain-apres-midi-decouvrez-notamm-5584221.html

loiseau-sur-la-branche-illu-2.jpg

143805-IMG_20150212_.jpg

2910123930.jpg

1272930027.jpg

3165802851.jpg

LOiseauSurLaBranche_Complet_DP%204--672x359.jpg

 

Pas de cochon pendu sous le marronnier/

JULIETTE VALLERY ET AKI

cochon-couv.jpg

 

Pas de cochon pendu sous le marronnier?

Et pourquoi pas de chien dans la cour de récré tant qu'on y est?!

Celui-ci à suivi le petit garçon dans l'école,
monté le toboggan par le bas, fais voler tous les manteaux accrochés dans le couloir,
fait de la balançoire!
Le petit garçon ne raconte pas d'histoires,la maîtresse peut en témoigner.
D'ailleurs maintenant, ce petit chien-là qui aime l'école est assis à côté de lui.
La maîtresse a dit oui.

Youpi!

 http://www.babelio.com/livres/Vallery-Pas-de-cochon-pendu-sous-le-marronnier/647229

02.gif

pas-de-cochon-2.gif

pas-de-cochon-3.gif

04.gif

Ma boîte à petits bonheurs/

JO WITEK ET CHRISTINE ROUSSEY

 

 

img1c1000-9782732465272.jpg

Ma boîte à petits bonheurs, elle garde mes trésors, mes pensées jolies et

puis...

Cette boîte donnée par Mamie, c'est comme des matriochkas avec mes secrets à moi!

Que vais-je y mettre?

Des chocolats, du nougat, des livres de chats?

Trop grand, trop gros, trop qui coule quand il fait chaud!

Mais un petit bonheur, ça peut se loger partout!

Dans une boîte, dans un coeur;

ET des petits bonheurs, il y en a plein, qui passent par la tête, par les narines, sous la langue;

Hop! je le range!

Un album poétique à volet à savourer.

 http://lemondedecarla.fr/chut-on-lit-boite-petits-bonheurs-jo-witek-christine-roussey/10953367_765594820203841_1122027447_n.jpg52503_int.jpg

 

1, 2, 3 banquise/

MILK, OLIVER PHILIPINEAU ET RAPHAEL ENJARY

9782352892151fs-0eebd.gif

Un ours blanc, c'est grand et les grands savent compter.
Tu peux compter sur tes doigts, toi, mais comment font les sardines,
les pingouins et les morses?
Et les ours blanc immense?

Chez l'ours blanc qui est grand, il gèle à pierre fendre, à faire tomber les doigts de pied sur la banquise.
En attendant, les renards blancs et ses amis continuent de vouloir défier l'ours blanc.

Un copain plus un copain plus un copain plus un copain, cela vaut bien un ours blanc à biscotos qui fait le fier à bras!
Les ours blancs ne savent pas compter mais ils ont tous un gros appétit.
Et oui!
Une sardine, deux sardines, trois sardines...

Un album astucieux pour s'amuser à compter avec les petits.


http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2014/01/27/1-2-3-banquise-5281418.html

web20140122160226.jpg

187734273.jpg

web20140122160327.jpg

491193102.jpg

 

20:47 Publié dans Les PETITS Grignoteurs! 0-7 ANS | Commentaires (0) | Tags : album, oiseaux, chien, saisons, ours | | |  Facebook | |  Imprimer

lundi, 16 mars 2015

UN BERGER AUX JEUX OLYMPIQUES/ ERIC CHEVERAU

 

 

roman,jeux olympiques,sport,documentaire

OSKAR EDITEUR

COLLECTION HISTOIRE SOCIETE

2015

9791021403055

A PARTIR DE 9 ANS ET PLUS

 

Onze km à pied, ça peut user les souliers !

Onze km jusqu'à Maroussi, cela fait une distance mais pour Spiridon, c'est une routine.

Se saisissant de la charge de rapporter la paire de lunettes de son gradé, le jeune militaire foule d'un rythme régulier, deux heures de route, comme il l'avait fait pour la fête de l’Épiphanie lorsqu'il eût la chance de repêcher la croix béni par le Pope, comme l'exige la tradition et qu'il souhaitait la montrer à sa mère, à Maroussi.

Cette croix devait lui apporter la chance et peut-être que cela allait se réaliser.

Désigné par son gradé pour renforcer les rangs des sportifs grecs, le jeune « Spirou », comme il est surnommé, s'était désespéré d'avoir échoué aux épreuves du 800 et 1500 mètres et pourtant.

Cette petite course lui donnera une seconde chance pour les Jeux Olympiques d'Athènes.

Frisant sa moustache, le Colonel ne cachait pas son plaisir en annonçant à Spiridon Louys sa participation à une nouvelle épreuve, le Marathon.

Tout était encore possible pour le jeune berger.

 

: Un récit extrêmement court qui introduit les origines des célèbres Jeux Olympiques internationaux en 1895.

Les jeunes lecteurs sauront peut-être enfin qui est Pierre de Coubertin dont certaines rues portent le nom. Oui, ce baron est à l'origine de ce grand tournoi sportif fédérateur qui fait concourir plusieurs pays sous les règles du plaisir et du noble esprit sportif.

On le lit, ces tournois rappelaient ceux de l'antiquité et Pierre de Coubertin fit parti du premier comité olympique organisationnel. Symbolique d'une trêve et d'une unité, ces Jeux nous restent encore aujourd'hui et offrent des semaines fortes d'enthousiasme et de joie.

Eric Chevreau retrace en quelques pages l'histoire vraie de Spiridon Louys, de Maroussi, au nord d'Athènes, celui-là même qui gagna le marathon. Cela ressemble presque un conte de fée pour ce jeune berger en plein service militaire dans l'obligation de laisser la famille en soutien et rapportant finalement gloire, fierté et les moyens qui leur faisaient défaut.

Le dossier de fin retrace les grands temps forts de ces jeux qui ont traversé l'Histoire et les guerres, notant par exemple l'exploit de Jesse Owens qui au JO de Berlin de 1936 démonta la théorie de la supériorité de la race aryenne, une victoire à en faire pâlir et quitter un Hitler des tribunes.

Cette partie, en plus de sa chronologie, est enrichie des règles des JO, de références culturelles très utiles pour des exposés, les Dieux du Stades et grands sportifs d'exception.

« Un berger aux Jeux Olympiques » est un fiction doc très accessible qui se lit avec plaisir !

 

****************************

ERIC CHEVERAU

L'AUTEUR !!!

http://www.oskareditions.com/auteur.php?nom=%C9ric%20Chevreau

****************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

http://www.gregoiredetours.fr/livres-histoire/revolution-xixe-siecle/eric-chevreau-un-berger-aux-jeux-olympiques/

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2015/02/27/petite-revue-de-presse-non-exhaustive-des-sorties-de-la-sema-5567942.html

http://www.babelio.com/livres/Chevreau-Un-Berger-aux-Jeux-Olympiques/696863

*******************************

QUI EST SPIRIDON ET LE MARATHON?

 

roman,jeux olympiques,sport,documentaire

http://asad.athle.com/asp.net/espaces.html/html.aspx?id=20475

http://www.lesgeantsdolympie.com/afficheart.php?art=4

http://www.remitaos.com/2014_05_01_archive.html

 

PIERRE DE COUBERTIN!!!

roman,jeux olympiques,sport,documentaire

"donner à chacun la pleine mesure sans tenir compte des différences sociales, d'argent ni de races. Ces contacts entre jeunes gens de pays différents ne faisaient que grandir leur compréhensio réciproque et leur estime...

13:15 Publié dans Les JEUNES Croqueurs! 8-12 ANS | Commentaires (0) | Tags : roman, jeux olympiques, sport, documentaire | | |  Facebook | |  Imprimer

dimanche, 15 mars 2015

RUSH, CONTRAT#4:CHASSE A L'HOMME/ PHILIPP GWYNNE

 

roman,adolescents,action,mafia

CASTERMAN

 

9782203090033

 

A PARTIR DE 13 ANS

 

 

 

La nouvelle opération devait être d'une extrême discrétion, quelques coups de téléphone pour quelques précisions et Dom sera bon pour escalader le point le plus haut du Colisée.

 

Le monument rassemblait un nombre incroyable de spectateurs, certains se tenaient encore dehors, c'était stade comble pour le concert des Rolling Stones.

 

Seb semblait gravir le mur de l'arène avec dextérité,

 

Dom revenait sur ces quelques expériences d'escalade au gymnase de Coast Grammar, oubliant sécurité, harnais et vertige possible.

 

C'était la solution de l'impossible, d'urgence, faute de meilleure idée, afin de convaincre de nouveau E. Lee Marx de l'aider avec cette dernière mission de la Dette.

 

Les choses devenaient de plus en plus claires et tout tournait autour d'un trésor enfoui sous les eaux d'une valeur inconsidérable.

 

La fête battait son plein en bas, sur scène, dans la cage thoracique de Dominique aussi, son cœur au rythme des ampli, la peur et l'adrénaline au ventre.

 

A y réfléchir, Seb s'était proposé de l'assister trop facilement pour ce plan inconscient et fou, selon Dom, cela sentait la Dette à plein nez.

 

Mais, Il devait prendre contact avec le chercheur de trésor à tout prix.

 

Cela ne finira t-il donc jamais, transpirait Dom en pensée et par tous les pores de sa peau ?

 

Rien n'était facile, toujours aux limites de ses capacités physiques, de sa patience et de son endurance.

 

Quel meilleur entraînement pour ses compétitions d'athlétisme, pourrait rire jaune Dom ? Une nouvelle mission ; toujours retomber sur ses pattes, comme l'avait fait son propre père, ici, être un digne Silvagni.

 

Au sourire amer succéda la stupeur et les lumières des projecteurs.

 

« Hey, on dirait que nous avons des resquilleurs !! »

 

Cette voix, c'était celle de Mike Jagger lui-même.

 

Des vigiles courraient déjà en direction des oiseaux tombés du ciel, les foules applaudissaient, galvanisées par le numéro.

 

Mais où se trouvait E. Lee ?

 

Pour la discrétion, on repassera...

 

 

 

: Quatrième aventure de Dominic Silvagni, jeune ado sportif en athlétisme qui se trouve toujours à courir plus que jamais afin de réussir des missions impossibles pour le commun des mortel de son âge.

 

Toujours en mal dans ses relations avec sa bonne amie Miranda, entre dissimulation et mensonges pour sa propre sécurité, Dom continue d'être mis à mal dans ses relations amicales.

 

La prochaine mission se passe à Rome et la Dette n'hésitera pas à truquer les résultats de la dernière qualification pour permettre à Dom de courir en Italie, ceci éprouve aussi l'ado dans son plaisir et l'esprit sportif.

 

Cependant ce voyage à Rome sera enfin révélateur des vrais projets de la fameuse mafia secrète et récompensera les lecteurs de leur fidélité et de leur patience.

 

Oui, enfin, Dom raccroche le wagons et cerne l'objectif de toute cette machinerie sans sens apparent- le Cerberus, la désactivation de la centrale, voir les tomes précédents-.

 

L'auteur continue de chambouler le quotidien très tranquille de Dom Silvagni, des passages donnent encore l'impression de nous égarer sur des actions anecdotiques et pourtant ils préparent le héros pour la véritable épreuve qui l'attend. Dom se remet en question sur toute cette aventure, entre frisson subi et excitation de se surpasser comme lui inspire son goût du sport.

 

La jambe manquante de son grand-père et les tatouages au fer sont là pour le faire redescendre sur terre et considérer la dangerosité de la situation.

 

Dom va également avoir l'occasion de revenir sur l'histoire des Silvagni, sur des lieux particuliers qui ont été marqué par leurs décisions, des vieux règlements de compte entre familles vont permettre d'en apprendre plus sur ce père dont on ne sait toujours pas si il lutte contre ou adhère pleinement au système de la Dette.

 

Encore des pages d'actions crédibles dans lesquelles l'ado lambda pourra frémir tant Dom, très éloigné d'un Alex Rider surentraîné d'Anthony Horowitz, devra se débrouiller par ses propres moyens d'ado lambda.

 

Se défendant de toute paranoïa pour mener à bien ses missions, victime du hasard et dépositaire contraint de l'héritage familial, d'une dette non soldée, le héros démontrera de nouveau du courage et de la pugnacité pour son âge, la vie ne lui laissant pas le choix de récupérer l'insouciance des premiers temps.

 

Un tome beaucoup plus excitant que les précédents forcément car la vérité se dévoile !

 

Bonne lecture !

*******************************

L'AUTEUR

PHILLIP GWYNNE

Phillip+Gwynne+credit+Anne-Cecile+Esteve_1.JPG

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/11476-phillip-gwynne

439816795_640.jpg

http://vimeo.com/67782316

http://www.rush-lelivre.fr/

 

 

 

 

 

*************************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 

 

 

http://www.babelio.com/livres/Gwynne-Rush-tome-4--Chasse-a-lhomme/687588

 

http://www.leslecturesdemylene.com/2015/02/rush-tome-4-chasse-lhomme-de-phillip.html

 

http://www.nouveautes-jeunesse.com/2015/02/rush-t4-chasse-a-l-homme-phillip-gwynne-casterman-2015.html

 

http://leboudoirlitteraire.fr/2015/02/rush-t-4-chasse-a-lhomme-phillip-gwynne/

 

http://www.surmonetagere.com/?p=1270

************************

 

A DECOUVRIR AUSS!!!I

 

roman,adolescents,action,mafia

CASTERMAN

2014

9782203084551

A PARTIR DE 15 ANS

"A la table voisine, une famille prenait le petit déjeuner: un couple et leur fille, qui devait avoir mon âge.

Elle était belle. Dans le genre d'imogen...

- Je veux un Styxx samedi soir pour mon anniversaire. Je veux un Cerberus.

- Un quoi? demanda la mère d'Anna.

- C'est un téléphone portable, maman...

Mais, ma chérie, on vient juste de t'en acheter un nouveau, objecta son père.

-Nous ferions mieux d'aller, lâcha la mère d'Anna après avoir jeté un coup d'oeil à la ronde.

- Sois raisonnable, ma puce. Comment veux-tu qu'on te trouve ce téléphone, puisqu'il n'existe pas?

-Grâce à lui! s'écria Anna.

La jeune fille pointait du doigt Dom' assis dans le restaurant

et il venait de l'entendre.

Pourquoi Hound le détective voulait lui aussi mettre la main sur ce téléphone révolutionnaire dont la sortie restait presque une légende?

Pourquoi la Dette en avait elle-aussi besoin?

Pourquoi depuis le jour de ses quinze ans Dom' a t-il l'impression d'être piégé dans une mortelle caméra cachée?

Toujours est-il que le jeune adolescent devra se montrer le plus doué dans cette course au téléphone si il veut continuer de courir sur ces deux jambes.

Run, baby, run...

 

 

: Le tome3 reste tout aussi déroutant que les deux précédents il vient conforter l'idée d'un plan final qui reste dans l'ombre pour l'instant, autant que les fameux commanditaires de la Dette mafieuse et qui donne tout son sens à cette course inlassable et effrénée.

Dominic Silvagni se pose à contrario de son grand-père qui y laissa une jambe, comme l'élu, par son endurance. Au fur et à mesure qu'il réussit chaque épreuve virtuellement impossible pour son âge, fixée par la Dette, il s'endurcit mais conserve des valeurs humaines bien ancrées. Ces missions, dont l'enjeu est sa propre vie ou une de ses jambes, ressemblent à des caprices absurdes dont il pourrait ressortir que la Dette prend le malin plaisir à marquer sa puissance sur ceux qui ne les prennent pas au sérieux. Toutefois, même si nous avons l'impression d'être comme Dom', balloté en tous sens et mené à l'aveugle, le puzzle mortel se met doucement en place, chaque élément collecté, emboîté l'un à l'autre, commence à profiler des possibilités de grands crimes du siècle par informatique et talents de l'évasion. Au fur et à mesure des tomes, Dom se montre, grâce aux conseils de sa grande soeur geek et à son insu, un hacker de plus en plus expérimenté. Tout semble possible pour qui sait y faire apparemment.

En tout cas, l'émotion reste présente, Dom' abandonnant peu à peu l'idée d'avoir une scolarité ordinaire, mettant en péril son amorce de relation amoureuse avec sa meilleure amie Imogen, ses espoirs de compétitions sportives et jalousant presque la vie toute simple de ses frères et soeurs. 

L'auteur Phillip Gwynne multiplie les personnages secondaires, certains réapparaissent dans le paysage et semble engagé dans le jeu plus que l'on pourrait le croire, comme l'homme au bandana qui agressa le jeune Tristan par exemple ou même le véreux Hound le détective.

Dom' ne tombe pas dans la paranoïa certe facile et pourtant, il y aurait de quoi.

Beaucoup, jusqu'à sa propre famille, distille une attitude curieuse, incongrue dans la normalité ordinaire. Ils affiche un silence éloquent à coups de regards entendus à son égard, bien différent de son entourage, l'ambiance dure et sans sentiment la "Camora" -loi du silence mafieuse- qui lui fait dire que lui n'est plus un enfant et que même ses parents ne sauraient le protéger. L'auteur Phillip Gwynne ménage la chèvre et le chou, essaye de satisfaire les amateurs de bonnes scènes d'action et les frileux des scènes trop violentes, en éludant avec astuce par raccourcis, euphémisme ou par humour toute violence gratuite et dérangeante, sans édulcorer toutefois le récit.

Prenante et haletante, une série à ne pas prendre en cours!

 

 

******************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.babelio.com/livres/Gwynne-Rush-tome-3--Puzzle-Mortel/639715

*******************************

 

DECOUVREZ LE TOME 2!!!

Nuit+noire.png

CASTERMAN

2014

9782203084476

A PARTIR DE 15 ANS

 

Des hommes en cuir noir de nouveau aux trousses, Dom se réveille dans un milieu hospitalier.

 

Ouf ! Enfin, qui peut savoir ?

 

Pourquoi les hommes de la Dette l'auraient poursuivi et emmené en lieu sûr ?

 

Il avait pourtant fait ce qu'ils lui avaient demandé ?

 

Un deuxième contrat l'attend et Dominique est déjà las de ce jeu de fou qui enchaîne les membres masculins de sa famille dès leur quinze ans à une organisation mafieuse qui ne supporte pas les mauvais payeurs. Pourquoi l'avoir emmené dans une clinique si ce n'était pour lui donner un petit avertissement à son insubordination latente?

 

Dom et son grand-père auront un véritable air de famille notable, une jambe en moins.

 

Sauve qui peut !

 

Dom pique un nouveau sprint hors d'atteinte afin d'y voir clair. Il ne réalise pas encore que les klaxons sur la route l'acclament à son passage.

 

Non, Dom n'a pas battu un record de vitesse.

 

Oui, Dom a perdu son seul vêtement, une petite serviette de bain et il est nu comme un ver.

 

La vie est dure et très injuste après quinze ans pour les Silvagni.

 

 

 

: Dominique Silvagni est reparti de nouveau pour une course dont il ne voit pas encore la véritable issue.

 

En effet, une nouvelle semonce est lancée de la part de la mystérieuse organisation la Dette et n'appelle toujours aucun refus, aucun échec.

 

Comme un boulet malfaisant qui lui colle aux « basques » et le cloue au sol, la Dette continue de compliquer sa vie d'adolescent bien que le jeune homme est, par une fois, tenté de se débarrasser de l'ordinateur qui distribue les missives sibyllines.

 

En vain.

 

Nouveau tome, nouvelle mission, le jour j demandée, plonger la ville entière dans l'obscurité la plus totale.

 

Si les objectifs ne se jugent pas comme aussi mortes que le refus, les actions commandités ont toujours une saveur de mission impossible à échelle de simple adolescent ordinaire, riche et insouciant.

 

Dominique va devoir trouver le moyen de pénétrer une centrale, les conséquences lui incombant seul et sans en connaître la fin réelle.

 

Une bonne dose d'adrénaline et de stress. Ce volume ne nous révèle pas ce qu'il est advenu du pauvre voleur Otto du tome1, comme si les éléments devaient s'imbriquer comme un puzzle dont le vrai dessein devrait se révéler la dette entièrement réglée.

 

Le suspens reste en partie entier donc, s'ajoute d'autres éléments de temps forts-l'enlèvement de la petite sœur d' Otto Zolton-Bander -, de nouvelles interrogations_le père de Dom parle parfaitement la langue des mafieux siciliens bien qu'ayant nier le comprendre- et plus Dom tente de se confier à sa meilleure amie Imogène, plus celle-ci prend ses distances. Le triangle amoureux s'impose plus clairement encore, entre eux et l'insupportable Tristan sorti du coma.

 

Dom va devoir apprendre l'endurance et prendre sa revanche sur ces compétitions sportives à défaut d'avoir le contrôle de sa vie.

 

Ma préférence va au premier mais encore un ou deux tomes et la série devrait vraiment gagner en épaisseur.

 

« Run, Baby Run ! »

 

******************************

QUAND DISENT LES AUTRES!!!

http://totalybrune.canalblog.com/archives/2014/05/09/29832216.html

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2014/05/nuit-noire-de-phillip-gwynne-rush-2.html

 ******************************

 

COMMENCEZ PAR LA MISSION 1!!!

Rush1DettedeSang.png

CASTERMAN

2014

9782203084469

A PARTIR DE 15 ANS

 

Dominique Silvagni vient d'avoir quinze ans et il se serait bien cassé une jambe plutôt que d'accepter son cadeau d'anniversaire.

 

Une mauvaise plaisanterie ? Absolument pas.

 

De marbre face à son incompréhension, son père et son grand-père lui révèle la dette léguée de père en fils, qui coûta d'ailleurs sa jambe à son grand-père Gus à son âge.

 

Donc la jambe cassée, on oublie.

 

Il lui faudra bien ses deux jambes, à Dom, pour exécuter son contrat dans les plus brefs délais, effectuer le « rush » de sa vie.

 

Dom est en plein entraînement d'athlétisme, il court, essaie de se dépasser, d'être le meilleur.

 

Être le meilleur, il faudra l'être car son premier contrat secret vaut pas mal de dollars et il y a du monde sur le coup.

 

Il ne faut pas décevoir la Dette, la 'Ndrangheta, une mafia italienne dont faisait partie un lointain ancêtre qui immigra en Australie pour lui échapper.

 

Mais nul ne lui échappe et ses descendants mâles doivent à présent s'acquitter de six traites, six missions au profit de l'organisation à leur quinze ans pour rembourser la liberté de l'ancêtre.

 

Se remettant de la révélation et du marquage au fer, « pagado », appliqué sur chacun des débiteurs Silvagni, Dom se fait inviter chez un camarade de classe, l'arrogant Tristan, sur une île près des côtes australiennes pour les vacances scolaires. Ce qui lui permettra d'en savoir plus sur sa dette. Le lieu, zone de villégiatures de grosses fortunes, est le terrain de jeu d'un personnage aussi jeune que lui et très recherché, robin des bois moderne qui fait tournée la police en ridicule et dont les exploits impossibles sont idolâtrés par tous les adolescents via les réseaux sociaux.

 

Chaperonnant ainsi sa meilleure amie Imogen convoitée par le vil Tristan, qui n'a qu'une idée en tête, épinglée la belle sur son tableau de chasse, Dom devra dès que possible damner le pion des chasseurs de prime, de la police et de l'enquêteur qui faillit capturer le célèbre Zolt, être le plus malin et le premier à attraper le jeune voleur pour le livrer à la Dette.

 

Dom se sentira le courage et l'audace de faire comme son père, faire ce qui doit être fait au nom de la famille.

 

 

 

: Le tome 1 de « Rush » de Phillip Gwynne pose l'histoire et croise la petite histoire et la grande histoire de la série, intrigue adolescente avec un possible triangle amoureux – Dom, Imogen, Tristan- et l'histoire mafieuse de la fameuse dette.

 

Dominique a du mal à réaliser ce qui l'attend, quoi de plus normal. Il est jeune, faisant parti d'un gotha de riches familles australiennes, insouciant, ivre de vitesse et de liberté. Le jeune adolescent est condamné à devenir la main de criminels malgré lui.

 

Dominique senior, l'ancêtre, contracta la dette afin de libérer ses descendants de ces activités dangereuses, le choix de la liberté à un dur prix et un goût amer.

 

Entre l'expérience du père et du grand-père, Dom comprend vite qu'il devra rapidement devenir un homme.

 

Si ce premier tome n'est dans l'ensemble pas aussi trépident et vif qu'un « CHERUB » de Robert Muchamore ou un « EFFACES » de Bertrand Puard, il promet de bons moments certainement à venir, le rythme s'intensifiant dès la rencontre avec Zolt, brave gars acrobate et sympathique, voleur de voitures de sport et d'avions de luxe. Vers l'issue, les balles fusent et on roule à plein gaz.

 

Le second tome devrait nous en apprendre probablement d'avantage sur les dettes réalisées par le père, mystérieux, moins tendre et plus tranchée dans son attitude.

 

On suppose peut-être par ses paroles qu'enlever une vie humaine n'est pas une option à exclure pour remplir sa dette le cas échéant. Tuer ou être tuer.

 

Peut-être Dom devra t-il prendre ses propres décisions et fixer ses propres limites.

 

Le deuxième tome devrait nous révéler aussi si Imogen découvre le secret de Dom et si elle se décide à voir clair dans le jeu d'enjôleur de Tristan, vulgaire Casanova un peu brute qui se fait passer pour un ange.

 

Une lecture qui se suit bien et devrait prendre de l'épaisseur par la suite.

 

A découvrir.

Debt.jpg

 

 

 

**********************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://jelistulisillit.wordpress.com/2014/02/03/rush-tome-1-dette-de-sang-de-philip-gwynne-12-mars-2014/

http://accrocdeslivres.blogspot.fr/2014/03/dette-de-sang-de-phillip-gwynne-rush-1.html

**********************

AUTRES SERIES ADO' PLEINES D'ACTIONS ET DE CASCADES!!!

9782013221658.jpg

AU GRAND ECRAN, EN 2006

logo_12314.jpg

cherub-tome-1-100-jours-en-enfer.jpeg

http://www.cherubcampus.fr/

Nouveau, la BD!!!

cherubcouvbd.jpg

100-jours-en-enfer-2.JPG

Verso_162091.jpg

14:13 Publié dans Les GRANDS Carnivores! 13 ANS et PLUS | Commentaires (0) | Tags : roman, adolescents, action, mafia | | |  Facebook | |  Imprimer

jeudi, 12 mars 2015

NIGAUDUS MAXIMUS, T.1: AVE CESAR, NIGAUDUS TE SALUE!/ TIM COLLINS

 

B-OR9DvIIAEL2-a.jpg

FLAMMARION

 

2015

 

9782081324022

 

A PARTIR DE 10 ANS

 

 

 

Ave César, Nigaudus te salue !

 

Pardon, on ne rapporte pas une histoire pas sa fin/

 

Tout d’abord, il faudrait tout reprendre, la tentative d'assassinat de César, l'achat du nouvel ami Linos, les multiples épreuves pour devenir un gladiateur vrai de vrai avec Ventrus et le projet pédagogique de mosaïque de héros..

 

Sauf que Nigaudus ne semblait pas avoir de véritable meilleur ami de son âge et puis cet esclave grec, transporteur de bac à pipi, était la providence même. Toutefois, au début, Nigaudus était selon lui trop radin pour lui offrir cet esclave-là.

 

Des bacs de pipi ??

 

Une affaire de blanchisserie, vous verrez, chaque époque à ses petits secrets de Grand-Mère pour décrasser le linge.

 

Bref ! Ne nous éloignons pas du sujet principal, Nigaudus voulait devenir un héros.

 

A l'époque romaine de César, un héros périssait par l'épée ou tranchait la tête de leur adversaire sous les acclamations du public-laissons les lions de côté!-.

 

Admettons que Nigaudus, 12 ans de maladresse en tous genres, veuille persister dans son projet d'avenir de héros, gladiateur puisque c'est la situation qui s'en rapproche le plus dirait un conseiller d'orientation, il devra par force de sueur et d'efforts apprendre à manier...pardon, à tenir une épée et c'est pas rien !

 

L'occasion d'être un héros aux yeux de son père, plus valeureux que son grand frère Robustus, se présentera plus vite qu'il n'aurait pu l'espérer avec son maître d'armes.

Ce tortionnaire de professeur-il est sévère mais félon aussi, il fallait s'y attendre- envisage d'occire autre chose qu'un poulet pour la journée.

 

Et pourquoi pas un Empereur ?

 

Hérésie ? Foi de Nigaudus Maximus, il va vous le prouver.

 

 

C360_2015-03-12-17-01-45-077.jpg

: Dans la même veine que les journaux intimes à succès en roman, « Tom Gates », « Journal d'un dégonflé » « Journal d'une grosse nouille » et autres « Origami Yoda », ce titre devrait faire l'unanimité.

 

Nigaudus Maximus est aussi un journal d'ado drôle et loufoque.

 

Sa particularité est de nous faire entrer dans l'histoire de Rome à l'époque classique.

 

C360_2015-03-12-16-59-12-141.jpg

Donc, tout en ricanant des pitreries non voulues de cet anti-héros qui tend à apprendre à porter la toge, à monter à cheval, qui peste sur le pipi et le vomi et se questionne sur la calvitie du grand César, les jeunes lecteurs seront bons pour une leçon d'histoire des plus divertissante sans le savoir.

 

C360_2015-03-12-17-00-26-938.jpg

C360_2015-03-12-17-00-53-955.jpg

L'auteur Tim Collins a collecté des éléments singuliers de la vie quotidienne qui ajouté aux péripéties de notre jeune ado nous amusent tout du long.

 

Les illustrations d'Andrew Pinder en regard de texte, en guise de note explicative, participent à l'humour potache et caustique à la fois des confidences et cela nous rend très léger de rire un bon coup.

C360_2015-03-12-17-01-18-152.jpg

 

 

Il y a dans ce premier tome tout ce qui fait le sel de ce genre plébiscité par les jeunes lecteurs, de quoi entrer dans l'Histoire en s'amusant et continuer d'entretenir le plaisir de lire pour les « petits lecteurs ».

 

C360_2015-03-12-16-59-37-874.jpg

*******************

 

TIM COLLINS

 

AVT_Tim-Collins_931.jpeg

AUTEUR ET ILLUSTRATEUR !!!

 http://www.babelio.com/auteur/Tim-Collins/91018

 

 ANDREW PINDER

ILLUSTRATEUR!!!

http://www.andrewpinder.org/

*******************

 

CE QU'ON EN DIT ?

 

 

http://www.babelio.com/livres/Collins-Nigaudus-maximus--ave-Cesar-nigaudus-te-salue-/677277

 

http://krokette.fr/mon-avis-sur-nigaudus-maximus-ave-cesar-nigaudus-te-salue-de-tim-collins/

 

http://www.nouveautes-jeunesse.com/2015/01/nigaudus-maximus-ave-cesar-nigaudus-te-salue-tim-collins-andrew-pinder-flammarion-2015.html

 

http://www.histoiredenlire.com/antiquite/nigaudus-maximus.php

 

 

http://butinerdelivresenlivres.blogspot.fr/2015/01/nigaudus-maximus.html

 

******************

 

PETITES RECETTES DE GRAND-MÈRE ROMAINE ?

De l'urine qui fait briller le linge !!!

 

http://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhad/vol17/2012_11.pdf

 

 

CESAR et l'affaire de la calvitie !!!

Vrai ou faux ?

 

http://www.liberation.fr/vous/2011/01/10/meme-cesar-cachait-sa-calvitie_705978

 

mercredi, 11 mars 2015

LE CHÂTEAU DES ETOILES, 1869: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

RUE DE SEVRES

2014

9782369810131

A PARTIR DE 10 ANS

 

La mère de Séraphin, éminente scientifique, meurt aux limites de l'atmosphère terrestre dans sa montgolfière, au dessus de la France, en découvrant enfin le secret de la manifestation de l’éther.

Le secret de cette découverte révolutionnaire retombe quelque part en Allemagne, en Bavière, dans un conteneur.

1969 .Le jeune Séraphin et son père sont contactés par un personnage inconnu qui semble avoir récupéré le journal de bord de la mère de Séraphin.

Le voyage pour le premier voyage dans l'espace, pour l'exploration des planètes à l'aide de l'énergie Éther pouvait reprendre.

Toutefois, cette découverte semblerait propre aussi à être une arme, cela intéresse ainsi les Prussiens qui espionnent la Bavière et prendraient ainsi l'avantage sur ces états mitoyens qui leur résistent encore.

En charge de la création d'un vaisseau en forme de cygne, symbole du roi Ludwig, souverain de Bavière, le père de Séraphin reprend l'incroyable héritage de la marche de l'Histoire et de son épouse.

Séraphin, Hans un jeune bricoleur et sa sœur Sophie sont prêts à défendre le projet aux étoiles en hommage à la mère disparue ainsi que l'indépendance de la Bavière, ce sont les chevaliers de l’éther à l'identique des Chevaliers de la Table Ronde... 

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

     

: Un premier tome très chouette, une inspiration Manga évidente au regard des traitement des personnages, une narration évidement plus européenne et un talent de colorisation français éblouissant.

C'est le mot, il y a un travail de colorisation proche de l'aquarelle, un travail sur la lumière entre teinte froide et lumineuse qui nous transportent dans les beaux décors de l'Europe de l'Est, un vrai plaisir des yeux, vraiment.

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

Un soupçon de Jules Verne en Bande Dessinée, avec un beau travail de construction des images, quelques traces volontairement perceptibles du travail de perspective qui nous permettent de profiter d'un beau récit mais aussi d'un travail de dessinateur élaborée, soignée.

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

C'est de l'aventure onirique sur un fond d'histoire, une quête scientifique excitante et une intrigue bien menée qui devraient séduire jeunes et grands lecteurs. A suivre, sinon à découvrir absolument!

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

*************************

ALEX ALICE

bandes-dessinée,aventure,science,allemagne

AUTEUR

ET DESSINATEUR !!!

http://alexaliceblog.blogspot.fr/

http://www.bedetheque.com/auteur-470-BD-Alice-Alex.html

*************************

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://www.planetebd.com/bd/rue-de-sevres/le-chateau-des-etoiles/la-conquete-de-l-espace/23827.html

http://www.auracan.com/Indiscretions/548-alex-alice-en-son-chateau-des-etoiles.html

http://www.bdfugue.com/le-chateau-des-etoiles-tome-1-1869-a-la-conquete-de-l-espace

 

 

lundi, 09 mars 2015

TOUSSAINT LOUVERTURE, L'ARBRE NOIR DE LA LIBERTE/ YVES PINGUILLY

 

album,afrique,guerre,éléphant

 

OSKAR EDITEUR

 

2013

 

9782350009995

 

A PARTIR DE 13 ANS ET +

 

Venus par les cales des navires, les hommes « meubles » furent enlevés à leur terre d'Afrique, soumis comme les indiens du Nouveau Monde.

 

Un nouveau monde attendait ses hommes sombres de peau, égaux de cœur et éclairés jusqu'alors de leur culture. A eux, point de promesse de connaissance, la promesse d'une vie meilleure ou le paiement en or sonnant et trébuchant.

 

Voués à la servitude, à la rudesse de l'homme qui s'enrichit et soumet par la force, ces hommes « meubles » ne purent qu'accepter ce destin de labeur sans dignité, ni statut, ni identité.

 

 

 

L'île d'Hispaniola en pleine mer des Caraïbes était une réserve de beautés, des beautés rares et exotiques qui valaient fortune, café, indigo, tabac, canne à sucre qui poussaient avec abondance. La belle Hispaniola fut disputée entre la France et l'Espagne, l'Orient pour le second, l'Occident au premier. Les hommes « meubles » continuèrent de travailler dur, de penser liberté.

 

Les générations futures porteront le nom de la propriété qui les virent grandirent, n’obéissant qu'aux cris, au rendement des plantations, aux coups de pieds, aux coup de fouet si les pas se perdent au delà de la vue des propriétaires.

 

De la Révolution Française aux batailles de Bonaparte, ces hommes « meubles » furent les grands oubliés de 1789, à l'adoption des Droits de l'Homme et du citoyen. Un homme « meuble » n'est pas un citoyen, encore moins homme. La voix de Voltaire resta veine pour la considération de ses pauvres diables esclaves toujours exploités par vide juridique tandis que se disputaient les blancs insulaires et les pouvoirs métropolitains, les métis et autres noirs moins noirs libres face à leurs aînés d'ébène.

 

Au fil des négociations qui n'en finirent plus de leurs deux à trois années de tergiversation, la liberté restait exclusive, elle vint pour certains affranchis qui avait fait leur temps et avec ce temps, François DominiqueToussaint Breda surnommé Louverture, un ancien esclave, sut que le temps des hommes « meubles » étaient arrivés. Ce nouveau propriétaire de couleur voulait plus pour son île d'Hispaniola d'occident, plus pour les hommes noirs.

 

La liberté et l'entière indépendance allait devoir se gagner par le croisement des fers, par l'épée qui se lève, par les chaînes qui se brisent.

 

 

: Certains ont peut-être entendu parlé de Toussaint Louverture sans en connaître le rôle important dans l'histoire de l'île d'Haïti, l'ancienne Hispaniola.

 

Les touristes connaissent sans doute d'avantage sa face Est espagnole, la fameuse République Dominicaine. La république d'Haïti, sur la partie Ouest française, a une histoire des plus fortes, riches et se montre source d'inspiration sur le thème de la Liberté.

 

Au travers de l'histoire de Toussaint Louverture, l'auteur Yves Pinguilly retrace l'histoire coloniale de la République d'Haïti jusqu'à l'obtention de son indépendance.

 

Toussaint Louverture est un des grands meneurs de cette révolte insulaire, qui fait suite à l'insurrection révolutionnaire et rendra justice, donnera l'équité à tous ces noirs dont le destin ne bougeait pas de leur statut de servitude ou de demi-citoyen.

 

Le propos de Pinguilly est intéressant devant les faits historiques, sans concessions vis à vis des noirs et des blanc, une vérité pourtant ni noire ni blanche dans sa multiplicité de métissage qui s'installe dans un système qui créent toujours plus de sous-classe d'individus sans la modifier, la peau blanche étant le repère de valeur, de beauté et de respect. Il y eut également des esclaves blancs, on le découvrir avec ce titre.

 

Si Louverture se montre pugnace pour l'indépendance de son île, le récit nous le montre toutefois aussi comme un personnage de son temps, un affranchi parfois dur et impitoyable vis à vis des esclaves qui employa lui-même sur sa propriété.

 

Fort heureusement, sa valeur militaire est ce qu'il y a retenir, cela permit toutefois au prix de sa personne d'établir la République d'Haïti.

Le récit est dense, peut-être un peu aride, plus documentaire abrégé que fiction loisir.

 

Les ados férus d'histoire pourront cependant entrer dans une histoire et y voir un peu plus clair dans ces discours sur la mémoire de l'abolition de l'esclavage. C'est un véritable outil pédagogique, évitant le pathos, apportant une compréhension du contexte et des différentes revendications des parties. Le fameux Code Noir qui régissait les droits des propriétaires blancs sur leurs esclaves noirs est à la fin dans son intégralité.

Un propos universel sur la Liberté à découvrir, vraiment !

 

*********************

YVES PINGUILLY

470px-Yves_Pinguilly-Festival_international_de_g%C3%A9ographie_2011.jpg 

L'AUTEUR!!!

 

191621455_1136420-a-l-ecole-169716b_1.jpg 

http://charte.repertoire.free.fr/p/pinguilly.html 

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/2038-yves-pinguilly 

 

************************************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

 http://www.nouveautes-jeunesse.com/toussaint-louverture-l-arbre-noir-de-la-libert%C3%A9-yves-pinguilly-oskar-%C3%A9diteur-2013-118-p

 http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?article6651

http://www.babelio.com/livres/Pinguilly-Toussaint-Louverture/510291

 

*********************

 

QUI EST TOUSSAINT LOUVERTURE ?

 

roman,documentaire,haïti,esclavage,liberté,album,afrique,guerre,éléphant

 

 

roman,documentaire,haïti,esclavage,liberté,album,afrique,guerre,éléphant

roman,documentaire,haïti,esclavage,liberté,album,afrique,guerre,éléphant

 ****************************

 

 

 DU MÊME AUTEUR,

POUR LES PLUS JEUNES!!!

album,afrique,guerre,éléphant 

 

 

AUTREMENT JEUNESSE

 

2015

 

9782746738676

 

A PARTIR DE 8 ANS

 

 

La longue chevelure de Djonimama étaient tombée, les mangues aussi, la forêt avait retenu sa respiration et Djonimama avait poussé, poussé.

 

Il y a sept années Zotizo était né. Nourri de bon miel par son papa, il avait bien grandi, entre les chants des hommes et les murmures des animaux de la forêt.

 

Zotizo pouvait entendre, comprendre les animaux de la forêt.

 

Son préféré était Doli Kôli, l'éléphanteau. Celui-là même était né le même jour que lui, un peu avant que Djonimama ne coupe sa longue chevelure, avant que les mangues ne tombent cette saison-là.

 

La paix était là et puis, un jour, le tonnerre cracha.

 

Les maisons prirent feu, des hommes et des enfants de l'âge de Zotizo faisaient cracher le feu, tomber des âmes, brûler les joies d'un feu qui chassèrent la famille de Zotiro au cœur de la forêt.

 

Ce jour, le village et les animaux se trouvèrent sans défenses.

 

Zotiro cherche son ami Doli Kôli... 

album,afrique,guerre,éléphant

 

: Les bibliographies de littérature jeunesse ne manquent pas de titres en faveur de la paix, dans le monde et au sein de notre propre entourage.

 

Si les Editions Rue du Monde se font les médiateurs réguliers de l'ouverture sur le monde, mettant à l'honneur tous les continents et également la voix des nombreux combattants de cette liberté chérie,dans la grande histoire jusqu'à nos jours, les Editions Autrement ne sont pas en reste pour ce message humanitaire auprès des jeunes lecteurs.

album,afrique,guerre,éléphant

 

« Sans défense » de Yves Pinguilly et illustré par Florence Koenig est un nouveau plaidoyer contre l'absurdité et les ravages de la guerre.

 

L'histoire commence comme un petit contre africain de tradition, Zotizo naît le même jour que Doli Kôli l'éléphanteau et l'on s'attend à une aventure magique et puis, et puis une réalité fracasse le décor.

 

Cette nuit, ces éclairs, ces éléments déchaînés sur le village auraient pu être l'oeuvre d'un dieu vindicatif, d'un sorcier maléfique et pourtant, il n'en ai rien.

album,afrique,guerre,éléphant

 

Cette force mortelle est l'oeuvre de l'homme.

 

Le récit fait entrer dans ce petit hâvre de paix africain des milices armées, adultes, enfants embrigadés. Dans cette réalité, les éléphants également se montrent sans défenses à plusieurs titres.

 

Le jeune Zotizo découvre les défenses d'ivoire sur le sol et ses parents l'instruisent de la triste réalité, que les hommes peuvent être cruels aussi.

album,afrique,guerre,éléphant

 

L'histoire se termine sur le possible espoir que les deux amis se retrouvent, Djonimama a mère de Zotizo réconfortant sa famille et la forêt, pansant les maux de ses quelques mots de mère.

 

Touchant tant au niveau de l'histoire que du talent graphique de Florence Koenig à apprécier.

 

album,afrique,guerre,éléphant

 

Note de l'auteur :

« « Sans défense, le nouvel album que signent Yves Pinguilly et Florence Koenig a pour cadre comme leur dernier titre paru Le voyage de l'arbre, la République Centrafricaine.

 

Yves et Florence connaissent bien le continent africain où ils ont plusieurs fois voyagé ensemble, pour rencontrer tout autant des artistes que des écrivains ou des élèves.

 

Cette histoire pour les plus jeunes prend sa source dans la terrible guerre qui depuis 2013 ravage la Centrafrique. Elle a pour origine la mort d'un éléphant tué par des villageois dont la mission officielle était de le protéger, lui et les siens. Mais ces villageois avaient trop faim… 

La guerre tue aussi les écoles, on le sait.

 

C'est donc à partir de ces terribles réalités qu'Yves Pinguilly une fois de plus invente pour tous une histoire sensible, avec le langage poétique qu'on lui connaît.

 

Pour Florence Koenig qui s'est si souvent baignée dans la lumière africaine, c'est la couleur qui est toujours le fil conducteur de ses recherches pour la création d'un album.

 

Pour le beau Voyage de l'arbre, le rouge flamboyant des feuillages menait le lecteur de page en page ; ici pour Sans défense Florence a principalement réfléchi à la manière de rendre perceptible le contraste entre la lumière de la vie paisible au village et le bouleversement de la guerre et de la mort. Le fil est donc très sombre : le brun coloré des peaux, des corps, des bois, est éclairé par les verts de la végétation, les couleurs vives des vêtements…

Un bel album pour apprendre, comprendre, aimer et… rêver à un nouveau monde où le bonheur sera mieux partagé, où les enfants ne subiront pas les coups et blessures de la guerre. »  Yves Pinguilly »

 

 ****************************

 

FLORENCE KOENIG

 AVT_Florence-Koenig_5690.jpeg

ILLUSTRATRICE 

http://www.ricochet-jeunes.org/illustrateurs/recherche/971-florence-koenig

http://www.babelio.com/auteur/Florence-Koenig/88712

http://www.yvespinguilly.fr/florence--koenig.html

http://www.florencekoenig.com/  

loc-envel2010-341.jpg

 

 

****************************

 

CE QU'ILS EN DISENT ?

http://lemondedemirontaine.hautetfort.com/archive/2015/01/27/sans-defense-d-yves-pinguilly-5545468.html

https://lesmotsdelafin.wordpress.com/2015/02/05/sans-defense-yves-pinguilly-et-florence-koenig/

http://histoiresetgourmanlises.com/2015/01/14/sans-defense-yves-pinguilly-florence-koenig-ed-autrement-2015/

 

****************************

 

D'AUTRES TITRES DES AUTEURS !!!

 

AUTREMENT 

Coll. FIL ROUGE 

2013 

(Gd format: 2001) 

9782746734463

 

A PARTIR DE 7 ANS ET + 

 

« Issa s'était arrêté à deux pas de Fati. Il la regardait d'assez près pour voir ses yeux. Il s'exclama :

 

- Mais, que s'est-il passé ? Tu as lavé tes yeux dans le ciel ? »

 

En effet, depuis que le petit poisson Sonson remercia de deux de ses écailles la jeune pêcheuse aveugle pour l'avoir relâché, le ciel s'était désormais logés dans les yeux de Fati.

 

La petite fille pouvait à présent y faire entrer le monde, un monde qu'elle connaissait du bout des doigts et dont la présence venait lui chatouillait chaque jour de façons si diverses les narines.

 

"C'est magique!", pourrait s'exclamer son ami fidèle Issa.

 

Il est heureux, rayonne comme le soleil au dessus de sa tête.

 

Mais de cette magie-là, le village n'en veut pas. La magie apporte le mauvais sort.La petite fille noire aux couleurs de ciel ne peut rester dans le village.

 

Fort heureusement, son camarade Issa ne la laissera pas fuir seul. Comme l'on dit, l'Amour donne parfois des ailes. Des ailes qui les emporteront loin du malheur et des ailes qui annonceront un jour leur retour.

 

 

 

: Voici un autre titre de la nouvelle collection « Fil Rouge », une redécouverte d'un album de Yves Pinguilly et illustré d'une touche lumineuse tout en pastels par Florence Koenig, aux tons aussi chauds que le soleil et les terres d'Afrique.

 

Le texte de Pinguilly est poétique, doux amer comme un carré de chocolat fort de cacao. Une sorte de conte où tout est possible, où la nature est vivante et parle aux hommes comme dans certaines traditions du grand continent noir, où la générosité est récompensée, où la force de l'amour permet de contrer les méchancetés et donne droit à la différence.

 

Les adultes auront sans doute dans l'esprit le triste destin des enfants albinos, entre autres, victimes de la superstition. L'auteur nous démontre que la différence trouve sa place dans l'amitié et l'amour, peut-être que la magie de la nature s'en ait mêlé, qui sait.

 

Elle annonce en tout cas le retour des jeunes amoureux, se parant de plumes de nuit et d'un regard d'azur qui charment le village. Les esprits changent, les regards aussi et celui de Fati ne trouvera plus de doigts pointés.

 

Une très belle écriture.

 

 

 

LA GRANDE FLEUR/

YVES PINGUILLY ET ILLUSTRE PAR MAJA SEREDA

 

1348-La_grande_fleur.jpg

OSKAR EDITEUR

2013

9791021401396

A PARTIR DE 6 ANS

 

Le soleil se lève sur Johannesburg et la grande fleur se tourne vers l'astre de jour pour le saluer et marquer cette nouvelle journée.

La grande fleur aux pétales larges, au cœur si grand qu'une abeille y trouve désormais son sucre quotidien et sa maison, voit passer la petite Nkosazana et le petit Dylan.

Cette journée est importante, c'est la rentrée des classes.

La première journée d'école pour le petit copain blond comme le blé et la petite copine noire comme l'ébène.

C'est le papa de Nkosazana qui se charge d'emmener sur le chemin des écoliers et de la journée de travail. Chacun à son cartable, deux petits et un grand.

C'est le papa de Dylan qui viendra accueillir les deux petits bouts d'enfance des deux familles amies, à l'heure des mamans.

Nkosazana se demande si la grande fleur amoureuse du soleil ne s'ennuie pas trop devant sa toute petite maison encaissée entre les grands immeubles et pleines de chats.

Tandis que Dylan griffonne un petit chien, Nkosazana fait le portrait de la grande fleur qui semble résister à l'action du temps et de la modernité.

9791021401396_1_75.jpg

: L'album « La grande fleur » de Yves Pinguilly et illustré par Maja Sereda est une belle histoire à tiroirs sur l'école et la rentrée dont on peut ou non tirer les compartiments et livrer son message d'égalité, de fraternité et de liberté en fond d'histoire d'Afrique du Sud.

 

10609293_10152390991663191_1347607625_n.jpg

 

Sur une ligne d'universalité, les deux enfants vivant dans un autre continent, loin très loin, vont à leur premier jour d'école comme ceux et celles qui liront leur histoire.

Avec des phrases courtes, simples, avec des vis à vis d'images qui permettent de comparer et souligner les éléments fondamentaux en commun,Yves Pinguilly se montre extrêmement pédagogue sur les premiers apprentissages autour de l''égalité des sexes et des races auprès des petits. Filles et garçons jouent ensemble, les papas viennent chercher et emmener les enfants comme le feraient habituellement les mamans, qui travaillent ou non, l'histoire ne le dit pas, mais ce temps leur est de fait accordé. Une forme d'équité très éducative.

 

10617733_10152390991738191_107026309_n.jpg

 

L'auteur pousse le propos de l'égalité et de la fraternité en montrant les familles de couleurs noires et blanches prenant soin les unes des autres, les jeunes lecteurs s'étonneront de diverses choses singulières par méconnaissance à hauteur de leur jeune hauteur, qui au fil de l'histoire, seront démontrées comme tout à fait simple et ordinaire. Une bonne leçon sur la différence auprès des petits.

De fait, Yves Pinguilly fait écho évidement à la forte histoire du pays où par le passé, en Afrique du Sud, blancs et noirs vivaient séparément. L'école rendant hommage à Nelson Mandela est un clin d’œil symbolique et un bel hommage à la bonne volonté et à la paix entre les hommes.

 

10621879_10152390991708191_216708675_n.jpg 

La ville file son train train quotidien, les enfants noteront le taxi bien différent des nôtres en France. Un autre niveau de lecture plus mature nous fait remarquer la tradition qui se retrouve dans les vitrines avec les masques et les statuettes. Les gratte-ciel se multiplient au point que dans l'histoire il ne reste qu'une petite maison qui survit à la modernité- à l'identique de celle du film « Là-haut ! » de Pixar. Une réalité qui nous est peut être aussi inconnue.

Le tournesol semble adresser sa petite inquiétude. Qu'arrivera -t-il lorsque la fleur unique ne pourra plus trouver son soleil, caché par les hauts immeubles ? L'auteur parle donc aussi d'écologie.

Bref, un album en apparence très simple et pourtant si riche à différents niveaux.

Très agréable à lire! 

10581076_10152390991678191_834963310_n.jpg

  

59954482_11429923.jpg

 

**************

 

 

MAJA SEREDA 

maja_sereda.jpg 

L'ILLUSTRATRICE!!!

http://www.majasereda.com/pages/illustrations_paintings_drawings/ 

maja+sereda+work+in+progress+nd2+LR.jpg

maja+sereda+work+in+progress+nd+LR.jpg

maja+sereda+work+in+progress+nd3+LR.jpg

http://catching-rabbits.blogspot.fr/

******************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://www.furet.com/la-grande-fleur-2530581.html

http://deslivresetlecole.blogspot.fr/2014_01_01_archive.html

*************************** 

LES ENFANTS QUI PLANTAIENT DES ARBRES/

VERONIQUE TADJO ET ILL. PAR FLORENCE KOENIG

 

album,forêt,écologie,courage

OSKAR EDIT.

2014

9791021401389

A PARTIR DE 8 ANS

 

Dan la région du Karoo, les enfants vivaient paisibles, vivaient heureux,

les adultes également.

Le soleil se levait sur les jeux de nature et les rires d'enfants.

Les rayons jouaient avec insouciance à saute-verdure, caressant de brins en brins d'herbes émeraude, jusqu' en haut de la canopée jaunie qui chatouille les nuages.

Le vent participait à rendre les journées agréables et agitait joyeusement cette nature de bonne humeur.

Et puis un jour, les terres se réveillèrent d'un coup et crachèrent des salves de feu d'un coup, comme tirées de canons plantés dans le sol.

Chacun se réfugia pour ne pas subir les flammes de cette colère qui brûlaient tout ce qu'elles touchaient.

La nature était saccagée, ravagée, asséchée

Le tapis de verdure s'était retiré pour ne plus laisser qu'un désert de désespoir.

Échaudées, les rivières ne se faufilaient plus le long des rochers, elles avaient disparu, évaporées.

Les arbres étaient abattus et les adultes encore plus.

Comment survivre sans arbres pour apporter aux hommes l'air de tous les jours et la douce ombre des beaux jours qui les protège de l'aridité des jours plus durs.

Les enfants qui conservaient la joie précieusement, formèrent alors des petites groupes et partirent aux quatre coins de la Karoo.

Le vent, les oiseaux se mirent aussi à l'ouvrage pour les aider...

Ramasse que je ramasse,

plante que je plante, cosses, graines et pépins.

Des petits points d'eau réfugiés plus loin sous le sol ici et encore là.

Et puis un jour, les petits guidèrent leurs parents aux endroits où les forêts et la joie perdue les attendaient.

 

album, forêt, écologie, courage

: « Les enfants qui plantaient des arbres »  est librement inspiré de « L'homme qui plantait des arbres » de Jean Giono.

Il rend également hommage à Wangari Muta Maathai, cette femme africaine qui fédéra les femmes de son village afin de replanter leurs forêts dévastées.

Pour cela, nous vous renvoyons à son histoire chez l'éditeur « Rue du Monde », mais en attendant savourons ce conte écologique, cet hymne à l'espoir dicté par les jeunes générations elle-mêmes.

Sur un texte de Véronique Tadjo, nous nous imprégnons de cette parabole richement illustrée par Florence Koenig en camaïeu de beaux bruns de terre et de peaux, le bleu des ciels et des rivières coulent sur les double-pages et apportent cette fameuse fraîcheur vitale regagnée par la force du courage.

album, forêt, écologie, courage

Ce sont, oui, ces jeunes générations qui redonnent une leçon aux plus grands et dans un geste d'amour et de solidarité participent dans cette fiction à rebâtir comme l'avaient fait les femmes dans la vraie vie de Wangari. A leur image, les enfants ne se montrent pas « quantités négligeables » au sein de leur société du fait de leur jeune âge, cette jeunesse se montrent tout aussi concernée, responsable de l'avenir de leurs villages.

Absolument fabuleux et agréable dans sa découverte et fort de sa parole universelle.

 

Oskar Edit., toujours très engagé dans ces choix éditoriaux, nous réserve également de bonnes surprises sur la gamme des albums illustrés.

album, forêt, écologie, courage

******************************

VERONIQUE TADJO

AUTEURE

pic1.jpg

http://veroniquetadjo.com/

http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/2758-veronique-tadjo

tadjo400.jpg

 

******************************

CE QU'EN DISENT LES AUTRES!!!

http://histoiresetgourmanlises.wordpress.com/2014/05/26/les-enfants-qui-plantaient-des-arbres-v-tadjo-f-koenig-ed-oskar-jeunesse-2013/

http://www.choisirunlivre.com/fiche_lecture.php?livre_id=15950

http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?page=mot&id_mot=531

http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/11/28/enfances-sud-africaines_3521607_3260.html

******************************

DECOUVREZ LE TITRE INCONTOURNABLE DE JEAN GIONO!!!

9782070538805.jpg

 

******************************

QUI EST WANGARI??

wangari-maathai-rue-du-mond-10552832omche.jpg?v=1

http://grignoteursdelivresjeunesse.hautetfort.com/archive/2011/10/07/wangari-maathai-la-femme-qui-plante-des-millions-d-arbres-pa.html

maathai1.jpg

 

ENCORE

D'AUTRES TITRES DE L'AUTEUR!!!

 

61GSZWP6DTL._SX342_.jpg

L348xH475_gif_pilipili-d1d17.gif

9782700232370.jpghttp://www.babelio.com/livres/Pinguilly-Le-ballon-dor/158366

9782719108581.jpg

http://loulitla.com/2014/03/jean-et-jeanne-yves-pinguilly-et-aurelia-blanz/

rouleau-de-printemps.jpg

http://parfumsdelivres.blogspot.fr/2013/01/rouleau-de-printemps-dyves-pinguilly.html

9782844552372FS.gif

l-assasin-connait-la-musiqu.jpg

l-enlevement-de-la-joconde.jpg